AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'hésitez pas à inscrire vos persos sur facebook et à nous y rejoindre ! (inscription facultative) ♡


N'oubliez pas de voter et afin de nous faire connaître !


Pour célébrer la nouvelle année, le Maire a organisé un bal masqué. Rejoignez-nous ici pour en savoir plus


Le 6 janvier 2016, le forum a fêté ces 5 ANS ! Bon anniversaire POH


 
 HUNTER K. EASTWOOD ★ Still broken, I'm standing on my feet
i'll be fine once i'll get it, i'll be good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Invité
Invité
Ven 14 Oct - 18:24



Hunter Kenneth Eastwood
Jolene, Jolene.. Jolene, JOLENE!

ft. Samuel Larsen





Je m'appelle Hunter Kenneth Eastwood et j'ai 22 ans. Je suis
bisexuel, marié et né(e) à Liverpool en Angleterre, le 17 novembre 1988.


qualité ★ qualité ★ qualité ★ qualité ★ qualité ★ qualité ★ qualité ★ qualité ★ qualité ★ qualité

défaut ★ défaut ★ défaut ★ défaut ★ défaut ★ défaut ★ défaut ★ défaut ★ défaut ★ défaut


pseudo : H0neyy
âge : 18y.o.
sexe : F.
nationalité : Québécoiiiise
activité : 5/7
commentaire : AIMEZ-MOI
avatar : Samuel Larsen
groupe : jesaispasencore
scénario ou PI : PI
code du règlement :BRAAAAP




Pour nous aider avec le bottin:
Code:
[size=12][color=crimson]★ [/color][font=Georgia]SAMUEL LARSEN[/font] | [/size] [font=arial][size=9]Hunter K. Eastwood[/size][/font]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 14 Oct - 18:28


My Story


prologue
So there goes my life, passing by with every exit sign. It's been so long, sometimes I wonder how I will stay strong. No sleep tonight, I'll keep on driving these dark highway lines. And as the moon fades, one moment gone, only twenty more days. Dallas Green

J’ai toujours été sage. Avec la famille que j’avais, aucun autre choix ne s’offrait à moi de toute manière. Mes parents étaient des gens très importants, très classe et aussi très traditionnels. Ils auraient voulu que je sois un enfant modèle, un enfant parfait. Mais j’étais loin du petit garçon qu’ils avaient pensé élever. Regardant Maxyne à côté de moi, j’esquissai un sourire entendu. Me concentrant de nouveau sur le prêtre devant nous, je sentais les regards fiers de mes parents ainsi que ceux de ma future femme.

« Hunter Kenneth Eastwood, voulez-vous prendre pour épouse Doraleen Maxyne Avery ici présente et la chérir le reste de vos jours ou jusqu’à ce que la mort vous sépare? »
« Oui, je le veux. »
« Doraleen Maxyne Avery, voulez-vous prendre pour époux Hunter Kenneth Eastwood ici présent et le chérir le reste de vos jours ou jusqu’à ce que la mort vous sépare? »
« Oui je le veux. »
« Vous pouvez embrasser la mariée. »

Je regardai Maxe une dernière fois, relevai son voile et me penchai légèrement vers elle. Esquivant à la dernière minute, je vins poser un baiser sur sa joue et lui murmurai « maintenant! ». Main dans la main, nous sommes sortis de l’église en courant, sans se retourner une seule fois. Je me souviendrai toujours de ce jour comme étant le réellement commencement de ma vie. J’avais vingt ans et pourtant, c’est cet après-midi d’été là que je suis venu au monde. Enfin, pour le bien de la cause, je peux tout de même vous relater les vingt premières années de ma vie. Ne m’en voulez pas si c’est long, moche et sans importance, je vous aurai prévenu.

chapter 1
With your feet in the air and your head on the ground. Try this trick and spin it, yeah. Your head will collapse, but there's nothing in it that you ask yourself: Where is my mind? Where is my mind? Where is my mind? I was swimming in the Caribbean, animals were hiding behind the rocks. Except the little fish, but they told me, swear, swim and to talk to me, talk to me: Where is my mind? Where is my mind? Where is my mind? Yoav

Dès mon plus jeune âge j’eu droit à la meilleure éducation dans les meilleures écoles. Cours de diction, de posture, de natation, d’équitation, tout ce que vous pouvez imaginer d’un enfant riche qui a des parents qui le veulent parfait.Ils tenaient vraiment à me faire explorer plusieurs domaines pour me permettre d’être doué dans à peu près tout et espéraient fortement que je m’intéresse à quelque chose de bien. Seulement moi, je n’étais pas comme les autres enfants… Dès que j’avais quelques minutes, je courrais dans les bois, j’avais mon petit coin secret, et je me couchais sur le sol, regardant les nuages et devinant des formes et des animaux.

Je me souviens très bien, lorsque nous avions environ sept ans, moi et Maxyne nous sommes rencontrés pour la première fois. Enfin, ce n’était peut-être pas la première fois, mais c’est pourtant ce qui, dans mes souvenirs, fut le début de notre grande amitié. Les parents de Maxe avaient été invités à la maison pour un diner important organiser par mon père pour les avocats de son cabinet. La mère de Maxe en faisant partie, son père étant architecte. Pour ma part, maman était infirmière, je vous laisse deviner qu’ils auraient aimé me placer en droit ou en médecine, mais à cette époque ils n’en parlaient pas encore avec moi.

La maison de Maxyne s’avérant à être juste derrière la nôtre, adjacente de pas les bois, nous nous sommes enfuis là-bas pour la toute première fois. Je voulais lui montrer ma cachette, cet endroit en plein milieu des arbres qui nous laissait la pleine vue sur le ciel encore tout bleu. Au bout de quelques années, ce lieux devint un champ de construction pour une cabane secrète que nous avons construis avec l’aide du frère de Max –il était plus âgé que nous- et aussi un peu l’aide de Jules, notre jardinier. Cet homme devait être le seul dans toute la maisonnée à me comprendre. Il vivait derrière la maison, au dessus du garage. Il y avait son loft et j’allais souvent le voir le soir pour le regarder faire de la poterie. C’est sûrement de là que me viens cette passion.


chapter 2
Do you ever feel like breaking down? Do you ever feel out of place, Like somehow you just don't belong And no one understands you? Do you ever wanna run away? Do you lock yourself in your room With the radio on turned up so loud That no one hears you're screaming? No, you don't know what it's like. When nothing feels all right. You don't know what it's like To be like me Simple plan

Dès que j’ai eu l’âge d’aller à l’école, mes parents m’y inscrire. Écoles privées, uniformes, cours très demandant, professeurs très sévères, voilà ce que j’ai toujours connu. Étant plutôt discret de nature et réservé lorsque je n’étais encore qu’un gamin, je m’en suis sortis relativement bien durant les premières années. Arrivé au lycée, je crois que c’est là que tout à réellement commencé à mal aller…

J’avais réellement envie de prendre des cours de musique. Jouer de la guitare avait toujours été un genre de but pour moi et chanter un complément très acceptable pour aller avec. J’avais déjà eu des cours de chant –bien que classique- quelques années auparavant. Pourquoi ne pas aller me prendre des cours supplémentaires de musique à l’école? Le problème, c’était que mes parents n’étaient pas du tout d’accord. Pour eux, si je commençais à jouer d’un instrument, je voudrais rapidement former un band de garage et ce genre de chose n’était pas du tout acceptable dans notre famille. C’est donc en cachette que j’ai commencé à prendre des cours particulier lorsque j’avais un peu de temps libre.

À mes 16 ans, j’ai réellement commencé à affirmer qui j’étais et ce, même devant mes parents. J’ai changé radicalement de style, choisissant les rastas et portant des vêtements beaucoup plus flashs lorsque je ne portais pas l’uniforme scolaire. J’adorais pouvoir être moi-même et je faisais même partit de la chorale de l’école. Lorsque mes parents apprirent la nouvelle, ils voulurent me changer d’école. Après mes argumentations, ils comprirent que c’était complètement inutile et que de toute manière je recommencerais dès que j’en aurais l’occasion. Sympa. Le moins sympa dans tout ça, c’était que les autres élèves ne m’acceptaient pas. Mon style était beaucoup trop extravagant. J’avais peu d’amis et je me faisais souvent persécuter. Malgré tout, je gardais la tête haute.


chapter 3
I don't wanna waste the weekend, If you don't love me, pretend. A few more hours, then it's time to go. And as my train rolls down the East coast, I wonder how you keep warm. It's too late to cry, too broken to move on. Ron Pope

Quatorze ans. Quatorze longues années que je connaissais Doraleen Maxyne Avery et quatorze ans qu’elle était ma meilleure amie. Depuis le tout début, nos parents avaient de grands plans pour nous. Ils uniraient nos deux familles en nous organisant un mariage énorme où la moitié de la ville serait invité et où les invités auraient tous vraiment hâte d’être vu. Je ne sais pas exactement à quel moment ils ont oubliés que nous avions un cœur, des sentiments et aucune attirance amoureuse l’un pour l’autre –peut-être en avaient-ils simplement rien à battre après tout-, mais chose certaine, ils comptaient arriver à leurs fins, coute que coute.

J’avais vingt ans, toutes mes dents et un complet noir avec la cravate assortit. Debout devant un paravent à trois miroirs, un couturier à ma droite faisant des retouches de dernière minute et ma mère à ma gauche qui se tenait là, silencieuse avec un mouchoir à la main pour essuyer ses larmes. Elle était fière… Si seulement elle imaginait ne serait-ce qu’une seconde ce que j’allais faire après avoir passé l’anneau au doigt de Maxe. J’eu en regard en coin vers elle et un sourire que je perdis rapidement dès qu’elle m’eut quitté des yeux pour engueuler le couturier qui ne faisait pas les choses assez bien et assez rapidement pour elle. J’haussai les épaules en le regardant d’un air désolé, pauvre gars.

Après les retouches, vint le moment où mon père fit son entrée pour me faire sa petite morale de dernière minute. Je crois qu’il était un peu moins dupe que maman, néanmoins pas assez pour voir le coup venir. Comment aurait-il pu se douter d’une telle rébellion de toute manière? Nous nous étions toujours tenus droit, nous avions tout planifié. Depuis presque aussi longtemps qu’eux d’ailleurs. J’étais prêt, fin prêt à prendre mon envol. Je me rendis dans l’église et attendit sur la plus haute marche, juste à côté du prête. Il me souriait bêtement, comme si c’était le plus beau jour de ma vie. En fait si, ce l’était, mais pas pour les raisons qu’il avait en tête. La musique commença à jouer, remplissant l’air ambiant d’une atmosphère joyeuse et Maxyne fit son entrée au bras de son père. J’eus un large sourire en la voyant, elle était magnifique.

Lorsqu’elle arriva à ma hauteur, je me penchai vers elle pour lui murmurer à quel point elle était belle. Le prête commença sa cérémonie après que tout le monde se soit assit et je commençai intérieurement le décompte avant le moment crucial. J’écoutais à moitié ce que le vieil homme disait et je récitai mes vœux en aillant l’air le plus convainquant possible. Regardant Maxyne à côté de moi, j’esquissai un sourire entendu. Me concentrant de nouveau sur le prêtre devant nous, je sentais les regards fiers de mes parents ainsi que ceux de ma future femme.

« Hunter Kenneth Eastwood, voulez-vous prendre pour épouse Doraleen Maxyne Avery ici présente et la chérir le reste de vos jours ou jusqu’à ce que la mort vous sépare? »
« Oui, je le veux. »
« Doraleen Maxyne Avery, voulez-vous prendre pour époux Hunter Kenneth Eastwood ici présent et le chérir le reste de vos jours ou jusqu’à ce que la mort vous sépare? »
« Oui je le veux. »
« Vous pouvez embrasser la mariée. »

Je regardai Maxe une dernière fois, relevai son voile et me penchai légèrement vers elle. Esquivant à la dernière minute, je vins poser un baiser sur sa joue et lui murmurai « maintenant! ». Main dans la main, nous sommes sortis de l’église en courant, sans se retourner une seule fois. Lorsque nous fûmes assez loin pour ne plus être vu, je m’arrêtai en riant aux éclats. Nous l’avions fait! Nous étions parti, les laissant tous là, la bouche béate.

« T’as vu leurs têtes Maxe!? Hahaha on aurait dû installer une caméra quelque part pour se souvenir de ça toutes nos vies. Non, je n’oublierais jamais ce moment! »

Je pris Maxe dans mes bras, la soulevant de terre et la faisant tournoyer. La suite était simple; on rentrait chez moi aussi vite que possible avec Jules, le jardinier, qui nous attendait non loin avec sa bagnole, on ramassait nos valises prêtes depuis maintenant plusieurs jours puisque nos parents pensaient nous envoyer en lune de miel et on allait loin, très loin de la maison pour aller étudier ce qui nous plairait vraiment. Destination? San Francisco!

chapter 4

Baby why'd you leave me, why'd you have to go? I was counting on forever, now I'll never know. I can't even breathe! It's like I'm looking from a distance. Standing in the background. Everybody's saying, she's not coming home now.. This can't be happening to me! This is just a dream. Carrie Underwood

Lorsque nous sommes arrivés à San Francisco moi et Maxyne, le monde nous appartenait. J’avais des économies suffisantes pour qu’on puisse vivre aisément les premières années –du moins jusqu’à ce qu’on se trouve un emploi pour se refaire un peu d’argent. Dès que j’en ai eu la chance, je me suis inscrit à l’Université. Depuis le temps que j’en rêvais… Il était plus que temps. D’ailleurs, c’est durant cette première année que j’ai rencontré X. Je ne me souviens pas exactement de notre rencontre, la température qu’il faisait ou même ce qu’elle portait, mais je me souviens pertinemment qu’elle était magnifique, que le temps était parfait et que même dans une tempête, mon cœur n’aurait pas réagit différemment en la voyant. Elle était parfaite, tout ce dont j’avais toujours rêvé. Son rire était doux à mes oreilles et sa voix parfaite lorsqu’elle chantait pour moi. Je n’eus d’autre choix que de lui dire que j’étais marié, mais elle savait que je n’éprouvais rien d’autre que de l’amitié pour Maxe. Je ne divorçais pas par simple principe que je n’en voyais pas l’utilité. Si elle me l’avait demandé, je l’aurais très probablement fait, mais pour l’instant, je portais ma bague dans une chaine toujours à mon cou.

Quoi qu’il en soit, moi et X on formait un très beau couple. J’avais l’impression que tout allait bien, que tout était parfait. Elle était ma muse et je lui écrivais souvent des chansons. N’importe quelle fille l’aurait envié d’être ma petite amie et n’importe quel mec m’enviait d’être son petit ami à elle. Pourtant, un jour, tout a basculé. Sans raison apparente, elle est partit… Je ne comprenais pas. Elle ne m’a rien expliqué non plus. Elle est tout simplement partit sans se retourner, me laissant derrière. J’avais mal, tellement mal. Je me sentais comme une coquille vide. Le temps arrange les choses qu’ils disaient tous. Je n’en avais rien à foutre. C’était elle que je voulais et personne d’autre. Don’t you want me? J’étais brisé et irréparable. Je ne me suis pas mis à prendre de la drogue, ni même à boire comme un trou. Je n’ai pas commencé à coucher à droite et à gauche et je n’ai pas abandonné mes études. Mais je n’étais plus que l’ombre de moi-même et je ne composais plus rien, ne jouais plus de guitare ou de quoi que ce soit d’autre d’ailleurs. X était partit parce qu’elle était enceinte et je n’en savais rien. Elle ne voulait pas de cet enfant… j’en aurais sûrement voulu, moi. Elle n’avait pas la force de me le dire et n’aimait pas non plus me savoir marier. De ça, elle ne m’a rien dit.


épilogue
This is the story of our lives. From the road we sit and watch it pass by. Is this the best use of my time? Don't worry my love, everything's alright. I'd give just about anything to know she's waiting for me. An eye for an eye, a dream for a dream. I See Stars

Un an maintenant depuis que X est partit et je retrouve à peine ma joie de vivre. Est-ce qu’elle reviendra un jour, je n’en sais rien. Peut-être qu’elle est en ville après tout… Quoi qu’il en soit, je n’ais aucune nouvelles d’elle depuis tout ce temps. Elle me manque. Terriblement. J’ai besoin d’elle. Je ne peux que l’aimer elle, vous comprenez? J’ai bien essayé de l’oublier, de penser à autre chose, de la "remplacer "…. Mais rien n’y fais. Elle est la seule et unique et… si un jour elle me revient, je jure de lui demander sa main après avoir divorcé de Maxe. En attendant, je continus d’aller à l’école en arts et j’essaie de recommencer à écrire, mais ma muse, c’est elle…



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 14 Oct - 18:30

OH THE GLEE PROJECT \o
REEEEEEEEEE VALY CHERIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 14 Oct - 18:32

Samuel r3456

ReBienvenue (a)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 14 Oct - 18:39

Ree !! :D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 14 Oct - 18:42

Rebienvenue r3456
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 14 Oct - 18:46

Reeee ! 8;D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 14 Oct - 18:47

Oh oui aimez moi Cool
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 14 Oct - 19:04

RE !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 14 Oct - 20:56

welcome!!!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 14 Oct - 21:52

elle est où ta demande de TC cocotte ? :o
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ciara A. Halvarez
all i care about is success
AVATAR : Shay Mitchell
✱ ÂGE : 27
✱ QUARTIER : Sunset District
✱ COLOCATAIRES : mon petit ange
all i care about is success
Ven 14 Oct - 23:06

re-bienvenue

• • • • • • • • • • • • • • • • • •


DON'T BELIEVE ME JUST WATCH ! lapin hanwi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Sam 15 Oct - 4:03

Bah là, Nat à pas demandé pour son Qc j'vais pas demandé pour mon Tc alors que j'viens de supprimer Landon XD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Denver Hopkins
all i care about is friendship
AVATAR : Jana
✱ ÂGE : 27
✱ QUARTIER : Sunset
✱ COLOCATAIRES : Mickey et Snow
all i care about is friendship
Sam 15 Oct - 10:41

Reeeeee!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Sam 15 Oct - 22:27

    Reee!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 16 Oct - 6:57

Thx (:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 16 Oct - 7:04

Bienvenue 123
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 16 Oct - 12:42

Bienvenuuuuuuuuue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 16 Oct - 16:21

SAMUEL !!!!!!!!!!!!! :+18:
comment ai-je pu louper Samuel et son arriver ?!!! Oo
BIENVENUE bave yipiii
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 16 Oct - 16:39

METS LE GIF TARZANNNN ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 16 Oct - 16:55

bienvenue :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 16 Oct - 20:41

Je l'ai mis Nat lol tu l'vois pas?
Et merci à tous♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 21 Oct - 21:25

Re-bienvenue (a)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julie R. Evans
i'm a motherfucking admin
AVATAR : K.STEW
✱ ÂGE : 25
✱ QUARTIER : crocker amazon.
✱ COLOCATAIRES : Dom sometimes.
i'm a motherfucking admin
Ven 21 Oct - 22:17

Rebienvenuuuuuuuuuuuuue ! 8 frsfds
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Sam 22 Oct - 14:32

(Re)Bienvenue :)
Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut Aller en bas
 

HUNTER K. EASTWOOD ★ Still broken, I'm standing on my feet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» HUNTER K. EASTWOOD ★ Still broken, I'm standing on my feet
» Quelle PSP choisir... pour Monster Hunter bien sûr!!
» Turok: Dinosaur Hunter [N64-PC]
» xX Soul Hunter Xx
» Nouvelles images de Monster Hunter 3rd

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pursuit of Happiness ::  :: POH V.1 ::  :: 
PERSONNAGES
 :: Fiches de présentation.
-