AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'hésitez pas à inscrire vos persos sur facebook et à nous y rejoindre ! (inscription facultative) ♡


N'oubliez pas de voter et afin de nous faire connaître !


Pour célébrer la nouvelle année, le Maire a organisé un bal masqué. Rejoignez-nous ici pour en savoir plus


Le 6 janvier 2016, le forum a fêté ces 5 ANS ! Bon anniversaire POH


 
 « Qui s’y frotte, s’y pique. » ft. Jayden
i'll be fine once i'll get it, i'll be good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité
Mer 19 Jan - 21:03


(c) Guardian Angel
A TROP JOUER AVEC LE FEU ON VA SE BRULER ♥
Lilye A. Fernandez & Jayden A. Hamilton


    C’était toujours la même chose, je me promettais de ne pas le refaire et je le refaisais, inlassablement je trompais Evan, j’avais mal de lui infligé ça, seulement il avait choisit les règles de ce jeu stupide, ou du moins, je m’étais emprisonner dans un jeu qui était le sien. Jayden était un homme très charmant, lui aussi sa vie sentimentale n’avais rien de simple, ils nous étaient déjà arrivé de boire un verre ou deux, et bien sur, la conversation aller avec et s’est là alors que je découvrais toute la profondeur de cet être que je n’adorais que pour une chose, le sexe. Jayden s’était mon pécher, je ne l’aimais pas, je n’y étais même pas attacher je le considérais tout juste comme un ami, mais il aurait était faux de dire que nous n’avions aucune attirance l’un envers l’autre, celle-ci se limitait au physique, mais pour ce que nous faisions lors de nos courte entrevue suffisait. Ce qui m’attrayais dans cet « relation » si on peu appeler ça comme ça, s’est que jamais il n’y avais eu de règle, il n’y avais aucune ambigüité et le sexe était la seule chose que nous comprenions, jamais il n’aurais été question de parler de sentiment, j’avais Evan et lui il avais…. Je ne sais plus comment elle s’appelle, disons que s’est sa copine même si leurs relations est loin d’être simple.

    Aujourd’hui avais était une journée particulièrement dur, en sortant du dernier shooting de ma journée je m’apprêtez à appeler Evan mais mon doigt à déraper et je me suis retrouvé à la lettre J, s’est alors que je voyais son prénom, voilà seulement une journée que nous ne nous étions pas vues et je savais que celui-ci ne refuserais pas mon invitation à se détendre. Quant à Evan, il était certain qu’il me manquait, je ne sais pourquoi j’aurais voulut être près de lui et oublier tout ce que nous avions pu vivre, mais, je n’étais pas sur que ça soit possible, pour le moment du moins. Il continuait son entêtement, à mon tromper, sans scrupule, si bien que je m’étais pris dans son jeu, les règles avaient changés entre nous, j’étais au courant de ses activités, lui n’aurais jamais soupçonné les miennes tant j’étais discrète. Jayden et moi n’avions qu’une chose en commun finalement excepté nos physiques de rêves, ce secret, cette fameuses liaison.

    Le palace hôtel était ce qu’il y avait de mieux en matière de cachette à San Francisco, lorsque l’appartement de l’un comme de l’autre se voyait indisponible, on se retrouvais là bas et aujourd’hui s’était bel et bien le cas. Mon message ne resta pas longtemps sans réponse, celui-ci m’informa qu’il ne tarderait pas à me rejoindre. Je rentrais dans l’hôtel, restais devant trop longtemps aurait pu attirer les soupçons quant à mes intentions, je prenais une chambre et informais l’hôte d’amener Jayden lorsqu’il demanderait ma chambre, comme habituellement en fin de compte.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 19 Jan - 21:53

    Une journée comme une autre venait de s'achever ; Je sortais du travail comme à mon habitude, aujourd'hui j'avais beaucoup travaillé, le restaurant avait été rempli de monde et comme j’y étais cuisinier, disons simplement que je n’avais pas arrêté de la journée. Je n’aimais pas mon boulot, je n’aimais pas faire ce que j’y faisais, je ne m’y sentais pas vraiment important, et c’était là le vrai problème ; Seulement comme on nous le répète assez souvent, si on ne travaille pas à l’école, on a rien, et voilà dans quel cas je me trouvais depuis quelques années ; Je n’avais pas la moindre ambition, je ne savais pas ce que je voulais faire de ma vie, ce que je voulais être, ce que je voulais qu’il y’est marqué sur mes futurs cartes de visite : La seule chose que je savais, c’était que je n’étais pas destiné à rester toute ma vie derrière les fourneaux. Je sortis donc de mon calvaire, enfin, lorsque je reçu un message de Lilye, c’était pas bien rare, mais je savais de quoi il en advenait, comme à chaque fois, nous allions nous retrouver dans un seul et unique but : Le sexe ; C’était devenu une habitude, et je ne m’en plaignais pas, je prenais plaisir à ces petits rendez-vous, ça me permettait de me détendre, d’oublier un peu tout mes petits soucis du quotidien, et la jeune femme était superbe alors que demander de mieux ? J’avais un peu honte d’avouer que je ne connaissais pour ainsi dire, pratiquement rien de la jeune femme, enfin l’essentiel je le connaissais, mais ça s’arrêtait là. Je n’éprouvais aucun sentiment pour elle, seulement de l’amitié, difficile de croire que je la voyais néanmoins bien souvent nue. Je répondis donc à l’invitation assez rapidement d’ailleurs ; J’avais prévu de manger une pizza avec l’un de mes amis, mais tant pis. Je me rendis donc au Palace hôtel, lieux que je connaissais par cœur pour m’y mettre rendu plusieurs fois… D’ailleurs avec Calypso aussi où nous y avions passée une nuit fabuleuse. Cet endroit était caché de tous, on y était sûr d’être tranquille et en toute discrétion qui plus est ; J’entrais à l’intérieur après avoir garé ma voiture dans un lieu sûr ; Je ne me cachais pas vraiment, qu’avais-je à cacher après tout ? J’étais célibataire et en droit de faire ce qui me plaisait alors qu’on me voit ici, ne me dérangeait pas le moins du monde. J’allais à l’accueil et on m’informa que mademoiselle Fernandez était déjà en haut, et qu’elle m’attendait ; Vu les regards que me lançait l’hôte, on aurait pût croire qu’il savait exactement pourquoi j’étais là, il faut dire que ce n’était pas la première fois qu’il me voyait. Mais bon qu’est-ce que cela pouvait bien faire ? Nous réglons la chambre comme tout client tout à fait normal ! Un portier m’accompagna jusqu’en haut pour m’emmener jusqu’à la chambre concernée. Je le remerciais et ouvris la porte de la chambre où je vis Lilye, je souris et retirais ma veste d’une manière assez sexy il fallait l’avouer. « Je te manquais déjà ? En effet, notre dernière rencontre datait de la veille alors disons simplement que c’était une petite remarque assez ironique. Je m’approchais d’elle et lui donnais un petit baiser dans la nuque avant de m’assoir doucement sur le lit deux places, d’ailleurs assez confortable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 19 Jan - 22:12

    Profitant de l’absence du jeune homme j’envoyais un message à Evan, et comme à notre habitude des derniers temps je lui mentais, encore, mes mensonges ne me faisais plus culpabiliser.

    Lorsque la porte s’entrouvrit et que j’aperçu le jeune homme, je ne pu m’empêcher de sourire, à chaque fois que je le voyais cela me rappelais nos ébats précédent et vu la qualité de ceux-ci je ne pouvais m’empêcher d’esquisser un sourire plein de sous-entendue. Il hotta sa veste, et me lança assez ironiquement « Je te manquais déjà ? » je rigolais à sa remarque. Il déposa un léger baiser dans ma nuque avant de parvenir jusqu’au lit. Pas qu’il m’avait manqué, mais j’en avais envie, et on m’avait toujours dis de céder à mes envies et c’est ce que je m’efforçais à faire. Ce qui me répugnais dans ma vie à l’heure actuelle s’était tout simplement moi, je ne me reconnaissais plus et pour ainsi dire j’avais l’impression d’avoir changé du tout ou tout. Je repensais au fait que jusqu’à il y a peu, Evan avait été le seule à m’avoir touché, a vingt ans seule lui avait encore ce privilège et même si je ne culpabilisé pas de l’avoir offert à d’autres je savais que ce jeu était bien plus fort que moi. Je savais aussi que j’y avais beaucoup à perdre, mais je ne sais pas, j’avais toujours eu un penchant pour la désobéissance et ce n’était que confirmation.

    « Tu n’images pas à quel point » j’adressais un clin d’œil à ce dernier, je me retournais en sa direction et l’admirais quelques instants, puis m’approchais de lui dangereusement, la tentation devenait bien trop forte à soutenir et pourtant j’aimais la tension sexuelle régnant dans la pièce. Je me penchais sur lui, l’allongeant sur le lit où jusque là il s’était assis et entamer un long baiser qui laisser deviner toutes les intentions que j’avais en tête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 20 Jan - 21:42

    J’avais rarement entretenu de relations de ce type, à vrai dire coucher avec des filles m’arrivais souvent, seulement disons que c’était une différente à chaque fois, et la manière avec laquelle je me sauvais en vitesse après faisait en sorte que je ne puisse plus revoir la demoiselle en question, et ça ne m’ennuyais pas du tout ; Tandis qu’avec Lilye, c’était différent ; Nous nous voyions assez fréquemment – pour ne pas dire pratiquement tout les jours- et je ne partais pas comme un voleur après nos ébats, au contraire, j’aimais bien rester et prendre mon temps tranquillement ; Je ne ressentais rien pour elle, j’aimais bien sa manière d’être, elle était ma version au féminin, et si vous saviez quel pied c’est d’avoir à faire à une femme comme ça, une femme qui ne vous ennuis pas sans arrêt avec ses sentiments … Je parle là de vécu, on est d’accord que quand les sentiments sont partagés des deux côtés c’est mieux ; Enfin bref. Je me trouvais alors assis sur le lit, à la regarder en souriant, sachant très bien ce que nous allions faire, comme à notre habitude à vrai-dire. « Tu n’images pas à quel point » Je souriais à cette petite réflexion, elle l’avait dit d’une manière on ne peut plus sexy, ce qui me fit légèrement frissonner je dois avouer ; Elle s’approcha alors de moi d’une manière dangereuse et provocatrice, je la regardais dans les yeux en me mordillant la lèvre inférieur, elle m’embrassa alors et je prolongeais ce baiser d’une manière torride et désireuse. Me voilà allongé sur le lit avec elle penchée sur moi ; D’un élan soudain je me levais en attrapant délicatement ses jambes pour la retourner contre le lit ; Je la regardais avec un petit sourire en constatant à quel point elle en avait envie, à quoi point la tentation montait en elle, je me reculais lentement du lit moi qui était désormais debout et la regardais d’un air coquin, je retirais mon tee-shirt que je jetais doucement sur elle, c’était pas pour me vanter mais j’étais assez musclé et bien bâtit, du moins j’en étais assez fier ; Je la regardais avec une gueule d’ange … « Hum je suis fatigué … Une dure journée tu sais … » Je laissais mes phrases en suspens, ce que je disais était totalement faux, j’en avais autant envie qu’elle, voir plus, seulement j’avais envie de jouer un peu aujourd’hui, de la faire bouillir un peu… Je mordillais ma lèvre de nouveau, essayant d’être torride au possible.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 20 Jan - 22:08

    Jayden était un homme a qui je pouvais parler de tout, sans soucis, presque comme un repos, et même si notre relation étaient purement physique car il n’y avais aucune ambigüité quant à notre relation, nous savions tout deux en quoi elle consistais, des ébats, des ébats, et toujours des ébats, bien sur, parfois ils nous arrivaient d’avoir de véritable discussion mais là alors s’était en parfaite amitié, nous étions proche, d’une certaine façon du moins. Ce qu’il provoquait en moi, lorsque ses mains me parcouraient le corps était différent de tout ce que j’avais pu connaitre, je sentais qu’il en mourrait d’envie, qu’il ne désirait qu’une chose, moi. Et, c’est ce que j’appréciais. Après un long baiser, il me retourna me saisissant les jambes, cette fougue m’avait toujours attiré et là encore il savait ce qu’il fallait faire ou dire pour attiser mon désir. Il saisit son tee-shirt, au fur et à mesure qu’il le hottait j’apercevais les courbes de son corps que je connaissais déjà par cœur mais qu’il me plaisait toujours à voir. Il me le jeta doucement mais j’étais tellement occuper à admirer la corpulence du dernier que je n’y pris même pas attention, son corps… je n’avais rien vue de si exquis. Il me regardait, et son regard était si profond, je voyais son désir et le miens, bouillonnait n’attendant que d’être exécuter. « Hum je suis fatigué … Une dure journée tu sais … » sa phrase me fit sourire, je l’attrapais l’embrassais tout en le remettant allonger, je me mettais à califourchon sur ce dernier et l’embrassais dans le coup tendrement en lui murmurant

    « Ne t’inquiète pas, je vais bien m’occuper de toi. » je souriais, l’embrassant encore et encore tout en faisant circuler mes mains sur son corps, j’avais appris à appréhender son comportement, jayden savais ce faire comprendre, il avait ce langage, cette approche qui laisser entendre ce qu’il désirait, peu a peu j’avais su le déceler. C’était simple, il voulait jouer, se faire désirer, et de ce côté-là, il faut dire que j’étais plutôt joueuse, j’aimais faire monter l’envie, attendre qu’elle atteigne un point auquel la raison elle-même ne répond plus, vous savez, lorsque vous ne contrôlez plus rien, que vous ne parvenez plus à réfléchir tant vous avez envie, vous vous sentez consumez, votre rythme cardiaque est toujours plus fort, la chaleur, s’est tout ce qu’il reste. Je l’embrassais dans le coup, descendant le long de son corps, lorsque j’arrivais à la hauteur du pantalon, je glissais ma langue n’allant jamais trop loin pour exciter le jeune homme sans passer à l’acte proprement dis. Durant ce moment, j’oubliais alors tout ce a quoi se résumer mon excitante, je me détendais, réellement, bientôt j’oublierais les limites de ce à quoi la limite humaine se trouve et là alors, le monde entier disparaitrais, pour laisser place au sexe, le vraie, le pure.
Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut Aller en bas
 

« Qui s’y frotte, s’y pique. » ft. Jayden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « Qui s’y frotte, s’y pique. » ft. Jayden
» [Sport] Qui s'y Frotte s'y pique
» PIQUE NIQUE MAH JONG
» Equipement épique et Confrontations PVP roleplay
» Combat épique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pursuit of Happiness ::  :: POH V.1 ::  :: RPs autres.-