AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'hésitez pas à inscrire vos persos sur facebook et à nous y rejoindre ! (inscription facultative) ♡


N'oubliez pas de voter et afin de nous faire connaître !


Pour célébrer la nouvelle année, le Maire a organisé un bal masqué. Rejoignez-nous ici pour en savoir plus


Le 6 janvier 2016, le forum a fêté ces 5 ANS ! Bon anniversaire POH


 
 SF by night - Jamie
i'll be fine once i'll get it, i'll be good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité
Mer 13 Mai - 0:06

La nuit venait de tomber sur San Francisco. Je me baladais tranquillement dans les rues, admirant la vie nocturne de la ville. L'air était doux et une légère brise agréable pouvait être sentie. J'adorais errer le soir dans les divers quartiers afin de me changer les idées et de décompresser un peu de mes journées de cours chargées. Inconsciemment, je me trouvais dans la rue du salon de tatouage auquel je m'étais rendu plus tôt dans la journée. Cela faisait un bout de temps que je voulais tracer sur ma peau quelque chose à l'encre indélébile qui pourrait me représenter vraiment. J'avais trouvé un calligraphe qui symbolisait la force et le courage. Tout ce dont j'avais fait preuve au cours de ces précédentes années face à toutes ces injustices.

Et alors qu'aujourd'hui je m'étais enfin décidée à le faire, le pauvre tatoueur s'était évanoui sous mes yeux. Je dois admettre que cela m'avait effrayé, c'était la première fois que je voyais quelqu'un perdre connaissance devant moi et je ne savais absolument pas comment réagir ni quoi faire. J'avais jugé que la meilleure chose à faire était d'appeler son collègue de travail, qui s'avérait être son beau-frère de ce que j'avais cru comprendre. Il n'avait pas fallu beaucoup de temps à ce dernier pour réveiller son ami. Il m'avait expliqué que le tatoueur en question avait apparemment la phobie des aiguilles. Je m'étais retenue de rire face à cette révélation. C'était vraiment un comble pour moi d'avoir affaire à un tatouer craignant les aiguilles. Suite à cet incident, on avait donc pris l'initiative de reporter mon rendez-vous au lendemain.

Mais en baladant ce soir et en me trouvant sans le vouloir dans la rue du salon de tatouage, j'avais décidé d'aller rendre visite, si ce n'était pas trop tard, à cet employé. Ne serait-ce que pour savoir comment il allait. Je le vis un peu plus loin, fermer boutique. Je souris en le voyant se porter visiblement bien. Je m'approchai lentement alors qu'il était de dos."Je vois que vous vous êtes remis de votre léger accident", lançai-je alors que je me trouvais à présent derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 13 Mai - 0:38

Elle était vraiment belle la demoiselle venue pour un tatouage, mais comme toujours, à force de vouloir jouer les mecs cools, j’ai encore tout fait foirer. Aish, je me déteste parfois d’être comme ça, non mais vraiment, c’est désespérant. Ce qui s’est passé… Hm… Je boude encore de ça à vrai dire et lorsque mon téléphone sonne, je souris un peu de voir que Julian m’appelle. « Hyuuuuuuuuuuuuung, j’ai passé une journée horrible ! » Vraiment, vraiment, vraiment. « Y’avait une superbe brune à la boutique qui venait pour un premier tatouage, comme j’avais du temps, je l’ai prise, mais…. J’me suis piqué avec l’aiguille en ouvrant le paquet et j’ai tourné de l’œil en voyant une goutte de sang… Si si… devant elle ! » Et son éclat de rire me blase autant qu’il me dépite. « Hyung, c’pas drôle…. Elle a dû me prendre pour un parfait blaireau. » Je boude encore avant de me poser un peu mieux dans le fond de la chaise en regardant mon repas avec peine. Ça m’a coupé l’appétit tout ça et pour le bon mangeur que je suis, c’est VRAIMENT un GROS deal. « Je te laisse, je rentrerai tard. Je dois faire la fermeture et après, j’irai me promener un peu pour évacuer. Hn ! Annyeong (bye). »

Je raccroche rapidement avant de remballer mes affaires et de retourner dans une des salles de piercing pour faire mon dernier travail de la journée et laisser la cliente repartir. Je baille à n’en plus finir en repensant à tout ça. Ils se sont encore tous bien foutu de ma gueule hein ? C’est tellement bête comme phobie. Je la combats tous les jours en bossant ici, mais elle arrive quand même gagner à chaque moment pareil. J’me maudis entre nous d’être comme ça. Finalement, après avoir fait la caisse et le ménage en guise de punition à mon malaise, j’attrape ma veste et ma sacoche, puis les clés de la boutique avant d’aller dehors et de la fermer après avoir fait le tour pour m’assurer que tout était en ordre pour demain.

« Je vois que vous vous êtes remis de votre léger accident. » Je sursaute presque avant de me tourner vers elle et de la reconnaître. Comme un nigaud, je papillonne des yeux avant de déglutir lentement en l’observant. Elle ressemble à une biche tellement elle est jolie. Je ravale un peu plus de salive avant de me mettre face à elle en rougissant. « Je suis vraiment désolé. » Une grimace, une main dans les cheveux et je rougis comme un idiot. « Ça donne pas une bonne image de moi hein ? » Je fais la moue doucement. « Je suis un bon tatoueur, j’ai juste une… phobie un peu embêtante. » Un soupir. Un mordillage de lèvre. « Je… Je peux vous inviter à boire un verre pour me faire pardonner ? » Qui ne tente rien n’a rien comme dirait Julian.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 13 Mai - 3:07

Je le vis sursauter et fus amusée. Je lui avais visiblement fait peur et il ne s'attendait surement pas à voir quelqu'un devant le salon de tatouage à cette heure ici. Je le vis mal-à-l'aise et j'ignorai pourquoi. Cela devait surement être dû à l'incident qui avait lieu plus tôt dans la journée. Je le vis passer une main dans ses cheveux bruns avant de voir ses joues s'empourprer légèrement. Je trouvais ça mignon, bien que je n'étais pas dupe. Personne n'aurait réagi de cette manière si j'avais eu le même physique que mes années lycée. Il m'aurait surement ri au nez, peut-être dit une ou deux insultes avant de partir me laissant en plan. Bien qu'il n'est pas l'air de quelqu'un se moquant ouvertement d'une autre personne

. « Ça donne pas une bonne image de moi hein ? » J'haussai les épaules le taquinant, il fit la moue et semblait gêné ce qui me fit sourire. « Je suis un bon tatoueur, j’ai juste une… phobie un peu embêtante. » J'étouffai un rire, repensant à ce que son collègue m'avait dit "Disons qu'il a la phobie des aiguilles". Je me demandais comment il pouvait exercer ce métier avec une phobie aussi handicapante que celle-ci dans son milieu professionnel. Oh et puis après tout, cela faisait son originalité. Ce n'est pas tous les jours que je rencontre des tatoueurs ayant peur des aiguilles bien que cela ne me rassure pas spécialement pour mon rendez-vous prévu demain. J'aimerai pas que mon premier tatouage soit raté, surtout que cela m'effraie d'en faire un.

Je fus coupée de mes pensées par le son de sa voix « Je… Je peux vous inviter à boire un verre pour me faire pardonner ? » Je ris à sa question, l'attitude qu'il avait envers moi m'amusait. "Pardonner ? De quoi ? De vous être évanoui ? Ce n'est tout de même pas de votre faute" Ris-je. Je réfléchis à sa proposition un instant. Je regardai mes pieds, pensive. Je n'avais rien d'autre à faire de ma soirée, certes quelques révisions mais cela pouvait attendre le lendemain. Et puis un verre ne fait de mal à personne. "Avec plaisir, mais s'il-vous-plait, ne vous évanouissez pas au bar".
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 13 Mai - 10:52

Ce qui est contraignant avec les gens qu’on ne connait pas, c’est qu’on ne sait jamais s’ils sont compatissants ou vraiment moqueurs. Je mordille ma lèvre faiblement, elle doit me prendre pour un véritable crétin après tout ça, comme les trois quarts des filles de cette ville à vrai dire. C’est pas pour rien que j’arrive pas tenir une relation. Pourtant, je fais des efforts, je suis mignon, gentil… Je sais pas vraiment ce que je dois changer pour que ça fonctionne enfin. Si c’est ma maladresse et mon côté lapin bisounours, ça ne risque pas de changer ça. J’observe la biche avant de remuer mon nez comme un lapereau en attente d’une découverte imminente. Allez Jamie Lapin, tu peux le faire non ? Prends exemple sur Julian ou Adonis… ou encore sur un de tes frangins. Ils sont tous doués pour parler aux gens, tu peux le faire aussi.

Je lance l’invitation pour essayer de lui donner une autre image de moi et son petit rire me laisse tout à fait pantois. C’est juste un rire comme ça, un faux orgasme comme dans The Ugly Truth ou alors un bon rire pour se moquer ? Aish, pourquoi les filles sont tellement compliquées hein ? J’aimerai bien avoir un mode d’emplois pour savoir comment agir, j’me sens toujours largué. « Pardonner ? De quoi ? De vous être évanoui ? Ce n'est tout de même pas de votre faute. » « Oh ? » J’affiche de grands yeux étonnés devant sa réponse. C’est bien la première fois qu’une cliente ne le prend pas mal ou qu’elle ne s’enfuit pas directement. Bon, en six mois, j’ai dû m’évanouir à peine 2 ou 3 fois en comptant celle de cette aprèm, mais quand même.

« Avec plaisir, mais s'il-vous-plait, ne vous évanouissez pas au bar. » Je la regarde d’un air dépité. « Na, na, na…. » Avant de rire finalement devant son humour. « Je m’appelle Jamie au fait. » J’attrape sa main pour y déposer mes lèvres, comme un gentleman pro. Il paraît que ça fait toujours son petit effet sur les filles. « Oh, y’a un bar sympa pas loin, ils sont spécialisés dans les cocktails avec et sans alcool. » Je lui montre le bout de la rue et commence à marcher avec elle. « Ça ira pour demain. » Elle doit avoir besoin d’être rassurée. « ça arrive que lorsque je me pique, mais sur les autres, ça ne me fait plus rien comme effet maintenant, et je suis vraiment un bon tatoueur. En plus, c’est ton premier non ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 13 Mai - 19:53

Je ne serai dire s'il était à l'aise ou non en compagnie de quelqu'un, il semblait gêné et chercher ses mots par moment tout comme il paraissait sociable par la façon dont il engageait la conversation. « Je m’appelle Jamie au fait. » Il attrapa ma main pour y déposer ses lèvres. Je ris face à son geste. Ce n'était pas tous les jours que quelqu'un vous embrassez la main, surtout de notre époque, mais ça ne me déplaisait pas. Il était mignon, et puis il avait un sourire quelque peu craquant. Oh et rectification, il avait l'air à l'aise finalement, ce qui me rassura dans un sens, je me voyais mal faire la conversation toute seule. "Enchantée, moi c'est Lena". Je passai une mèche de cheveux me gâchant la vue derrière mon oreille, avant de lui sourire chaleureusement. « Oh, y’a un bar sympa pas loin, ils sont spécialisés dans les cocktails avec et sans alcool. » Il me montra le bout de la rue. J'ignorai qu'il y avait un quelconque bar dans ce coin de la ville. Mais bon cela ne me surprenait pas étant donné qu'ils en faisaient à tous les coins de rues maintenant. Il valait mieux pour moi que je prenne un cocktail sans alcool ou autre soda.

On ne pouvait pas dire que je supportais bien les boissons alcoolisées, à vrai dire je ne les tenais pas du tout.  Je me demandais si j'étais même capable de supporter un seul verre. Mes précédentes expériences avec l'alcool n'étaient pas spécialement un bon souvenir, ou du moins de ce qu'on m'avait raconté. Sauf, pour les personnes devant qui j'avais dû bien me ridiculiser, ils avaient bien du rire. Il valait donc mieux pour moi que je reste dans le basique ce soir, je ne voulais pas le traumatiser, me ridiculiser ou encore rentrer chez moi en titubant. "Très bien, je te suis alors". Je commençai à marcher avec lui. Ce qui était agréable c'est qu'il n'y avait aucun silence pesant entre nous, ou du moins pour l'instant. On semblait trouver toujours quelque chose à dire « Ça ira pour demain. » Je fronçai les sourcils, suspicieuse. On ne pouvait pas dire que son évanouissement d'aujourd'hui m'avait rassurée pour mon tatouage du lendemain.

« ça arrive que lorsque je me pique, mais sur les autres, ça ne me fait plus rien comme effet maintenant, et je suis vraiment un bon tatoueur. En plus, c’est ton premier non ? » J'étais quelque peu rassurée suite à ces propos. Et puis il faut dire que le fait qu'il me dise qu'ils soit un bon tatoueur est plutôt bon signe, d'un autre côté je l'aurai mal vu me dire "Je suis un mauvais tatoueur, mais ne t'inquiète pas c'est moi qui m'occuperait de ton tatouage de moi". Qu'est-ce que je peux être stupide des fois. J'étais contente qu'il me tutoie en premier, je n'aimais pas vouvoyer les gens aussi bizarre que cela puisse être, bien que cela était poli lorsqu'on ne connaissait pas la personne. "Oui. Mais bon je dois admettre que ça m'effraie au plus haut point, donc dans un sens ce n'est pas plus mal que mon rendez-vous soit reporté à demain, j'aurai plus de temps pour m'y préparer psychologiquement."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 17 Mai - 21:33

« Enchantée, moi c'est Lena. » Je hoche la tête dans un sourire. « C’est charmant. » Genre, vraiment charmant, c’est simple mais efficace. Enfin je trouve. J’aime mon prénom par exemple, mais je le trouve un peu trop féminin et puis, les surnoms débiles vont vite à venir avec ça. M’enfin. Au moins, elle a accepté d’aller boire un verre avec moi, c’est une bonne chose ! Je pense au nouveau bar et lui montre l’endroit du doigt comme un gamin. « Très bien, je te suis alors. » Oh great ! c’est encore mieux ça. C’est vraiment si facile que ça d’inviter une fille à boire ? J’devrais tester plus souvent, je sais pas. Je secoue faiblement la tête avant de passer pour un hystérique dans mon propre cerveau. Finalement, on se met en route sagement et pour meubler la conversation, j’essaie de la rassurer pour demain. Evidemment, je ne vais pas lui dire que je suis un piètre tatoueur, la pauvre, mais c’est sans me vanter que j’affirme être bon. « Oui. Mais bon je dois admettre que ça m'effraie au plus haut point, donc dans un sens ce n'est pas plus mal que mon rendez-vous soit reporté à demain, j'aurai plus de temps pour m'y préparer psychologiquement. » Je la regarde et arrête mes pas. « Si tu n’es pas prête vraiment, ne le fais pas. » Je suis sincère pour le coup, certes, je ne toucherai pas d’argent en disant ça, mais les gens regrettent tellement vite leurs tattos, surtout les premiers. « Je n’en ai jamais fait moi et pourtant, je suis fasciné par ça, mais sur les autres, pas sur moi. » Je lui montre les dessins sur les bras. « C’est de l’encre éphémère, je les dessine moi-même toutes les deux semaines. Ça met en confiance les gens. » Je souris un peu. « On pourrait faire ça déjà et tu sauras si ça te dit vraiment d’avoir la peau marqué longuement. Moi j’aime les changer à chaque fois, je crois que je me lasserai de quelque chose qui resterait constamment. » Si mon beau-frère m’entendrait parler comme ça, je me prendrai rapidement une claque derrière la gueule. Bon, je lui ressors mon sourire de lapin avant d’aller avec elle vers le bar et lui ouvrir la porte pour la laisser entrer et se faufiler jusqu’à une table de libre. On s’installe et je choppe la carte pour l’ouvrir et la mettre entre nous deux pour zieuter tout ça avec elle. « Prends ce que tu veux, j’invite, alors hésite pas. » Je hoche la tête en souriant avant de poser mon regard plus loin vers une jeune fille bien en chair qui essuie des critiques assez audibles sur son poids. « Les gens sont tellement cons… Comme si y’avait que le physique dans la vie. » Je serre mon poing et essaie de me concentrer sur autre chose, mais entre nous, si ça continue, gringalet ou pas, j’irai leurs dire ce que je pense. Je souris à la serveuse qui arrive. « Un mojito sans alcool. » Je laisse Lena commander avant de lui sourire en la regardant. « Et sinon, tu fais quoi dans la vie ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 22 Juin - 14:16

« Si tu n’es pas prête vraiment, ne le fais pas. » J'eus un sourire en coin. "Serais-tu entrain de me dire ça pour me rassurer ou tout simplement pour éviter de reproduire l'accident d'aujourd'hui ?" Taquinai-je. Cependant j'appréciais ce qu'il venait de dire, au moins il n'était pas intéressé que par l'argent il s'inquiétait de savoir si une personne était prête à garder toute sa vie ce tatouage car il n'y a pas de point de retour. Je trouvais ça étrange qu'en tant que tatoueur il n'ait jamais fait de tatouage, c'est vrai quoi ! Quand on rentre dans un salon de tatouage ils sont tous tatoués de la tête au pied mais lui non. Ca doit surement être du au fait que les aiguilles et lui ça doit faire dix. Il faisait néanmoins des dessins éphémères à en juger par l'encre sur ses bras. "Je pense que ça peut-être une bonne idée, comme ça si je ne me fais pas à l'idée je pourrai toujours l'enlever et si au contraire je suis satisfaite je sauterai le pas" Souris-je.

On était arrivé au bar et je le vis m'ouvrir la porte. Je souris, tentait-il d'être galant ? L'idée m'amusait. On se dirigea à une table et on s'installa rapidement. Mon choix était fait, j'attendais qu'ils choisisse à son tour. "Tu n'as pas à m'inviter tu sais" Dis-je poliment bien que son intention soit très gentille. « Les gens sont tellement cons… Comme si y’avait que le physique dans la vie. » Je le vis regarder au loin et suivis son regard. Je me raidis. La situation que la fille vivait, je la connaissais que trop bien. Je me retournai rapidement regardant la table un peu absente. Je fus surprise que Jaimie ne soit pas de ces personnes qui critiquent à tord et à travers, il aurait très bien pu me faire une réflexion désagréable sur elle, hors il ne l'avait pas fait. Ou alors était-ce dans l'unique but de me faire bonne impression ? Je fus curieuse de savoir ce qui comptait dans la vie excepté le physique. C'est vrai quoi, ils sont tous à juger les autres sur leurs apparences et je suis la première à le savoir. "Qu'est-ce qu'il y a d'autres qui comptent à part le physique, car c'est plutôt à ça qu'on juge les gens au premier abord". Dis-je sans le regarder.

Je le vis commander et optai pour la même boisson que lui. Apparemment il n'était pas fan de l'alcool non plus. Ou alors ce mec a des p*tains de pouvoir et il lit dans mes pensées. Comment quelqu'un peut avoir la même façon de penser ou de vivre que moi ? C'est vrai quoi, je suis plutôt spéciale comme spécimen ! "Je suis étudiante en Art Dramatique"
Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut Aller en bas
 

SF by night - Jamie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Shadow Night
» Fight Night Round 4
» Armée du chaos, Night Lord
» Le Golem dans Night slashers ?
» Virtua cop 1 et Vampire night

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pursuit of Happiness ::  :: POH V.2 :: Rps-