AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'hésitez pas à inscrire vos persos sur facebook et à nous y rejoindre ! (inscription facultative) ♡


N'oubliez pas de voter et afin de nous faire connaître !


Pour célébrer la nouvelle année, le Maire a organisé un bal masqué. Rejoignez-nous ici pour en savoir plus


Le 6 janvier 2016, le forum a fêté ces 5 ANS ! Bon anniversaire POH


 
 SASHANA - Un mois, douze jours.
i'll be fine once i'll get it, i'll be good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité
Mer 28 Jan - 20:12

Un mois et douze jours. Tu n'en peux plus, cet état de survie quasi quotidien, cette inquiétude. Tu ne sais même pas si elle est en vie, au fond. Tu passes tes journées et tes nuits à bosser pour Ivan, dans des trucs où tu risques ta vie sans arrêt. Mais tu sais que ta vie n'a aucune espèce d'importance sans elle, Ana. Putain de journée, il y a un mois et douze jour. À nouveau , on vous sépare, à nouveau, il vous sépare. Comme si c'étai un jeu, d'ailleurs il jubile, tu le sais, tu ne le connais que trop bien. Tu rentres tard, ce mercredi, tu n'as même plus de maison à toi où tu peux te poser le soir, tu vis dans cette cave, où Ivan peut avoir un maximum de contrôle sur tes actions. Tu as fait le choix de laisser Volk à un ami que tu as réussi à voir en cachette. Tu sais qu'il est en sécurité lui au moins. Dans la folie d'Ivan, tu te dis qu'il peut bien s'attaquer à ton chien, connaissant l'affection sur tu portes à l'animal. Pourtant ce soir, Ivan semble de bonne humeur. Ses hommes te conduisent dans une autre cave, à l'autre bout de la villa de ton ancien boss. Ils te font entrer et ferment derrière toi, à clé, comme toujours. Comme si tu allais t'échapper. Tu es résigné, tu es condamné, tu le sais. Et là, tu sens cette odeur. Son odeur. Dans le noir, tu sors ton portable pour t'en servir de lampe torche et la vois. Tu te rapproches rapidement d'elle, la serrant dans tes bras, sans un mot de plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 28 Jan - 20:51

Il n'y a que noirceur, puanteur ici. Tu ne sais même pas ça fait combien de jour que tu observes les mêmes quatre murs moisis, dégoulinant, horrible. Tu ne sais même plus à quoi ressemble le soleil, la sensation des rayons sur la peau. T'es juste là, assise dans un coin à même le sol. La jambe en lambeau, peut-être même en décomposition. Mais ce n'est pas ta plus grande douleur. Ta plus grande peine, elle est dans ton coeur. Il est loin de toi et tu sais qu'il est devenu le pantin de cette horrible créature. Tu ne l'as pas vu depuis ce fameux soir, et même si c'était il y a quelques jours ou quelques mois, ça te semble une éternité. L'inquiétude te ronge. Les seules visites que tu as eu, c'était ce mec qui est venu mettre un bandage autour de ta cuisse, il a essayé d'avoir les mains baladeuses, peut-être a-t-il réussi, t'en sais rien dans le fond, t'étais trop amoché. Alors peu à peu, tu sens que tu te laisses sombrer dans le désespoir, jusqu'à ce bruit, la clé dans cette serrure, puis cette lumière aveuglante. Tu caches tes yeux, trop habitués à l'obscurité. Des doigts se posent sur toi mais tu as un mouvement de recul jusqu'à ce que tu découvres son visage...
- Sasha..., murmures-tu comme si tu avais peur que quelqu'un pouvait vous entendre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 28 Jan - 21:00

Ça fait des jours que tu rêves de ça, son contact, la sentir contre toi, avoir la preuve qu'elle est en vie, avoir une raison de se battre, de se démener chaque jour pour toi, rester en vie. Sa voix te confirme bien qu'elle est là, avec toi. Elle a l'air brisée, seulement. Tu ne sais pas ce qu'elle a enduré ces dernières semaines, Ivan ne t'en parle jamais malgré tes questions incessantes. Tu poses ton téléphone, l'écran contre le sol, pour que la lampe torche de ce dernier éclair la pièce. Tes mains caressent doucement son visage alors que tu jètes rapidement un oeil à sa jambe. Elle n'est pas en bonne état, il faudrait vraiment l'emmener à l'hôpital. Tu la fixes, avec un sourire en coin. Tu n'as plus sourit depuis ce fameux jour où vous avez à nouveau croisé Ivan. " Je te promets qu'on va s'en sortir, il faut que tu me fasses confiance, d'accord ? " Tu embrasses chastement son front en la fixant à nouveau puis la serre de nouveau contre toi. " Je veux que tu continues à te montrer aussi forte, parce que c'est bientôt fini, j'suis sur qu'il va se lasser, il se lasse toujours. Et on s'en ira très loin, on arrêtera tout. J't'achèterai même une ile si tu veux, pour qu'on soit que tous les deux. "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 29 Jan - 17:57

Tu l'espérais tellement ce moment, pendant les cours moments où tu parvenais à trouver le sommeil, tu ne voyais que son visage. Mais il y avait ces cauchemars, ceux où tu l'imaginais torturer, défiguré, pire encore mort. Avant qu'il soit là, face à toi tu te demandais si ça valait encore la peine de resister s'il n'existait plus, car ce n'est pas une nouveauté, tu ne veux pas vivre dans un monde où il n'existe pas... C'est un soulagement réel de sentir ses mains qui se posent sur son visage cependant tu n'oses pas le regarder. Ton visage tuméfié fait peur à voir et tu sens sa grimace qui se dessine sur son visage lorsqu'il observe ta jambe qui se meurt. Il te promet que les choses vont s'arranger et ton regard brillant se redresse vers lui.
- Je te fais confiance Sasha, je sais que quand tu en auras l'occasion tu le tueras, admets-tu.
Tes doigts s'emmêlent aux sien et tu esquisses un sourire quand il te demande de rester aussi forte. Tu n'en avais plus vraiment envie, mais ça c'était avant ce soir, avant de savoir qu'il est bien vivant.
- Quelles choses horribles dois-tu faire pour qu'il me garde en vie ?, demandes-tu, la voix faible.
Toi, tu n'as rien à raconter, à part cette souffrance physique, à part ses visites incongrues et malsaines des chiens d'Ivan.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 1 Fév - 20:51

Avec tous ces mots, tu essaies de la rassurer, et de te rassurer en même temps. Tu n'es certain de rien. Tu connais bien Ivan, tu as travaillé assez avec lui pour savoir qu'il ne lâche jamais sa proie. Tu espères juste trouver une faille dans sa défense, pour pouvoir vous enfuir très loin tous les deux. Toi, tu pourrais partir, seul, vu que tu sors tout le temps, mais tu n'as même pas envisagé la chose. Tu caresses doucement sa main alors que ses doigts croisent les tiens. La voix d'Ana ne lui ressemble tellement pas. Elle est faible, Ana n'est pas faible, Ana c'est même la personne la plus forte que tu connaisses, celle qui te défies sans arrêt, qui n'a pas peur de tes excès de colère. Tu attrapes ses lèvres sans répondre tout de suite à la question, tu n'as pas envie de penser à ça. Tu les lâches assez rapidement, ayant peur de lui faire mal vu l'état dans lequel les hommes d'Ivan ont mis son visage. Tu gardes ton front contre elle, les yeux fermés. " On s'en fou de ce qu'il me demande. T'es en vie, c'est le plus important. J'pourrai continuer à faire tout ce qu'il veut si je sais que tu es en vie. " Tu poses ta main sur son bandage, regardant la plaie avec un peu de dégout. " Je vais lui demander de t'emmener à l'hôpital. "
Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut Aller en bas
 

SASHANA - Un mois, douze jours.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Trophées] Borderlands
» [Dofus] Chronologie du Monde des Douze
» Abonnement Xbox Live : 13 mois pour 30 €
» Des passagers d'Air Algérie bloqués pendant trois jours
» [KAZEBUL] Derniers jours avant fermeture définitive !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pursuit of Happiness ::  :: POH V.2 :: Rps-