AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'hésitez pas à inscrire vos persos sur facebook et à nous y rejoindre ! (inscription facultative) ♡


N'oubliez pas de voter et afin de nous faire connaître !


Pour célébrer la nouvelle année, le Maire a organisé un bal masqué. Rejoignez-nous ici pour en savoir plus


Le 6 janvier 2016, le forum a fêté ces 5 ANS ! Bon anniversaire POH


 
 EMILY&ENORA ✿ l'enfant reconnaît sa mère à son sourire.
i'll be fine once i'll get it, i'll be good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Sierra Desrosiers
all i care about is love
AVATAR : HAYLEY.
✱ ÂGE : 26
✱ QUARTIER : SOMA.
✱ COLOCATAIRES : MON MEC & MA FILLE.
all i care about is love
Dim 25 Déc - 22:47


Emily & Enora

Ça y est, nous avions passé les derniers jours de l'année 2011. Enfin. L'année 2012 sera-t-elle meilleure? Je l’espérai en tout cas. J'espérai toujours le meilleure pour ma famille, mes ami(e)s et pour moi. J'avais passé Noël avec mes parents qui étaient venus à San Francisco. C'était traditionnel après tout, de passer Noël avec sa famille. Le réveillon je l'avais passé avec ma "nouvelle famille" qu'était composée d'Ange-Deamon et Drake. Et le lendemain, mon petit ami s'était joint à mes parents et moi pour manger the big repas de l'année. J'aimais tellement ces moments-là quand nous étions tous réunis. Mes parents aimaient bien Kennedy, même mon père s'était fait à lui, et avait fini par l'apprécier, jusqu'à même l'appeler "fiston". En cadeau de Noël - de la part de ma mère et mon père - j'avais eu une voiture. J'vous explique pas le temps que j'avais mis pour la trouver, puisque mes parents s'étaient amusés à la cacher en ville et j'avais dû la retrouver grâce à des énigmes à la couillon. Au bout de deux heures et demi, je découvris une superbe Fort Fiesta. Voilà trois ans que je n'avais plus de voiture, et cette petite Ford tombait à merveille. Je savais que cette fois-ci je devrais faire attention avec elle. Mon ancienne voiture avait fini en épave et au fond d'un lac. J'avais beau être pour la survie de la planète, une vie sans voiture était désormais difficile à endurer.

Bref, revenons à nos moutons.

Nous étions jeudi 5 janvier, et j'avais repris le boulot et les cours depuis mardi. s Mes parents étaient partis le 27 décembre pour retourner à Bâton Rouge. Cette semaine était uniquement consacrée aux partiels, et j'avais donc beaucoup de boulot et d'énergie à donner pour avoir de bonnes notes. Cet après-midi je n'avais pas de partiels, et les prochains étaient pour demain après-midi. Glander cet après-midi était une bonne chose. J'avais donc proposé à Emily que l'on se voit. Je savais qu'elle ne faisait rien (en même temps son accouchement était prévu pour la fin janvier).

J'étais assise aux côtés de mon amie, devant son piano. Je connaissais désormais par cœur Bella's Lullaby de Carter Burwell, que nous étions en train de jouer présentement. J'adorais cette mélodie. Je la trouvais cette musique triste mais vraiment belle. En général quand je l'écoutais, un flot de souvenirs tristes remontait dans mon esprit. Je n'aimais pas forcément avoir des pensées sombres, moroses et morbides, mais d'un autre côté ça me plaisait. Après tout... J'voulais devenir écrivaine plus tard et peut-être que je commençais à ressentir ce que certains auteurs ressentaient: l'inspiration est plus présente quand on a mal. Cette chanson me faisait mal et j'étais plus inspirée pour écrire. Cette façon de pensée était un peu affolante. Sur le coup j'avais l'impression d'être une grosse déprimée de la vie, alors que pas du tout.

Derechef, j'avais prononcé cette phrase: « Je peux toucher ton ventre ? » Nous avions term trainé la chanson, et je ne sais pas pourquoi cette idée de toucher son ventre rond m'avait traversé l'esprit. Le fait de ressentir un soupçon de ce que ressentait Emily en étant enceinte peut-être. J'avais d'ailleurs annoncé à mes parents que j'étais stérile un peu avant Noël, alors que je le savais depuis octobre. Ils l'avaient mal pris évidemment... Surtout ma mère, je crois. Enfin, bref. La jeune femme accepta, et timidement ma main pâle partit se poser sur ce ventre de future maman. Je devais l'air d'une grosse andouille, gaga, e mais comme un futur père devait être mais je m'en fichai. Je caressai gentiment son ventre. C'était beau une femme enceinte. Je me souvenais alors des paroles d'Evelyn - quand elle était encore de ce monde - et qu'elle se plaignait d'être grosse. Une femme enceinte c'était merveilleux, et le poids ce n'était vraiment pas quelque chose à penser pendant cette période. Donner la vie, cela devait être une expérience fantastique. Je relevai la main subitement quand je crus sentir le bébé donner des coups. « C'est une petite brute ta fille. » Dis-je avec un petit rire. Elle était nulle ma blague, oké. Je me stoppai d'un coup quand je remarquai l'étrange pâleur d'Emily. « Emily? Tout va bien? ... Euh, je t'ai fait mal quand je t'ai touché?! » M'alarmai-je, inquiète.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Mar 27 Déc - 18:51

Once upon a time...

Cela faisait presque deux mois et demi que j'étais enceinte. En tout cas j'avais surtout l'impression que cela faisait une éternité que j'étais énorme, et que je ne pouvais pas bouger comme bon me sembler. Être enceinte c'était une chose indescriptible, il est sûr que jamais je n'aurais pensé être enceinte si tôt. Mais que jamais je ne regretterais. Franchement même si j'ai cette malformation je suis heureuse d'attendre ma fille. Je n'avais jamais vu Aiden aussi heureux. Moi qui pensais qu'il partirait en courant il y a quelques mois... Et pourtant je crois qu'il n'avait jamais eu une aussi bonne nouvelle. Il est clair que cela me rassure, je ne voulais pas me retrouver enceinte et seule. Franchement... Je ne m'en serais jamais sortie si je n'avais pas eu mon fiancé, et ma famille et bien sûr mes amis. J'avais frôlé la mort il y a quelques temps. Et c'est à partir de là que je me suis dis qu'il fallait que je vive à fond ma vie. Après tout je n'avais qu'une vie.. Et on doit pas gâcher sa vie. Je devais être là pour ma fille et tous ceux qui m'entourent.

Je me levais de mon lit. Il fallait que je me prépare, Enora allait bientôt arriver pour qu'on revoit surement pour la dernière fois pour qu'on joue la mélodie au piano que je lui apprenais. Elle se débrouillait bien donc je pense qu'aujourd'hui sera le dernier cour de piano de mon amie. Je ne la connaissais pas si bien que ça avant qu'elle ne vienne prendre des petits cours, mais finalement je m'entendais très bien avec elle, j'aimais beaucoup sa compagnie. Je pris rapidement mon petit déjeuner, puis doucement je remontais dans la salle de bain. Je ne devais pas trop bouger et faire le plus doucement possible pour éviter de retourner à l'hôpital dans un état critique. Je me pris un douche puis je m'habillais. Je mis un truc simple, je ne sortais pas et Nora n'était pas genre à critiquer comment je m'habillais. Je mis une salopette en toile avec un t-shirt à manche longue, et un bandeau dans mes cheveux pour les avoir en arrière et pas dans le visage. Je me maquillais un peu pour cacher les signes de fatigue. Nora n'allait plus tarder. Je m'installais en bas pour ne pas descendre trop vite. Thalia était assez remuant en ce moment, elle donnait des coups et bougeait presque sans cesse. Mais c'était rassurant de la sentir bouger autant à l'intérieur de moi. Je lisais un magasine lorsque mon amie arriva. Après avoir parler brièvement nous nous commencions à jouer, Enora le connaissait effectivement très bien d'ailleurs Enora au bout d'un moment voulut toucher mon ventre trop rond à mon gout. Mais il plaisait à tout le monde, après tout
les femmes enceintes sont plutôt appréciées. Surtout leur ventre.

- Bien sûr, tu risques de la sentir bouger ! Elle ne fait que ça !

Je sentis la main de mon amie sur mon ventre, je souris. Nous étions devant mon piano et Thalia bougeait, Nora devait le sentir d'ailleurs, parce qu'elle gigotait pas mal ! Cela faisait plutôt mal mais la douleur que je sentis n'était pas dû à un coup.. C'était une espèce de contraction.. Forte ! Whoo très forte ! Et le liquide qui coulait n'était pas une fuite... Non je ne me faisais pas dessus... J'essayais de relativiser... et de réfléchir...Mais je me sentis un peu dans les vapes. J'avais une bouffée de chaleur qui m'empêcher de réfléchir clairement... Enora sortit une blague sur les coups de Thalia dans mon ventre. Je ne relevais pas... Mais elle comprit rapidement que je n'allais pas bien, elle s'enquit immédiatement, bien sur elle n'y était pour rien... J'allais accoucher, elle n'y était vraiment pour rien...

- Enora.. j'ai perdu les eaux.. - je retins un cris - je vais accoucher NORA !!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sierra Desrosiers
all i care about is love
AVATAR : HAYLEY.
✱ ÂGE : 26
✱ QUARTIER : SOMA.
✱ COLOCATAIRES : MON MEC & MA FILLE.
all i care about is love
Jeu 29 Déc - 2:06


Emily & Enora

J'étais inquiète vis-à-vis d'Emily. D'ordinaire, je n'étais pas une fille relativement inquiète. J'étais naturellement posée, calme. Il me fallait un peu de temps, et que je trouve vraiment le pourquoi du comment de la situation avant de m'inquiéter et de paniquer. J'pense que ma zen attitude était une de mes principales qualités. Je ne supportais pas les personnes toujours stressées, ça me donnait mal à la tête. Cependant, cette fois-ci j'étais vraiment inquiète pour Emily. Je ne la connaissais pas par cœur, mais je l'avais cerné, et la voir dans cet état subitement était étrange, oui étrange...

« Enora.. j'ai perdu les eaux. » Hein ? Quoi ? Pardon ? Je savais ce que signifiait perdre les eaux, mais sur le coup, mon cerveau ne tilta pas. Emily reprit soudainement «  Je vais accoucher NORA !!! » « PARDON?! » M'écriai-je enfin. Elle allait... Accoucher. Vraiment ?! Mais oui, puisqu'elle venait de perdre le liquide amniotique, idiote. Là, pour le coup, j'étais un peu paniquée. Emily ne devait-elle pas accoucher vers la fin janvier ? Franchement. Pourquoi un accouchement précoce devait avoir lieu ? Et en ma présence, en plus. Depuis que je savais que je ne pouvais plus concevoir d'ovules, et bien je m'étais un peu refroidie à tout ce qui touchait au femmes enceintes, aux bambins et autre. Avoir touché le ventre de la jeune femme avait été un grand effort de ma part. Honnêtement, je voulais régler mon soucis de bébés. Je n'allais pas finir ma vie avec une haine profonde pour ces petits êtres qui naissaient par milliers chaque jour. Je comptais bien arranger tout ça, en commençant par faire des efforts et me réconcilier avec les bébés. Ce n'était pas parce que j'avais ce putain de problème que les femmes ménopausées ont, qu'il fallait que j'en veuille à tout l'un univers.

Cette réflexion était bien jolie, mais je n'aidais pas plus Emily, qui dans deux trois temps allait accoucher de Thalia. Je me levai de la banquette et passai mes mains sur mon visage. « Il ne faudrait pas appeler les pompiers, ou l'ambulance ou j'ne sais pas ! » Je tournai vaguement en rond. Putain, Enora. Arrête de penser, agis. Je me stoppai et regardais Emily qui avait mal à cause des contractions. Je ne pouvais pas la laisser comme ça. Le temps qu'on vienne la chercher pour l'hôpital, il serait trop tard, et si jamais il lui arrivait quelque chose à elle ou sa petite fille... Je ne pourrais pas me le pardonner. « Emi, tu arrives à te déplacer ? » Là, à cet instant, je pensais qu'à une seule solution : je devais la faire accoucher. Je n'avais jamais fait ça. Je ne m'y connaissais pas. Les seuls accouchements que j'avais vu : à la télévision avec Dr Quinn et ma chienne à la maison qui mettait bas. Des références de rêves. En plus de ça, la biologie ce n'était pas mon truc. Sans attendre la réponse de mon amie, je l'aidai à se mouver vers la table du salon. Ok, c'était le seul endroit auquel j'avais pensé. Mine de rien, je trouvais mes petits muscles utiles dans ce moment-là. Je l'aidai à s'installer sur la table et partis immédiatement prendre les coussins du canapé pour lui faire un dossier. Je ne pouvais pas dire que je me sentais bien. J'avais une boule au ventre. Emily était désormais en position semi-couchée, semi-assise, les coussins dans le dos. C'était bien beau tout ça, mais si elle ne se déshabillait pas, je ne pourrais pas l'aider à faire sortir le bébé. Je me préoccupai donc de lui défaire sa salopette. Nom d'un chien ! J'étais stressée que mes gestes étaient brouillon. Il fallait que je me calme. « Continue de retirer ta salopette, s'il te plait, je reviens. » Je partis en courant, à la recherche de serviettes, serviettes de bain. Je n'avais même pas fait attention que pour elle, retirer sa salopette serait un peu difficile à faire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Dim 1 Jan - 20:50

Je sentais un liquide couler dans mon entre jambe. C'était pire que flippant... Je perdais les eaux donc là dans les instants qui allaient suivre mon bébé allait naître... Et moi j'allais mourir.. Le médecin n'avaient ils pas dis qu'il ne me fallait pas accoucher naturellement mais plutôt pas césarienne ? C'était trop risqué sinon...Donc là en gros je m'apprêtais à mourir pour donner la vie. Ok, j'étais prête à cette éventualité. Je suppose que cela n'arrive pas qu'à moi, et que tous les jours une mère meurt en donnant vie à son enfant.. C'est un bon geste je trouve. Je criais un peu beaucoup.. la pauvre Nora cela tombait sur elle.. Je ne avais pas si elle pouvait mettre au monde ma fille mais en tout cas il allait falloir faire quelque chose.. Je n'allais pas tenir, il est clair que nous n'aurons pas le temps d'aller à l'hôpital, je sentais les contractions augmenter, et j'avais donc de plus en plus mal. Je sentais mon coeur s'accélérait, le stresse surement, non pas surement obligé ! Je commençais à faire de l'hyper-ventilation à cause de ça, il fallait que je me calme, mais j'étais morte de trouille. Il me fallut un moment pour comprendre ce qu'Enora me disait. Elle pensait à appeler les pompiers, l'idée était pas mauvaise, mais je suis pas sûre qu'on est le temps. Je ne me sentais pas prête à accoucher comme ça dans mon appartement... Je voulais une péridurale ! J'allais avoir un mal de chien ! Pourtant là, tout de suite maintenant c'était la seule éventualité !

- Pas le temps...

Je retenais d'hurler... Bordel Thalia Lena Levingston c'est quoi cette force de brut ! T'es une fille merde ! Molo sur les coups, tu vas sortir prend ton mal en patience, moi ça fait deux mois presque et demi que je te coltines dans mon ventre, un peu de respect pour ta mère tu veux ! Cette réflexion n'eut pas l'air de la toucher ! Elle continuait à pousser, enfin à mon avis c'était elle, qui d'autre ? Dans peu de temps je ne pourrais même plus marcher... Elle arrivait vite, bien trop vite et j'étais plus que morte de trouille... J'étais pas prête, et puis Yuri m'avait promis d'être présent lorsque je mettrais au monde ma fille ! Je voulais mon fiancé ! Je voulais Maël et MJ ! MJ oui oui je voulais voir ma belle soeur, elle savait ce que c'était de mettre au monde un enfant... Et je ne voulais pas mourir seule.. Pas sans leur avoir dis au revoir... Je pensais à Zack et Jordane aussi mes meilleurs amis... Puis Ciara. Robbyn.. Ils allaient tous me manquer plus que tout si je partais, mais j'espérais que j'allais aussi leur manquer, et qu'Aiden 'en sortirait sans moi.. Il était l'homme de ma vie, je l'ai toujours aimé ! J'avais presque l'impression de vivre mes derniers moments tellement j'étais persuadée que ma mort était toute proche... J'allais faire une hémorragie que Nora ne pourrait pas soigner... Mon dieu ce que je pouvais flipper, je n'étais réellement pas prête.. Ni pour être mère ni pour accoucher et surtout pour accoucher !

Nora me demanda si je pouvais me déplacer, oui je pouvais, mais je ne pourrais pas dans peu de temps. Je fis un oui de la tête en respirant un peu trop vite pour que ma respiration soit régulière.. Elle m'aida donc à m'installer sur la table du salon, c'est surement le meilleur endroit, elle mit des coussins pour le confort et commença à m'aider à retirer ma salopette. C'était pas rpatique à retirer, mais elle s'éclipsa me laissant finir, je ne sus trop comment mais elle termina au sol, alors que j'hurlais.. Criant le prénom de mon amie.

- Nora elle arriiive ! J'ai malll !

C'était un peu étouffé par des sanglots.. Mais mes cris étaient surement très stridents.. J'avais du mal à respirer à cause de la douleur.. et aussi à cause du stresse... J'étouffais j'allais chaud... Mon dieu je me sentais pas au top là.. Et il allait falloir que je sorte mon bébé... J'allais mourir, on ne se remet pas de ça... Nora revint avec des serviettes humides et d'autres normales. J'hurlais...

- MON DIEU JE VAIS MOURIR ! Nora dit à Aiden que je l'aime ! Prend soin de lui..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sierra Desrosiers
all i care about is love
AVATAR : HAYLEY.
✱ ÂGE : 26
✱ QUARTIER : SOMA.
✱ COLOCATAIRES : MON MEC & MA FILLE.
all i care about is love
Mer 4 Jan - 22:00


Emily & Enora




Je venais de quitter la salle à manger, pour partir à la recherche de la salle de bain. Heureusement, qu'elle ne vivait pas dans une maison avec étages, mais seulement dans un appartement. J'ouvrai brusquement un peu toutes les portes pour finalement tomber sur cette putain de salle de bain. J'ouvrai les placards à la va-vite et attrapai quelques serviettes par-ci par-là. Il fallait que je la fasse accoucher. Mon Dieu. J'allais devoir l'aider à accoucher, alors que je savais très bien qu'il lui fallait une césarienne... Un cri d'Emily me fit sortir de mes pensées, je quittai la salle de bain les jambes au cou. Je me stoppai en passant devant la cuisine et relevai le visage vers le porte-couteau. « J'ai une malformation. Thalia doit sortir par césarienne, sinon je risque de mourir. » La Mort. Cette saloperie qui se cache dehors et qui nous observe malsainement par la fenêtre. Thanatos, Anubis, ou Hadès, la Mort est partout. Je ne voulais pas être spectatrice de la mort d'Emily, mais je savais que je n'étais pas médecin. J'humidifiai quelques serviettes et pris un couteau avant de repartir près de la souffrante.

« MON DIEU JE VAIS MOURIR ! Nora dit à Aiden que je l'aime ! Prend soin de lui.. »

Ses paroles me glacèrent le sang. Je relevai la tête en la toisant froidement sans vraiment faire attention. Je lui appliquai une petite serviette mouillée contre son front. Elle était en tee-shirt et culotte. Comment rassurer une personne qui a 99% de ne pas survivre ? Ma gorge se noua. Je voulais essayer de la faire accoucher, pour au moins... Sauver l'une d'entre elles ? C' était affreux, j'avais envie d'hurler, de pleurer, d'aller aux Enfers pour pouvoir foutre mon coup de pied au cul des Moires. A celui d'Atropos particulièrement, la divinité qui « coupe le fil » de ta vie. Mes proches avaient souvent croisé la Mort. Etais-je condamnée à subir une nouvelle perte dans mon entourage ? « Emily... Calme-toi. Personne ne va mourir. » Dis-je d'une voix relativement calme. Je n'étais pas crédible, je ne me croyais même pas. Mais que devais-je dire ?! Je n'allais pas lui dire que j'étais désolée pour sa fin proche, si ? Non. J'observai le couteau posé près de sa taille. « Je dois accoucher par césarienne. Césarienne. Césarienne. » Je déglutis. Je n'allais pas lui toucher le ventre. C'était abominable. Mes mains tremblèrent quand je lui descendis sa petite culotte jusqu'en bas de ses jambes. J'aurais pu être un minimum gênée de la découvrir nue, mais à vrai dire, à cet instant, c'était le moindre de mes soucis. Je me débarrassai de mon gilet que je balançai plus loin me retrouvant en débardeur. Fallait y aller, maintenant. Je soufflai pour me redonner de la volonté et lui écartai doucement les cuisses. C'est parti, sors les belles paroles Nora. « Emily, vas-y doucement. Force-toi à respirer. Euhm. Inspire, expire. Fais sortir cette petite puce en douceur. » Plus facile à dire qu'à faire. Mon regard vert se posait soit sur elle, soit sur son entre-jambe. Fallait-il que je... ? Je me baissai un instant pour observer si le bébé n'arrivait pas. J'avais vraiment l'air d'une abrutie à observer son sexe comme ça. Salut, j'm'appelle Rainbow et je découvre le trou où le bébé sort :B. Je ne voyais pas Thalia mais Emily avait commencer à saigner. Je n'osai pas trop l'essuyer, de peur que la petite se pointe au moment où je l’essuierais. Des perles de sueur perlaient sur mon front. Je n'étais pas en train de travailler comme mon amie le faisait, mais je stressai comme une vache. Je regardais Emily, elle avait l'air de souffrir le martyr et d'être faible. Je me sentais totalement inutile. Timidement, je me mis à lui caresser les cuisses, comme pour la rassurer. « Aller, courage, tu vas y arriver, tout va bien se passer, absolument tout... » OUI TOUT ALLAIT BIEN SE PASSER. EMILY N'ALLAIT PAS CREVER ENTRE MES BRAS, NON. JE GARDE LA POSITIVE ATTITUDE. Je reniflai, et l'odeur désagréable du sang, de la... De tout ce qui se trouve à l'intérieur d'une femme s'invita dans mes narines. Bon sang. Oui du sang, c'était le cas de le dire. Je n'étais pas tellement fan de ça. Certes, quand j'écrivais des histoires, c'était glauque, morbide mais en vrai voir du sang m’écœurait un peu. Surtout les aiguilles, les prises de sang, mais heureusement ce n'était pas elle cas. J'espérais juste qu'Emily n'allait pas trop se déverser sur moi. Gloups. Le sang me rappelait juste de mauvais souvenirs, comme la mort de mon frère par exemple ou bien les cauchemars que je faisais, ou alors les hallucinations que j'avais eu le mois dernier. Rien que d'y penser me rendit soudainement fiévreuse. Petits picotements dans mon crâne que je devais surpasser pour m'occuper d'Emily Petterson.
J'observai son bas ventre.

Mais... What the hell ?

« Putain Emily ! J'crois que j'vois la tête de ta fille ! » J'en perdis ma respiration, et me rapprochai de son corps douloureux, mettant mes mains en dessous, pour accueillir la petite. Dans un premier temps, j’accueillis une marre de sang qui se déversa sur mes mains et avants-bras. Je fermai un instant les yeux pour me ressaisir. Quand je les ouvris, à nouveau, la pâleur de la blonde m'alarma. J'eus sur le coup l'impression de me retrouver devant l'accouchement de Bella Cullen (vive la référence). Emily était en train de... Sombrer ? Prise de panique, je secouai son bras plus haut, et gardant mes yeux sur l'enfant qui était en train de naître. « EMILY ! Ne me quittes pas, oké ?! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Ven 6 Jan - 21:12

Je sentais une forte douleur, c'était juste affreux, j'avais l'impression qu'on m'arrachait l'utérus. C'était peut-être ça que j'aurais du accouché en césarienne après tout...Je n'aurais pas dû accoucher naturellement, j'allais forcément y rester. Cela faisait bien trop mal ! C'était forcément ça ! J'allais mourir, je ne voulais pas quitter ce monde, pas sans avoir dis au revoir à des personnes que j'aime. J'essayais quand même de respirer Je galérais pas mal, j'avais tendance à paniquer en plus.. Pour ma part j'étais persuadée que j'allais y passer. Les médecins m'avaient dis que si je ne faisais pas césarienne, j'avais de grande chance pour y rester. C'était une vision horrible, mais je sentais que j'étais faite pour donner la vie à mon bébé puis à mourir. C'était tellement horrible ce que je pensais... Combien de fois ma familles et mes proches m'ont rappelé à l'ordre ! Je ne le comptais plus !

Lorsque Enora m'informa qu'elle croyait en moi et que personne n'allait mourir, bizarrement je ne sentis pas de réconfort. Je l'avais tellement entendu que non.. Rien ne me réconforta. Mais je devais quand même me concentrer sur la naissance de ma petite Thalia. Je soupirais, non non j'hurlais comme jamais, et qu'est ce que me dis mon amie ..? Qu'elle voyait la tête de Thalia.. Mon dieu.. Elle arrivait pour de bon et moi j'étais pas prête, je n'allais en aucun cas être une bonne mère, j'avais bien trop peur. Je n'arrivais plus à respirer et ma vision de troubler de plus en plus. J'allais faire un malaise à cette allure là..je paniquais totalement à l'idée de mettre ma fille au monde dans mon salon.. Je sentis sa main sur mon bras. Elle tait recouverte d'un liquide rouge, qui devait être mon sang. Je fis prise d'une nausée, et de vertige. Mon dieu j'allais vomir et j'allais faire un malaise. Enora me parlait mais je n'étais plus en état pour lui répondre. Je me sentais de plus en plus mal, et je n'étais plus en état de pousser. Je n'avais plus de force, je n'étais pas au meilleure de ma forme avant ça alors pour le coup là..

- Je..je peux plus respirer..

Mes yeux roulèrent.. Et je perdais à moitié connaissance, j'essayais de lutter mais j'avais mal, j'étais nerveuse, et je mettais au monde un enfant dans des conditions précaires..
Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut Aller en bas
 

EMILY&ENORA ✿ l'enfant reconnaît sa mère à son sourire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sondage pour mon futur nabcast pour enfant.
» Un enfant humain rp
» L'enfant sauvage
» L'enfant Voodoo
» Enfant du chaos, graaaaaaaahhhh :twisted:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pursuit of Happiness ::  :: POH V.1 ::  :: RPs autres.-