AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'hésitez pas à inscrire vos persos sur facebook et à nous y rejoindre ! (inscription facultative) ♡


N'oubliez pas de voter et afin de nous faire connaître !


Pour célébrer la nouvelle année, le Maire a organisé un bal masqué. Rejoignez-nous ici pour en savoir plus


Le 6 janvier 2016, le forum a fêté ces 5 ANS ! Bon anniversaire POH


 
 blinded. (caleb)
i'll be fine once i'll get it, i'll be good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité
Ven 13 Mar - 23:32

Une soirée de plus dans un club dont tu connais même pas le nom. Les lumières t’aveuglent, tu danse avec ton verre et t’en renverse pas mal sur les gens autour de toi. Rien à battre, tu t’éclates, t’as gobé une petite pilule avant d’entrer et là t’es au nirvana. La musique est cool et les gens font pas chier, tu te dis que tu vas peut-être passer une soirée normale pour une fois. Tu bois la fin de ton verre cul sec et tu te dis qu’il t’en faut un autre alors tu te déplace vers le bar. Y’a la foule, c’est chiant d’attendre que tout le monde soit passé pour pouvoir boire un coup. Ça doit bien faire dix minutes que tu poireautes et c’est bientôt ton tour quand une connasse te mets un coup de coude dans les côtes. Et te double sans te jeter un regard. Bon bah voilà, c’est mort, maintenant ton cerveau part en sucette. Tu te redresses et attrape ses extensions pour la tirer en arrière. La conne est en talon et se casse la gueule devant toi. Elle comprend pas ce qui lui arrive, elle a l’air choquée. Elle se relève, apparemment décidée à te foutre ta raclée. Les meufs savent pas se battre, elle trouve rien de mieux à faire que d’attraper tes cheveux  et tu lui fous un pain en pleine pommette. Merde, tu l’as énervée apparemment. Tant pis. Cette fois elle te met un coup dans le ventre puis un avec son genoux en plein visage comme t’es pliée en deux. Tu tombes par terre, tu pisses le sang, tu te relèves et cette fois c’est mort pour elle. Tu continues de la frapper, t’sais pas trop ce que tu fais, elle est à terre, tu peux pas t’arrêter. Merde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caleb A. Keynes
i'm a motherfucking admin
AVATAR : vinnie sexy woolston
✱ ÂGE : 30
✱ QUARTIER : sunset District.
✱ COLOCATAIRES : none.
i'm a motherfucking admin
Dim 15 Mar - 13:12




Ce soir, j'avais pas envie de traîner au Ruby ou dans une boîte habituelle. J'étais plutôt motivé à me pointer dans un club moins connu pour être plus tranquille, moins suivi par des connaissances ou des groupies, comme j'aime les appeler. Je bossais pas non plus pour le gang. Fallait dire que je bossais de moins en moins avec les gars. J'étais plutôt occupé à mener l'enquête dans mon coin pour dénicher ceux qui avaient assassiner Lullaby. Du coup, je m'accordais plus de temps libre qu'avant. Mais ça ne pouvait pas durer. On allait me faire chier bientôt pour que je rapplique. Mais pas ce soir. Ce soir, j'étais sorti pour boire un verre, j'étais seul, comme rarement. Mon portable était coupé. Je sirotais mon cocktail bien alcoolisé tout en contemplant les quelques serveuses qui passaient ci et là, qui jetaient leur regard de séductrice par moment. J'avais pas envie de finir chez l'une d'entre elles. J'avais pas la tête à ça pour aujourd'hui. Je préférais plutôt me détendre tout seul dans mon coin. Puis je me décidai à me lever pour filer au petit coin, ça faisait déjà un moment que je ressentais le besoin de pisser, ça devenait pressant. En traversant la foule, je tombai sur deux jeunes femmes qui venait tout juste, pour l'un d'elle, de mettre un coup de poing dans la jolie face de l'autre. Un combat de filles sous mes yeux, hmm pour mon plus grand plaisir. Comme pour beaucoup de mecs, ce genre de chose avait le don de nous exciter haha. Je n'intervenais pas, continuant de les mater, avec un petit sourire, observant bien les gestes de chacune. Sauf que, la même qui avait mis une bonne tarte dans la gueule de l'autre, une brune, s'était retrouvé à la frapper sans s'arrêter et ça durait beaucoup trop longtemps. Si elle continuait, elle allait la tuer, pour sûr. « Et merde... ! » Je m'avançais alors vers la brune pour tenter de la séparer de sa rivale. Elle se débattait, elle était putain d'énervée. « Calme-toi, calme-toi, tu vas la tuer si tu continues ! » Je la tenais par derrière pour bloquer ses bras contre son dos, afin d'éviter qu'elle ne frappe à nouveau. J'avais l'impression que je ne connaissais cette fille ni d'Eve ni d'Adam, j'avais déjà croisé des filles qui se prêtaient à des combats, mais des filles comme celle d'ici, on n'en croisait pas à toutes les boîtes. J'étais curieux de savoir le pourquoi du comment de cette bagarre. Mais en même temps, ce n'était pas mon problème. Des gens autour se précipitaient vers l'autre fille, bien amochée. « Tu l'as bien amochée, ça suffit, laisse-la maintenant. » J'avais pas à lui donner d'ordre, mais c'était simplement une remarque de bon-sens. Je l'attirais bien en dehors de cette nouvelle foule pour qu'elle puisse se calmer, à part. Moi qui pensais juste aller pisser, je me devais de me retenir encore, putain, la merde.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Mar 17 Mar - 22:19


T’as appris à reconnaitre une crise, tu sais très bien ce que c’est et là t’es en train d’en faire une belle. Tu veux pas dire que c’est pas de ta faute mais tu peux tout simplement pas te contrôler. T’as jamais réussi, t’as jamais vraiment essayé qu’on soit d’accord. C’est juste que tout se retourne trop vite, t’as pas le temps de comprendre ce qui se passe que t’as envie de tuer la personne qui t’a foutu les nerfs. Et à partir de ce moment-là, t’as plus aucune limite malheureusement. T’as pas fini en prison pour rien hein. Tout ça pour un coup de coude, une place dans la file d’attente. Le truc c’est que t’aurais pu t’arrêter toute seule mais t’es encore sous l’effet de plusieurs produits différents qui foutent encore plus la merde dans la chimie de ton petit cerveau. Tu frappes encore cette meuf sans te lasser, personne t’en empêche alors qu’un petit attroupement s’est formé autour de vous sans que tu t’en rendes vraiment compte. Comme si t’en avais quelque chose à faire. Tu sens qu’on t’attrape les bras, qu’on essaye de te détacher de ta cible et tu te tords dans tous les sens pour pouvoir y retourner. « Calme-toi, calme-toi, tu vas la tuer si tu continues ! » Tu t’en fous royalement, peut-être que la prochaine fois elle réfléchira avant de forcer le passage. T’es trop énervée pour te trouver des excuses, t’as juste envie de la briser en deux. « Tu l'as bien amochée, ça suffit, laisse-la maintenant. » Tu te retournes enfin vers la personne qui te retenait en arrière, un gars, pas étonnant que t’arrivais pas à t’échapper. Tu lui lance un regard noir sans rien dire et te débat encore un peu, mais tu te calmes doucement en voyant l’état de la fille et tous les gens choqués autour. Il t’attire en dehors de la foule et te lâche enfin. Tu le pousses pour qu’il s’écarte de toi. « Elle mériterait que j’lui fasse un ravalement de façade fait maison ! » Tu cris presque, bougeant beaucoup tes bras pour t’exprimer.  T’as les nerfs, tu tiens pas en place et tu tournes en rond pour extérioriser le reste d’adrénaline qui court dans tes veines. T’as toujours autant de mal à redescendre d’une crise.  « C’est pas tes affaires au pire ? C’est ta copine peut-être ? Et tu sors d'où putain ? » Tu croises les bras et soupire, le maudissant d’être intervenu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caleb A. Keynes
i'm a motherfucking admin
AVATAR : vinnie sexy woolston
✱ ÂGE : 30
✱ QUARTIER : sunset District.
✱ COLOCATAIRES : none.
i'm a motherfucking admin
Ven 3 Avr - 17:45

[quote="Caleb A. Keynes"]



Moi qui pensais être tranquille pour la soirée, ce n'était pas gagné. Au contraire, je me retrouvais mêlé dans une bagarre contre mon gré. Fin, j'étais intervenu pour séparer les deux filles qui se tapaient dessus. J'aurais du ne rien faire. Et aller pisser tranquillou, non ? Mais j'aurais été con de laisser faire celle que j'avais attrapé pour la retirer de la bagarre. Elle était devenue folle, elle semblait possédée par une grande force qui la rendait incapable de s'arrêter. Ca en était presque effrayant. Une poigne de cette ampleur pour un petit bout de femme, ça me surprenait toujours haha. De plus, elle était énervée contre moi maintenant, bah voyons. Je la regardais, souriant légèrement. Je ne la voyais pas très bien, je ne la reconnaissais pas. « Hé, meuf, je t'ai évité d'avoir des embrouilles avec la police. A moins que t'aurais préféré te retrouver au commissariat ? Je sais pas ce que t'essayais de te prouver, mais sérieux, laisse tomber. » Je ne pouvais pas m'empêcher de prendre un ton moralisateur. En même temps, elle allait presque tuer l'autre nana. C'était juste dingue. Pour une raison idiote, en plus, j'en étais sûr. « Et t'avais envie de la tuer pour quelle raison ? Elle t'a piqué ton mec ? » Je lui envoyais une pique, tout comme elle m'en avait envoyé une, me demandant si la fille qu'elle cognait était ma copine. « Et nan, c'est pas ma copine haha. » Je ris un petit peu et repris « Bon allez, je vais pisser, sur ce. » Et en jetant un oeil sur son visage, je fronçais les sourcils, découvrant qui elle était. Merde, je ne l'avais pas remarqué plus tôt. C'était la soeur de Nadine, Liv, que j'avais déjà croisé quelques petites fois. « J'imagine que Nadine sera ravie d'apprendre ce qui s'est passé. » Encore une pique. Je savais qu'elles ne pouvaient pas vraiment se supporter, fin, leur rapport était compliqué. Liv se fichait sans doute royalement de ce que Nadine en penserait, mais je voulais surtout lui faire comprendre que je la connaissais vite fait, de vue. Je restais un court instant encore sur place, passant une main dans mes cheveux puis je m'en allais vers les toilettes, une bonne fois pour toute. Ou pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Jeu 16 Avr - 1:44


« Hé, meuf, je t'ai évité d'avoir des embrouilles avec la police. A moins que t'aurais préféré te retrouver au commissariat ? Je sais pas ce que t'essayais de te prouver, mais sérieux, laisse tomber. » Tu lui fais un doigt, y’a plus de respect. T’as l’impression d’entendre ton daron, t’es pas vraiment du genre à accepter des leçons d’un inconnu. Tu sais que tu fais de la merde la plupart du temps et t’as pas besoin qu’on te le balance en pleine gueule encore et encore.  « Tu m’as sauvé la vie, merci mec ! » T’en as rien à foutre et t’avais trop envie de lui faire comprendre. T’as l’impression qu’il croit avoir fait une bonne action. « Et t'avais envie de la tuer pour quelle raison ? Elle t'a piqué ton mec ? » Tu rigoles à sa petite blague super drôle, t’aimes pas trop qu’on se foute de ta gueule. « Elle aurait plus ses yeux pour pleurer si elle l’avait fait, t’inquiètes pas. » Tu lui dois rien du tout, il était pas obligé de venir « t’aider ». Tu l’avais cherché en t’énervant sur lui, peut-être, mais ça justifiait pas tout cet acharnement. « Et nan, c'est pas ma copine haha. » C’était bon à savoir, il allait surement arrêter de te les briser pour rien. « Bon allez, je vais pisser, sur ce. » T’allais partir te chercher ce putain de verre que tu veux depuis deux heures maintenant mais il l’ouvre encore. « J'imagine que Nadine sera ravie d'apprendre ce qui s'est passé. » Tu fronces les sourcils, t’as du mal à piger sur le coup. Il connait ta sœur ? T’as pas le temps de réfléchir qu’il s’éloigne dans la foule, t’essayes de le suivre mais tu te fais accrocher par un gars sur le trajet. T’es obligé de le retrouver là où il va, les toilettes des hommes. Tu pousses la porte et plusieurs paires d’yeux se collent sur toi. Ouais t’es pas à ta place mais tu t’en fous. T’entends quelques petits commentaires salaces, chuchotés, et t’avances vers ton nouvel ami qui utilise une pissotière. Pas de meilleur cadre pour faire les présentations. « D’où tu connais ma sœur ? Si tu lui parles de ça tu pourras plus jamais pisser, profites de l'instant présent. » Tu regardes pas en bas parce que t’es polie, tu le fixes seulement dans les yeux en attendant ta réponse. Tu sais pas si tu le connais, t’as pas très douée avec les noms et puis t’es pas tellement sobre la plupart du temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caleb A. Keynes
i'm a motherfucking admin
AVATAR : vinnie sexy woolston
✱ ÂGE : 30
✱ QUARTIER : sunset District.
✱ COLOCATAIRES : none.
i'm a motherfucking admin
Mer 29 Avr - 14:43




Ces histoires de meufs qui se tapent dessus, c'est pas mon truc. Ca ne me dérange pas de les voir se tirer les cheveux, s'arracher les vêtements, je trouvais ça même plutôt intéressant. Voir des femmes devenir aussi hystériques et aussi déterminées pour en arriver aux mains, c'est impressionnant d'un sens. Cependant, de là à s'entretuer, c'était moins drôle. C'était pourquoi, j'étais intervenu. Autrement, connaître le pourquoi du comment ne m'intéressait pas. Mais étrange surprise : la fille que j'avais écarté de sa rivale s'avérait être la soeur d'une de mes amies, plus précisément, d'une ex. Il s'agissait de Liv, la soeur de Nadine. Sa soeur était totalement à son opposé. Aucune ressemblance physique ou caractérielle. Et pourtant, elles étaient liées, sans le vouloir. Elles ne se supportaient pas, et Nadine ne pouvait s'empêcher de faire des remarques à sa soeur. Ce n'était vraiment pas l'amour fou entre elles. Et je constatais à présent que Liv n'était pas des plus tendres non plus. Non ravie que je l'avais laissée en plan sur ma dernière réplique, elle me suivit jusqu'aux toilettes pour se mettre juste à côté de moi. Impossible de pisser tranquillement quoi. Et elle me balançait une vieille menace, qui me fit rire. Je terminai de pisser pour me diriger vers les lavabos avant de m'adresser à nouveau à elle, en fronçant les sourcils, étonné qu'elle soit pénétré dans les toilettes réservés aux hommes « Je savais pas que la soeur de Nadine était un mec en fait. Toi aussi t'as une teub ? T'inquiète je dirai rien à Nadine, sur ton transsexualisme. » J'avais bien compris qu'elle parlait de ne rien dire concernant la bagarre, mais je la taquinais, à nouveau. Je savais qu'elle avait du répondant, qu'elle allait se défendre en me sortant une nouvelle pique ou une quelconque menace. Après m'être lavé les mains, je me tournai vers elle, croisant les bras et m'appuyant contre le lavabo. « Sinon ouais, je connais Nadine, depuis un petit bail maintenant. Mais toi tu ne sembles pas me connaître, n'est-ce pas ? » En même temps, les frangines Osborne ne semblaient pas très proches, du genre à tout se raconter. Même si elle se souvenait vaguement de ma gueule, elle ne devait pas savoir grand chose sur ma relation avec Nadine. « Bon si tu veux pisser et que t'es pudique, je peux me retourner si tu veux ? » Je ris légèrement, faisant la moue pour jouer le jeu. Je m'attardais un peu plus sur son visage pour essayer d'y déceler quand même un petit air de famille avec Nadine, et je constatais qu'elle était plutôt pas mal. Fin, elle était mignonne quoi. Puis son physique allait de pair. Elle n'était donc pas moche en tout cas. Donc ouais, y avait une ressemblance avec Nadine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Dim 3 Mai - 18:47


T’attends toujours qu’il réponde à ta question, t’aimes pas croiser des gens qui connaissent ta sœur parce que tout le monde est toujours de son côté. Elle raconte partout que sa sœur est un boulet, une folle et que tout est de sa faute. Toi t’as jamais rien demandé à personne, tu dis pas aux gens que t’as une sœur égocentrique qui en aurait pas grand-chose à foutre si tu disparaissais. Parce que tu dis que t’as pas de sœur. Les gens croient toujours la « saine d’esprit » dans l’histoire mais t’es pas vraiment sure que Nadine soit plus stable que toi au fond. Il part se laver les mains et tu le suis des yeux, un gars propre ça fait plaisir. Enfin, tu te doutes que la sœur doit pas trainer avec des porcs. Même si t’as un peu de mal à voir ce gars trainer avec elle, faut dire qu’elle a des potes bizarres. « Je savais pas que la soeur de Nadine était un mec en fait. Toi aussi t'as une teub ? T'inquiète je dirai rien à Nadine, sur ton transsexualisme. » Tu fais semblant de rire super fort, ‘tain mais le gars se trouve super marrant en fait. T’aurais aimé avoir une queue pour le coup, juste pour lui agiter sous le nez, qu’il fasse moins le malin. « Sinon ouais, je connais Nadine, depuis un petit bail maintenant. Mais toi tu ne sembles pas me connaître, n'est-ce pas ? » Il te regarde avec les bras croisés, tu l’observes un peu mieux maintenant que vous êtes à la lumière des néons des toilettes. Pas mal, pas mal, t’en croquerais bien un bout là quand même. « Nan, j’crois que j’t’ai déjà vu mais jme souviens plus. Sois pas triste, ça m'arrive souvent. » Tu dis avec un léger sourire moqueur, tu l’as déjà vu parler avec Nadine sur facebook, ça te revient lentement. T’essayes de retrouver son prénom. « Bon si tu veux pisser et que t'es pudique, je peux me retourner si tu veux ? » Maintenant qu’il en parle t’as envie de pisser, tous les gars à part lui sont sortis alors t’entre dans une des cabines et t’installe sans fermer la porte. C’est mieux si tu comptes lui parler. « T’inquiètes j’suis pas une sainte. » Tu dis en t’allumant une clope avec un clin d’œil, toujours le cul posé sur la cuvette. Quand t’as fini de pisser tu t’essuies, te rhabille et va te laver les mains, ta cigarette bloquée entre tes dents. « Tu la connais d’où ma sœur ? T’as pas une gueule à trainer avec une petite bourgeoise comme elle. » Tu dis finalement en rigolant, nan mais sérieux ta sœur la coincée avec un gars comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caleb A. Keynes
i'm a motherfucking admin
AVATAR : vinnie sexy woolston
✱ ÂGE : 30
✱ QUARTIER : sunset District.
✱ COLOCATAIRES : none.
i'm a motherfucking admin
Dim 17 Mai - 14:34




Ah, sacrée rencontre, fruit du hasard. J'étais pas du tout parti sur le fait de rencontrer une nouvelle fille ce soir, bien au contraire, je voulais rester seul, être tranquille et là, c'était tout l'inverse. Ca devenait prise de tête. J'étais tombé nez à nez avec la soeur à Nadine. The fuck quoi. C'était chelou, je ne m'attendais pas à ça. On s'était retrouvé aux chiottes, j'avais besoin de pisser un coup. Et puis à son tour, elle se dirigea vers une cabine pour pisser, porte ouverte. Je détournai le regard bien entendu pour regarder le sol, j'avais pas très envie de la regarder faire sa chose. M'enfin. Elle en ressortit quelques minutes après pour venir se laver les mains, non loin de moi. Elle me demandait comment je connaissais sa soeur. Longue histoire. Mais nous étions sortis ensemble. Sans grand plus. Nous n'étions pas amoureux l'un de l'autre, nous aimions juste passer du temps ensemble, s'envoyer en l'air ensemble, vous voyez le genre. Je soupirai. « On était ensemble à un moment. Puis on a arrêté et on a gardé contact, on est resté amis. » Je fixais Liv, attendant sa réaction. J'étais certain que ça allait lui faire quelque chose, l'énerver ou la refroidir. Mais elle ne resterait pas neutre. J'en rajoutais alors une couche. « J'aime bien ta soeur. » Je souris légèrement, en la regardant fumer dans son coin. Je me rapprochais alors d'elle, pour être à quelques centimètres à peine de son visage. « Mais tu n'es pas mal non plus toi. Différente, mais plaisante. » Il fallait bien la rassurer, la complimenter. Elle restait une femme. Toute femme avait besoin de ça. Bien sûr, elle n'était pas du genre à se laisser amadouer aussi facilement. J'étais persuadé qu'elle me renverrait paître. Elle avait du répondant, elle aimait quand c'était brutal, elle n'était pas douce comme sa soeur. Rien à voir. Deux genres bien différents. Et le genre de Liv dégageait quelque chose qui me plaisait tout particulièrement : le côté bad girl assumé. Il y avait une certaine tension sexuelle entre nous, ça se sentait. Et alors que j'étais juste à quelques centimètres de sa bouche, j'attardais mon regard sur ses lèvres avant de descendre sur sa poitrine pour remonter au niveau de ses yeux. Bah ça va, j'étais un mec après tout, mais pas aussi pervers et obsédé. Bien qu'elle me faisait de l'effet, mine de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Mer 20 Mai - 20:06

Tu sais pas trop ce que tu fais avec ce gars, tu peux pas dire que c'est le genre de situation qui t'arrive souvent. D'habitude si tu suis un gars aux toilettes c'est pour d'autres raisons. Drogues, sexe... Là, t'es juste en train de discuter tranquillement avec lui, en partie parce que t'as vraiment envie de savoir d'où il connaît Nadine. Et aussi parce qu'il est pas mal sexy quand même, faut l'avouer. « On était ensemble à un moment. Puis on a arrêté et on a gardé contact, on est resté amis. » Ta bouche s'ouvre, prête à gober des mouches, t’expire ta fumée avec incompréhension. Genre ta sœur s'est fait des gars comme ça ? Tu pensais pas que c'était son style les bad boys, même si celui-la à pas l'air d’être un connard fini, ça te choque. T'aurais cru qu'elle se mettait à quatre patte pour des banquiers, des traders, des gars pleins de fric comme elle les aime. Le seul but de ta sœur c'est de se faire de la thune et de s'occuper de ses gosses, t'imagines qu'écarter les cuisses l'a aidé plus d'une fois à s'en sortir. Tu la vois bien avoir des Sugar Daddy d'au moins soixante ans, pas des gars plein de tatouages comme Caleb. Enfin, ses gosses sont métisses alors tu te dis qu'elle doit pas avoir un type de mec en particulier. « J'aime bien ta soeur. » Tu fronces les sourcils, il a bien compris que toi tu l'aimais pas et ça a l'air de le faire rire. Encore un qui sera du coté de la sainte, miss parfaite. T'allais lui répondre un truc, lui renvoyer ses blagues en plein face mais il s'approche de toi alors tu la fermes. Ce qui t'arrives pas souvent quand on y pense. Il est tellement près maintenant que tu sens son souffle sur ton visage, t'es plutôt petite mais il s'est carrément rapproché là. Tu lâches pas son regard, t'es pas une poule mouillée, surtout pas devant les hommes. « Mais tu n'es pas mal non plus toi. Différente, mais plaisante. » Ça t'arraches un petit sourire en coin parce que tu l'as vu baisser les yeux sur tes seins. Personne va se plaindre de recevoir des compliments. Tu te mets sur la pointe des pieds pour que tes lèvres se rapproches de son oreille. « Je prends pas les restes de ma sœur. » Tu chuchotes d'une voix suave, lâchant un petit rire après tes mots tu recules et le pousse doucement. Tu te le serais fait sans hésitation s'il connaissait pas Nadine. Tu passes a coté de lui, bougeant excessivement les hanches pour accentuer sa vue sur ton postérieur. « Dommage pour toi, j't'aurais bien mangé au goûté. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caleb A. Keynes
i'm a motherfucking admin
AVATAR : vinnie sexy woolston
✱ ÂGE : 30
✱ QUARTIER : sunset District.
✱ COLOCATAIRES : none.
i'm a motherfucking admin
Ven 19 Juin - 19:31




Cette charmante jeune femme qui avait un lien de parenté avec Nadine m'étonnait encore. Elle paraissait si différente de sa soeur. Et s'il fallait choisir, j'aurais hésité. Bon, Nadine, je la connaissais depuis un bail et j'étais proche d'elle contrairement à Liv, dont je venais tout juste de faire la connaissance. Elle semblait intéressante comme fille, mais je ne la connaissais pas assez pour pouvoir émettre un avis. Mais aux premiers abords, elle me plaisait cette petite. Si c'était possible, j'aurais été en train de l'embrasser et je lui aurais déjà déboutonné son short pour pouvoir passer aux préliminaires. Mais étonnement, ce soir, je ne pensais pas avec mon sexe, j'avais envie d'en savoir plus sur elle, sa personnalité. Puis, avant même que je ne puisse tenter quoi que ce soit, la demoiselle s'avança dangereusement de moi pour exposer son point de vue à elle : elle ne ferait rien avec les exs de sa soeur. Je ris en secouant la tête. Et avant que je puisse répliquer à mon tour, elle s'éloigna pour admettre que je la trouvais à son goût. Je souris et regardais son joli déhanché. Merde, elle ne savait pas ce qu'elle ratait. « C'est quand même bien dommage de se priver des bonnes choses. » Je m'avançais près d'elle pour arriver à quelques centimètres de son visage pour mettre une mèche de ses cheveux à l'aide de ma main derrière son oreille en la fixant avec envie. Je passais cette même main sur son visage puis ramenais mon pouce vers sa bouche pour effleurer ses lèvres. Je calais mon autre main à son dos pour l'attirer vers moi. La tension sexuelle qui y régnait était si intense qu'il était impossible pour elle de le nier. « C'est pas très juste de me considérer telle une miette ma belle, parce que je suis loin d'en être une. Et toi même tu le sais. T'as envie de moi. » Je souris en haussant les sourcils. Elle devait bouillonner à l'intérieur. Elle devait hésiter. Mais il suffisait simplement de se laisser aller, je m'occuperais parfaitement d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Lun 10 Aoû - 13:15

La tentation, c’est un truc auquel t’as jamais su dire non. Te priver des choses que t’aime c’est pas dans ton caractère, faire tout ce que tu veux sans se poser de questions c’est plus ton genre. Les drogues, le sexe, les bagarres, les embrouilles. P’t’ètre que si t’avais quelques petites neurones en plus tu ferais pas autant de merde dans ta vie, t’y réfléchis pas trop parce qu’après tu choppes un mal de crane et t’as encore plus besoin de partir en cacahuète. Et là, tu dois pas faire n’importe quoi. Caleb c’est une tentation de plus à laquelle tu pourrais facilement céder, si y’avait pas Nadine dans le tableau. Tu t’es juré y’a longtemps de pas toucher les copains de ta sœur, vous vous détestez déjà assez et les gars ne créent que des ennuis supplémentaires. « C'est quand même bien dommage de se priver des bonnes choses. » Faut pas qu’il se croit important non plus, il est pas la seule belle gueule de la ville, ni de la boite même. Tu dis p’t’ètre ça pour te rassurer, ça t’aide à résister comme tu peux. Voilà qu’il glisse une mèche derrière ton oreille, c’est le genre de trucs que les garçons font pas avec toi. Ils t’attrapent, t’embrassent et avant que t’ai eu le temps de comprendre tu te retrouves dans leur pieu. Tu fronces les sourcils, un peu perdu par le geste avant que sa main fasse pression sur le bas de ton dos. Tu commences à avoir sérieusement chaud et c’est pas bon signe. « C'est pas très juste de me considérer telle une miette ma belle, parce que je suis loin d'en être une. Et toi même tu le sais. T'as envie de moi. » Son sourire après ça, t’es prête à lui sauter au cou, à le plaquer au sol pour qu’il comprenne que c’est lui qui rate quelque chose dans l’histoire. Tu passes une main dans tes cheveux accompagné d’un léger soupire. Tes yeux ne se décrochent pas de lui, un combat fait rage dans ta tête. « C’était sérieux avec la frangine ? » Tu poses ta main sur son torse pour le pousser doucement loin de toi, tu t’éloignes vers un miroir et commence à retoucher ton maquillage pour te refroidir. « J’trouve ça mignon que t’éssayes de te taper des sœurs, c’est un défi personnel ? La prochaine étape c’est le plan à trois ? » Penchée au-dessus du lavabo pour remettre du mascara tu le regardes dans la glace avec un sourire en coin.
Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut Aller en bas
 

blinded. (caleb)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pursuit of Happiness ::  :: POH V.2 :: Rps-