AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'hésitez pas à inscrire vos persos sur facebook et à nous y rejoindre ! (inscription facultative) ♡


N'oubliez pas de voter et afin de nous faire connaître !


Pour célébrer la nouvelle année, le Maire a organisé un bal masqué. Rejoignez-nous ici pour en savoir plus


Le 6 janvier 2016, le forum a fêté ces 5 ANS ! Bon anniversaire POH


 
 EVERYONE CHEAT. charlotte
i'll be fine once i'll get it, i'll be good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité
Mer 21 Jan - 17:26


Sacré journée. Comme toutes. Elles s'enchainent, se ressemblent par moment. Tu arrives parfois à ne pas voir une semaine passer. Une semaine, beaucoup d'heure que tu vois à peine s'enfiler. Toujours occupé. Jamais d'inactivité, jusqu'à se que ton corps refuse un matin de se lever. Même avec ton frère nouvellement arrivé dans ton appart, rien à changé. Pire tu alternes entre fuite de ton propre appartement, et envie d'y rester constamment. Ton frère. Ton principal tourment. Alors voilà ton échappatoire, ton addiction notoire. Nouvelle vie t'aurais pu sérieusement te laver de certains besoins non vitaux. Surtout ceux qui t'ont conduit à ta perte. Mais non. Tu t'dis que tu gères mieux, que tu fais plus attention. Plus de raison. Moins de coups impossibles, plus de gains ou si peu. Tu te dis que c'est ça. Juste ça. Puis pour ta défense t'as rencontré de sacré joueur, de ceux que tu plumes pas facilement. De ceux qui donne un autre goût à la partie. Le goût du risque, le goût de l'incertain, le goût de pas trop triché. Et tu continues. Certains accro à la drogue, toi tu t'sens revivre avec des jetons en face de toi et des cartes dans les mains. Plus jouissifs que ton armes de service accro sous ta veste dans la journée. Trop habitué de boire avant, de s'retrouver avant de se dépouiller. Tu pousses la porte du bar dans cette ambiance trop sombre que tu apprécies. Tu aurais voulus vivre au temps où la fumé emplissait les pièces, où la musique pouvait qu'être bonne et les gens plus familier. Mais t'es né dans l'mauvais siècle. Tu arrives au bar saluant le barman en commandant un whisky. Tu sais pas s'il t'aime bien ou pas. T'as découvert par hasard les parties de poker dans son arrière salle, ton invitation tu l'as gagné avec la vision de ta plaque sur le bar et un billet à côté. D'puis il te tolère, le reste t'en sais rein. Tu t'en fous. Tu te poses à côté d'un gars que tu connais vaguement, un beaucoup plus vieux, plutôt doué. Tu lui parles en regardant un peu la salle sans trop savoir quoi chercher.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 26 Jan - 15:43

charlotte a bu. charlotte n’a plus l’alcool triste comme ça a pu arriver. c’est peut-être le plus grand changement chez elle. elle se sent mieux. assez pour être capable de revenir à san francisco. c’était un sacré pas en avant. même si elle revenait en arrière. trop de monde dans cet appartement, charlotte suffoque, personne ne parle français, elle a plus l’habitude. elle prend ses cigarettes, enfile son manteau, attrape son sac et fait un signe de tête. celui qui dit, j’y vais à plus. elle navigue dans cette ville qu’elle connaît si bien. comme si elle retournait su les traces d’une vie qui n’était plus la sienne. si elle ralentissait un peu, elle pourrait peut-être voir l’ancienne charlotte passer devant elle à toute allure. charlotte sourit. elle se sent bien. des gens rentrent dans un bar, des bruits de voix. ça l’attire. son souffle qui s’échappe de sa bouche lui fait comprendre qu’il fait trop froid pour rester dehors. alors charlotte s’engouffre à la suite de la foule. elle va commander un verre au bar et se retourne. charlotte fronce, des gens assis autour d’une table, trop sérieux. elle s’approche, curieuse. des joueurs. elle n’a jamais compris, ça va trop vite pour elle. un type se lève, elle le regarde s’éloigner. charlotte boit son verre cul-sec et elle se laisse tomber à sa place, à coté d’un mec à barbe. charlotte sourit de toutes ses dents, elle accentue son accent français qui l’a pourtant quitté depuis bien longtemps. « je peux jouer ? » elle s’exclame, sans attendre de refus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 29 Jan - 19:08


Tu vides à peine ton verre, observant sans trop regarder leur partie déjà entamée. Tes yeux s'arrêtent parfois sur leurs mains ou leur regards, sur des choses futiles ou pas. T'es du genre à pas te montrer. Du genre à juste calculer, observer. Attendre. Leur partie c'est du bluff, tu aimes pas y participer. Parce qu'ils commencent toujours sans rien vraiment mettre en jeu. Toi c'est pas le gain qui t'appelle, juste le fait de savoir que tu joues pas pour rien. Qu'il y a quelques choses à gagner, mais surtout à perdre. Un peu trop accro mais tu t'en fiches tellement. Tu les laisses faire, le temps passe alors que tu fais juste signe pour avoir un autre verre, tu termines lentement celui-ci. C'est devenu rare les fois où tu joues ivre. Par le passé tu es vraiment finit par aller trop loin dans les ennuis à cause de cela. Alors tu t'modères, et tu laisses leur partie se finir. S'arrêter plutôt. Et quand les jeux sont distribués, quand autour de la table, dans ce brouhaha habituel que tu aimes tant, les gars récupèrent leur carte, tu vides ton verre. Tu rapproches le deuxième et tu prends ton jeu. Cette sensation, tu l'aimes. [...] L'gars que tu connais sans savoir le nom se lève pour aller pisser, où se pendre dans les w.c ça t'intéresse pas tellement. Du moins s'il bloque pas le jeu et qu'il est de retour rapidement. je peux jouer ? La personne qui s'affale n'a ni la corpulence du type d'avant, ni la même odeur alors que le parfum trop sophistiqué te fait tourner la tête. Sa voix aussi. Étrangère ? T'es pas assez doué pour reconnaître les accents, mais à côtoyer tout ces mecs qui parlent aussi bien l'américain comparé à toi, tu sais quand même l'voir à force. Enfin l'entendre. Tu lui jettes un regard à cette gamine dont le sourire éméché te laisse de marbre. Tu l'observes. Elle vient d'où ? T'en sais trop rien. Tu sais jouer ? Tu questionnes en récupérant ton nouveau jeu lui jetant un regard en coin pour attendre sa réponse. Soit elle cache bien bien son jeu, soit elle débarque sans savoir. T'en sais rien. C'est rare de voir des nanas se pointer, pas avec sa gueule. Les autres lorgnent sur elle pas tellement convaincu dans leur envie de la laisser s'incruster à la place d'un autre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 2 Fév - 10:26


charlotte n’avait jamais joué au poker de sa vie. elle se souvient une fois, en pleine nuit elle s’était relevée, avait allumé la télé et elle était tombée sur un tournoi en direct, elle était restée bloquée dessus toute la nuit, sans vraiment comprendre, ou alors de temps en temps quelques brides. elle sait pas trop pourquoi elle s’est laissée tomber sur cette chaise. elle savait que ces types là n’étaient généralement pas là pour rigoler, c’était un vrai truc. mais elle avait bu, assez pour s’incruster. elle prit les deux cartes qu’on lui tendait et elle les regardait discrètement. « tu sais jouer ? » charlotte tourne la tête vers son interlocuteur. elle soulève un peu son menton. « évidemment. » elle lâche. elle regarde une nouvelle fois ses cartes, puis les cartes posées sur la table. bon. alors… elle se pince les lèvres, regarde les autres hommes autour de la table, personne ne semble prêter attention à la petite française qui s’est incrustée. droite comme un i, elle se penche du coté du barbu, pou s’approcher de son oreille. « tu m’aides ? » elle lui chuchote doucement, avant de le regarder avec ses yeux de cocker irrésistibles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 7 Fév - 12:20


Tu l'interroges parce que tu es sceptique. Sceptique qu'une petite étrangère aux yeux tant alcoolisés connaisse réellement le poker. évidemment. Mais bon, t'es sceptique mais pas suspect à ce point, elle est peut-être doué qui sait. Alors tu dis rien de plus tu récupères tes cartes après avoir bu une longue gorgée de ton verre. Tu observes les autres restant concentré sur leur réactions, laissant l'ambiance du bar habituel te perdre dans cette partie. tu m’aides ? Tu sens sa présence proche de ton visage alors que tu abaisses légèrement tes cartes en tournant le regard vers elle sans bouger pour autant. Elle semble pas vraiment bluffer. Puis ce genre de "triche" pour regarder les cartes de son "partenaire" serait au delà du pathétique. Elle sait pas jouer. Et son regard alcoolisé t'intrigue autant que t'amuse, mais tu montres rien. Montages de non réaction, tu ne changes pas. Tu finis par avancer des jetons sur la table suivant le mouvement des gars avant de tourner le regard vers la fille. Heureusement que le bar n'est pas entièrement silencieux. C'est pas encore ton tour... Tu joues avec l'argent d'un autre, tu risques gros ? Tu lances sans vraiment en avoir quelque chose à faire de l'argent de l'autre. Tu regardes le mec qui te fait face qui te lance un regard sans trop d'expression avant de jouer. Tu observes la brune nouvellement arrivé. Après que le gars à ta gauche est joué relance de... ce tas de jetons. Tu répliques en lui montrant simplement ce qu'elle a devant elle, sans rien ajouter te remettant à ta concentration avec ton jeu. La faire perdre à ton avantage ? C'est tentant...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 15 Fév - 17:57

« c'est pas encore ton tour... tu joues avec l'argent d'un autre, tu risques gros ? » charlotte hausse les épaules. si pendant longtemps, l’argent avait été une obsession pour elle, absolument en avoir était sa priorité, être quelqu’un était présent dans sa tête en permanence… aujourd’hui pourtant, l’argent ne l’intéressait plus, jamais. elle n’avait que faire de perdre de l’argent, encore aurait-il été le sien qu’elle s’en foutait aussi. « après que le gars à ta gauche est joué relance de... ce tas de jetons. » elle regarde le tas de jetons indiqué en hochant de la tête. il sentait bon et pafois, ses instincts de célibataire reprenaient le dessus sur elle. arrivé son tour, elle le comprit parce que tout le monde la regardait, elle poussa le petit tas de jetons noirs au centre, avec une assurance folle, histoire de montrer qu’elle savait ce qu’elle faisait. elle se pencha une nouvelle fois vers le barbu. « essaie pas de me faire perdre, je m’en rendrai compte. » dit-elle avec cette même assurance, même si c’était faux.
Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut Aller en bas
 

EVERYONE CHEAT. charlotte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» *Tiens.. Qui est là?Ma tante Charlotte! Euh non.. Day-Hayate
» Charlotte Bobcats
» Charlotte Birthday ^^
» Charlotte Anais Marchand
» Appel de Charlotte à Enora

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pursuit of Happiness ::  :: POH V.2 :: Rps-