AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'hésitez pas à inscrire vos persos sur facebook et à nous y rejoindre ! (inscription facultative) ♡


N'oubliez pas de voter et afin de nous faire connaître !


Pour célébrer la nouvelle année, le Maire a organisé un bal masqué. Rejoignez-nous ici pour en savoir plus


Le 6 janvier 2016, le forum a fêté ces 5 ANS ! Bon anniversaire POH


 
 This is your design [PV : Helixandre Chesterfield]
i'll be fine once i'll get it, i'll be good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Balthazar Shurley
all i care about is friendship
AVATAR : Mads Mikkelsen
✱ ÂGE : 51
all i care about is friendship
Ven 15 Jan - 19:07

This is your design
Helixandre & Balthazar
J'avais des patients tous plus différents les uns que les autres. Le seul point qu'ils pouvaient avoir en commun, c'était le fait que je les avais séléctionnés avec soin. Cela peut vous paraître étrange comme façon de procéder, mais j'avoue que depuis que j'ai assisté au suicide d'un de mes patients il y a un peu plus de dix ans, je suis devenu sélectif avec les gens que je soigne. Prenez par exemple celui qui est assit en face de moi. Il n'est un danger pour personne, il n'est pas suicidaire, le seul problème qui l'amène à mon cabinet, c'est le fait qu'il n'arrive pas à vivre dans la réalité, oui c'est un peu étrange dit comme cela, mais il est tellement timide, qu'il s'invente un monde dans lequel il se repli dès qu'il en a l'occasion, si bien qu'il a souvent du mal à distinguer le monde réel de celui qu'il s'imagine. Sa séance se termine. Avant de le raccompagner, je jete un oeil sur mon carnet de rendez-vous pour voir qui j'allais accueillir ensuite.

Le prochain nom était Helixandre Chesterfield. Ah...un autre genre de patient. Alors lui, j'ai rarement entendu le son de sa voix. Je sais pourquoi il vient consulter naturellement, mais j'aimerai qu'il me le dise lui-même, ceci étant pendant les séances, il passe la majeur partie de son temps à regarder la décoration. Je raccompagne mon rêveur à la porte. Helixandre est dans la salle d'attente. Après avoir pris congé du précédent patient, je referme la porte. Je retourne à mon bureau et griffonne quelques mots de la précédente séance et me prépare pour mon prochain patient. Je regarde rapidement la pièce. J'avais changé certains bibelots de place, espérant ainsi faire parler Helixandre, j'avais également acquis de nouvelles choses...je verrai bien ce que ça donnera.

Je me dirigeais de nouveau vers la porte et l'ouvris.

- Monsieur Chesterfield, c'est à vous.

J'allais ensuite m'installer dans mon fauteuil et pris mon carnet de notes sur mes genoux. J'attendais le bon vouloir d'Helixandre.
.
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hélixandre Chesterfield
all i care about is success
AVATAR : Hugh Dancy
all i care about is success
Ven 15 Jan - 20:19


This is my design


I'm not crazy hell no I'm not loony, I'm not insane, take a second, I heard it, I know it. Whispers say my name, calling for me. ⊹ Aujourd’hui, comme toutes les semaines, c’était séance chez le psychiatre. Imposé par mon éditeur et surtout par l’hôpital qui m’avait soigné suite à la tentative de meurtre sur ma personne. Moi, personnellement, je trouvais que ça ne servait pas à grand chose. Bon, il faut dire que je n’y met pas vraiment du mien. Mais, dès le départ, j’avais catégoriquement refusé d’aller voir quelqu’un pour cette histoire. Je voulais l’oublier et non pas la ressasser, ce qu’on me pousserait indéniablement à faire si je vois un psychiatre. Malheureusement mon éditeur ne m’avait pas laissé le choix, et je me retrouvais désormais une fois, voire plus, dans ton bureau. Mais j’étais bien décidé à ne pas te faciliter la tâche. Effectivement on ne peut pas dire que j’étais le plus bavard de tes patients. Je devais plutôt être le plus silencieux, mais ça ne me dérangeait pas vraiment, vu que ton bureau était une mine d’observation pour moi. Et je ne me cachais absolument pas de la curiosité que j’avais pour la décoration de ta pièce, à défaut de te parler.

J’attendais patiemment que ta séance se termine, même si les fourmis dans mes jambes me donne envie plutôt de sortir de là et de profiter d’un grand bol d’air frais. Mais je n’étais pas du genre à faire défaut à mes rendez-vous, quand bien même ils sont barbants. Pourtant tu avais aussi piqué ma curiosité. J’avoue que je venais quand même avec un peu plus d’envie que le premier jour. Et puis, je ne pouvais pas m’empêcher de te regarder à la dérobée quand tu ne me tournais le dos. Au fond, je craignais de te parler tout simplement parce que si je commençais je sais que l’on établirait une relation de patient/psychiatre, et, étrangement, c’était la dernière chose que j’espérais. tu ne me laissais pas indifférent. Je feuilletais un magazine, plus que je ne le lisais. Depuis mon agression je ne parvenais plus à lire, ni même à écrire.

Je vois la porte s’ouvrir, je redresse la tête avant de me lever. Je hoche la tête pour toute réponse. « Bonjour docteur. » Je vais m’installer face à lui, croisant mes jambes et partant dans l’inspection minutieuse et habituelle de son cabinet. Je remarque des nouveautés et des changements, un haussement de sourcil plus tard, je tourne mon visage vers toi. Je m’enfonce dans mon fauteuil avant de croiser mes bras. Comme toujours, je n’entamerais pas la discussion.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Balthazar Shurley
all i care about is friendship
AVATAR : Mads Mikkelsen
✱ ÂGE : 51
all i care about is friendship
Sam 16 Jan - 12:01

This is your design
Helixandre & Balthazar
Quel insigne honneur me faisait Helixandre, à peine entré dans mon bureau, il m'accorda quelques mots, deux pour être précis. Ce n'était qu'une simple formule de politesse, mais c'était déjà cela. Ensuite, il s'adonna à son activité favorite qui était la contemplation de son environnement, à savoir mon cabinet. J'avais espéré que le fait que j'ai changé certaines choses de place ou bien que j'ai fait l'acquisition de nouveaux objets allait le faire parler, mais apparemment, aujourd'hui il n'avait pas plus envie de s'exprimer que les autres fois. Je pris quelques notes dans mon carnet puis je le posais sur la table à côté de moi. Lorsqu'il fut assit face à moi, je le contemplais quelques instants. Le fait qu'il ne parle pas me permettait de l'observer à loisir et je dois avouer qu'il n'était pas désagréable à regarder, bien au contraire. Toutefois, je ne pouvais me laisser aller à cette observation trop longtemps, il était mon patient et n'était pas là pour que je le déshabille du regard. Je croisais mes jambes, plongeant mes yeux dans les siens.

- Bonjour Hélixandre. Alors, comment allez-vous aujourd'hui ?

C'était une question relativement banale, j'en conviens, mais d'une part je commençais toujours mes séances comme ça et, d'autre part, comme mon patient n'avait pas l'air d'avoir envie d'engager la conversation, il fallait bien commencer quelque part.
C'était étonnant de réaliser que j'avais "sélectionné" Hélixandre, oui, lorsque j'avais eu son dossier entre les mains, je ne l'avais pas jugé "dangereux", il ne semblait pas avoir d'idées suicidaires, le rapport que m'avait transmis mon confrère de l'hôpital où Hélixandre avait été soigné mentionnait une personne stable malgré ce qui lui était arrivé. Je ne savais pas vraiment comment il avait pu établir ce diagnostique ? Avait-il réussi à lui parler ou bien avait-il simplement mis des croix dans les cases pour "boucher les trous". Je l'ignorais et j'étais bien déterminé à le découvrir.

- Je suppose qu'aujourd'hui encore vous ne voulez pas parler de la raison de votre présence en ces lieux. Dans ce cas parlons d'autre chose. J'ai un peu modifié la décoration de la pièce et j'y ai également ajouté quelques bibelots. Vous aimez ?.


J'essayais vraiment de tout faire pour qu'il daigne ouvrir la bouche, mais ce n'était clairement pas chose facile..
.
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hélixandre Chesterfield
all i care about is success
AVATAR : Hugh Dancy
all i care about is success
Sam 16 Jan - 15:39


This is my design


I'm not crazy hell no I'm not loony, I'm not insane, take a second, I heard it, I know it. Whispers say my name, calling for me. ⊹ J’étais plutôt du genre à ne pas tirer un mot. Je sais que si je commençais à te parler, je serais incapable de m’arrêter et surtout je n’étais pas prêt à revivre cette horreur aussi rapidement. C’était bien trop récent pour que je parvienne à en parler sans que la douleur ne remonte à la surface. JE ne voulais pas perdre mes moyens face à toi. Une force invisible me poussait que tu es une vision de moi faussée. Celle d’un homme fort alors qu’à l’intérieur j’étais détruit. On s’était introduit contre ma volonté dans mon intimité, et on en avait voulu à ma vie. Plus d’un n’aurait pas survécu à un tel traumatisme. Moi, je sauvais la façade tant bien que mal. Tant que je me voilais la face il n’y a pas de raison que je parle de ce qui m’arrive. Pas pour le moment. Pourtant je sais que je peux t’accorder ma confiance, on m’avait dit à l’hôpital que c’était une chance de t’avoir en tant que psychiatre, tu ne prenais pas n’importe qui. Pourtant le fait que tu me plaisais un peu trop m’empêchait certainement de me confier à toi. Je ne voulais pas que tu sois mon psychiatre. Mais je n’étais pas prêt à laisser entrer quelqu’un d’autre dans ma vie, pas tant que je ne l’ai pas décidé.

Je hausse les épaules. J’avais deux options : soit je te disais la vérité et tu en profitais pour me tirer les vers du nez et je ne doute pas une seule seconde que tu serais très doué pour cela. Ou alors je te mentais, au risque que tu le comprennes rapidement. Je réfléchis pendant quelques secondes avant d’opter pour la seconde option, mélangé un peu à la première. « Ca va aussi bien que ça peut aller en ce moment. » Je me tais. Répondre simplement aux question, voilà ce que je fais depuis que l’on a commencé ma thérapie. Je suis plutôt très doué pour ça. Je repars de suite dans ma contemplation de la pièce. Bon tu savais déjà plus de chose que cet imbécile de psychologue qui, sans même me parler a rempli un papier, parce que bon sang j’étais sacrément dérangé. J’aurais eu envie de lui donner des baffes. Mais bon, je devrais peut-être lui être reconnaissant.

Je hausse les sourcils. Je me retenais de te sortir une répartie bien sentie. Je laisse de nouveau traîner mes yeux dans la pièce avant d’hausser les épaules. « Ca change. C’est pas mal. Je n’aurais pas mis ce cadre là par contre. » Je retourne à la contemplation de mes chaussures, ça aussi je sais faire. Et je n’avais pas vraiment l’esprit -bavard en ce moment, ça faisait jour pour jour, trois mois que l’on avait tenté de me tuer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Balthazar Shurley
all i care about is friendship
AVATAR : Mads Mikkelsen
✱ ÂGE : 51
all i care about is friendship
Mer 3 Fév - 13:26

This is your design
Helixandre & Balthazar
J'aimais énormément mon métier, si si, je vous jure, sinon il y a longtemps que j'en aurai changé. La seule chose qui me rendait un tantinet nerveux, c'était lorsque je n'arrivais pas à tirer les vers du nez de mes patients. Prenez Hélixandre par exemple. Un jeune homme semblant tout à fait charmant, intelligent et agréable à regarder, ce qui ne gâche rien. Il lui est arrivé quelque chose d'affreux, parce que oui, je sais pourquoi il est là, mais je veux que ce soit lui qui me le dise, je veux qu'il mette des mots sur ce qu'il ressent, mais c'est bien là tout le problème, il ne parle pas...ou très peu. J'ai beau essayer tout ce que je peux pour le faire sortir de sa coquille, je me heurte à un mur. C'en est réellement désespérant. Aujourd'hui encore, j'ai l'impression qu'il ne va pas parler. Ce qui m'ennuie, c'est qu'en agissant ainsi, il ne progresse pas. Comment veux t-il réussir à surmonter son épreuve s'il ne s'en donne pas les moyens ? La réponse qu'il fit à la question très banale que je lui ai posé me donna plus de renseignements sur le déroulement de la séance qu'il ne pouvait penser m'avoir donné. J'avais raison, aujourd'hui encore, j'aurai une huître en face de moi. Très bien, puisqu'il semble aimer le silence, alors nous allons être en silence pendant toute la séance.

Je hochais la tête et me levais, puis je me dirigeais vers la porte de mon bureau et la fermais à clé. Je mis la clé dans ma poche et revint m’asseoir dans le fauteuil en face de mon patient. Pour ne pas qu'il se fasse des idées un peu bizarres, je griffonnais quelques mots sur mon bloc et les lui montrais.

"Puisque vous semblez ne pas vouloir parler, je ne veux pas vous forcer. Ainsi nos séances se dérouleront comme ça à partir de maintenant. Il ne tiendra qu'à vous que cela change."

Je reposais mon carnet et allais prendre un livre dans ma bibliothèque, puis je revins m’asseoir et commençais ma lecture. Et bien quoi ? Vous ne pensez quand même pas que j'allais passer la demie heure restante à le regarder dans le blanc des yeux. Il était peut-être mignon, mais ce n'était pas une raison. Il avait également répondu à mon interrogation sur la décoration de mon bureau, mais je pensais qu'il serait un peu plus explicite. Comme il ne veut pas faire d'efforts...je n'en ferai pas non plus.
.
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hélixandre Chesterfield
all i care about is success
AVATAR : Hugh Dancy
all i care about is success
Mer 3 Fév - 22:57

link href='http://fonts.googleapis.com/css?family=Six+Caps' rel='stylesheet' type='text/css'>
This is my design


I'm not crazy hell no I'm not loony, I'm not insane, take a second, I heard it, I know it. Whispers say my name, calling for me. ⊹ Franchement, je ne sais pas vraiment ce que je faisais ici. Parce que ça ne me servait à rien. Et je me surprenais même à m’impatienter en attendant le prochain rendez-vous, alors que je n’ouvrais pas la bouche plus de dix fois. Mais ta présence en soi était déjà apaisante, alors qu’il y a encore deux mois je ne supportais pas la moindre présence à mes côtés à part celle de mes parents. Et encore. Mais maintenant j’acceptais plutôt facilement ta présence, elle m’apaisait même. Alors après tout mes visites n’étaient peut-être aussi vaines que je le pense, mais je dois simplement l’admettre. Mais ça c’est une autre histoire. Mais aujourd’hui je n’étais pas encore prêt à faire des efforts, encore. Je sais que tu es au courant de ce que pourquoi je suis là, je ne suis pas idiot non plus. Mais je ne voyais pas le bénéfice que ça peut m’amener de revivre encore et encore cette même souffrance. Mettre des mots sur cela me paraissait insurmontable, et encore plus aujourd’hui même. Je n’avais vraiment pas le coeur à en parler. J’étais encore plus taciturne que la précédente séance. Pourtant je n’avais pas envie de quitter ce cabinet. Même si j’irais directement m’enfermer chez moi dès que je sortirais d’ici. Je soupire, m’enfonçant dans le fauteuil, penchant la tête en arrière et fermant les yeux. Le silence ici était apaisant.

J’entends le bruit de la la clé dans la serrure. Je rouvre les yeux, te jetant un coup d’oeil en remarquant que tu m’as enfermé à clé, heureusement que je ne suis pas claustrophobe. Je jette un coup d’oeil sur le carnet mais le lâche comme s’il me brûlait les doigts. Depuis quelques jours la vue du moindre papier m’angoissait, le syndrôme de la page blanche ne me quitte pas.

« C’est mon droit non ? Et je ne vois pas de quoi parler, puisque vous êtes pratiquement au courant de tout, non ? Donc vous devez savoir que ça fait aujourd’hui tout juste trois mois… »

Je finis par me lever et commencer à faire le tour de la pièce, admirant chacun des bibelots qui ornaient cette pièce. Je finis par me poser à la fenêtre et regarder le monde extérieur qui m’effrayait tant maintenant. Je devenais asociable, au grand dépit de mon éditeur et celui qui s’était longtemps proclamé mon ami. Mensonge. Aujourd’hui, je comptais pratiquement plus d’amis dans mon entourage. Je croise les bras, avant de soupire. « J’ai une semaine pour écrire une ébauche de bouquin. Et j’en suis incapable. rien, même pas un seul mot. À croire que mon ère est terminée. » Après tout, c’était peut-être le signe pour que je passe autre chose.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
 

This is your design [PV : Helixandre Chesterfield]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» This is your design [PV : Helixandre Chesterfield]
» Blisters "Artizan Design" pour RoE
» Geykho Design ~
» [Conglomérat] L'ACP conforme avec le projet Green Design.
» [Collection membre] JM DESIGN Collections.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pursuit of Happiness ::  :: LE CENTRE-