AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'hésitez pas à inscrire vos persos sur facebook et à nous y rejoindre ! (inscription facultative) ♡


N'oubliez pas de voter et afin de nous faire connaître !


Pour célébrer la nouvelle année, le Maire a organisé un bal masqué. Rejoignez-nous ici pour en savoir plus


Le 6 janvier 2016, le forum a fêté ces 5 ANS ! Bon anniversaire POH


 
 you're breaking my concentration ▼ ondine
i'll be fine once i'll get it, i'll be good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
B. Camil Marshall
i'm a motherfucking admin
AVATAR : olober sykes
✱ ÂGE : 30
✱ QUARTIER : crocker.
✱ COLOCATAIRES : Son fils et sa... "femme" imposée.
i'm a motherfucking admin
Mer 4 Fév - 20:02


L'art du cirque. Où plus précisément celui de l'équilibriste qui garde avec précision son corps avec une quasi immobilité pour dévier la gravité terrestre. Ce gars qui accroche notre regard, nous fait retenir notre respiration, tout le long de sa traversé pour rejoindre un point que l'on pensait impossible. Une demie fraction de seconde tu songes à cela en gardant ton gobelet de café à horizontal perché sur une pile de dossier, ton pc, tes clefs de voiture. Ton téléphone coincé entre ton épaule et ton oreille t'essayes vaguement d'ouvrir la porte du bureau pour échapper au froid hivernal autant que pour ne pas risquer la mort de ton ordinateur. Et après un temps infini tu y arrives enfin poussant la porte avec le poids de ton corps pour entrer dans le bâtiment et saluer la réceptionniste qui avec bonté appelle l'ascenseur à ta place. Tu l'as remercies d'un sourire attrapant ta tasse pour boire une gorgée tout en continuant ton appel qui n'en finit pas. En retard ? Pas nouveau. Tu finis par arriver à l'étage raccrochant en ouvrant difficilement la porte voyant ton assistante au téléphone qui semble aucunement décider à t'aider. Horreur. Tu y arrives cependant rangeant ton portable dans ta poche de jean en récupérant ta tasse dans ta main libre pour plus de sureté. Niveau validé ! Sans café à côté tu es satisfait. Tu fais glisser de sur ton pc la pile de dossier qui atterrisse sur son bureau. Les assistante sont pas censé assister pour ouvrir la porte de leur boss surchargé ? Tu questionnes à voix haute comme si tu t'interrogeais sur cela. Tu la laisses au téléphone bien que son regard en dise bien long sur ta question autant que sur le moment choisit pour le dire, et tu souries en allant ouvrir ta porte vitrée de ton bureau allumant la lumière en y entrant pour poser ton ordinateur et t'avachir sur ton fauteuil laissant tes ordinateurs s'allumer pendant que tu sirotes ton café.

• • • • • • • • • • • • • • • • • •

sell my heart for you.
Bang bang you shot me down... @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Jeu 5 Fév - 8:28

Mon cher patron étant encore en retard, comme a son habitude, je m'occupais a mieux de ses appels qu'il aurait du prendre par lui même, enfin que j'aurais du pouvoir lui passer une fois l'identité du correspondant noté sur mon journal d'appel.
Je ne m'attendais pas tellement a ce que mon patron débarque avec une pille de dossiers et de documents qu'il a poser d'une façon peu commune sur mon bureau. Ok je suis pas dans la merde vu la tonne qu'il viens de me laisser. Je vais encore en avoir pour la journée, en espérant qu'il reste un moment au bureau pour pouvoir prendre ces appels qui me prennent la tête. En même temps je suis assistante, je dois simplement prendre des messages mais je tombe toujours sur des gens qui veulent vraiment m'expliquer leur problème de A à Z mais ils ne comprennent pas que je ne peux rien faire pour les aider moi, je ne suis qu'assistante.
Comme si de rien était mon patron me pose alors a haute voix une question pour me faire comprendre tout simplement que je fais encore mal mon boulot mais j'ai l'habitude avec lui depuis le temps que je suis là. Les assistante sont pas censé assister pour ouvrir la porte de leur boss surchargé ? J'étais encore au téléphone quand il me dis ca alors je ne peux donc pas lui répondre. Je fini calmement ma conversation avec ce correspondant alors que je regardais Camil d'un regard presque noir genre "foutage de gueule" alors qu'il ouvre la porte de son bureau avant d'aller sa lumière pour aller poser son ordinateur sur son bureau avant de littéralement se laisser tomber sur son fauteuil. Dire que ce truc là c'est mon patron.
Une fois mon appel terminé je raccroche avant de finir de noter pour enfin me lever et aller me placer dans l'encadrement de sa porte avec mon calepin dans les bras. Je viens donc pour répondre a sa pseudo question qui mérite bien une réponse. Oh pardon de devoir prendre les appels parce que monsieur n'est pas là pour les prendre lui même. Je le regarde de la même façon qu'il y a quelques minutes lorsqu'il m'a poser sa question. Ca serais sympa d'un jour investir dans une montre, ça m'éviterais de perdre du temps avec des appels qui ne sont pas pour moi non ? Je sens bien que je vais me prendre une réponse négative mais bon j'ai l'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
B. Camil Marshall
i'm a motherfucking admin
AVATAR : olober sykes
✱ ÂGE : 30
✱ QUARTIER : crocker.
✱ COLOCATAIRES : Son fils et sa... "femme" imposée.
i'm a motherfucking admin
Jeu 5 Fév - 11:40


Ton bureau. Cet espace que tu fréquentes tellement à horaires variés. Ton bureau c'est un peu l'endroit où tu viens sans trop prévenir. Préférant la plus part du temps bosser chez toi. Avec ton supérieur ça a toujours été d'accord, tu ramènes des clients, tu contentes les clients et tes dossiers sont toujours bouclés à temps. Alors que tu sois ici ou chez toi, il n'en a jamais eut rien à faire. Traitement de faveur ? T'en sais rien mais étant donné le travail et le poste que tu occupes tu n'as pas trop à t'en faire. Tu as gentillement écouté ton patron quand il t'a demandé de bosser un peu plus au bureau depuis quand ton assistante est arrivée. Toi tu comprends pas tellement pourquoi, elle a pas besoin de toi pour bosser. Au pire si y'a des choses à voir elle t’appelle... Mais bon c'est tellement amusant de la voir s'énerver après toi ou essayer de garder son calme quand des clients chiant l'énervent. Non y'a quand même des avantages. Observant l'écran s'illuminer et les fichiers resté ouvert revenir à l'écran. Dix heure. Tu serais bien resté au lit, en plus tu as pas tellement de retard.  Et qui dit "pas de retard" dit devoir supporter à faire la paperasse sur les dossiers presque validé. Oh pardon de devoir prendre les appels parce que monsieur n'est pas là pour les prendre lui même. Tu détournes le regard de ton écran portant la tasse de café à tes lèvres souriant déjà par le regard qu'elle te lance et sa manière de te rétorquer. Tu te fiches totalement de savoir si elle a vraiment le droit de te parler de la sorte, tu t'en fiches oui. Tu es là pour alléger mon travail et que je ne sois pas constamment dérangé par des appelles qui ne me servent à rien... Tu répliques en virant ta veste de costume ayant malheureusement un rendez-vous plus tard et donc ayant du renoncer au jean troué sweat. Si tu as toujours une chemise blanche à attendre dans ton bureau c'est juste pour trainer en pull difforme comme maintenant. Tu la mettra plus tard sous ta veste de costume c'est tout. Ca serais sympa d'un jour investir dans une montre, ça m'éviterais de perdre du temps avec des appels qui ne sont pas pour moi non ? Une montre ? Tu l'as regarde comme si elle venait d'une autre planète. Une montre ? Toi ?! Tu ries un peu en t'étirant.   Ah mais c'est ton boulot de m'assister. Mais si tu n'arrives pas à gérer, je peux prendre une secrétaire pour alléger ta charge de travail. ... Quant à l'heure où j'arrive, je n'en ai absolument aucune d'indiqué sur mon contrat, je ne te demande pas d'être à mes côté à une heure du matin quand je suis ici à bosser... pas de scène pitié. Tu répliques joignant tes mains en signe de pitié avec une voix de gamin. Oui, le jour où tu la prendra au sérieux... Quoi que non par moment t'es vraiment sérieux, souvent quand t'as plein de boulot qui te tombe dessus, tu laisses les plaisanteries de côté. Mais c'est tellement amusant de démarrer la journée comme cela. Tu souries avec satisfaction en l'observant. Et sinon, tu voulais quelque chose ?

• • • • • • • • • • • • • • • • • •

sell my heart for you.
Bang bang you shot me down... @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Jeu 5 Fév - 21:06


Je restais là planté dans l'encadrement de la porte vitré regardant mon patron d'un air qui ne me quitte que très rarement ces dernier temps. Il faut dire qu'il est dans sa période "je vais m'amuser a t'emmerder". Je prend, je sais qu'il fait ca pour s'amuser un peu, que c'est son truc mais je ne me vois pas faire semblant de rire alors que c'est en rien drôle. Une fois ma réponse donner a mon patron celui-ci me regarde avant de boire un peu de son café et de me dire : Tu es là pour alléger mon travail et que je ne sois pas constamment dérangé par des appelles qui ne me servent à rien... Alléger votre boulot oui pas vous ouvrir la porte. Je me met a sourire, je veux pas qu'il pense que je suis non plus trop méchante, disons le simplement, je ne vais pas poser mon téléphone m'excusant auprès de la personne pour aller ouvrir la porte alors que visiblement il s'en sortait bien seul, un vrai équilibriste.
Je propose par la suite a mon très cher patron d'investir dans une montre un objet qui pourrait lui être très utile au quotidien dans son boulot et qui m'éviterais de me taper tout les clients chiant a qui je ne peux rien répondre parce que je ne suis au courant de rien et qui me traite d'incapable. Autant moi j'arriverais toujours un peu en avance autant lui il arrivera toujours en retard, je peux donc l'attendre longtemps avec tout ca. Il me regarde et se met a rire, ok il se moque encore de moi. Ah mais c'est ton boulot de m'assister. Mais si tu n'arrives pas à gérer, je peux prendre une secrétaire pour alléger ta charge de travail. ... Quant à l'heure où j'arrive, je n'en ai absolument aucune d'indiqué sur mon contrat, je ne te demande pas d'être à mes côté à une heure du matin quand je suis ici à bosser... pas de scène pitié. La question n'est pas là, je dis simplement que si je dois faire la moitié de votre boulot faudrait que je puisse. Comment voulez vous que je réponde a des gens qui me pose des questions sur un sujet dont je ne suis même pas au courant ? Disons que la j'avais plus l'air désespérée que déterminée comme il y a quelques minutes mais bon. Ca ne me dérange pas de faire les papiers, les appels auquel je peux répondre mais je ne peux pas faire ce que je ne connais pas alors je sais pas mais si on me rajoute du travail qu'on m'y forme au moins, c'est la moindre des choses.
Et sinon, tu voulais quelque chose ? Je voulez vous répondre a votre gentille petite question d'il y a deux minutes et vous dire que Monsieur Madigan voudrez avoir certaine réponse que je n'ai pas pu lui apporter alors il faudrait le rappeller au plus vite. J'allais partir et retourner a mon bureau, je fit quelques pas en cette direction en me retournant pour ajouter Et merci pour les papiers. Il s'est bien embêter a me les monter, c'est la moindre des choses de le remercier même si c'est du boulot en plus pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
B. Camil Marshall
i'm a motherfucking admin
AVATAR : olober sykes
✱ ÂGE : 30
✱ QUARTIER : crocker.
✱ COLOCATAIRES : Son fils et sa... "femme" imposée.
i'm a motherfucking admin
Ven 6 Fév - 23:56


Il te semble que depuis qu'elle a commencé à travailler ici, c'est quasiment un rituel quotidien de la voir débarquer dans ton bureau dans les dix minutes après ton arrivée. Soit pour te rappeler que tu es en retard, soit pour te donner des dossiers, ou plus souvent parce que tu l'as provoqué. C'est ton plaisir au boulot, et puis quitte à avoir une assistante autant s'en amuser. De base tu n'en voulais pas, mais ton patron t'a bien fait remarquer que t'étais souvent débardé par de la paperasse et coups de fil, et des gestions de dossiers qui n'était guère de tes tâches. Du coup tu as cédé. Non plus précisément tu as perdu. Vous aviez "jouer" l'embauche d'une assistante à une partie de X-box, et tu as perdu. Mais bon tu peux pas dire avoir énormément perdu quand tu observes ton assistante planté devant ta porte. Alléger votre boulot oui pas vous ouvrir la porte. Tu affiches une mine blessée par ses paroles absolument pas polie, absolument véridiques aussi. Tu n'ajoutes rien ton expression parlant d'elle même sur ton ressentit d'être un patron malheureux et non aidé. C'est dur. Cependant vu son air désespéré par la suite tu l'écoutes en buvant ton café. La question n'est pas là, je dis simplement que si je dois faire la moitié de votre boulot faudrait que je puisse. Comment voulez vous que je réponde a des gens qui me posent des questions sur un sujet dont je ne suis même pas au courant ? Tu reposes ton gobelet entrant ton identifiant sur ton ordinateur personnel, avant d'ouvrir ton logiciel de 3D. En effet, pour cela il faut se renseigner, lire les dossiers.. Tu répliques avec humours avant de la questionner sur son besoin. Je voulez vous répondre a votre gentille petite question d'il y a deux minutes et vous dire que Monsieur Madigan voudrez avoir certaine réponse que je n'ai pas pu lui apporter alors il faudrait le rappeller au plus vite. Tu souries à sa premières phrases avant de percuter au nom du client. Ah oui, des tonnes de choses à lui dire à lui. Tu songeais l'appeler en fin de semaine, histoire de pas te pourrir la semaine avec ces nombreux appels de "nouvelles questions" mais bon... Sur le coup cherchant dans tes post-it son numéro tu oublies un peu de lui rétorquer quelque chose attrapant ton téléphone. Et merci pour les papiers. Tu relèves la tête à sa "politesse" souriant à cela. Mais tout le plaisir fut pour moi chère Ondine. Tu répliques avec humour composant en même temps le numéro éloignant le café de ton clavier d'ordinateur pour éviter les incidents. Au faite... si tu as des questions sur certains dossiers ou des choses qu'on t'a pas expliquer... hésites pas à les poser, te laisses pas dépasser. J'appelle Madigan et je peux t'accorder un peu de mon précieux temps pour qu'on voit ça ensemble. Tu finis par dire beaucoup plus sérieux et professionnel écoutant les sonneries commencer alors que tu gardes ton regard posé sur la jeune femme face à toi. Oui tu peux certes passer ton temps à l'embêter, mais t'es pas à dictateur, tu veux qu'elle fasse son boulot bien et qu'elle se perde pas. Du coup autant prendre du temps pour l'aider..

• • • • • • • • • • • • • • • • • •

sell my heart for you.
Bang bang you shot me down... @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Dim 8 Fév - 12:09

Je me trouvais face a mon patron abordant un léger sourire en lui disant que mon travail a moi c'est d'alléger le boulot de mon patron mais pas pour autant lui ouvrir la porte. J'avais dis ca avec humour et sa petite tête de patron mal traité me fit sourire de plus belle. Il a beau énormément s'amuser contre moi j'aime bien cette façon qu'il a de me faire rire.
Bien entendu je ne voulais pas partir, ni encore mieux, me trouver une assistante ou je ne sais quelle pouff qui finirais par prendre toute l'attention dans le bureau. C'est pas mon truc, je préfère bosser seule et être totalement indépendante. Et comme je viens de le dire a mon patron, mon problème n'est pas que je suis chargé ou que je n'aime pas ce que je fais mais je me sens extrêment démunie quand je me présente comme assistante de monsieur Marshall mais que je ne sais rien de tout ces gros dossiers qui ne passent jamais entre mes mains. Tout ce que je veux c'est être mise au courant de ce qu'on pourrais me demander, je ne demande pas pour autant a tout savoir. En effet, pour cela il faut se renseigner, lire les dossiers.. J'entend bien l'humour dans sa voix mais de mon côté je suis sérieuse. Je ne me permettrai jamais seule de prendre connaissance de dossier qui ne me regarde pas. Parfois j'ai la curiosité qui me pousserais bien a en lire un peu plus que la première page pour savoir a qui je peux avoir affaire et ou je dois ranger ce dossier mais je ne suis pas comme ça, je respecte le boulot de mon patron.
J'annonce donc a mon patron que je me suis lever de mon bureau pour venir jusqu'ici pour lui répondre simplement à sa petite question qu'il m'a posé pendant que j'étais au téléphone. Mais aussi pour lui dire qu'un de ses clients Monsieur Madigan avait appeler et voulait lui poser quelques questions sur leur projet. Il ne me répond pas prenant simplement le numéro du client et compose son numéro sur son téléphone. Ça fait plaisir et sourire de voir qu'il ne reporte pas l'appel. Je le remercie ensuite pour ses papiers qu'il a déposé sur mon bureau alors que je retourne a ma place avec un sourire collé au lèvre. Je ne m'attendais pas a ce qu'il me réponde et pourtant : Mais tout le plaisir fut pour moi chère Ondine. Je me tourne vers lui et lui souris simplement avant de partir puis il ajouta : Au faite... si tu as des questions sur certains dossiers ou des choses qu'on t'a pas expliquer... hésites pas à les poser, te laisses pas dépasser. J'appelle Madigan et je peux t'accorder un peu de mon précieux temps pour qu'on voit ça ensemble. Je veux bien oui, je dois pouvoir me trouver un peu de temps de mon côté. Merci beaucoup. Je souris avant de retourner m'asseoir. Tant que je garde mon oreillette pour prendre mes appels je peux très bien laisser mes dossiers de côté.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
B. Camil Marshall
i'm a motherfucking admin
AVATAR : olober sykes
✱ ÂGE : 30
✱ QUARTIER : crocker.
✱ COLOCATAIRES : Son fils et sa... "femme" imposée.
i'm a motherfucking admin
Dim 15 Fév - 17:14


Ondine tu aimes l'embêter mais dans le fond tu ne peux rien dire sur son professionnalisme. Parfois tu te dis qu'elle est un peu trop sérieuse pour travailler dans votre agence où le "casual friday" est genre... quotidien. Mais tu ne peux en effet absolument pas l'attaquer sur son travail, tu te contentes de râler sur des trucs débiles, le café, les portes pas ouvertes etc. Car du reste ton patron a en effet choisit pour le mieux. Alors quand elle avoue être vite dépassée par les dossiers qu'elle méconnait, tu n'en profites guère pour l'ennuyer vraiment. Je ne me permettrai jamais seule de prendre connaissance de dossier qui ne me regarde pas. Tu ries juste un peu n'étant guère le genre à prendre les choses au sérieux. On est pas à la banque et tu as signé un contrat de confidentialité en étant embauchée... alors tout les dossiers qui passent par mon bureau et qui ne concernent pas la compta' -dossiers qui de toute manière ne seront jamais sur ton bureau- le reste tu peux lire. Tu expliques entre deux gorgées de café chaud et le temps de prendre ton téléphone avant d'appeler ton client promettant à ton assistante de venir plus tard. Tu la regardes s'éloigner ta porte vitrée se refermant alors qu'à l'autre bout du téléphone une voix se fait entendre et que tu retrouves ton sérieux et ton professionnalisme. T'as beau flirté avec les cellules de prisons la moitié du temps, sortir souvent et déconner beaucoup, si tu en es arrivé ici c'est aussi par un investissement total pour ton boulot. Tu comptes plus les nuits blanches que tu passes à bosser. Même si ces derniers temps c'est moins flagrant car tu es débordé avec Mickey et Denver, il en était convenu de la sorte pour t'éviter de prendre un congé parental. Chose auquel de toute manière tu peux pas te permettre. Autant pour le côté financier que le coté occupation de ton temps. Bref. Au téléphone tu y passes presque une heure à voir des détails sur un plan d'agence immobilière, supprimant certains choix de meubles et d'agencement pour suivre les envies de ton client, lui expliquant ensuite le reste des détails. Beau début de journée tu te dis en raccrochant t'étirant en récupérant ta feuilles gribouillé de dessins et annotations. Schéma de meubles, pour ta mémoire, se mélangeant avec tes dessins de bonhommes et autres pour t'occuper pendant la discussion. Abandonnant cela et ton ordinateur tu sors du bureau avec tes feuilles les posant sur le bureau de Ondine. Tiens il faudra que tu remettes ça au propre dans son dossier il a encore changé d'avis sur ses meubles d'accueil et autres.. Tu expliques en tirant une chaise à roulettes jusqu'à derrière son bureau te laissant tomber dessus en tournant. Alors, dis moi ce que je peux faire pour t'aider. Tu lances avec un sourire des plus ambiguë envers la jeune femme.

• • • • • • • • • • • • • • • • • •

sell my heart for you.
Bang bang you shot me down... @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
 

you're breaking my concentration ▼ ondine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A la recherche de Ondine(libre)
» [ Série ] Breaking Bad
» Entrainement de l'apprentie!(Ondine + 1 libre.)
» breaking and entering
» Relations de Ondine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pursuit of Happiness ::  :: POH V.2 :: Rps-