AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'hésitez pas à inscrire vos persos sur facebook et à nous y rejoindre ! (inscription facultative) ♡


N'oubliez pas de voter et afin de nous faire connaître !


Pour célébrer la nouvelle année, le Maire a organisé un bal masqué. Rejoignez-nous ici pour en savoir plus


Le 6 janvier 2016, le forum a fêté ces 5 ANS ! Bon anniversaire POH


 
 KEEP ϟ Goodnight and sweet dreams [ HOT ]
i'll be fine once i'll get it, i'll be good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
Invité
Invité
Sam 7 Jan - 4:04

Je venais de raccrocher. Sa voix. Je le sentais bien que quelque chose n'allait pas, qu'il ne me disait pas tout. Soupire. C'était tellement logique en même temps, ce mec était tellement gentil, tellement altruiste et prêt à tout pour les autres qu'il pouvait caché durant des années ce qui n'allait pas. Or, si je ne souhaitais certes pas le confronter à ces démons, pour le moment, je me refusais à le laisser seul. Non pas que j'avais envie de lui ou quoique se soit, pas du tout, en faite.. Aussi étrange que cela puisse paraître venant de moi.. J'avais juste besoin de sa présence. De savoir qu'il est là, qu'il respire, qu'il est tranquille et pas en train de faire des cauchemars ou de se noyer dans l'alcool. Le problème de Keenan c'est qu'à force de tout encaisser sans broncher … Il avait fini par craquer et maintenant … Maintenant c'était hors de question que je le laisse tombé, j'allais te ramener à la surface mon vieux. Tu peux compter sur moi. Je met mon manteau, passe vite fait sur Fb, vois qu'il s'est enfin décidé à nous mettre en couple, souris. Voilà qui annonce des emmerdes mais vous savez ce qu'on dit après la pluie vient le beau temps. Et puis que quelqu'un ose lui faire chier à cause de son homosexualité, il viendra goûté à la saveur de mes deux poings. La veille dame ouvre la porte sur moi, me complimente sur mon apparence, j'adore cette femme, vraiment. Depuis qu'elle est arrivé dans l'immeuble c'est comme une bouffé d'air frais. Elle me dit de ne pas trop faire le fou et que demain elle me préparera le petit déjeuner. Parfaite vous dis-je. J'vais une dernière fois faire un tour dans la chambre des gosses pour vérifier qu'ils dorment et me voilà parti. Père indigne. Bizarrement j'en ai absolument rien à foutre. J'allais voir Keep c'est tout ce qui comptait.

J'arrive rapidement devant son immeuble, gare ma moto à la va-vite sur le trottoir probablement à un endroit où j'ai pas le droit de stationner. Je grimpe les escaliers, je connais le code d'entré par cœur de toute façon, une fois devant sa porte je ne prend pas la peine de frapper Keenan est un canadien dans l'âme il laisse toujours ouvert. Donc j'entre, comme prévu aucune résistance de la poignet .. Ah Keep un jour ça te perdra. L'odeur de whisky me pique les narines … What the hell ? J'accélère le pas pour trouver Keenan affalé sur sa chaise, une bouteille a semi renversé à coté de lui , facebook sur son pc en fond. PC renversé sous dit en passant. Okay. Je crois que j'ai compris. Je pose mes clés sur la table, espérant qu'il se rende compte de ma présence. Visiblement pas. Du coup je m'approche de lui, passe ma main dans son dos et commence à l'appeler, un peu inquiet à vrai dire.

    « Keep … Keenan … Hey dude. » Soupire « Mais qu'est ce que t'as fait .. » J'essaie de le soulever «  Allez come on Keep … Tu vas te faire mal au dos si tu dors comme ça. Lève toi. »


Je savais que j'aurais du venir plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 7 Jan - 4:26


Mes doigts tapotent sur le clavier, j'hésite. Sa conversation revenant à mes pensées. Il a vraiment changé, il fait vraiment des efforts, c'est plus le même, il est bien mieux. Et je l'aime. Et depuis des années que je veux qu'il fasse des efforts.. et moi en retour ? La dernière fois qu'il m'a demandé quelque chose remonte à... J'attrape mon verre que je porte à mes lèvres. La fois où il m'a demandé d'arrêter de faire semblant. J'avale ma boisson avec une amer sensation, reposant le verre, je dirige ma sourie vers mon profil. Après quelque clique j'inspire en me mordant la lèvre, et voila c'est fait... Une fenêtre de conversation s'ouvre sur Lunahbee, merde je voulais la voir avant. Bravo Keep a boire et être autant chambouler par tes disputes.réconciliations avec Sonic tu en oublies le principal. si mes tournées sont pensée surtout à mon coup de téléphone, aux deux petits gosses qui vivent et dorment chez Sonic, dans son appartement, restant avec lui... bien vite les propos de Bee' et sa colère m'interpelle. Autre verre. Les minutes défilent tandis que je sens peu à peu énormément de chose s'écrouler autour de moi, mon moral en faisant partie, ma bonne humeur ou mon bonheur du changement de Sonic aussi... Me penchant en arrière j'attrape l'autre bouteille celle-ci au moins remplit pour me servir un autre verre, clope allumée. Je fixe le salon... Bee' s'est déconnecté. Bee' ne veut plus me parler, plus de New-York, plus d'ami d'enfance, plus de passé. J'étouffe ! Aors que les minutes passent, je sens peu à peu mon esprit s'embrumer tandis que je vide les verres au fur et à mesure du temps. Désolé Sonic finalement mon lit est un peu trop loin pour vraiment aller me coucher, et puis bien trop de chose pour dormir.. Y'a que ça qui pourra au moins m'empêcher de penser. Pourquoi quand le bonheur est a porté de main, on finit par le voir s'éloigner ? De nouveau !

[...] Un bruit étrange vient troublé mon fabuleux instant de dé-compréhension, ne pas penser. Parfait, de toute manière quoi ? Ce sont que des gosses, ils sont pas dangereux, et je rivalise pas contre eux... je peux rien faire... Et elle veut plus de moi elle non plus triste sort. Keep … Keenan … Hey dude. Mais qu'est ce que t'as fait .. Merde je pensais avoir autant bu... où alors ?! Qu'est-ce qu'il fiche ici ? Sa présence est bien trop réel, même avant j'arrivais pas à autant l'avoir en hallucination. Son bras contre moi et le fait que me sens bouger par sa force me conforte dans l'idée qu'il est bel et bien là. Pas envie de bouger pourtant. Allez come on Keep … Tu vas te faire mal au dos si tu dors comme ça. Lèves toi. Je le sens me soulever quasiment, essayant de faire un effort, mon corps semble pourtant pas avoir d'équilibre. Juste assez pour garder mon verre en main. Qu'est-ce tu fiches ici ? ... T'es pas censé être tranquille avec ta petite famille ? soupire, mince je veux être tout seul, je veux pas qu'il soit là, lui à son parfum, lui à son bonheur qu'il m'inspire, lui et tout le reste que ça implique. Goût acide dans la gorge je déglutis en grimaçant avant de porter mon verre à mes lèvres pour chasser ce goût visqueux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 7 Jan - 13:47

Qu'est-ce tu fiches ici ? ... T'es pas censé être tranquille avec ta petite famille ? Soupire. Au moins il était réveillé. Il racontait certes des conneries mais il était réveillé. Un peu agressif le Keenan bourré il semblerait … Well je lui dois bien ça vu le nombre de fois où c'est lui qui m'a trouvé dans cette état. Je sais plus tellement comment il faisait pour me calmer à l'époque, mes souvenirs sont flou pour une fois. Faut dire que ma mémoire sous alcool n'équivaut en aucun cas à ma mémoire normale. Je ne lui répond pas de suite mais attrape le verre qu'il s'apprête à boire, le soutenant pour le coup d'un bras. « Hey hey hey hey… Je crois que t'as assez bu pour ce soir. » Fort heureusement boire n'a pas décuplé ces forces et je lui tire plutôt vite des mains. Je pose le verre sur le meuble derrière moi et le rattrape à deux bras. Allez Keep fait un effort putain. Répondant à sa question j'espère attirer son attention pour qu'il réagisse un peu. « Je m'occupe de toi. Voilà ce que je fiche ici. Et ma petite famille se débrouille très bien sans moi. Allez avance Dude... » Doucement mais sûrement, j'arrive à le soutenir jusqu'au canapé. J’oublie la chambre pour l'instant, je vais le calmer ici et s'il le faut j'le porterais jusqu'à là bas, de toute façon je suis persuadé que d'ici quelque minutes il va vomir ces tripes, c'est obligé. Donc autant évité qu'il salisse ces draps. Arrivé face au fauteuil j'essaie de le faire s'asseoir lentement histoire qu'il ne voit pas la terre tournait un peu trop. J'accompagne murmure pour l'encourager. Putain, je détestais le voir dans cet état. Il méritait pas ça. Quand finalement il arrive à s'asseoir je me pose à coté de lui sans pour autant lâcher sa main. Everything gonna be okay dude. Bon, aucun geste brusque, surtout ne pas lui crier dessus. Le tout était de le mettre en confiance histoire d'éviter d'empirer les choses. Je ne connaissais que très peu le Keep bourré donc je ne savais pas vraiment quel type d'alcool il avait même si l'alcool triste me semblait être pas mal pour le moment. Passant une main dans ces cheveux je me rend compte qu'il est brûlant, logique en même temps. Dans un soupire je me lève. « J'arrive... Bouge pas. » Puis rapidement je me dirige vers la salle de bain, prend un gant de toilette que je rince à l'eau froide et un seau – ça pourra toujours servir -. En revenant dans le salon je pose ce dernier près du fauteuil, et me rassoie à coté de lui tout en prenant le soin d'attraper une couverture. S'il avait de la fièvre c'était sûrement pas parce qu'il crevait de chaud surtout vu la température de son appartement. Je l'entoure du drap de laine avant de tenir le gant de toilette contre son front. Mes gestes, contrairement à d'habitude, sont lent et délicat. Faut dire qu'il avait pas tellement besoin que j'lui cogne une droite pour aller mieux.. Soupire, pourquoi diable fallait il qu'il y est toujours un nuage dans le ciel ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 7 Jan - 14:50


Mon verre est éloigné de mes doigts, je serre les dents sans vraiment riposter autre qu'un "hé" mécontent. Non mais qu'est-ce qu'il fait ici ? Il peut pas écouter lorsqu'on lui dit qu'il doit rester chez lui ?! Hey hey hey hey… Je crois que t'as assez bu pour ce soir. C'est bien à lui de dire ça... Il doit pourtant avoir raison, alors je discute pas sur ce point, de toute manière je crois que la bouteille était presque vide. Je sens ses deux bras autour de moi, et je me hisse à sa hauteur, enfin j'essaye et je crois qu'il doit faire au moins tout le travail. Peu importe à vrai dire. J'essaye d'avoir un minimum d'équilibre, le minimum semble en effet de rigueur. Je m'occupe de toi. Voilà ce que je fiche ici. Et ma petite famille se débrouille très bien sans moi. Allez avance Dude... Évidement que sa famille se porte bien... Haut de cœur léger, je crois que si l'alcool y est pour beaucoup il n'y a pas que de ça. Sa famille... ouai famille dont je fais pas partit. Keep c'est bon gardes tes désillusions pour toi, c'est pitoyable. Ah ! tu m'étonnes ... Je répond rien d'autre, de toute manière le fait qu'il me soulève et que la terre autour perde tout sens et tout équilibre me prive un moment de ma capacité à poursuivre, et j'en oublie même si j'avais envie de dire autre chose après ou si c'était la fin de ma phrase.
Pas après pas on rejoint le côté salon de l'immense pièce, et je sais pas trop comment je finis sur le fauteuil. Je sais juste que Sonic est juste totalement différent, beaucoup trop doux pour être réel. J'inspire l'air quand enfin je suis assis et que je retrouve une vision presque normal et un équilibre à peu près potable. La terre bouge, j'ai envie de gerber, et j'aime pas son attitude à me prendre comme un gosse... Je le vois juste à côté tandis que sa main glisse sur ma peau, il s'écarte d'un seul coup doucement... J'arrive... Bouge pas. Fun il veut que j'aille où ? Et lui il va où ? Nan mais merde qu'il reste ici avec moi, à côté de moi...
Mais il est déjà de retour avec une bassine et je ne sais quoi. Moi je cherche mon paquet de clope que je ne trouve pas , damned. J'abandonne. Je sens d'un seul coup un truc glacé sur mon front, tandis qu'une couverture se pose sur moi. Attend il croit pas que j'ai déjà assez chaud comme ça ?! Son parfum et le fait qu'il soit à côté de moi finissent de me déconcentré du fait de vouloir lui dire de virer. Enlevant ce truc trop chou qui me sert de couverture, ma main glisse le long de son bras, alors que je l'attire vers moi doucement ... J'ai envie de toi. Cash, direct... en même temps c'est bourré que j'ai couché avec des inconnus pur et dur... alors que ce soit Sonic fasse à moi fait encore plus monter le désir...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 8 Jan - 16:25

Je soupire quand il retire la couverture, tu t'en rend peut être pas compte parce que t'as 3 grammes dans le sang mais je peux t'assurer que si tu te réchauffes pas rapidement demain en plus de ta gueule de bois tu te taperas un jolie rhume. L'homme aux yeux cobalt semble pourtant avoir une toute autre idée pour se ''réchauffer''. Ces doigts glissent le long de mon bras et je le sens qui m'attire vers lui nos visages ne sont plus qu'à quelque cm quand un murmure franchit ces lèvres « … J'ai envie de toi. » Un sourire s'étale sur les miennes. Dire que je n'en avais pas envie serait un mensonge, sans compté qu'un Keenan bourré ça doit être un Keenan complètement débridé au pieu non pas qu'il soit coincé du cul en temps normal, mauvais choix de moi j'en conçois, mais l’expérience pourrait être intéressante. Il y a encore quelques mois je ne me serais pas posé la question et lui aurait sauter dessus tel un animal sauvage, aujourd’hui j'étais plus posé et réfléchie et je n'allais sûrement pas le laisser remplacer les paroles par du sexe. Il y a 10 ans la situation était inversé et c'était pas limite si je le violais dans ce genre de moment, j'avais pas tellement envie que ça redevienne comme ça. Fermant les yeux quelques instant je soupire tout en passant une main dans les cheveux de l'homme face à moi, laissant cette dernière sur sa nuque je m'approche pour l'embrasser me forçant à rester calme, posé et zen, ne cessant de me répété que je ne devais pas me laisser emporter par la fougue du blond. En même temps pour être honnête le goût de Whisky me refroidit aussi sec, j'avais l'impression d'embrasser cette bonne vieille bouteille de Jack Daniel's. Rompant notre baiser mon regard se perd dans le siens, ces yeux brûlaient de luxure, son regard azur d'habitude si tendre c'était transformé en ouragan d'envie. Je détestais cette facette de sa personnalité, la preuve que lui aussi peut retomber au bas instinct, qu'au fond il n'est pas toujours mieux que les autres, pas mieux que moi. Que lui aussi n'était qu'un foutu animal qui se cachait derrière mille et un masque. Je me détestais de penser ça de lui, tout comme je détestais mon don d'observation, j'aimerais pouvoir me concentrer sur le superficielle en particulier dans de tels instant mais c'était tout bonnement impossible. Me reculant, je lâche la nuque du rédacteur « Non. » Non je ne coucherais pas avec toi, non j'accepte pas que tu sois complètement bourré, non on ne réglera plus rien par du sexe, non tu n'est, au final, pas à l’abri de mon jugement, non je ne suis pas un type bien juste un connard qui en voit trop et agit en conséquence. « Je ne veux pas coucher avec toi quand tu es dans cet état. » La colère grimpe lentement le long de mes nerfs, mais je la sens, vicieuse et maline, prête à m'attaquer le cerveau au moindre geste de trop. Je referme les yeux tout en hochant la tête. « Pourquoi tu t'es foutu dans cet état ? Qu'est ce qui va pas Keenan ? » La communication. C'était peut être ça, aussi, qui nous avait manqué il y a dix ans et si l'alcool avait de très mauvais côté, il avait au moins le don de faciliter les aveux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 8 Jan - 17:00


Les mots franchissent mes lèvres tandis que mes doigts remontent le long de son bras. Oui j'ai envie de lui, de lui et de personne d'autre. Parce qu'ivre, même si je me suis contenter de simple inconnu durant des moi,s, je l'ai toujours voulut lui. Et il est là, et il est a moi... avec moi. Le sourire qui s'étire sur ses lèvres est juste divin et je me mors la lèvre tandis que ses lèvres se joignent aux miennes. P*tain. En fait c'est bien simple Sonic j'ai toujours envie de lui, continuellement, que ce soir un connard ou pas... Même si je le préfère adorable, même si je l'aime quand il est gentil... qu'il soit méchant ne m'empêche pas de désiré son corps, lui, en entier. Et un simple baiser donne toujours envie de plus... Mes doigts se perdent dans ses cheveux. Pourtant le baiser ne dure pas, ses yeux se vrillent sur les miens et je fronce les sourcils. Pitié non qu'il commence pas à se la jouer romantique à me fixer dans les yeux. Sonic est tout sauf romantique, Sonic ne connait pas le romantisme, je me demande même si le mot lui évoque quelque chose hormis la définition théorique. Alors qu'il se mette pas à jouer à me ressembler, pas maintenant p*tain. Se main se détache, il se recule. Non. WTF ?! Are you serious ? Il se fout de moi ?! Mais c'est son regard ce je ne sais quoi, ce truc qui me plait pas. Ce pseudo froid, cet air de jugement. Bourré mais pas arriéré ! Je ne veux pas coucher avec toi quand tu es dans cet état. Je rêve où il emploi un ton totalement moralisateur. Lui ? Le grand Sonic qui ne connait rien de la moral et de quoi que ce soit ?! Alors la c'est la meilleure... j'ai du supporter de coucher avec toi je ne sais combien de foi dans des états qui frôlait ta mort cérébrale et tu me fait la morale... p*tain si j'avais su. Supporter ? Bon ok c'est un peu fort, j'étais pas vraiment contre mais tout de même. Je passe une main sur mon visage et rejette sa couverture de m*rde. J'en veux pas point.

Il ferme les yeux et je sens qu'il est pas content. Mais vois-tu Sonic j'en ai strictement rien à foutre. Non mais sérieusement, t'en a pas marre des constamment en colère ?! Et puis quoi ? Je bois et ça te plait pas ? Tant pis. Pourquoi tu t'es foutu dans cet état ? Qu'est ce qui va pas Keenan ? M’arrêtant dans mon geste de me lever, chose énorme vu l'état de ma vision, je tourne le regard vers lui. Attendez... ceci est une question qui mène à une explication ? A un questionnement et une communication avec Sonic Thompson ?! Ok alors son coma l'a carrément lobotomisé c'est ça ?! Un rire amusé s'échappe de mes lèvres. T'es pas sérieux ?! ... Attends le plus grand mec qui préfère sa drogue et l'alcool plutôt que de régler ses problèmes... celui avec qui on devrait plus compter les soirs de sobriété à ses états d'ivresse... le mec qui raconte le moins sa vie... et pour qui communication n'est qu'un mot pour une pub de portable... et tu me demande se qui va pas ?! Je finis par me lever et m'étirer, ouai ba rien que tenir debout c'est un effort sur-humain ! J'en sais rien... peut-être que c'est parce que... l'homme avec qui je sais m'a bassiner pour que j'arrête de faire semblant... que je dise aux autres que je suis homo... et maintenant... j'en sais rien simplement que ma meilleure amie ne me parle plus... et que durant ce temps... ce-dit homme passe sa vie tranquille avec sa p*tain de famille... Keenan ta gueule. Je sors une clope et tente de l'allumer, durant une bonne minutes d'ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 8 Jan - 18:14

Vu l'air qu'il me lance, il n’apprécie pas du tout le fait que j'le repousse encore moins quand j'lui explique la raison de mon refus « Alors la c'est la meilleure... j'ai du supporter de coucher avec toi je ne sais combien de foi dans des états qui frôlait ta mort cérébrale et tu me fait la morale... p*tain si j'avais su. » Je devrais comprendre. Vraiment je devrais, je sais ce que c'est de vouloir baiser plus que tout le reste. Mais lui … Je refuse qu'il devienne comme ça. J'ai fait des erreurs, j'compte pas le laisser les répéter en restant les bras croisés. Pire en l'aidant dans sa connerie. S'il m'avait tenu tête il y a dix ans dans ce genre de moment .. Peut être qu'on en sera pas là aujourd'hui. Probablement puisque tu l'aurais sûrement tabasser à mort pour avoir oser t'empêcher de faire ce que tu voulais . Shut up.

Imperceptiblement mes poings s'étaient serrés, je détestais ne pas comprendre le pourquoi du comment même si j'avais ma petit idée sur la raison de son état. L'éclat de son homosexualité au grand jour ne devait pas être pour rien dans tout ça. S'il avait vraiment aucune envie d'en parler je ne doute pas qu'il m'enverra chier proprement mais je suis sûr qu'il en a besoin. « T'es pas sérieux ?! ... Attends le plus grand mec qui préfère sa drogue et l'alcool plutôt que de régler ses problèmes... celui avec qui on devrait plus compter les soirs de sobriété à ses états d'ivresse... le mec qui raconte le moins sa vie... et pour qui communication n'est qu'un mot pour une pub de portable... et tu me demande se qui va pas ?! » Un tic me fait affiché une moue énervé, ma lèvre supérieur sursaute, ne me cherche pas Keenan. Pour moi toute cette ''communication'' avait toujours été une perte de temps, j'ai fini par comprendre que c'était malheureusement essentiel au fonctionnement d'un humain normal. Parler pour aller mieux, du baratin de psy mais il faut croire que ça a fait ces preuves. Alors soit gentil et ne me cherche pas. Puis il me fait rire. Lui raconter ma vie ? Pourquoi je lui raconterais ma vie ? Pour jouer les victimes et devenir la source de sa pitié ? Non merci, je sius très bien comme je suis. Serrant un peu plus les poings je fais tout pour garder mon calme. Il est bourré Sonic, il est bourré, un peu de patience. « J'en sais rien... peut-être que c'est parce que... l'homme avec qui je sais m'a bassiner pour que j'arrête de faire semblant... que je dise aux autres que je suis homo... et maintenant... j'en sais rien simplement que ma meilleure amie ne me parle plus... et que durant ce temps... ce-dit homme passe sa vie tranquille avec sa p*tain de famille... » Et bam. Alors c'est ça ? Pour sa meilleurs pote je m'en doutais un peu j'avais d'ailleurs eu une conversation avec elle qui a terminé dans un cul de sac. Bien sale caractère cette nana, je ne lui avais jamais rien fait mais elle me jugeait comme le pire des criminel, c'est pas une très grande perte qu'elle s'éloigne de lui en faite. Ce qui me touche le plus c'est quand il parle de ma « vie tranquille avec [ma] putain de famille. » Qu'est ce qu'il veut que je réponde à ça ? Ces sortes d’aveux ont au moins eu le don de me calmer un petit peu. Le fait que je sois en partie responsable de son état n'aide pas à rester en colère face à lui. Il avait besoin de moi. Je me lève et lui tire sa cigarette de la bouche tout en lui prenant son briquet, je l'allume, tire une bouffé et la lui replace entre les dents. Pour ça c'est fait. Il était pathétique a autant galéré. Je me place face à lui, au cas où son équilibre instable le faisait tomber en avant plutôt qu'en arrière. Le fixe un instant. Je n'ai toujours pas la moindre idée de ce que je pourrais lui répondre, comment je pourrais le calmer et régler la situation de ma « putain de famille ». Je soupire. « Pour Lunhabee je peux rien faire, je ne t'ai pas obligé à arrêter de jouer ton manège d'hétéro je t'ai juste souligner que ça me saoulait. Je ne suis pas désolé des effets que ça a pu avoir. Je reste toujours persuadé qu'à long terme tu seras plus heureux comme ça. » Mon honnêteté fera ma perte. Dans un soupire je continus « Quant à ma .. Putain de famille. Qu'est ce que tu veux que je te dise ? J'ai jamais demandé à les avoir ces gosses, j'étais censé deviner qu'Evelyn allait crevé, tu crois que c'est facile de devoir me balader entre ton appartement et chez moi ? De les laisser seul avec la voisine tout le temps ? … Ouais ... Nan en faite c'est facile de les abandonner pour toi... Et il est là le problème. J'pourrais aisément les sacrifier pour toi. Et j'me sens tellement horrible de leur faire ça. Ils méritent pas ça. C'est des gosses ils ont rien demandé à personne. Je suis désolé que ça te touche autant, vraiment Keenan. Pourtant … T'as pas tellement d'autre choix que de les accepter. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 8 Jan - 19:48


Je le regarde même pas se lever, voyant son geste du coin de l’œil. J'adule presque sa rapidité à se mouvoir jusqu'à moi, enfin bon il a aucun mérite, pour une fois il est sobre et moi ivre. Ouai c'est bon, je suis pas le genre de personne qui réplique qu'elle n'est pas ivre. Je sais quand même reconnaitre à quel instant je finis pas ne plus avoir ni réflexe, ni équilibre. Il attrape ma clope, et je serre les dents, non mais il se fiche de qui là ?! Pourrais-tu s'il te plait ne pas... Son briquet claque et l'enflamme et après avoir tirer sur ma cigarette, il me la replante entre les dents. Ok, d'accord c'est bon j'ai rien dit. Je le foudroie du regard avec un simple merci, sans rien en plus. J'inspire l'air et le tabac et la retire de mes lèvres. Par contre ce geste il reste très simple à faire même ivre c'est dingue. Passons. Il répond rien. Tant mieux, je m'en fiche qu'il réponde. Y'a rien à répondre, rien du tout. Parce que normalement y'a rien à dire... Rien du tout. Je tire une deuxième latte...
Pour Lunhabee je peux rien faire, je ne t'ai pas obligé à arrêter de jouer ton manège d'hétéro je t'ai juste souligner que ça me saoulait. Je ne suis pas désolé des effets que ça a pu avoir. Je reste toujours persuadé qu'à long terme tu seras plus heureux comme ça. Pa... pardon ?! Je relève le regard sur lui totalement estomaqué par ses propos. Je rêve n'est-ce pas ?! Il ma juste souligné que ça le soulait ? Oh pardon de vouloir faire plaisir à l'homme que j'aime, faut croire que ça ne lui vient même pas à l'esprit de s'en vouloir un tant soit peu. Même si c'est pas le but qu'il s'en veuille, mais qu'il dise ça... Et le reste qui suit est encore pire, Sonic où son humanité si joyeuse. Lui et son p*tain de raisonnement qui ne s'applique qu'à lui et dont il se fout que les autres souffre. Quant à ma .. Putain de famille. Qu'est ce que tu veux que je te dise ? J'ai jamais demandé à les avoir ces gosses, j'étais censé deviner qu'Evelyn allait crevé, tu crois que c'est facile de devoir me balader entre ton appartement et chez moi ? De les laisser seul avec la voisine tout le temps ? … Ouais ... Nan en faite c'est facile de les abandonner pour toi... Et il est là le problème. J'pourrais aisément les sacrifier pour toi. Et j'me sens tellement horrible de leur faire ça. Ils méritent pas ça. C'est des gosses ils ont rien demandé à personne. Je suis désolé que ça te touche autant, vraiment Keenan. Pourtant … T'as pas tellement d'autre choix que de les accepter. Je serre les dents. Je m'éloigne et le contournant, réussissant cela avec génie, ouai je tiens debout et j'avance presque... presque bien. Il me rejette ça à la figure, alors il les abandonne "pour moi" ... alors maintenant c'est moi le coupable parce que Ses enfants à lui sont délaissés... parce que les enfants de l'homme que j'aime, enfant qui ne sont pas de moi faut bien le dire, mais de mon ex meilleure amie, qui s'est marié avec l'homme qui m'a fait sombrer, qui lui a fait des gosses... Bref... que c'est à cause de moi tous ça !? J'inspire... Oh parce que tu arrives à éprouver du remord ? A te sentir mal pour un de tes actes qui touche quelqu'un d'autre que toi ? Calmes toi Keenan, ta gueule. J'ouvre la bouche, avant de la refermer. Parce que non je ne le dirais pas... Non je ne te dirais pas à quel point ça me tue tous ça... que tu te sois marier avec Evelyn, que tu sois retourné avec elle après moi... que tu l'es foutu enceinte... qu'elle soit morte et qu'après ça... tu sois là...avec moi. Non... T'as pas tellement d'autre choix que de les accepter. Je m'appuie contre ma table de salle à manger plus loin... Oh si j'ai le choix... je pourrais choisir un homme beaucoup plus simple ! Ma franchise me perdra, mes idées de merde dont je n'ai aucune envie de suivre aussi...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 8 Jan - 20:23

Après mon discours, alors que je soupire, le blond passe à coté de moi. Je crois que je l'ai vexé. Pour qu'il arrive à marcher aussi droit avec autant d'alcool dans le sang c'est qu'autre chose doit le faire tenir debout. La fierté peut être ? Ou l'envie de me la faire me la fermer. Je penche pour la deuxième option. Je ne me retourne pas sur lui fixant le fauteuil alors qu'il commence à parler . « Oh parce que tu arrives à éprouver du remord ? A te sentir mal pour un de tes actes qui touche quelqu'un d'autre que toi ? » Je soupire. Il le sait que je suis du genre ''Handicapé des sentiment'', il le sait mieux que quiconque que je n'arriverais jamais à cerner des concepts tel que le remord, la politesse, l'hypocrisie et compagnie.. Il le sait. Alors pourquoi il me laisse pas tranquille avec ça ? « Oh si j'ai le choix... je pourrais choisir un homme beaucoup plus simple ! » Sa réponse me laisse de marbre. Du moins c'est ce que je laisse paraître. Surtout ne pas imaginer qu'il le pense sérieusement. Il dit ça à cause de l'alcool. Le masque froid et dur du logicien s'est replacé sur mon visage. J'analyse tous ce qu'il a pu faire ces dernières semaines. Il a couché avec tellement de type … Tellement de fois … C'est vrai quoi il aurait pu se mettre avec un autre. Je me retourne vers lui, le fixe avec insistance, avant de commencer mon laïus. Il n'appréciera probablement pas. Mais ma colère a pris le pas sur le peu de calme qui me restait. « Non je n'éprouve pas de remord et tu le sais très bien. Mes actes tel qu'ils soient n'ont pas à me faire éprouver de regret, ce qui est fait est fait. A un moment où un autre j'ai pensé que c'était la meilleur chose à faire je ne vois pas pourquoi je penserais le contraire plus tard. Le remord est encore une de ces conneries inventé par les hypocrites. Je n'éprouve pas de remords pour ce que j'ai fait à ce gamin mais j'ai peur de la suite des événement et je n'aime pas mon attitude envers eux c'est pas pour autant que je la regrette. C'est marrant de voir comment fonctionne un homme, ça veux l’honnêteté mais quand on la donne ça monte sur ces grand chevaux et commence à menacer. Je suis honnête avec toi Keenan rien de plus. Et tu ferais bien d'être honnête avec toi même aussi. Choisir un autre homme ? Franchement ? Parce que tu peux décidé maintenant comme ça du jour au lendemain de ne plus rien éprouver pour moi ? Arrête un peu, je ne suis peut être pas très calé sur le sujet mais je sais très bien que ce genre de menace ne sont que paroles en l'air. » Et voilà c'était lancé. J'avais pas pu m'en empêcher. Fermer ma gueule .. Je devrais fermer ma gueule de temps à autre plutôt que de toujours chercher à avoir le dernier mots. Un lueur de défi brille cependant dans mes yeux, n'imagine pas que j'abandonnerais si tu osais en choisir un autre Keep.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 8 Jan - 20:45


Il réagit même pas sur le coup. Évidement. Comme toujours. Sonic n'a jamais été jaloux, Sonic n'a jamais fait de crise de jaloux. A croire que rien ne le touche... A croire que les mêmes questions et problèmes d'avant revienne malgré tout... Et si ce n'était pas sa violence et les drogues qui avaient tout bousillé ? Et si c'était juste que Sonic et moi, nos caractères... rien était compatible... Un instant ça me prend au ventre et une remonté acide me fait me mettre une main devant les lèvres, pur réflexe. rien ne sort... Seulement la peur ignoble... Quoi que non à cette instant cette révélation me fait pas peur, en fait je devrais... Mais là de suite pensé ça... limite j'en suis apaisé, je me dis que ça serait pas voulut, qu'on aurait essayé. C'est l'alcool qui fait ça... ça brouille tout... parce que sobre, j'en serais tétanisé... Non je n'éprouve pas de remord et tu le sais très bien. Mes actes tel qu'ils soient n'ont pas à me faire éprouver de regret, ce qui est fait est fait. A un moment où un autre j'ai pensé que c'était la meilleur chose à faire je ne vois pas pourquoi je penserais le contraire plus tard. Le remord est encore une de ces conneries inventé par les hypocrites. [...] Choisir un autre homme ? Franchement ? Parce que tu peux décider maintenant comme ça du jour au lendemain de ne plus rien éprouver pour moi ? Arrête un peu, je ne suis peut être pas très calé sur le sujet mais je sais très bien que ce genre de menace ne sont que paroles en l'air. Ses mots me font carrément passé de l'envie de vomir à l'envie de passer parle fenêtre, ou de le faire passer par la fenêtre... Mais il est résistant, il serait à peine blessé par la hauteur de l'étage. Ouai il éprouve aucun sentiment... c'est bien ça le problème Sonic... tu n'éprouves ni regret, ni remords, ni même jalousie... pas de mauvaise conscience... mais alors comment savoir si les autres tu les connais... l'attachement, la gentillesse... l'amour, comment savoir si tu le ressens aussi ? hein ?! C'est la fin de son monologue qui surtout me reste là... Et il le sait, il sait à quel point ça peut être vrai... Et pourtant...

J'ouvre la bouche, avant de la refermer. Un éclaire de lucidité me forçant à ne rien rétorquer sur son erreur. Parce faux, j'ai réussit à être loin de lui, certes pas au mieux de ma forme... mais juste avant Noël j'allais mieux... sans lui. Parce que faux, j'aurais pas en choisir un autre... mais parce que l'alcool et les coups d'un soir, ça branchait pas Léon... et qu'à ce moment là Sonic était dans le moindre de mes gestes... Mais je me retiens, l'alcool n'ayant au moins pas endormit durant une seconde mon instinct de survit. Espérons qu'il n'en verra rien, espérons qu'il est trop occupé avec son regard défiant et qu'il est trop sur de lui. Je dis rien... je me détourne... Avec un geste théâtral vers ma porte d'entrée... tu connais les sorties... ou même les sorties... les fenêtres sont toujours ouvertes... Je tourne les talons vers la salle de bain, enfin surtout les toilettes, parce que... l'alcool ça donne la gerbe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 8 Jan - 21:53

Mes tentatives pour communiquer avec les autres êtres de mon espèce s’avérait de plus en plus désastreuse. Au final j'aurais peut être mieux fait de coucher avec lui là maintenant il serait endormi et j'aurais la paix. Mais non, à la place j''avais voulu faire les choses biens. Et même si ça s'est visiblement transformé en bataille c'est mieux qu'on crève les abcès maintenant que plus tard. Et s'il y a bien une chose que je détestais c'était le voir triste, ça me rendait dingue. Pire encore, je détestais être la raison de sa tristesse, ce type était l'homme le plus gentil qui puisse exister sur terre … Et c'est à croire que je me faisais un plaisir de flamber son monde. Oui Keep était naïf, oui il était très loin de voir le monde comme je le voyais. Mais il n'était pas idiot, il n'était pas comme tous ces autres abruti philosophe à leurs heures perdus. Mais ça il le saura jamais, il ne le devinera même jamais. L'estime que je lui porte, l'amour que je lui porte, il crève le plafond. Et mon seul regret c'est de ne pas réussir à lui dire. J'étais peut être capable d'un tas de choses, j'étais peut être un génie .. Mais niveau petit ami j'valais pas grand chose. Et son regard là .. Il me renvoyait tout ça à la gueule, tout mes défauts, j'étais pas dupe, je sais que tu doutes Keenan. Je le sais. So am I. « tu connais la sortie... ou même les sorties... les fenêtres sont toujours ouvertes.. » Je baisse les yeux alors qu'il se retourne. Nouveau soupire. Le fantôme de son regard ne me quitte pas. Il a douté. Il a probablement dû penser qu'il le pouvait vivre sans moi. Être heureux sans moi. Il fut un temps j'aurais adoré qu'il pense ça, plus maintenant. Plus maintenant que moi j'm'étais rendu compte que sans lui j'étais que dalle, l'ombre de moi-même, un minable Dom Juan courant les rues, un drogué de merde, un vrai bouffon … Je refusais catégoriquement que ça se reproduise. C'était trop con, c'est pas lui qui est tombé dans mes filets, c'est moi qui me suis emmêlé dans les siens. Et je refusais qu'il me tourne le dos comme ça … Qu'il me dise de dégager. Encore. Je refuse. Alors putain je prend sur moi, c'est hors de question que j'foute tout en l'air encore une fois. Que j'laisse le doute s'insinuer en lui. Hors de question. « JE T'AIME ! Okay ? J'ai pas toujours la bonne attitude et je le sais ! J'essaie de faire des efforts Keenan ! Vraiment ! Mais t'as pas le droit de m'en demander trop. T'es l'homme le plus important dans ma putain de vie. Sans toi je suis plus rien qu'une foutue ombre. J'veux pas que ça redevienne comme ça entre nous. J'veux plus de silence. Je fais de mon mieux pour Keenan et si ça te suffit pas .. Si ça te suffit pas qu'est ce que tu veux que j'te dise ? Quitte moi et arrête de me faire espérer. » Bon c'était peut être pas le meilleurs discours à tenir à un type qui visiblement partait vers les toilettes pour gerber … Mais bon j'ai jamais vraiment été connu pour dire la bonne chose au bon moment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 8 Jan - 22:22


Je tourne les talons, espérant arriver à atteindre le salle de bain avant de déverser l'alcool qui ne semble pas vouloir rester en moi. M'en fou, qu'il se casse, qu'il aille voir ailleurs... qu'il me quitte... Et pourtant diable que ces pensées ne sont pas de moi, parce que je sais que je peux pas réellement penser ça, c'est la simple colère qui me fait aller au plus facile. Parce que oui ça serait vachement plus simple si j'étais pas amoureux de Sonic Thompson le psychopathe sans coeur, parce que oui ça serait plus facile si il n'avait pas des gosses de la femme a qui il a été marié, parce que oui ça serait plus facile si il était le petit ami dont tout le monde se plains... du genre tête en l'air, dans son monde mais pas incapable d’éprouver quoi que ce soit... tellement plus facile. Tellement vide de sens. Et je sais qu'il n'y a que la colère et l'alcool qui semble me faire aller à la simplicité.. parce qu'en réalité, même la simplicité vaut pas le coup contre Sonic, même la banalité et le bonheur tout simple fait pas le poids face à sa personne. Je l'ai longtemps détester pour ça... Et je le déteste encore pour ça, parce que ni pour moi ni pour personne la vie est facile depuis que j'ai décidé de me foutre royalement de cette p*tain de facilité. JE T'AIME ! Okay ? J'ai pas toujours la bonne attitude et je le sais ! J'essaie de faire des efforts Keenan ! Vraiment ! Mais t'as pas le droit de m'en demander trop. T'es l'homme le plus important dans ma putain de vie. Sans toi je suis plus rien qu'une foutue ombre. J'veux pas que ça redevienne comme ça entre nous. J'veux plus de silence. Je fais de mon mieux pour, Keenan et si ça te suffit pas .. Si ça te suffit pas qu'est ce que tu veux que j'te dise ? Quittes moi et arrêtes de me faire espérer. Je crois que ça fait plus d'effet qu'un coup e poing, que ça retient plus que si il m'avait attraper par le col pour pas m'en aller.

Je me retourne, parce que la sérieusement j'oublie un peu tout le reste. Parce qu'il m'a dit "je t'aime" et parce que... je crois que j'ai dû halluciner ses paroles. Je le regarde abasourdit par tant de... sentimentalité ?! Ce sont le genre de parole que j'aurais moi même créer dans mes rêves, dont j'aurais fantasmé , de cette attitude toute créée pas moi... et non dans la réalité. Sonic je... te quitte ? Ça serait tellement simple. Finit les casse tête, finit les disputes, finit de la vie. Non Sonic je ne vais pas te quitter, Sonic je vais gerber... sauf que j'arrive pas à terminer avant de faire demi tour et aller au toilette, pas le temps de tous ça. Non je me plie avant de déglutir tout ce liquide ingurgiter. De vomir comme un sombre idiot, comme un alcoolique qui fait pitié. De lui gerber dessus avec encore plus de classe qu'un pochtron. Là... sérieusement... ouai j'ai honte, et à l'instant où je termine de vomir, j'aimerais ne jamais relever la tête, le regard... parce que c'est même pas de la gêne, mais de la honte d'en arriver à ce point...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 8 Jan - 23:33

Il se retourne, me regarde avec des yeux de hiboux, bon. Voilà félicitation Sonic tu l'as choqué. En même temps pour être tout à fait honnête je me choque moi-même. Dire de tels inepties ? Ouais se serait pas arrivé y'a encore quelques mois. C'est juste que j'essaie au maximum d'adapté mon comportement à ces besoins, et là son regard il criait : RASSURE MOI CONNARD. Donc c'était sorti tout seul... Maintenant il faut voir si ça a eu l'effet escompté. « Sonic je... » Je ? Je reste en suspension moins d'une demi seconde avant que le blond ne se casse en deux pour régurgité la quantité non négligeable d'alcool qu'il avait ingurgité. Putain heureusement qu'on a pas baisé en faite il aurait été capable de me vomir dessus. Bon c'était ce qu'il était en train de faire maintenant m'enfin au moins là j'avais un sweat et un pantalon comme protection, j'affiche une mine légèrement dégoûté tout en levant les bras … Réaction typiquement inutile m'enfin le mal était fait maintenant. Dite à votre homme que vous l'aimez ! Il vous degoubillera toute sa considération ahah ! Je lui tapote le dos tout en soupirant, « Ça va allez … J'y tenais pas à ce sweat de toute manière. » Bon, au moins il a vomi sur le carrelage, et sur mon sweat, mon jean et mes chaussures, ça aurait pu être pire, son superbe tapis aurait pu se prendre tout ça en pleine poire. Lui caressant le dos doucement j’attends qu'il se redresse... 10 secondes passent. Il a bien fini de vomir pourtant. Ah oui, Keenan n'est pas comme moi, quand il vomi sur les gens il ne les regarde pas après avec un air méprisant et un : Vous devriez être flatté dans certain pays c'est considéré comme une grande marque de politesse ! Non lui il était visiblement plutôt du genre, je regarde le sol et ma connerie comme un chien qui sent la punition arrivait. Tout en continuant à lui caresser le dos, je lui dis « C'est bon c'est pas grave ça arrive à tout le monde dude … » Suite à ça je me recule d'un pas tout en continuant « Va dans la salle de bain te nettoyer la tronche, j'vais m'occuper de ça. Par contre, maintenant que je suis dans cet état j'vais plus pouvoir partir, c'est plutôt con. » Sourire. Au moins, le coup du « mec qui vomit » avait réussi à me refoutre les idées en place, me dirigeant vers la buanderie, je retires mon sweat, mes chaussures et mon pantalon, non sans dégoût, les fou dans la machine à laver n'en ayant absolument rien à foutre de laver un jean bleu avec un sweat blanc et des godasse noir. Voyons qu'est ce qu'il pourrait bien arrivé ? Ce qui fait que je retourne en caleçon, armé d'une serpillière, dans la pièce à vivre. La classe à l'état pure. Je vais reprendre mon seau près du fauteuil qui malheureusement n'a servi à rien, le remplis à moitié d'eau et ensuite me dirige vers les saletés qu'a laissé mon compagnon. Un sourire narquois sur le visage, si cette tâche n'était pas forcement plaisante, je savais que Keep devait être en train de crever de honte et mine de rien ça avait quelque chose de jouissif cette façon qu'il avait de prendre tout à cœur comme ça. Et puis la prochaine fois qu'il me fera chier il pourra compter sur moi pour sortir : Je suis traumatisé parce que tu m'as vomi dessus ! J'suis persuadé que ça fera son petit effet.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 8 Jan - 23:54


Un goût ignoble suit de près cette régurgitation du tonnerre. Un frisson me parcourt et me glace, qui peu bien aimer vomir ?! Et à dire qu'il a des filles qui se font vomir pour rester mince... Je préfèrerais être gros plutôt que faire ça ! Ça va allez … J'y tenais pas à ce sweat de toute manière. Merci, c'est vraiment ce que j'avais envie d'entendre à peine avoir finit de te vomir le whisky que j'ai bu... Je ne me redresse pas, déjà parce que l'envie n'est surement pas passé, si je viens de déverser sur le sol une quantité monumentale, j'ai la mauvaise impression qu'il en reste encore à l'intérieur. Et puis sérieusement... même ivre, le geste que je viens de faire me couvre réellement de honte. Même devant Sonic... surtout devant Sonic d'ailleurs. Cléo, Léon, Bee'... vomir ne m'en dégoutait pas autant, du moins je ne leur ai pas non plus vomit dessus... Mais là... Je sens sa main sur mon dos, et j'ai qu'une envie c'est qu'il se tire d'ici... Même si je dois laver moi-même ça, si je dois au pire réveiller Agnès pour ça... je veux qu'il parte. C'est bon c'est pas grave ça arrive à tout le monde dude … Oh non, ça n'arrive pas à tout le monde. Et sa voix si douce, alors qu'il y a quelques secondes il n'avait réellement pas le même ton... sa gentillesse... ça me referait presque gerber. Un nouveau haut de coeur vient d'ailleurs illustrer mes pensées. rien ne passe la barrière de mes lèvres. Heureusement. Va dans la salle de bain te nettoyer la tronche, j'vais m'occuper de ça. Par contre, maintenant que je suis dans cet état j'vais plus pouvoir partir, c'est plutôt con. Tuez moi ! Pitié s'il vous plait, ou alors enterrez moi vivant... j'écrirais une lettre pour clamer votre innocence, tout sauf ce sourire que je croise sur ses lèvres en me remettant droit... tout sauf sa réplique du genre... " tu t'es mis tout seul dans la merde... " tout sauf ça !

Trop faible pour l'envoyer chier, trop l'envie de vomir me reprenant je dis rien... je tourne les talons, ma main trouvant rapidement le mur que je longe à tâtons. Mes pensées cognant bruyamment dans ma tête. La porte de la salle de bain... la lumière, et juste le temps de finir au dessus des toilettes, tandis qu'encore une fois je vide mon estomac emplit de liquide ! Une fois...deux fois. Je finis par tirer la chasse en me disant que ça devrait être bon, que je dois plus rien avoir dans le ventre... Je retire mon pull, mes chaussures avant de finir sous la douche, me foutant royalement d'encore avoir mon pantalon. Peu importe. L'eau chaude me réchauffant au moins , même si j'ai l'impression e brûler autant que grelotter. Le jet d'eau brouillant encore plus mes pensées, mes sens... Mes yeux posé sur le jacuzzi dans le coin de la pièce ne le voient même pas... vague, loin... je me laisse glisser contre le mur... Comment fait-on pour en arriver là ?! Encore à s'engueuler ?! Il m'a juré de changer... il fait tout pour... j'ai mis à quasiment tout mes amis sur facebook que je suis en couple avec un homme... je ne serais pas surprit que d'ici un mois ou deux il y ait une fuite jusqu'à dans la presse... j'ai perdu Lunhabee... j'ai accepté bien malgré moi que l'homme que j'aime ait des gosses... le garçon que je considère comme un fils va se marier... a un enfant... et mon monde s'écroule. Et toi Keep t'es là, ivre, sous une douche, après avoir vomit sur Sonic, t'es là sans savoir quoi faire, ce qui va arriver, sans avoir rien fait de ta vie... loin de ce que t'avais imaginer pour ta vie... t'es là comme un gros paumé, et même la honte de vomir sur Sonic n'atteint pas d'un seul coup tout ce qui arrive... il est loin le moment où mon seul but de la soirée était de coucher avec Sonic...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 9 Jan - 0:52

Sifflotent tout en nettoyant le sol de Keep, j'me surprend à penser qu'au final si tout ça c'était passé chez moi j'aurais sûrement laisser tout telle quelle sans plus m'en soucier. Faut dire que je ne suis pas vraiment du type maniaque, tout est déjà extrêmement quadrillé dans mon esprit, faudrait pas non plus que je vive dans un environnement stérile. Enfin bref, le fait est que je nettoie. Moi homme viril, moi homme fort, moi je nettoie. Y'a des féministes – et des filles un peu dérangé – qui paierait pour prendre des photos de moi dans une telle position. Anyway une fois ma besogne terminait je me rend compte que Keenan n'a toujours pas fermé le robinet d'eau .. A moins qu'il prenne il douche ? Allons voir, de toute façon j'pense pas qu'il soit très pudique envers moi j'ai déjà exploré les tréfonds de son corps et je pense connaître chaque cm² de sa peau par cœur. J'entre donc dans la salle de bain où le blond est sous la douche, adossé contre le mur, complètement amorphe, toujours vêtu de son pantalon, je soupire. Après la phase horny, y'a eu la phase vomi et maintenant on passe à la mélancolie. Je reste quelque instant dans l'embrasure, il ne me remarque même pas trop dans ces pensée je suppose. Un nouveau soupire s'échappe de mes lèvres alors que je m'approche de la douche, j'ouvre la porte dans un geste calme et rentre à l'intérieur pour pousser un petit cris de surprise mais elle est bouillante cette eau putain ! Je ferme un peu le jet d'eau chaude pour en ajouter de la froide .. Il est fou ou quoi ? Il est déjà tout rouge ce débile. Je ballade mon regard dans la douche pour remarquer qu'il a, au moins, 5 bouteilles de shampoing et autant de gel douche … Quand je pense que chez moi j'ai une bouteille pour tout .. Cet homme ne connaît pas la notion d'économie. Bien entendu je laisse aussi naviguer mon regard sur son torse, Keep était excessivement bien foutu, un vrai régal pour les yeux, et l'eau là qui roulait sur ces muscles … Rah. Reste calme Sonic reste calme. Me mordillant la lèvre un seconde je finis par entamer la conversation. « Tu comptes rester là encore longtemps ? Tu veux que j't'aide à te laver les cheveux ? Tu sais que t'as beaucoup de shampoing pour un type qui commence à avoir de la calvitie ? T'essaie de la combattre c'est ça ? » Oui oui les deux dernières questions était là pour le taquiner et le faire réagir, en espérant qu'il les prenne pas au premier degrés, mon sourire devrait l'en dissuader d'ailleurs mais on sait jamais ce qu'un homme ivre peut avoir en tête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 9 Jan - 1:06


Des jambes nues apparaissant dans mon champs de vision me tire de mes pensées, puis le léger cris de Sonic, pas du tout viril me fait relever la tête vers lui. Mon regard passant de ses jambes à ses cuisses, à son entre-jambe - je bug un demi seconde dessus - puis son ventre, son torse et son visage. Je retourne à fixer le jacuzzi, me disant que ça serait cool un jacuzzi là maintenant de suite... mais j'ai un peu chaud, et les bulles risque de trop me désorienter. Je laisse dériver mes pensées, la présence de Sonic en caleçon ne me dérangeant pas du tout, ne me déconcentrant même pas. Même si ... je ne dirais pas non à son corps... bien évidement que je ne dirais pas non, c'est Sonic, c'est sexy Sonic. C'est le mec capable de me faire bander juste en se déhanchant devant moi de manière sexy, c'est le ce qui a beau mesure quelques centimètres de moins que moi, aura toujours cet aspect si viril qu'on a envie de suite de coucher avec... Néanmoins mes pensées m'anéantissent un peu trop pour y songer pour le moment. Et puis l'épisode du vomit m'a surtout laissé vraiment gêné d'affronter son regard je l'avoue. Tu comptes rester là encore longtemps ? Tu veux que j't'aide à te laver les cheveux ? Tu sais que t'as beaucoup de shampoing pour un type qui commence à avoir de la calvitie ? T'essaie de la combattre c'est ça ? Ok vraiment pas de quoi être gêné de tout à l'heure ce mec est une plaie, un humour de merde quand il faut pas. Mon regard tourne sur les nombreuses bouteilles. J'avoue y'en a quelques unes... mais pas de ma fautes si j'aime varié les parfums de gel douche avec mes parfums tout cours. Mon regard remonte vers lui, légèrement froid... néanmoins son sourire me montre qu'il a pas envie d'être méchant. Connard je ne te dis pas à quel point tu es petit alors me soule pas avec mes cheveux ! Oh non, pour ça j'ai prévu des implant capillaires... ou des postiches pour les remplacer si je meurs avant et que mes proches me veulent à cercueil ouvert... les shampoings sont là juste au cas où j'ai une envie de suicide au shampoing... mon corps sera déjà tout propre de l'intérieur pour l'autopsie. Je lui envoie un sourire cynique avant de passe r mes mains dans mes cheveux pour les remettre en arrière et ne pas me manger toute l'eau sur le visage. Sonic tu sais pourquoi j'en suis arrivé là ?!!! Dans un sens c'est un peu ta faute... si j'étais pas tombé amoureux de toi au collège... je serais sans doute marié, j'aurais des enfants... où alors je serais gay... j'aurais adopté et je serais marié et mes parents auraient finit par accepté le mec parfait avec qui je suis juste parce qu'il serait souriant, adorable, et le gendre parfait... Mais dans les deux cas t'as pas la tête du rôle, en un t'es pas une femme, en deux t'as vraiment pas la gueule du type qui plait aux parents... Et oui je suis irrémédiablement et indéniablement fou amoureux de lui, et pourtant on trouve toujours comment s'engueuler. C'est vraiment magnifique, maintenant je m'en veux d'avoir ouvert les hostilités. tout ça juste pour du sexe à la base quoi... et peut-être le fait que j'ai bu un peu trop...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 9 Jan - 1:32

Le sourire toujours collé au lèvre je vois que mon compagnon n'est pas prompt à rire, dommage. Je suis pas d'humeur à me calmer allez savoir pourquoi d'ailleurs. Probablement parce qu'il faut autre chose à Keep qu'un type dépressif qui va se contenter d'hocher la tête à toute ces paroles et ces envies de suicide. « Oh non, pour ça j'ai prévu des implant capillaires... ou des postiches pour les remplacer si je meurs avant et que mes proches me veulent à cercueil ouvert... les shampoings sont là juste au cas où j'ai une envie de suicide au shampoing... mon corps sera déjà tout propre de l'intérieur pour l'autopsie. » Je me permet un petit rire même si obviously son humour était vraiment noir et naze de surcroît, mais je ne voudrais pas le froisser. J'avais plutôt envie de le voir sourire. Ca va Keep t'as juste vomi partout c'pas comme si la reine dAngletterre était morte, attrapant une bouteille de shampoing, visiblement à : La senteur musqué et masculine.. Hum hum. Je l'examine quelques seconde avant de la portée à ma bouche. Je l'ouvre et appuis dessus afin d'en avaler le contenu. Autant vous dire que je tire rapidement une tête de 3km, qu'une grimace prend forme sur mon visage et que je vais me placer sous le jet pour bien me rincer la bouche. J'asperge d'ailleurs Keenan dans un élan de gaminerie. Il sera sûrement : Nyah mais t'es vraiment qu'un gamin ! C'est la crise de la quarantaine avant l'heure j'en ai marre de toi et nyah nyah nyah … Mais moi tout ça ça me fait rire. Ou du moins sourire. M'approchant de lui, je lui sors « Si tu arrives à te suicider au shampoing, choisis déjà un autre que celui là il est dégueulasse et crois moi je ferais un super discours à ton enterrement pour souligner ta dignité d'être aller au bout d'une telle mort pour le confort des médecins légistes ! » Nouveau sourire, j'lui dépose un léger baiser sur les lèvres avant de me reculer à nouveau la bouteille de shampoings toujours dans les mains, tout en la regardant je continu « N'empêche que je sais plus vraiment ce que ça fait de se shampouiner des cheveux très courts … Tu comprend moi avec ma superbe tignasse je n'ai pas souvent connu ça. Tu crois que j'pourrais faire la pub pour l'Oréal parce que je le vaux bien ? » Le tout accompagné du mouvement de mèche approprié. Je me foutais du ridicule de ma situation, tout ce que je voulais c'était le voir sourire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 9 Jan - 1:49


Il bouge, je le suis du regard tandis qu'il s'empare d'un des shampoing, gel douche... peu importe l'utilité, d'une bouteille quoi ! Il l'ouvre et le sent, non mais qu'est-ce qu'il fout ? Je le regarde toujours assis par terre, sous l'eau. C'est alors qu'il le porte à ses lèvres. WTF ?! Il est pas sérieux ? pourtant je vois ses doigts serrer le tubes. sonic arrêtes ... Attends mais ça coule vraiment dans sa bouche ! Sonic ! Finalement il se stoppe avant d'ouvrir la bouche et se précipité sous le jet d'eau - m'en couvrant durant un instant - tandis qu'il crache l'eau pour se rincer la bouche. P*tain mais quel abrutit finit ! Sérieusement ses combats d'hommes, ses chutes et ses autres coups ont vraiment finit par lui mettre le cerveau à l'envers ou pas ?! Il finit par m'asperger d'eau, non mais il est au courant que je suis sous la douche ? C'est lui qui est ivre ou quoi ?! Je me protège les yeux des gouttes, en ne disant rien. Si tu arrives à te suicider au shampoing, choisis déjà un autre que celui là il est dégueulasse et crois moi je ferais un super discours à ton enterrement pour souligner ta dignité d'être aller au bout d'une telle mort pour le confort des médecins légistes ! Il se fout de ma gueule ? Sérieusement il croit vraiment que j'ai la tête assez posée pour supporter ça ?! Non mais sérieusement moi quand il était ivre je l'emmerdais pas à ce point ! Je me relève... difficilement certes, et toujours collé à la parois aussi. Comme toujours niveau taille je le domine facilement, seulement vu que je suis calé contre la parois, pour une fois c'est kiff-kiff. Sérieusement quand t'étais ivre moi je t'emmerdais pas à essayer de te faire rire mince... je te laissais décuver dans un coin et je faisais ma vie... tu peux pas faire comme tout le temps et faire celui qu'en a rien à foutre ?! Non mais c'est vrai quoi, quand les gens me disait que j'avais du mérite de supporter Sonic bourré je riais bien. Non mais ok il était parfois violent horrible, mais soit il voulait ba*ser et j'avais guère mon mot à dire... soit je le laissais dans son coin déprimer... ouai là sur ce point faut avouer j'étais ignoble, mais passez quatre semaines d'affiler à essayer de faire sourire un Sonic ivre... ça vous fait passer l'envie d'être altruiste dans ces moments là. N'empêche que je sais plus vraiment ce que ça fait de se shampouiner des cheveux très courts … Tu comprend moi avec ma superbe tignasse je n'ai pas souvent connu ça. Tu crois que j'pourrais faire la pub pour l'Oréal parce que je le vaux bien ? Je vais me tuer, ouai je vais aller me faire couler un bain dans le jacuzzi et je vais me noyer dedans ! Néanmoins à cet instant précis, même ivre j'entrevois le sourire de Sonic, ses gestes, son attitude. Ce Sonic que je jure qu'il existe malgré que les gens me disent le contraire. Mes mains glisse le long de ses joues tandis que ma main droite quitte sa joue pour prendre la bouteille de shampoing et qu'il arrête avec ça. Sonic... je t'aime... vraiment... et même si je sais plus comment agir et croire en nous... en tout tes changements... je sais qui tu es... Ok l'alcool fait vraiment dire des trucs que je devrais garder pour moi. Non mais sérieux j'avais juré que ce genre de déclarations c'était finit, plus de ça... plus de l'ancien Keep... Mes lèvres s'accrochent aux siennes tandis que ma main droite revient au dessus de sa tête... vider l'intégralité de son contenue sur ses cheveux... je me détache de lui mais sérieusement cette coupe là... c'est juste pas possible, déjà faudrait penser à laver... puis couper! Ça s'appelle avoir l'alcool yoyo... où alors avoir un débile mental devant soit et se faire contaminer quelques secondes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 9 Jan - 2:22

« Sérieusement quand t'étais ivre moi je t'emmerdais pas à essayer de te faire rire mince... je te laissais décuver dans un coin et je faisais ma vie... tu peux pas faire comme tout le temps et faire celui qu'en a rien à foutre ?! » Blablablabla ! Justement Keep justement, et je me morfondais pendant des heures, bouffé entre culpabilité et envie de suicide, t'as vraiment eu beaucoup de chance que je sois du genre beaucoup trop fier pour attenter à ma vie. C'est pour ça que j'te laisse pas tranquille connard, y'a rien de pire que d'être tout seul quand on est complètement défoncé, à force j'en ai l'expérience. Donc je continus donc mes pitreries, me prenant pour une des ces mannequin filiforme au cheveux doux et soyeux. Mon total opposé quoi. Keenan semble partagé entre l'envie de se cacher dans un trou et ne plus en sortir ou de mourir de honte pour ma pauvre personne. Ah … Ces mains se posent sur mes joues, victoire ! Aurais-je fini par envoyer le Keep aigris au tapis ? Il me semble. Mon sourire ne me quitte pas alors que je m'approche de lui un peu plus. Il me prend ma bouteille de shampoing, à tout dire je n'y fais même pas attention. Y'a un pétillement dans ces yeux qui ne ment pas, mon Keenan revient à la raison, adieu vil mélancolie tu l'auras pas ce soir ! « Sonic... je t'aime... vraiment... et même si je sais plus comment agir et croire en nous... en tout tes changements... je sais qui tu es... » J'hausse les sourcils, oui oui .. Je suis Sonic Thompson l'homme parfait, le dieu, le mâle dominant de tes rêves, je lui aurais bien répliqué tous cela mes ces deux lèvres posés contre les miennes m'empêcher d'articuler, je le sens sourire … Et la seconde d'après un liquide gluant s’étale sur ma magnifique crinière ! Il a osé .. « mais sérieusement cette coupe là... c'est juste pas possible, déjà faudrait penser à laver... puis couper! » Reculant soudainement je prend une position défensive tout en criant dans l'air « Arrière mécréant ! Aucun de tes vil ciseaux ne touchera à ma divine chevelure ! » Bon c'est vrai mes coupe de cheveux ne ressemblait pas à grand chose, les longueur était inégale, c'était toujours le champs de bataille, mais disons que ça me donne un style voilà. D'un geste presque rageur je me shampouine donc la tête … Il fallait bien de toute façon maintenant. Mais ne crois pas que je vais en rester là mon cher Keenan. Après avoir fait mousser le shampoing sur ma tête, je m'offre la fantaisie de me faire un mohawk, le sourire toujours planter au lèvres je sors à Keep « Tu vois l'avantage c'est que là je serais plus grand que toi. Et ouais et ouais .. Alors que toi. » J'attrape rapidement un flacon que je lui ouvre sur la tête pour le shampouiner aussi sec et tenter la même expérience Mohawkien sur lui … « Toi .. Tu gagnes 2 mm. Incline toi je suis un dieu. » Je dépose par la suite un baiser sur sa joue qui migre rapidement sur ces lèvres et son cou et son torse … Ouais faut pas m'en vouloir, à force de le voir comme ça à moitié nu, de le toucher, de le sentir aussi prêt de moi … Forcement maintenant... Même si j'avais encore les cheveux toujours plein de mousse je ne pouvais pas m'empêcher de le dévorer … Littéralement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 9 Jan - 2:36


Il se recule en gesticulant de manière... à ce que je souhaite presque ne plus me rappeler de la soirée et de cet instant demain. Oh oui parce que là ça atteint sa virilité mais à un point qu'il ne peut même pas imaginer, je ferme les yeux pour m'empêcher de voir cette outrage à sa personne. Arrière mécréant ! Aucun de tes vil ciseaux ne touchera à ma divine chevelure ! Divine quoi ?! Je réouvre les yeux pour le regarder sceptique. Divine chevelure... mais oui, avec des mèches coupées bizarrement, des boucles par-ci des coupures par là... Non mais il est loin le temps de Londres où il était venu frappé à ma porte bien coiffé... et que je l'ai envoyé chier. Ouai bon c'est bon c'est du passé. Sérieusement faudra vraiment remédier à cette coupe. Certes je l'obligerais pas aller chez un coiffeur, moi le seul coiffeur qui peut me toucher est... un peu trop gay pour que Sonic accepte qu'il le touche... Néanmoins je pourrais toujours le convaincre que je refasse moi-même sa coupe... pas couper, juste arranger, parce que là... c'est Bagdad... Et Bagdad c'est aussi dans ma tête aussi.
Je le regarde se savonner les cheveux tandis qu'il commence à "sculpter" sa chevelure... Non je rêve ?! Je me cache le visage pour ne pas voir ça, parce que là.. Sonic, en caleçon, dans ma douche, les cheveux en l'air... c'est juste pas possible...Tu vois l'avantage c'est que là je serais plus grand que toi. Et ouais et ouais .. Alors que toi. Cependant un liquide froid sur ma tête me créer un long frisson et j'essaye de me dégager des mains de Sonic. Je ne réussis qu'à faillir de tomber et je me raccroche au mur, sans m'échapper de ses doigts dans mes cheveux. Toi .. Tu gagnes 2 mm. Incline toi je suis un dieu. Faites moi mourir maintenant !!! Néanmoins ses lèvres viennent couper toute répliques cassante que j'aurais pu balancer et lorsque je le sens descendre ses baisers, je frissonne mais surement pas du à la température. Awesome, tout, son comportement, lui... pas sa coupe ! Je me mors la lèvre. A ta manière de gagner des centimètres... je préfère nettement celle que tu as pour en perdre de cette manière... Je réplique mes mains passant sur mes cheveux pour virer le shampoing de ma tête, l'eau continuer de couler dans la cabine, je glisse mes mains dans son dos... avant de le faire remonter jusqu'à mes lèvres, l'embrassant beaucoup plus fougueusement que les fois précédente... Désolé mais fallait pas commencer comme ça... surtout vêtu de la sorte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 9 Jan - 3:06

J'allais dévorer Keenan, c'était un fait. Ce mec était tellement attirant aussi, ça devrait pas être permis d'être aussi sexy. En faite, je n'étais pas gay, j'étais Keenanophile. Sérieusement, à part lui, jamais aucun mec ne m'a fait me retourner. Il est le seul avec qui j'ai du coucher d'ailleurs, tout ça pour dire que mes lèvres redécouvrait chaque parcelle de son torse divinement sculpté. Si je le charriais sur son début de calvitie c'est bien parce que justement il n'y avait que ça comme défaut et encore … Et encore … Ça le rend encore plus sexy ces golfes. « A ta manière de gagner des centimètres... je préfère nettement celle que tu as pour en perdre de cette manière... » Nouveau sourire, je vois je vois .. Du coup je lui mordille la peau, ne me cherche pas Keenan ne me cherche pas … Je le sens passé ces mains dans mon dos, ce qui a le don de me faire frissonné, en particulier quand ces doigts frôlent les longues estafilade laissait par la hache de Suzie. Ces dernières étant encore relativement sensible, cependant je comprend le message... Me redressant j'ai à peine le temps de croisé son regard qu'il m'embrasse fougueusement, et bien heureusement qu'il a pris la peine de se rincer la bouche hein parce qu'il y va pas de mains morte. Je crois que j'ai compris, si moi je suis quelque peu excité, lui ça monte beaucoup plus vite. J'essaie de répondre à son baiser avec un peu de contrôle. Peine perdu. Il me bouffe complètement. J'imagine que mon exploration de son corps avec mon appareil buccale est remise à plus tard, passant mes mains sur son corps je caresse son torse n'épargnant aucun cm², le jet d'eau rajouter en sensualité, et je mentirais si je disais que mon cerveau n'entrait pas en total irruption. J'aimais la nouveauté, l'original, ce qui sort de la routine et de l'ordinaire … Et disons que c'était pas forcement bien souvent qu'on se retrouvait sous la douche ensemble, faut dire qu'en bon « homme des cavernes » comme le blond m'appelait je n'aimais que moyennement les longues douches et passait le moins de temps possible sous l'eau. Je suis un vrai écologiste. Ma main finit par être gêner par le jean de mon homme, c'est vrai qu'il ne l'avait pas viré, il allait vite se sentir à l'étroit là dedans … Tout en continuant de l'embrasser je déboutonne, non sans mal, le jean de mon amant. Ce dernier fini à ces pieds alors que mes mains finisse sur ces fesses sous son boxer. Il a un fessier à damner les saints, c'est pas vraiment ma faute. Bizarrement à peine eu-je poser les mains ici que là haut je perdais tout « contrôle » notre baiser redouble en intensité, comme quoi j'avais bien fait de baisser la température de l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 9 Jan - 3:20


Évidement qu'il comprend vite le message de remonter à mes lèvres, non pas que son bouche descendant le long de mon corps me dérange loin de là, pire que loin de là. Mais je veux d'abord ses lèvres sur les miennes, je veux l'embrasser à m'enivrer de ses lèvres plutôt que du whisky... je le veux lui, pas un autre. A être aller voir des hommes disons... 19 fois par mois durant environs un an... je me rend compte qu'il n'y en a qu'un qui est capable en juste quelques toucher presque "simple" de me mettre dans un tel état... Alors sérieusement ses lèvres sur mon corps et maintenant son baiser... plus l'alcool... pardonnez moi mais j'me reteins pas... Lui semble essayer d'y mettre un peu de contrôle, mais je le connais il tiendra pas. A ce jeu on est aussi mauvais joueur l'un que l'autre, on perd très vite le moindre contrôle en très peu de temps...
Mes mains se crispent dans ses cheveux trempé et moussé, lorsque je le sens descend jusqu'à mon jean. Nos lèvres se dévorent quasiment... enfin surtout pour pas part... Désolé chéri t'a qu'à pas embrasser si divinement bien, t'as qu'à pas être toi et alors je cesserais de t'embrasser comme si ma vie en dépendait... Mon jean quitte difficilement sa place pour atterrir finalement à mes pieds, pieds que je libère rapidement... enfin assez rapidement vu l'alcool que j'ai encore dans le sang. Tandis que 'lune de mes mains reste dans sa nuque l'autre descend sur son corps. Un frisson me parcourant lorsqu'il passe sous mon boxer. Damned, y'a pas idée d'avoir quelqu'un qui vous touche et que ce quelqu'un ce soit lui ! Mes lèvres dévient dans sa nuque, mes doigts s'accrochant à son élastique de caleçon, qui d'un seul mouvement finit par rejoindre mon pantalon au sol... trempé... Non mais sérieusement on nous a toujours a apprit à prendre sa douche nu... je vais pas me gêner. Je redécouvre pour la millième fois sa peau, son corps, ses cicatrices... Y'a dix ans je m'étais amusé à les compter une nuit... et dans son dos, quand j'y suis passé tout à l'heure de nouvelles m'ont rappelé que le travail doit être à refaire.. Passons... Mes doigts descend à un endroit nettement épargné par toutes ces cicatrices. Mes lèvres se déposent sur l'arête de sa mâchoire, mes yeux posé sur les siens dans une attitudes joueuse et tentatrice...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 9 Jan - 4:22

Ces doigts descendent le long de mon corps, effleurant mon épiderme et me rendant pour le coup totalement vulnérable. Rares étaient les moments où je me laissait complètement aller, il y avait toujours dans mon attitude un contrôle plus ou moins marqué.. Mais là, dans ce genre d'instant intime avec lui c'était peine perdu. Mon caleçon va rejoindre son jean alors que ces lèvres dévies sur ma nuque, un grognement s'échappe de ma gorge, oui oui la bête le retour. Ma main droite sort de son boxer, si ce bout de tissus était bien sympathique pour me garder coller contre ces fesses j’imagine que mon hommes commençait à avoir besoin de place, donc ce dernier va rejoindre nos vêtement sur le sol de la douche. La main de Keep descend un peu plus le long de mon corps à tel point que je finis par me tendre quand monsieur décide de s'approcher de mon membre déjà bien tendu. Son regard lubrique ne m'échappe pas, un sourire criant la luxure se plante sur mon visage. Ah tu veux jouer à ça ? De ma main droite, alors inactive, je vais le caresser là où tout homme crève d'envie qu'on le touche en particulier quand la personne est son boyfriend. En même temps je le prépare de ma main gauche .. Il était hors de question qu'on ne se contente que de petite caresse … Et le futur me donnera raison [ … ]

Dans un futur pas si lointain – dégoûté les pervers ? (aaa) -

La respiration haletant je restais pour le moment collait contre le dos de Keep lui même soutenu par le mur .. Je n'ai pas la moindre idée de la façon dont on s'est débrouillé pour rester debout mais on la fait... Ma respiration est sifflante, le jet d'eau me glace littéralement le sang ma peau est brûlante, et même si l'eau est tiède elle me semble glacé. Embrassant le dos de mon amant , je mordille sa nuque avant de le retourner vers moi. Je l'embrasse, un peu moins fougueux que tout à l'heure, mes mains se perdent dans ces cheveux, dear god ce que je pouvais adorer ce type. Mais vraiment l'adorer. Pire qu'un dieu, je construirais un autel pour son corps. En parlant de corps je fini par laisser mes mains glissait sur lui tout en rompant ce dernier. « On devrait peut être sortir de la douche maintenant … » Ouais … Parce que là ta facture d'eau Keep .. Tu vas pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 9 Jan - 4:40


pouah pouah pouah, navré les pervers... on a eut pitié de votre coeur, Sonic/Keep c'est beaucoup beaucoup trop sexy et indescriptible (a)


[...] Ma main crispé sur le mur, j'essaye de reprendre mon souffle. J'essaye, vraiment. Mais alors là, mon cœur tambourine trop dans ma poitrine, mon sang est trop agité. Il me faut donc de longues secondes pour réussir à respirer, presque de manière pas trop flippante... loin du régulier cependant ! Sonic derrière moi semble tout autant galérer à calmer son corps ayant tourner à une allure dix fois plus élevé. Je sais pas comment, mais je suis debout, lui aussi... et toujours dans cette douche que je ne verrais certainement plus de la même manière. Je sens ses lèvres dans mon dos et venir sur ma nuque, c'est pour ce genre de truc que je l'aime mon homme. Parce qu'on a beau lui trouver tout les défaut du monde, y'a toujours un truc qui le rend si parfait. Et là ce genre d'affection, ce genre de baisers... c'est juste à se damner. Ma main par en arrière, pour se glisser dans son dos, et je tourne sur moi même pour lui faire face. Nos lèvres se rencontrant une énième fois. Néanmoins je coupe le baiser rapidement, ma respiration ne me permettant pas de l'embrasser aussi fougueusement que tout à l'heure. On peut désouler avec ce genre de pratique ? Non parce qu'après que mon cerveau est été mis sur pause durant notre occupation, j'ai l'impression d'être encore noyé... On devrait peut être sortir de la douche maintenant … Mon corps se colle contre le sien un moment. Ma main cherche à tâtons le bouton de la douche. l'eau se coupe. Enfin. Le silence reprend la pièce, après ces si longues minutes d'eau qui tombe. D'habitude au moins les endroits permettent toujorus de s'écrouler ... sur le canapé... sur le lit... mais alors là... ouai j'ai besoin de sortir. Je rie légèrement avant de lui donner une légère claque sur les fesses, et d'attraper une serviette.
Je manque de m'écrouler en sortant de la douche, ma tête n'étant en effet pas redevenu celle de d'habitude et mon équilibre étant toujours aussi précaire. Et peut-être aussi un peu dû à la fatigue arrivant après l'effort... Marchant, de manière peu droite jusqu'à la pièce immense qui me sert de chambre, je finis par m'écrouler en serviette sur le lit, reprenant enfin ma respiration et fermant les yeux pour arrêter de voir le monde bouger bizarrement. Mon esprit ne sachant plus sur quel point se tourner, le rire, le désir, la détresse, l’effondrement... non mais l'alcool sait plus quel côté choisir quand Sonic passe par là...


[EDIT ROBBYN: Et ben même que Keep, eh ben c'est une Diva → ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 9 Jan - 22:20

[ Je confirme :gla: ]

Le contrastes entre la chaleur ainsi que la douceur de la peau de Keep et la froideur du jet d'eau qui ne cesse de frapper mon dos à le don de me faire frissonner. Mon esprit ne sait plus vraiment quoi penser ou à quoi il doit réfléchir, dans ces instants de confusion les traits de mon visage se détendent complètement, j'emmerde mon esprit, c'est pas le moment de venir me faire chier avec tes théorie à la con cerveau de merde je suis pas en état de d'écouter. Bâillonnant ainsi mon moi intérieur je reste dans les bras de Keep alors que celui-ci referme l'eau de la douche, un soupire satisfait franchit mes lèvres. Je crois que si mes gens ne réclamaient pas le repos je pourrais rester là des heures et des heures. « D'habitude au moins les endroits permettent toujours de s'écrouler ... sur le canapé... sur le lit... mais alors là... ouai j'ai besoin de sortir.. » Un sourire se loge de nouveau sur mes lèvres, alors que son rire raisonne dans la salle de bain ainsi qu'un clac parfaitement déplacé. Je vous prierez monsieur Renton de ne point agresser mon divin fessier à l'avenir ! Je le laisse se reculer et le regarde partir vers la chambre, le pauvre titube... C'est vrai qu'il a encore pas mal d'alcool dans le sang, et moi qui m'était promis de ne pas coucher avec lui quand il était bourré … En même temps s'il était pas aussi attirant, et si la situation avait été un peu moins excitante tout cela ne serait pas arriver. Un tremblement me rappelle que je suis toujours complètement trempé, dans une douche arrêter, complètement nu et toujours tremblant d'une fièvre parfaitement normale compte tenu des circonstance. Je sors donc de la douche, tenant un peu mieux sur mes pieds que mon amant, nouant une serviette autours de ma taille, j'attrape son jean, son boxer et mon caleçon toujours au sol pour les foutre dans le lavabo. Sachant que le propriétaire des lieux était loin d'être matinal en ce moment, c'était certain que si je les avais laissé dans la douche il se serait pris les pieds dedans demain aux aurores .. Ou plutôt vers midi. Sortant de la salle de bain, je rejoins le blond dans sa chambre, je lève les yeux au ciel en voyant sa position. Je veux bien j'ai été brillant dans la douche mais quand même Keep... M'asseyant sur le bord du lit, je donne un mini claque sur son ventre avant de l'interpellé « Tu vas crever de froid si tu restes au dessus des couvertures, qui plus est tu es encore trempé. A ce train là c'est pas l'ingestion de shampoing qui te tuera mais belle et bien une pneumonie. » Mon optimisme me perdra ! Et pourtant c'est avec un sourire aux lèvres, décidément il ne me quitte plus, que je me penche vers lui pour lui voler un baiser.
Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut Aller en bas
 

KEEP ϟ Goodnight and sweet dreams [ HOT ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ending de Sonic 2 et ses dérivés
» [FLASHBACK] sweet dreams are made of this | Conrad & Sam
» [Sweet Dreams]Lire, le meilleur moyen pour se détendre ~.
» [Sweet Dreams]Fait maison c'est le meilleur ~ [PV : Allysea]
» Horde sweet horde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pursuit of Happiness ::  :: POH V.1 ::  :: RPs autres.-