AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'hésitez pas à inscrire vos persos sur facebook et à nous y rejoindre ! (inscription facultative) ♡


N'oubliez pas de voter et afin de nous faire connaître !


Pour célébrer la nouvelle année, le Maire a organisé un bal masqué. Rejoignez-nous ici pour en savoir plus


Le 6 janvier 2016, le forum a fêté ces 5 ANS ! Bon anniversaire POH


 
 dead inside. (kieran)
i'll be fine once i'll get it, i'll be good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Toni Sahin
i'm a motherfucking admin
AVATAR : gigi.
✱ ÂGE : 27
✱ QUARTIER : pacific heights.
✱ COLOCATAIRES : aucun.
i'm a motherfucking admin
Mar 19 Jan - 3:31

Il était question d’une de ces journées où Antonia ne savait pas quoi penser ni comment. Elle était excédée par une tonne de souvenirs lointains et pourtant si proches de ce qu’elle est réellement, derrière les apparences. Certes, elle a arrêté de compter les jours. Elle a cessé d’attendre mais quelque chose bouillonnait silencieusement en elle et ce quelque chose faisait que son quotidien était principalement fait de sentiments livides. Heureusement pour elle, elle avait passé toute l’après-midi au dojo. Cela lui donnait l’occasion de s’oublier un peu, grâce au sport. L’aïkido et le karaté lui permettaient d’évacuer le négatif. À chaque fois qu’elle avait fini de donner ses cours, elle en ressortait purifiée et un peu plus confiante. Elle enseignait les arts martiaux trois fois par semaine et passait le reste de son temps en casting/shooting/défilés lorsque les saisons s’y prêtaient. Antonia fait partie de ses femmes qui passent leur temps à travailler, laissant souvent leur vie sociale de côté. Leurs amis. Elle n’en avait d’ailleurs que très peu. Bien trop méfiante de nature, elle avait du mal à s’attacher ou à entretenir une quelconque relation sur la durée. À part Lana, elle ne souhaitait pas divulguer les moindres coutures de sa vie aux autres. Autant mourir. Pourtant, la blonde a toujours été observatrice. Et même si elle ne le connaissait que grâce à sa meilleure amie, elle se questionnait  sur ce que Kieran devenait. Peut-être par simple curiosité.

L’idée d’aller lui rendre visite la traversa alors qu’elle se trouvait dans les vestiaires du dojo. Elle prenait sa douche, cherchant à éliminer toutes traces de sueur laissées sur sa peau après l’effort. Quelques minutes plus tard, elle essora ses cheveux grossièrement, les ramenant sur sa tête en un chignon flou et enfila sa tenue de ville avant de quitter l’établissement, son sac de sport à l’épaule. Antonia n’était plus certaine de l’endroit où le jeune homme vivait. Après être montée dans son véhicule, elle checka rapidement son répertoire pour se rafraîchir la mémoire. Kieran vivait à Castro. Elle balança son sac de sport à l’arrière et remit son cellulaire dans son sac à main puis démarra pour prendre la direction du quartier gay de la ville. Elle se demandait même s’il n’avait pas de penchants pour la gente masculine… Toni étant elle-même bisexuelle, cela ne l’aurait pas dérangée. C’était plutôt à Lana qu’elle pensait. Comme souvent, la brune passait dans son esprit avant le reste. La blonde la considérait comme une sœur, c’était quelque chose de normal pour elle.

Arrivée sur place, elle se gara rapidement et sortit de la cage en métal. Il ne lui a pas fallu longtemps avant d’être face à la porte d’entrée de Kieran. Parfois impulsive, la jeune femme a ouvert la porte sans attendre que quelqu’un l'accueille après avoir toqué. Elle se glissa donc dans l’appartement et appela le garçon après avoir balayé la pièce principale du regard. « Kieran, t’es là ? C’est Toni. » Depuis le temps qu’elle ne l’avait pas vu, elle en était venue à envisager l'idée qu’il soit mort.
(C’était peut-être exagéré, oui)

• • • • • • • • • • • • • • • • • •



I just want a hot cup of coffee, black,
and I don’t want to hear about your troubles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kieran Doherty
i'm a little newbie
AVATAR : dan o'shaughnessy.
✱ ÂGE : 28
✱ QUARTIER : castro.
✱ COLOCATAIRES : mon frangin.
i'm a little newbie
Mar 19 Jan - 15:18

N'ayant pas cours aujourd'hui, mon jeune frère avait passé la partie de sa journée à m'aider pour régler toute cette paperasse de sécurité sociale. Ce n'était pas nouveau, tout ce qui était réputé bureaucratie avait toujours été une merde totale et ce n'est pas aujourd'hui que ça allait changer. J'étais en arrêt maladie depuis maintenant six mois, c'était légèrement trop pour ma caisse d'assurance. D'ailleurs, mon employeur savait très bien pourquoi je ne venais plus... Payer quelqu'un sachant qu'il ne reviendrait jamais c'était plus qu'inutile. J'appréhendais assez le futur appel de mon patron pour me licencier. C'est vrai que pour un graphiste, c'était un peu le comble de perdre la vue. J'aurais pu perdre l'ouïe, la parole, l'usage de mes jambes, n'importe quoi ! Mais il avait fallait lu que ce soit le nerf optique qui décide de prendre congés. Conn me servait de yeux sur internet, tandis que moi j'appelais l'organisme. C'est fou comme un accident pouvait complètement bousillé votre vie. Bousillé votre caractère aussi. J'avais toujours été le genre de mec cool, marrant, qui prenait la vie comme elle venait, sérieux dans mon taff, un peu fêtard les week-end et là, j'avais juste l'impression d'être une sorte de boule de nerfs vivante qui menaçait d'exploser chaque instant. On va dire qu'Alana arrivait plutôt bien à m'apaiser, elle savait y faire alors que là présentement mon frangin me cassait les pieds. Ouais, à la base il voulait m'aider mais ça finissait très souvent en petite guerre inutile. On finissait d'ailleurs par s'isoler chacun dans son coin, jusqu'à qu'un vienne s'excuser.

Mon frère venait justement de partir dans sa chambre, tandis que moi je restais dans la pièce principale. Je suis allé chercher mon paquet de cigarettes et mon briquet qui se trouvaient à un emplacement bien particulier (comme beaucoup d'objets désormais). En fonction, du meuble où je me trouvais il suffisait que je parte sur la droite, fasse cinq pas pour me retrouver à la baie vitrée. Effectivement, je trouvais la grande fenêtre sans soucis. J'ai ouvert un battant et je suis sortie sur le balcon pour fumer. Je ne consommais pas vraiment de cigarettes, c'était occasionnel, pour ça que je me reprenais bien à six fois avant d'allumer l’extrémité. Je pouvais presque paraître normal comme ça, adosser à la barrière à contempler (ou faire semblant) la rue au loin. Cependant, mon petit moment de fausse contemplation a du se terminer quand je crus entendre du bruit à la porte d'entrée. J'ai écrasé la fin de me cigarette dans le cendrier qui se trouvait près de mes pieds et j'ai fait demi-tour. J'ai manqué la marche entre le balcon et l'appartement comme à chaque que fois (et je le faisais avant en voyant) mais suis bien resté sur mes deux pieds. Toni était là. « Je suis là. »Ai-je annoncé. J'ai avancé dans la pièce sans savoir au final où elle était. Je détestais ça, ne pas savoir où se trouvait précisément mon interlocuteur. J'ai tiré un peu sur les manches de mon pull et j'ai quand même continué. « Salut Toni, tu vas bien ? Tu es où ? » Même si ma deuxième question pouvait paraître idiote, c'était juste pour qu'ensuite je la repère dans l'espace. Parler à quelqu'un dans le vide, c'était plus que con.
]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Toni Sahin
i'm a motherfucking admin
AVATAR : gigi.
✱ ÂGE : 27
✱ QUARTIER : pacific heights.
✱ COLOCATAIRES : aucun.
i'm a motherfucking admin
Ven 22 Jan - 2:23

Antonia était au courant pour l’accident. Alana avait été partiellement blessée mais Kieran, lui, avait été moins chanceux. Il avait perdu l’un de ses sens. Sa vue l’avait lâché et peu à peu, la blonde avait compris qu’il s’était naturellement coupé du monde. Elle avait beau faire preuve de compassion (du moins, elle pensait être capable d’en faire preuve, c'était faux évidemment), elle ne parvenait pas à faire partie de ceux qui le plaignent. Ça aurait été comme l’enfoncer dans son malheur. Toni n’a jamais pris de pincettes et elle ne comptait pas commencer aujourd’hui. Alana lui avait un peu expliqué et elle avait senti la jeune femme particulièrement affectée et concernée par Kieran. Bien qu’elle refusait catégoriquement de se mêler des affaires de sa meilleure amie, elle ne pouvait décidément pas s’empêcher de garder un œil sur ce qu’il se tramait entre eux. Protectrice, elle les observait de loin. C’est ainsi qu’elle l’a connu et pour une raison qui lui était encore abstraite, Antonia a décidé d’entretenir ce petit bout de relation. Ils étaient bien différents sur de nombreux points. Certains iraient même jusqu’à dire qu’ils ne font pas partie du même monde mais l’idée de ne pas le secouer un peu pour lui rappeler que dehors la vie l’attendait semblait être au-dessus de ses forces. Pour Toni, ce malheur ne devait pas le ralentir. Elle était persuadée qu’il pourrait vivre encore de grandes choses, que la vie allait bien être un peu plus favorable avec lui tôt ou tard. C'est grâce à cet élan d'optimisme qu'elle est présente pour lui. Cet élan d'optimisme dont il est le créateur, inconsciemment.

Le moment d’attente fut de courte durée puisque Kieran n’a pas tardé à la rejoindre dans ce qui semblait être son salon. En le voyant manquer de tomber au sol, Antonia a sursauté malgré elle. L’espace de quelques secondes, elle était satisfaite qu’il ne puisse pas la voir, sans doute car elle n’a jamais aimé que l’on remarque l’intérêt qu’elle était capable de porter à quelqu’un. De peur que l’on s’en serve contre elle. Cette paranoïa étrange n’était pas présente avec le jeune homme puisqu’il n’était plus capable d’identifier ses réactions ou les expressions qu’elle décidait de porter. L’air de rien, c’était pour elle un sacré avantage. En sa compagnie, elle se sentait moins en danger et était plus ouverte au rapprochement, même si elle ne l’avouera jamais. Il lui annonça sa présence et l’émirienne oublia bien vite sa petite frayeur d’il y a quelques secondes. Elle l’a observé s’avancer dans la pièce, la cherchant de son regard presque translucide et a décidé d’aller vers lui en l’attrapant par la main. « Je suis juste là. » Dit-elle d’un ton neutre. Elle l’entraîna jusqu’au canapé afin qu’il s’assoit pour prendre place à ses côtés. « Je vais plutôt bien. J’ai l’impression que tu cherches à disparaître de la surface de la Terre alors je suis venue vérifier si tu étais toujours de ce monde. » Elle rit brièvement, en continuant à le dévisager sans qu’il ne s’en doute. « Et toi, comment tu te portes ? J’espère que ma visite ne te dérange pas. » Même si personne ne l’accompagnait lorsqu’elle est arrivée, elle ne voulait pas l’importuner. Enfin… Pas sans sa permission.

• • • • • • • • • • • • • • • • • •



I just want a hot cup of coffee, black,
and I don’t want to hear about your troubles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
 

dead inside. (kieran)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The Artist ∞ Dead inside [u.c]
» Dead Inside ★ Amélia
» John Marston - Red Dead Remption ( facile )
» [FS] Sega Naomi The House of the Dead 2 cart + sense board
» Inscription: Red Dead Redemption

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pursuit of Happiness ::  :: LE CENTRE :: CASTRO-