AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'hésitez pas à inscrire vos persos sur facebook et à nous y rejoindre ! (inscription facultative) ♡


N'oubliez pas de voter et afin de nous faire connaître !


Pour célébrer la nouvelle année, le Maire a organisé un bal masqué. Rejoignez-nous ici pour en savoir plus


Le 6 janvier 2016, le forum a fêté ces 5 ANS ! Bon anniversaire POH


 
 If you nerver try you'll never know ¬ Camimi
i'll be fine once i'll get it, i'll be good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité
Dim 8 Mar - 2:00



« The best is yet to come. »
"So let's play a Game."


Il est dans les alentours de vingt-trois heure trente et je marche tranquillement d'un pas nonchalant, bâton de nicotine entre les lèvres en direction du bureau de Camil. On m'a chaudement recommandé ses services à mon arrivé à San-Francisco et depuis on bosse tous les deux sur la conception d'un design hors du commun pour ma future maison. Je n'ai pas l'habitude de le rencontrer aussi tard au vu de ses obligations familiales et puis des miennes, mais ce soir est un soir d'exception. Je parcours les rues éclairées et débordantes de jeunes fêtards écervelés sans même me retourner. Je fixe simplement mes pieds à savoir lequel des deux aura le dessus sur l'autre, une course sans fin et pourtant je souris.

Je mets plusieurs minutes à arriver dans le quartier. Je longue la rue principale en ne pensant à rien d'autre qu'aux échantillons et les meubles qu'il risque d'avoir trouvé pour moi. Le tatoué qui m'a semblé fort peu recommandable à première vue de par son allure, m'a réellement conquis de par ses idées et le charisme qu'il dégage. Comme quoi il ne faut pas juger un livre de par sa couverture, bien qu'un costard lui procure ce je ne sais quoi qui me donne envie d'aller un peu plus en profondeur avec lui. Il est intéressant et il me donne franchement envie de jouer d'avantage avec sa personne à voir jusqu’où il est prêt à aller.

L'ombre d'un sourire se dessine sur mon visage et je défais doucement le nœud de ma cravate. La soirée à été éprouvante, bien que payante et je ne supporte plus d'être coincé dans ce costume qui m'étouffe. Je monte les quelques marches qui me séparent de la porte et j'entre dans le bureau sans annoncé ma présence à mon hôte. J'avance tout en douceur, tel un spectre dans la nuit et m'arrête devant une pille de catalogue. Je caresse quelques-unes des couvertures du bout des doigts et attrape finalement un magasine pour le survoler du regard. Je me racle la gorge pour lui faire comprendre de façon subtile que je suis là et m'assied sagement sur une chaise en attendant qu'il daigne pointer le bout de son nez. Mon regard s'attarde sur chacun des objets qui m'entoure, comme si l'univers de cet homme me fascinais et je me surprend à sourire de nouveau.

C'est un automatisme chez moi. Le jeu de la séduction, de contrôle, la drague et le plaisir... toutes ces choses coulent dans mes veines et m’alimentent d'une envie soudaine et inassouvie. C'est comme une drogue pour moi, un besoin ressenti de chaque instant. J'ai rencontré bien des gens depuis que je suis dans l'univers '' escorte '' mais personne ne m'a fasciné autant que ce tatoué aux allures de mauvais garçon. Je croise simplement les jambes et relève fièrement le menton histoire d'être quelque peu présentable et professionnel devant lui, bien que ma cravate et les premiers boutons de ma chemise blanche comme neige soient détachés. Je fixe sans gêne la porte par laquelle il devra se présenté et me lève gracieusement à sa venu, abandonnant la mise en scène précédente, sourire chaleureux à la limite de la provocation collé aux lèvres. « Désolé de t'avoir fait attendre. » Je tend simplement la main dans sa direction en guise de salutation, mon regard s'attardant discrètement sur chacun des détails visibles à l'oeil nu, soit chaque parcelle de sa peau que ce soit son visage, son cou ou encore ses mains...

• HRP

C'est pas de la bombe, mais faut bien commencer quelque part ! 34242
© Nana

Revenir en haut Aller en bas
avatar
B. Camil Marshall
i'm a motherfucking admin
AVATAR : olober sykes
✱ ÂGE : 30
✱ QUARTIER : crocker.
✱ COLOCATAIRES : Son fils et sa... "femme" imposée.
i'm a motherfucking admin
Ven 13 Mar - 14:38


T'es bien. C'est con mais c'est vrai. Depuis un long moment que ce genre de truc con t'arrive pas. Ce genre de moment en suspend, le genre de moment où tu te questionnes pas. Tu cherches pas, tu sais pas et c'est dans ce genre de moment que t'es bien. La maison tu as finit par en sortir, de toute manière tes dossiers s'empilaient, et ton congé "vacances de noces" avait bel et bien touché à sa fin. Vacances d'après mariages, ou comment le rendre encore plus magnifique en le passant enfermé chez toi enchainer clope sur clope et pas mettre le nez dehors. Te concentré sur ton fils, ses sourires, ses repas, te concentré sur ton vide, tes conneries tes mauvais pas. Et quand il était pas là, être ivre mort plutôt qu'une seringue dans la peau. T'es pas un modèle de sainteté, mais t'as décidé d'y mettre vaguement un terme en retournant bosser. Ondine devenait folle au téléphone face aux réunions que tu annulais jour après jour, elle devenait dingue et ton patron commençait presque à s’irriter. Presque oui. Pour être franc, ça t'fait du bien, d'être occupé une partie de la journée et de la nuit sur tes dossier. C'est calme, c'est serein et ça t'empêche de faire des conneries. Alors quand Kaiji Shibasaki a demandé un rendez-vous plus tard à cause de son emplois du temps, t'as pas décliné. Rester au boulot, bosser, te prendre la tête sur tes logiciels et ne pas rentrer... Non pas qu'Inka et Erykha sont une mauvaises compagnie, Inka est sans doute la plus recommandable dans ton lit en ce moment... Mais dans un sens tu préfères être utile. Et bosser sur son dossier à lui, ouais... c'est utile. Ondine étant partit en s'étonnant vaguement que tu ne rentres pas chez toi finir de bosser, tu n'as rien dit préférant continuer d'imprimer les sélections et planches tendances que tu as fait pour ton client. Et puis bon... rencontré un tel client, nan franchement ça te déranges pas de rester tard le soir pour ce genre de rencontre. Ce genre de rencontre, le genre de mec un peu trop intriguant, un peu trop envoutant. Tu l'reconnais sans même une once de gêne. Déjà qu'il était plutôt sexy ton client quand il a passé le seuil de ton bureau, mais alors en apprenant par hasard son boulot... y'a eut une sorte de halo d'attirance totale qui s'est ajouté. Attirance de curiosité, d'amusement,d'un truc qui te colle trop à la peau. Comment émerveillé un nympho tel que toi ? Lui présenter un escort boy aussi sérieux et respectueux que ce gars. On te présente une escort girl vulgaire, tu la prendras pour une pute dans ta tête, c'est comme ça. Pareil pour un mec... mais alors lui... nan. Bref. Terminant de ranger les feuilles dans le classeur du bon dossier, tu t'allumes une clope en allant sur le balcon prenant son pc pour terminer quelques trucs. Il devrait pas tarder à arriver mais t'as besoin d'une clope donc tant pis. En rentrant tu détache juste le bouton de ta chemise qui te serre beaucoup trop. Oui tu préfères largement tes tee-shirt de métal etc, mais bon on choisit pas. Tu te décides enfin à aller voir s'il est arrivé, ton client t'attendant toujours aussi serein. Un sourire se glisse vaguement sur ton visage, entre sourire poli et courtois, et des pensées qui veulent beaucoup plus en dire... Désolé de t'avoir fait attendre. Tu souries faisant un pas vers lui en venant prendre sa main pour le saluer. C'est courtois, c'est poli, mais tu peux pas t'empêcher de t'attarder vaguement sur sa tenue toujours aussi impeccable. Ton regard s’arrêtant sur le haut de sa chemise et sa cravate défaite, ton esprit vagabondant un instant. C'est pas un problème, ça m'a permit d'avancer... Et puis chacun ses obligations.. Tu répliques tes doigts s'attardant un instant autour de sa main alors que ton sourire se fait un brin... un brin quoi ? hein ? Tu finis par lâcher sa main lui faisant signe de passer restant sur le côté par politesse. Où alors juste pour passer derrière et avoir une vue sympa... Non c'est ton client tu restes un minimum poli... Je te serre quelque chose à boire ? Tu demandes en refermant ta porte simplement.

• • • • • • • • • • • • • • • • • •

sell my heart for you.
Bang bang you shot me down... @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

If you nerver try you'll never know ¬ Camimi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [TUTO] Khezu au marteau
» Never forgive, nerver forget [PV Carys]
» [Jeu] Battez la personne du dessus !
» Calendrier sorties
» Sean - J'ai pas besoin de contrôler ma colère, faut juste que les gens arrêtent de m'énerver

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pursuit of Happiness ::  :: POH V.2 :: Rps-