AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'hésitez pas à inscrire vos persos sur facebook et à nous y rejoindre ! (inscription facultative) ♡


N'oubliez pas de voter et afin de nous faire connaître !


Pour célébrer la nouvelle année, le Maire a organisé un bal masqué. Rejoignez-nous ici pour en savoir plus


Le 6 janvier 2016, le forum a fêté ces 5 ANS ! Bon anniversaire POH


 
 évenement n°1 ≈ feu de camp.
i'll be fine once i'll get it, i'll be good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Happiness
i'm a motherfucking pnj
i'm a motherfucking pnj
Mer 29 Avr - 1:16

le feu de camp
viens t'rechauffer avec moi



1 mai 2015, c'est votre toute première journée au festival, vous voilà prêt à passer une semaine de folie. Pour commencer les hostilités avec douceur, plusieurs "petite-soirée" ont donc lieux, le feu de camp est l'une d'entre elles. Celui-ci se déroule donc sur la plage artificiel, tout les participants au festival peuvent venir y faire un tour sans y être invité. Boissons et marshmallow sont mis à la disposition des gens et des amateurs assurent l'ambiance de la soirée en jouant des morceaux en acoustique.

* * *

- Veuillez privilégier les postes courts (+/- 10 lignes), vous pouvez bien évidemment en faire plus mais ne prenez pas mal le fait que certains en fasse moins.
-  Aucun ordre de passage n'est donné, veuillez cependant écrire le prénom de la personne en gras lorsque vous vous adressez ou interagissez avec un personnage et prendre en compte ce qu'il se passe dans les autres réponses (s'il y a besoin).


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Mer 29 Avr - 16:54

t’as fait le tour du festival sans trouver ce que tu cherchais, c’est-à-dire vendre ta merde, tester une nouvelle clientèle. t’entends les gens du causer du fête sur la plage ou un truc du genre, alors en bon commercial t’y vas aussi, allure décontractée, clope au bec, et redbul dans la main. c’est blindé, t’as bien fait de venir ici que tu te dis. alors, tu te mets dans un coin et t’essaies de repérer une potentielle clientèle, des jeunes en quête de sensation, à force de côtoyer les gosses de riches qui croient tout savoir dans la vie alors qu’ils ont rien vécu, tu sais comment les trouver maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lean. L Dukaan
all i care about is friendship
AVATAR : Jane Dean
✱ ÂGE : 26
✱ QUARTIER : Alamo square
✱ COLOCATAIRES : Ma soeur
all i care about is friendship
Jeu 30 Avr - 15:31

J'ai vaguement entendu parlé de ce rassemblement sur la plage artificielle pendant que je déambulais dans la foule du festival. N'ayant pas tellement envie de retourner à ma tente pour la soirée j'ai décidé d'aller y faire un tour, histoire de jeter un œil. Si l'ambiance ne me plais pas, je partirai sans doute rapidement. Ne connaissant personne et ayant de gros doutes sur ma faculté à me socialiser, je ne pense pas trop pouvoir m'intégrer facilement.
J'étais vêtue d'un sarouel noir et d'un crop top bleu délavé afin de paraître décontractée, ce que je n'étais pas vraiment au fond. Je ne sais pas pourquoi j'ai cette manie de toujours appréhender les choses de façon négative. Je n'ai plus tellement le temps de me poser de questions puisque j'arrive au point de rendez-vous. Je me plantais au beau milieu de la place noire de monde, ne sachant pas tellement où me poser tranquillement sans me faire marcher dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ciara A. Halvarez
all i care about is success
AVATAR : Shay Mitchell
✱ ÂGE : 27
✱ QUARTIER : Sunset District
✱ COLOCATAIRES : mon petit ange
all i care about is success
Jeu 30 Avr - 15:58


SF SPRING FESTIVAL









La nuit tombe sur SF. La journée à été bien remplis. Après une matinée passait à m’entraîner au tir, j’avais décidais d’aller passer le reste de la journée au festival organisé par la ville histoire de prendre du bon temps. J’avais l’impression de ne faire que bosser ses derniers temps. Au bureau, avec Malee sur les prochains modèles de la ligne. J’étais une femme très occupée avec bien peu de temps pour moi. J’étais donc rentrer chez moi, j’avais pris une douche, enfilé un short en jean et un haut. J’ajustais mes lunettes dans mes cheveux et j’étais partie m’amuser et voir ce que la ville avait prévue comme réjouissance.
En cette fin de journée, un feu de camp était prévue et c’était de mon avis, une chouette façon de la terminée. Je me dirigeais donc vers le feu de camp, cherchant du regard si je tombais sur des têtes connues et appréciées. Comme toujours ils n’avaient pas fait les choses à moitié.
   


CODE BY .MAPYDEW

• • • • • • • • • • • • • • • • • •


DON'T BELIEVE ME JUST WATCH ! lapin hanwi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Jeu 30 Avr - 19:04


C'est l'ennui qui t'a poussé à aller squatter ce festival dont tout le monde parlait en ce moment. Étant donné que tu ne bossais pas aujourd'hui, tu as donc passé ta journée entière là-bas. À profiter des sons qui se multipliaient. T'as fait quelques rencontres, t'as dansé. Bref tu t'es amusé et une fois le soleil couché, tu souhaitais continuer. Alors tu t'es dirigée vers la plage artificielle sur laquelle se déroulait un feu de camp. Seulement, une fois arrivée, tu t'es rendue compte que tu ne connaissais personne. Alors en attendant que ça arrive, tu t'es dirigée vers les boissons pour combler ta lassitude avec de l'alcool. Rien de mieux que la tequila pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Carolina J. Pedrock
all i care about is success
AVATAR : Lynn Gunn
✱ ÂGE : 25
✱ COLOCATAIRES : Fraise.
all i care about is success
Mer 6 Mai - 22:02

Guitare en main, je me faufilai la tête sous ma capuche parmi cette horde de festivaliers venus passer du bon temps. Il y avait énormément de monde, mais en même temps nous étions sur l'un des plus populaires festivals de la saison aux Etats-Unis. D'après mon expérience et mes observations, ça faisait un peu réunion d'aficionados, de jeunes en quête d'identité venus afficher le contenu de leur garde-robe, de jeunes semi-spring-breakers en quête d'un petit week-end de liberté...Et de professionnels cherchant à élargir leur carnet d'adresses. Ah oui et j'oubliais également ceux à la recherche d'une expérience - disons-le - physique avec ces gens de l'autre côté de la barrière. Ceux dont je faisais partie malgré-moi. Je parle des artistes venus performer sur le festival, la raison pour lequel celui-ci a lieu en première instance...Enfin bref, ce soir-là, c'était la soirée d'ouverture, qui s'organisait traditionnellement autour d'un feu de camp, j'avais donc pris la décision d'aller un peu tâter le terrain, mes proches n'étant pas encore arrivés sur les lieux. Ou du moins pas à ma connaissance. Un frisson me parcourut alors qu'une petite brise vint se frotter à mes jambes dénudées et franchement, cela ne m'enchantai pas. Tant pis pour moi. Je continuai de marcher plus ou moins rapidement, en attendant de trouver un petit espace tranquille...

• • • • • • • • • • • • • • • • • •


I put my trust in poison, to teach me how to live.
I put my trust in darkness, to teach me how to see.
* * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
B. Camil Marshall
i'm a motherfucking admin
AVATAR : olober sykes
✱ ÂGE : 30
✱ QUARTIER : crocker.
✱ COLOCATAIRES : Son fils et sa... "femme" imposée.
i'm a motherfucking admin
Jeu 7 Mai - 15:36


Mickey chez ta mère. Check. Le chien sortit pisser puis enfermé dans la tente. Check. Ton portable et tes clopes. Double check. De quoi avancer vers la soure du bruit et des activités l'esprit serein, clope au bec, bonnet vissé sur la tête pour retenir tes cheveux qui n'en finissent plus de pousser. Un jour tu vas aller chez la coiffeuse pour tout couper. Mais t'aimes pas faire des petites coupes par-ci part-là, t'aimes quand ça se voit que tu as été chez le coiffeur. T'es un gosse. Un gosse qu'élève un gosse. Nice try. On s'en fout. Ce soir t'es pas père, ce soir Mickey est loin loin loin et toi tu as toute la liberté du monde. Tu as des amis sur place, mais où ? T'en sais rien. Peu importe, tu es pas tellement là pour faire un rassemblement de gens que tu connais. Non t'es là pour la musique, en premier lieu ouais, et pour les rencontres, le délire. Pas pour ta garde robe vu qu'en faite... t'as enfilé un jean qui n'a de jean que le nom vu les trous et la vieillesse du tissu, puis une chemise a carreau qui a du être porté mille deux cent fois, en soirée, donc dans un état pareil au jean. Mais bon t'es un gars chic quand même alors vu que t'as pas froid tu l'as accroché à ta taille, pour exhiber ton charmant débardeur et ton corps entièrement tatouée aux midinettes en chaleur qui sont aussi peu vêtu qu'une meuf prêt à se baigner. Bon c'est vrai que c'est sur la plage... mais quand même, le maillot de bain avec plus de perles que la normal, assortit du petit blouson en cuir... Mais bon tu dis rien, ce genre de tenue est fait pour te plaire et toi t'es bon public... ça te plait ! Tu rencontres d'ailleurs une filles vachement sympa avec des tresses sur toutes la tête, brune, canon échange de briquet pour besoin de clope tu discutes en récupérant un verre de tu sais pas trop quoi. Si t'étais une fille tu aurais sans doute vite perdu ta virginité comme ça. Mais t'es pas une fille. Et pas vierge aussi. Discutant un peu, tu aperçois au loin avec une joie impossible ta princesse des temps modernes avec qui tu partages maison,course, couches et parfois lit... Inka. Occupée avec un verre, tu te dis que tu vas aller l'aborder plus tard. Tu discutes donc avec madame tresses et deux autres gars plutôt cool avant de les laisser pour aller te chercher un truc plus sympa à boire que de la bière pas tellement fraiche. Idée que tu délaisses un temps en apercevant une chevelure brune et une allure vachement moins découverte que la majorité des filles. Changement de plan, de direction et de pensées tu rejoins Carolina en te glissant entre deux personnes la rejoignant avec un sourire. Hey... alors comme ça les artistes se mélangent au petit peuple que nous sommes ? Tu questionnes avec amusement et taquinerie.

• • • • • • • • • • • • • • • • • •

sell my heart for you.
Bang bang you shot me down... @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Denver Hopkins
all i care about is friendship
AVATAR : Jana
✱ ÂGE : 27
✱ QUARTIER : Sunset
✱ COLOCATAIRES : Mickey et Snow
all i care about is friendship
Jeu 7 Mai - 17:20

Copine de maladie, copine de chimie ou copine tout court de toute façon, on avait décidé de sortir ce soir là. On avait fait un peu le tour du festival, nous arrêtant quelques instants à quelques concerts... Puis il y avait eu ce feu de camp qu'on avait vu au loin, alors on avait décidé d'y aller. Elle s'appelle Rose. Un joli prénom pour une jolie fille. La même galère que moi, juste qu'elle avait un autre type de cancer. Beaucoup plus ancrée dans cet horrible processus, elle était déjà passée par la case "perte des cheveux". Ce soir elle arborait un joli chapeau, mais ses cheveux repoussaient. Lentement mais sûrement. Mais elle était toujours jolie, toujours souriante et toujours positive. C'est pour ça que je l'appréciais. Même si on était dans la même galère, elle me poussait vers le haut. C'était d'ailleurs elle qui avait insisté pour qu'on sorte toutes les deux ici. Alors je l'avais suivie, et elle avait eu raison, c'était plutôt cool... Malgré ma fatigue. On arrivait près de cette plage. Il y avait déjà des gens. Je restais près d'elle, à scruter les environs. Resserrant un peu mon kimono autour de ma taille, on optait pour aller près du feu, bonne idée. Sans vraiment le vouloir et en suivant Rose, je passais un peu à côté d'une certaine chemise à carreaux, et d'une fille brune un peu rock... Un coup d'oeil discret, et je reconnaissais Camil. Le nom de la fille ne me revenait pas (Carolina), mais je l'avais vu maintes fois sur Facebook. Avec lui. Cachant un peu mon visage, je me reconcentrais sur Rose avant de m'asseoir avec elle sur le sable près du feu. J'étais venue ici pour me détendre de toute façon, pas pour me faire du soucis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Erykah Tubman
all i care about is success
AVATAR : ste bertram.
✱ ÂGE : 24
✱ QUARTIER : dans l'sud, squatte le canapé d'un pote.
all i care about is success
Lun 11 Mai - 23:28

oz t’a cassé l’pieds pour que tu l’rejoignes, parait que ça va être cool, une fête sur la plage ça s’rate pas, comment t’peux faire pour rester chez toi alors que la nuit est belle et qu’on peut faire plein d’trucs cool ce soir ? t’as donc accepté, d’toute c’tait ça ou continuer d’te prendre l’tête avec ton daron. d’puis que t’as reçu l’nouvelle, t’suis l’affaire de près dans l’journal, plus que ça, t’as même appelé l’organisation qui va lui sauver l’cul en t’faisant passer pour quelqu’un d’autre pour savoir ç’en est. t’pensais avoir dépassé c’stade mais faut croire que nan, en vrai, t’as pas du tout évolué et t’sais même pas comment t’vas faire quand il s’ra vraiment d’hors, parce que vu comment ça s’passe là, y a moyen qu’il l’soit d’ici peu et c’sera la merde dans ta tête et dans ta vie. bref t’le vois d’loin et comme t’sais qu’il est doué pour savoir c’que t’penses, tu t’forces à être cool, contente d’être là comme les autres, t’as pas envie d’chialer c’soir. yo tu lui lances avec un sourire sans l’regarder dans l’yeux, occupée à observer la foule et il s’jette dans tes bras comme d’hab, joyeux et positif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Mar 12 Mai - 0:43

« Hyuuuung allez dépêche !! » Je trépigne et sautille sur place en l’attendant. Bon sang, c’moi d’habitude qui met vingt ans dans la salle de bain, pas lui. Quoi que, ça doit à peine faire cinq minutes qu’il est dedans, mais je suis trop impatient. « HYUNG ALLEZ !! » Je me mets devant la porte et toque jusqu’à ce qu’il ouvre avant d’afficher un grand sourire sur ma gueule de lapin. « Allez, j’ai vraiment envie d’y aller. » Je fais une moue de chaton mignon avant de l’attraper par le bras pour partir avec lui. Dommage qu’Adonis soit de garde…. Enfin je crois. Ou alors il nous rejoint plus tard, j’en sais rien, j’demanderai une fois là-bas. « Prends ta guitare, on sait jamais ! Moi j’peux pas trimballer une percussion, c’est lourd à porter et encombrant ! » C’est vraiment nul ça pour le coup. Finalement, on se met enfin en route et lorsque la plage se dessine devant nous, je saute en le tenant au bras. « Mnaaah ! » Je ris avant de le regarder. « J’ai tellement hâte !! Erykah y sera aussi normalement. Elle est belle hein ! » Je sais que je le fais chier à chaque fois avec ça, je la trouve tellement jolie. « Oh regarde là-bas ! Les feux sont allumés !! J’aime tellement l’odeur de l’océan ! Tu trouves que je suis bien habillé ? » Je le tire par le bras pour nous mettre en marche en souriant, tout en cherchant la blonde du regard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 12 Mai - 9:05

Bon sang, mais autant j'adorais Jamie, autant il se montrait absolument INFERNAL quand il avait un truc en tête. Je terminais de brosser mes dents avec une gueule de blasé sur le visage alors que sa voix résonnait derrière la porte, soupirant à plusieurs reprises avant de finalement envoyer un petit coup de pied dans le vide en direction du hall où le coréen se trouvait. « 'a 'eule, 'émi, y'arrive ! » Et voila qu'il se mettait a toquer comme un cinglé, maintenant. Il était sérieux, là ?! Rrrrrrraaaaaaaaaaaaaahhhhh, mais je vais l'étrangler, ce gamin de dix-neuf ans, le pire, c'est qu'il ne se rend même pas compte qu'il peut être chiant ! Recrachant finalement mon dentifrice avant de me rincer la bouche, j'allais déverrouiller la porte pour l'ouvrir et fixer mon coloc avec un regard de tueur. « QUOI ?! » Et voila qu'il me sortait son sourire de lapin heureux, comme si rien ne s'était passé. Quand je vous dis qu'il ne le faisait pas exprès... soupir. À partir de là, je n'eus d'autres choix que de le suivre en attrapant mon instrument de musique, mais je dois avouer qu'il m'avait déjà un peu fatigué a force de courir partout dans l'appartement... et autant vous dire que ses efforts avaient redoublé au fur et à mesure qu'on s'approchait de la plage. Pitié, faites qu'il y ait quelqu'un a qui je pourrais le refiler quelques minutes, là-bas, juste le temps de me reposer. « J’ai tellement hâte !! Erykah y sera aussi normalement. Elle est belle hein ! » « Oui, elle est très belle, Jamie. » « Oh regarde là-bas ! Les feux sont allumés !! J’aime tellement l’odeur de l’océan ! Tu trouves que je suis bien habillé ? » « Oui, t'es super bien habillé, Jamie. » Plus patient que prévu, je me laissais donc trainer sans broncher sur le sable, en manquant de trébucher a plusieurs reprises, tellement il forçait le pas, mais mon intérêt fut réveillé lorsque les silhouettes commencèrent a se dessiner, si bien que je me redressais d'un coup pour trotter aux côtés de mon ami, tout en observant la foule. « Wah, y'a du monde ! » J'affichais enfin un sourire avant de le trainer moi-même d'un côté du feu, jusqu'à apercevoir son Erykah chérie. « Regarde qui est là... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Erykah Tubman
all i care about is success
AVATAR : ste bertram.
✱ ÂGE : 24
✱ QUARTIER : dans l'sud, squatte le canapé d'un pote.
all i care about is success
Mer 13 Mai - 15:03

oz cause encore et encore, t’écoutes pas vraiment. t’connais l’sujet, l’fise, cette année t’vas pouvoir participer côté motocross, dommage que t’aies pas pu faire mais fallait choisir. t’iras voir l’gars concourir, faire la pompom girl comme oz l’a proposé. ça t’dérange pas d’masses, t’as d’jà été au lycée et t’sais comment ça s’passe, et bien sûr tu piges pas vraiment que c’est pas trop l’sujet. il rit, sans trop comprendre pourquoi, tu ris aussi, t’as juste pigé la fin de sa blague. en vrai, tu t’en grillerai bien une là, mais t’fumes jamais d’vant oz, t’sais qu’il aime pas ça et qu’il te l’arracherait des mains pour l’écraser au sol, expression de mécontentement sur la tronche. t’aimes pas quand il s’énerve contre toi, t’as pas besoin d’ça en ce moment. oz sort sa guitare et s’met à gratter quelques accords, il a jamais su joué mais parait que ça lui donne un style cool. j’pige vraiment pas pourquoi t’continues ça tu dis en pouffant de rire. tu comprendras quand t’seras grande petite qu’il dit avec un air faussement sérieux, ce qui t’fait encore plus marrer, oz sérieux, ça sonne tellement zarb. t’regardes un peu autour de toi, repérer des visages connus ou juste pour voir un peu le cadre et tu tombes sur jamie et julian. t’fais un signe dans leur direction et tu t’lèves quand tu l’vois approcher. ‘lut, cool d'vous voir ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Mer 13 Mai - 15:21

t’observes, y a à bloc de monde, un peu trop à ton goût car y a tout et toi t’aimes bien choisir tes relations. c’est pas tout le monde qui a l’honneur de devenir pote avec toi, t’es plus du genre à traîner seul plutôt qu’être mal accompagné et depuis que t’es ici, t’as tendance à traîner souvent seul. y a pas ta team, y a pas tes potes, juste des mange-merdes hypocrites qui te baiseraient à chaque occaz, des faire-valoir qui te rappellent à quel point ton pays te manque. contemplant la foule, tu repères pourtant quelqu’un que tu connais, qui t’a tapé dans l’œil, disons les choses comme elles sont. elle a l’air un peu paumé et la gentillesse incarnée, tu décides d’aller lui donner un coup de main. tu balances le reste de ta clope et t’avances vers elle, petit sourire de séducteur aux lèvres. on est perdu ? que tu lui demandes sur un ton léger, un peu moqueur peut-être, pas méchamment en tout cas. tu devrais pas rester là, vu tout ce monde tu vas te faire foncer dessus. d’ailleurs en parlant de ça, elle se fait presque bousculer mais tu t’interposes en utilisant ton cœur, putain, t’es un chouette gars en fait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Carolina J. Pedrock
all i care about is success
AVATAR : Lynn Gunn
✱ ÂGE : 25
✱ COLOCATAIRES : Fraise.
all i care about is success
Ven 15 Mai - 13:21

L'effervescente commençait sérieusement à se faire sentir, à mesure que le temps passait, les esprits s'échauffaient, sous l'effet de la boisson et très probablement d'autres substances dont je ne ferai pas l'inventaire. Les voix s'élevaient et pourtant mon esprit se mit en sourdine au bout d'un moment, transformant le monde qui m'entourait en un vaste brouillard. Je pense qu'il s'agissait là d'un de mes acquis de tournée, j'avais appris avec le temps à savoir me mettre dans ma bulle, quelles que soient les conditions (et dieu seul sait à quel point "être tranquille" n'existe pas en tournée), ne serait-ce que pour me reposer mentalement. C'est ainsi que je méditais tranquillement dans mon coin, afin de m'imprégner, d'une certaine façon, de l'esprit du festival et de réfléchir à ce que j'allais bien pouvoir faire - jouer? - ce soir, c'était sans compter l'intervention surprise de...Camil. Son arrivée soudaine me fit sursauter et je réagis presque au quart de tour en le gratifiant d'une belle tape sur la tête.

"PUTAIN mais...qu'est-ce que tu fais là?"

Dans l'absolu j'étais bien contente de le voir. J'étais bien contente de ne plus être seule certes, mais sa présence en particulier me plaisait. Avec le temps, je devais bien me rendre à l'évidence et admettre le fait qu'être avec lui me confortait et les personnes avec qui je me sentais ainsi étaient très rares pour ne pas dire, inexistantes. A part mes parents peut-être? Bref, d'un coup tous mes démons s'étaient envolés, la pression liée à ma présence à ce festival également.

"Tu rigoles, c'est toi la rockstar qui se mêle au peuple, là, que t'arrive-t-il?"

Et puis je lui tendis ma guitare - ou plutôt, lui collai entre les mains - et lançai très sérieusement :

"Bon, tiens, rends-toi utile!"

• • • • • • • • • • • • • • • • • •


I put my trust in poison, to teach me how to live.
I put my trust in darkness, to teach me how to see.
* * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
B. Camil Marshall
i'm a motherfucking admin
AVATAR : olober sykes
✱ ÂGE : 30
✱ QUARTIER : crocker.
✱ COLOCATAIRES : Son fils et sa... "femme" imposée.
i'm a motherfucking admin
Ven 15 Mai - 14:26


PUTAIN mais...qu'est-ce que tu fais là? Paroles des plus adorable de la brune suivit d'un coup sur la tête. Même petite, elle arrive quand même à atteindre cet endroit et te faire souffrir. Oui souffrir. Non tu n'extrapoles pas.  Tu ries en te baissant un peu pour échapper à sa main sur ta tête alors que tu t'en écartes à peine. Pas la peine de me frapper pour me montrer tout le plaisir que tu ressens à me voir... Ironise avec un rire cependant. C'est ça le pire, avec Carolina c'est toujours chien et chat, râler, Carolina râler contre toi. L'une des filles qui tombe le moins facilement dans ta drague et dans tes bras, alors que pourtant les moyens tu les mets à fond. C'est pas comme si vous étiez de parfait inconnu... Et pourtant elle semble a chaque fois n'en avoir rien a faire de cela. Friend zone mon gars, tu la hais cette p*tain de friend zone !! Tu rigoles, c'est toi la rockstar qui se mêle au peuple, là, que t'arrive-t-il? Tu souries à cela quand même vaguement touché par le compliment, même si elle le dit sous le ton de l'humour. C'est quand même gentil... Ok t'as un égo impossible !! T'es pas certain d'avoir plus de notoriété qu'elle. Certes vous avez fait une tournée à New-York, mais c'était tout. Sinon tu en restes à SF... à ton boulot, tes concerts et ton fils donc bon. Écoutes j'ai une vent d'une rumeur comme quoi une artiste super douée... canon et des plus cool -qui jouera ce soir- allait venir nous faire don de sa présence... tu me connais.... Groupie comme je suis je pouvais m'empêcher de venir. Tu lâches avec un sourire en coin avant de devoir récupérer de force sa guitare. Tu fronces les sourcils la gardant cependant dans les mains ouvrant son étuis pour jeter un œil à l'instrument. Ok t'es chanteur, mais les guitare tu trouves ça cool. Bon de base petit tu as appris ça pour pouvoir draguer mais bon... C'était petit. Bon, tiens, rends-toi utile! Tu ries à sa phrase. J'adore quand une fille me dit a tu peux pas imaginer... Tu croises le regard d'un gars qui vous regarde et parles à ses amis en montrant la guitare que tu as dans les mains. Hell yes. On s'joue un truc ? Sa voix, évidement tu la kiffes, c'est pas un secret. Et puis vous êtes plutôt bon tout les deux, même dans un univers différent. Sortant l'instrument de sa protection tu lances un regard à Caro avec un sourire complice.

• • • • • • • • • • • • • • • • • •

sell my heart for you.
Bang bang you shot me down... @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Carolina J. Pedrock
all i care about is success
AVATAR : Lynn Gunn
✱ ÂGE : 25
✱ COLOCATAIRES : Fraise.
all i care about is success
Sam 23 Mai - 14:26

La délicatesse, ça me connaissait. Bastien ne manquait pas de me le rappeler, régulièrement. Pour ma défense, je ne me comporte pas ainsi avec n'importe qui, seulement avec les personnes qui me sont proches, avec qui je me sens en confiance. Puis honnêtement, lui et moi avons un historique tellement chargé qu'il est probablement la dernière des personnes devant lesquelles je vais faire attention à l'image que je dégage.
Mon commentaire sur sa célébrité me fit réfléchir un instant. Au bout de trente secondes, je parvins à la conclusion que oui, j'avais raison, il collectionnait quand-même nettement plus de fans hystériques que moi. Si j'ai parcouru plus de kilomètres grâce à ma musique, je pouvais encore avoir une vie et me promener sans que ma vie soit talée sur le net...Ce qui n'était pas son cas à lui. Je ricanai intérieurement et d'autant plus lorsque je vis des doigts commencer à se pointer dans notre direction. Je me demandais encore si ces gens nous avaient reconnus ou si juste le fait qu'une guitare sorte de son étui les intéressait, lorsque j'entendis le son de mes cordes s'élever progressivement. Camil s'échauffait les doigts et j'observais notre entourage. Quelques conversations s'interrompaient, des regards se tournaient timidement vers notre direction, mais le mouvement restait restreint.
Je reportai mon attention sur mon ami avec un petit sourire confiant. "Allez!"
Je tapai des mains, alors même qu'il lançait les premiers accords, afin de mesurer la cadence...

• • • • • • • • • • • • • • • • • •


I put my trust in poison, to teach me how to live.
I put my trust in darkness, to teach me how to see.
* * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
B. Camil Marshall
i'm a motherfucking admin
AVATAR : olober sykes
✱ ÂGE : 30
✱ QUARTIER : crocker.
✱ COLOCATAIRES : Son fils et sa... "femme" imposée.
i'm a motherfucking admin
Mar 26 Mai - 11:04


Tu ne fais pas tellement attention à eux qui vous entoure. Tu sais que Inka est quelques part par ici, tu l'as vu remarqué. Tout comme de loin il y a quelques secondes tu as vu ton autre colocataire. Que des filles, tu sais bien t'entourer que veux-tu. Mais là de suite, tu te concentres plus sur la guitare qu'elle vient de te filer. Tu ne penses pas à jouer de ta "célébrité". Même si Caro a raison tu en as une certaine, à SF. Ta faute si après ta vie a été de plus en plus "médiatisé" sur internet, étant plus jeune tu en jouais, tu provoquais, tu participais à cela. Et ton arrivé à SF à certes calmé certaines de tes habitudes, mais ta petite notoriété de chanteur ne s'est pas apaisé. Après , t'es pas bien sur qu'il y a des dizaines de fans de toi par ici, t'en sais rien au fond. Et puis tu t'en fiches. Ok tu n'apprécies pas réellement les groupies même si tu t'en ais toujours amusé. Tu aimes ce côté "oh mon dieu c'est Bastien Marshaaall" tu te sens un peu adulé par moment... mais en dehors de ça, tu doutes vraiment qu'elles auraient aimé ta musique si t'avais été moche, boutonnés, pas tatoué, la chemise bien fermés et une haleine de porc. T'es pas un dieu grec du physique, mais t'es grec déjà. Et puis les tatouages, ça plait. Pour le reste, tu adores tes fans. Tu passerais des heures à parler musiques avec. Musique. C'est réellement pour cela que tu lances quelques accords comme ça, histoire de voir si elle est accordée cette guitare. La musique, peu importe le style, ça rapproche.Et autour d'un feu de camps, dans un festival comme celui-ci, t'es obligé de le faire. Et puis tu connais Carolina, tu sais qu'elle se privera pas de suivre. La musique elle en vit autant. Allez! Tu souries en te posant sur une table quasiment vide d'alcool, t'appuyant dessus en lançant quelques accords au hasard, un petit délire inventif qui se transforme très rapidement en accords entendu maintes et maintes fois à ses concerts. Vous vous connaissez pas depuis hier il faut dire, la musique, les concerts, sa musique.. tu connais. Tu lances un de ses musiques, seulement à l'aide de la guitare et du battement de ses mains. L'observant avec un sourire amusé.

• • • • • • • • • • • • • • • • • •

sell my heart for you.
Bang bang you shot me down... @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Carolina J. Pedrock
all i care about is success
AVATAR : Lynn Gunn
✱ ÂGE : 25
✱ COLOCATAIRES : Fraise.
all i care about is success
Lun 15 Juin - 20:13

Quand je reconnus l'air sur lequel il s'était lancé, je ne pus m'empêcher de lever les yeux au ciel en riant. "Sérieusement?"
Ceci dit, j'aurais pu m'en douter - Il faut croire que je n'avais pas non plus cherché à anticiper ce qu'il déciderait. Alors voilà, l'air de rien je commencé à fredonner les premières lignes de 'My House' qui est donc l'une de mes chansons. Encore une fois, j'aurais très certainement du m'en douter, elle faisait partie de ces chansons que j'avais écrites durant ce Warped Tour où Camil et moi nous étions rencontrés, il y avait largement contribué, alors forcément...Et avec ça, je sentais bien que cette chanson, il l'écoutait beaucoup dans sa version définitive, à tel point qu'il a su se l'approprier, et ç'en était déroutant. Bizarrement, cette version me plaisait, je suis une personne qui apprécie sortir des sentiers battus et avec Camil, j'étais probablement bien servie!
Le rassemblement autour de nous se faisait de plus en plus grand et j'entendais distinctement quelques très jeunes filles prononcer le nom de mon ami et ne pus m'empêcher de ricaner intérieurement en lui jetant des regards pleins de sous entendus. Bien évidemment il les avait entendues aussi et leva la tête vers elles, armé de son plus beau sourire. Il aimait jouer de sa popularité, ce n'était un secret pour personne. Une demi-douzaine de smartphones étaient à présent braqués sur nous, j'en conclus donc que cette affaire n'allais pas tarder à se retrouver sur les réseaux. En même temps, c'était tout bénéf pour moi, j'allais peut-être rassembler du monde à mon concert le lendemain? Et puis une petite session acoustique auprès du feu n'était jamais une mauvaise idée, je me sentais bien et mes yeux finirent par se fermer lentement, alors que j'écoutais les accords de guitare délicatement clôturer la chanson...

• • • • • • • • • • • • • • • • • •


I put my trust in poison, to teach me how to live.
I put my trust in darkness, to teach me how to see.
* * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
B. Camil Marshall
i'm a motherfucking admin
AVATAR : olober sykes
✱ ÂGE : 30
✱ QUARTIER : crocker.
✱ COLOCATAIRES : Son fils et sa... "femme" imposée.
i'm a motherfucking admin
Lun 22 Juin - 21:49


Tu ignores le but de la soirée, la finalité des choses ou bien encore se qu'il va advenir. Tu ne sais ni lire le future, ni comprendre les ressentit présent d'autrui. Tu te contentes d'agir, de profiter. On te l'a longuement reprocher. Pas assez mature, pas assez stable, pas assez compréhensif. Pas assez. Et pourtant ce soir tu te sens pas d'humeur au pas assez, mais bien plus à juste être "assez". Assez bien, assez posé, assez calme, assez amusé. Un tas de truc que tu préfères mettre au devant de ta personnalité, et les reste de tes démons tu les envoies valser. Dire adieu et partir au Pakistan, toi t'es bien, t'es présent. C'est tout. Et tu laisses tes doigts courir le long de ces cordes instrumental, d'où émerge des sons que tu connais trop. Pas mauvis guitariste, mais bien meilleur vocaliste. Pour ça que ton rôle n'est pas de faire la musique dans le groupe, tu laisses ça au plus talentueux. Mais ce soir c'est pas de perfectionnisme, pas d'accord trop bien affectué ou de raté qu'on veut camoufler. Faut dire que cette musique c'est pas comme si tu étais étranger. Vous le savez. Doit bien même avoir deux trois fans dans l'assemblé qui le devinent assez rapidement. Tu fais pas ça pour te faire repérer, ni jouer de ta notoriété. Elle était là. Inspirante, amusante. T'es comme ça, à ne savoir que profiter. De sa présence, de vos ressemblance, de votre musique passée. Pas sur que tout le monde connaissent vos gueules, vos voix, votre musique. Pas sur que les gens sachent quoi que ce soit. Pas tous. Mais c'est bien ça qu'est agréable. Cette attention de soirée, cette détente fraichement née. Tu entends ton prénom, pas de voixconnus, un simple murmure auquel t'es bien trop habitué. "Regardes c'est Bastien Marshall"," nan ? T'es sure ?" "oui... oh mon dieu." Tu n'aimes pas les groupies, tu n'aimes pas qu'on t'aime pour ton physique plutôt que ta musique. Mais tu t'es jamais focalisé dessus, tu t'en amuses toujours. Et ton regard se relève avec ce sourire de dragueur un peu trop connard, un peu trop fêtard. Tu passes ton regard autour de vous, entre musique et partage avec ton amie.

Les secondes passent, s'effilent, se distendent sans que vous puissiez vraiment les compter. La soirée est belle, est peuplée et tes accords avec sa voix semblent trouver un écho près de ce feu de camp improvisé. Si t'étais plus éloigné de ton amie, t'es pas sur que tu pourrais entendre sa voix. Elle porte loin, mais les bruits et les voix qui connaissent la musique, l'étouffe un peu du reste du son. Mais t'aimes bien. Ce chœurs improvisé. Et ça s'arrête. Parce que tout à une fin. Une fin non silencieuse, une fin entre sifflement et amusement, entre encouragements pour poursuivre, pour féliciter, pour s'amuser. Carolina revient plus près de toi, poussé par l'agitation et pour aussi éviter de trop s'éloigner. Peut-être. T'as vaguement envie de continuer, de t'improviser un petit concert privé dans ce cercle de gens que tu connais pas. Et certains que tu connais que trop bien. Tu souries fier de toi, toujours aussi joueur, toujours aussi toi. Entre tous ces regards qui semblent profiter de l'instant, entre regard virtuel lancé par des smartphone à l'écran illuminé, et d'autres regards beaucoup plus réels... t'as trop envie de faire comme toujours ton merdeux sans y penser. Elle est là, elle est souriante, elle est comme toujours. Et tu restes appuyé contre cette table, guitare devant toi, ta main venant l'attraper avec de l'attirer. La guitare fait un léger drôle de son quand son corps rencontre ses cordes bien tirées. Et toi tu t'en fous. Royalement profitant pour venir l'embrasser et savourer ses lèvres toujours aussi peu pudique. Loin de là même vu les regards et autres qui vous entouraient c'est entre provocation et réelle envie de le faire depuis bien bien longtemps. Tu te fiches des sifflements, des échos et de savoir que de toute manière ta notoriété vie bien plus sur internet par les ragots de tes groupies en chaleur. Tu oublies tout ça le temps d'un instant contre elle et ses lèvres, tes doigts remontant dans sa nuque sous ses cheveux.

• • • • • • • • • • • • • • • • • •

sell my heart for you.
Bang bang you shot me down... @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Carolina J. Pedrock
all i care about is success
AVATAR : Lynn Gunn
✱ ÂGE : 25
✱ COLOCATAIRES : Fraise.
all i care about is success
Mar 14 Juil - 21:43

Qu'attendais-je originalement de cette soirée? Rien, tellement rien. J'avais simplement décidé de sortir tâter le terrain, m'imprégner de l'ambiance du festival afin d'en faire mon état d'esprit pour le lendemain. Comme je fais très souvent. Nous étions en plein été et pouvions par ailleurs profiter d'un temps merveilleux. J'ai juste fait ce que presque n'importe qui aurait fait. Alors pourquoi maintenant, arrivée enfin au trois-quarts de ma chanson, mon esprit ne penser plus qu'à une chose : ne plus jamais laisser Bastien filer? Comme si...Comme si toute ma vie j'avais été à la poursuite de cette finalité. Je savais pertinemment que cela n'avait jamais été le cas, simplement, à cet instant précis, mon cerveau faisait abstraction de tout cela et n'avait plus en ligne de mire que mon interlocuteur. Et lui alors? Il passait son temps à jouer de ses charmes avec moi, mais avec toutes les femmes - et mêmes les hommes - de cet univers, ainsi était-il fait. Fallait-il pour autant le prendre au sérieux? Pas à mon sens. Et pourtant...J'aurais pu. J'aurais pu également vivre dans une belle illusion et tomber de très haut comme environ 85% des femmes qui croisent son chemin.
Pourquoi alors mon estomac venait-il de se nouer dans un sursaut, au contact de sa main?
Pourquoi perdai-je toute notion de réalité alors que ses lèvres venaient de se poser sur les miennes?
Pourquoi tous mes réflexes de défense ne fonctionnaient-ils plus?
Pourquoi je me contrefichais des centaines de paires d'yeux et d'écrans posés sur nous?
Et surtout pourquoi avais-je envie de pleurer dans cet instant d'euphorie?

• • • • • • • • • • • • • • • • • •


I put my trust in poison, to teach me how to live.
I put my trust in darkness, to teach me how to see.
* * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
 

évenement n°1 ≈ feu de camp.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» évenement n°1 ≈ feu de camp.
» 2 vs 2 1500pts par camp
» Soirée feu de camp & Cie. [pv Joyce]
» [Hist] le camp de Plaszow
» La SDF (Souleurs[plutôt Soulards] de Fécamp) renaissent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pursuit of Happiness ::  :: POH V.2 :: Rps-