AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'hésitez pas à inscrire vos persos sur facebook et à nous y rejoindre ! (inscription facultative) ♡


N'oubliez pas de voter et afin de nous faire connaître !


Pour célébrer la nouvelle année, le Maire a organisé un bal masqué. Rejoignez-nous ici pour en savoir plus


Le 6 janvier 2016, le forum a fêté ces 5 ANS ! Bon anniversaire POH


 
 Gabrix ▵ les galas, c'est la loose
i'll be fine once i'll get it, i'll be good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité
Mer 7 Jan - 21:09

Enfin, le gala était arrivé. Alix était excitée comme une puce, incapable de se contenir lorsqu’elle s’était habillée, coiffée et pomponnée pour mieux attendre que son patron ne vienne la chercher. Autant dire qu’une fois qu’elle entendit le klaxon reconnaissable de Gabriel, elle ne manqua pas de se ruer vers le bas de son immeuble, tentant de mettre de côté le quartier miteux dans lequel elle vivait pour tenter de l’impressionner lui. Une fois n’est pas coutume, non ? « Bonsoir ! » lança-t-elle à la volée, un grand sourire sur ses lèvres délicatement maquillées. « J’espère que vous avez trouvé facilement… » reprit-elle en tentant de lancer la conversation, même si elle sentait comme un malaise dans l’habitacle de son véhicule. Avait-il changé d’avis, la considérait-il comme un boulet ? « Ça n’a pas l’air d’aller, vous… »

Robe d'Alix
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 7 Jan - 23:19


Gabriel avait fait livrer une robe à son assistante comme convenu et il espérait que celle-ci lui plairait. Il n'était pas très certain de la coupe, la trouvant peut-être trop simpliste pour une femme aussi belle qu'Alix mais il se consolait à l'idée que même en haillon, elle resterait la plus belle de la soirée. Il s’apprêtait d’ailleurs à prendre les clés de sa voiture quand le téléphone fixe de sa maison sonna, chose plutôt rare puisqu’il était en liste rouge. C’était son beau-père qui l’informait qu’ils seraient présents à ce fameux gala, préférant le prévenir plutôt que de le mettre comme d’habitude devant le fait accompli. Gabriel pesta alors en raccrochant, douché pour l’occasion. Son père n’aurait de cesse de le suivre où qu’il aille pour contrôle sa vie et cela jusqu’à sa mort. Ce fut donc d’une humeur massacrante qu’il klaxonna quelques minutes après pour signaler à Alix qu’il était arrivé. Cette dernière était magnifique mais trop souriante à son goût. « Bonsoir. J’ai habité San Francisco presque toute ma vie et je sais lire un plan » marmonna-t-il en redémarrant, lui jetant un rapide coup d’œil. « Je vais très bien mais je me rend compte que cette robe ne vous va pas du tout ! Elle est trop décolletée » dit-il toujours aussi peu affable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 7 Jan - 23:20

En parlant d’être douché, Alix le fut en l’espace de quelques secondes alors que Gabriel l’envoyait limite paître. « Vous avez bouffé du lion ma parole ? » s’interrogea-t-elle de façon plus rhétorique qu’autre chose. Après tout, elle n’avait jamais dit qu’il ne savait pas lire un plan, était le roi des crétins ou que sais-je encore. Elle n’avait fait que se renseigner… était-ce un crime, désormais ? « Heinhein… je ne vous savais pas vieux jeu Monsieur Weasley ! Franchement s’il est bien quelqu’un que je pensais ouvert d’esprit c’est vous, comme quoi on se trompe tous… vous allez faire la gueule longtemps et m’emmerder avec mon décolleté toute la soirée ou bien j’ai droit à un traitement de faveur ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 7 Jan - 23:22


« Je ne suis pas vieux jeu mais je n’ai pas non plus envie qu’on s’imagine que mon cabinet est la porte ouverte à n’importe quoi et surtout pas que vous êtes le genre d’assistante à passer sous le bureau si vous voyez ce que je veux dire » lui répondit-il d’un ton tranchant alors qu’il venait de s’arrêter à un feu rouge. Aussitôt, il regretta ses paroles, les jugeant irrespectueuses et déplacées. Cette robe lui allait à ravir, il cherchait simplement à calmer sa colère et sa frustration d’être à nouveau privé de sa liberté. Quand est-ce que son père arrêterait de régenter sa vie ? Pourquoi ne pouvait-il pas se contenter d’être simplement son père nom d’un chien ?! Quoiqu’il en soit, Alix n’avait pas à subir sa mauvaise humeur alors qu’elle avait eu la gentillesse de l’accompagner ce soir. Il le savait et pourtant, il n’avait pas pu s’en empêcher.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 7 Jan - 23:22

« Pardon ?! » La gifle partit toute seule. Ce fut plus fort qu’elle et pourtant, dieu sait combien Alix savait se contrôler d’ordinaire, plus spécialement en face de son patron. Mais là, ses propos, ses sous-entendus, c’était bien trop pour la belle blonde impulsive… et bien qu’elle regretta aussitôt sa violence de son geste, il n’empêche qu’elle l’estimait mérité. « Sous entendez que je suis une pute prête à passer sous le bureau vous sucer pour une promotion ! J’adore l’opinion que vous avez de moi franchement, c’est terriblement plaisant ! Vous savez quoi ? Je vais quand même venir à votre putain de gala pourri parce que je ne loupe pas un engagement que je prends, mais on ne s’adressera pas la parole et si vous vous ennuyez, vous vous démerderez ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 7 Jan - 23:23


Il avait été trop loin et sa gifle venait de le lui confirmer. Gabriel lâcha un « aie » muet, se frottant la joue distraitement alors que le feu passait au vert. Il embraya et soupira en même temps. « Je vous présente mes excuses. Je ne voulais pas insinuer que vous étiez une prostituée ni même que cette robe le laissait supposer » dit-il après une minute de silence alors qu’ils se rapprochaient du lieu du gala. « Je n’avais pas à me montrer aussi impoli et irrespectueux. D’ordinaire, je ne suis pas ainsi et ça me navre de vous avoir montré cette facette peu glorieuse de ma personne »continua-t-il même s’il ignorait si elle allait lui répondre ou quoique ce soit. « Je peux vous ramener si vous le désirez, vous n’avez pas à honorer cet engagement »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 7 Jan - 23:23

Pour le coup, Alix fut doublement éberluée. « Vous me présentez vos excuses ? » s’étonna-t-elle car elle n’était définitivement pas habituée à recevoir des excuses après avoir fait office de punching-ball. Qu’importe, c’était diablement agréable à entendre pour le coup. « Vous êtes vraiment un emmerdeur quand vous vous y mettez, vous le savez boss ? » reprit-elle en soupirant avant de descendre de voiture dès qu’ils furent au niveau du gala. « J’ai dit que je vous accompagnais et je tiendrai ma promesse. Mais je quitte directement cette soirée si vous me reprenez pour un punching-ball, ça vous va ? » Alix n’était pas méchante, parfois un brin vindicative et grossière pour le commun des mortels mais ça, cela ne s’appliquait pas à Gabriel. « En plus je crois que quelqu’un vous a déjà vu » l’informa-t-elle sans se rendre compte qu’il s’agissait du compagnon de son « vrai » boss.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 7 Jan - 23:23


« Bien sûr que je vous présente mes excuses ! C’est ce que l’on fait lorsqu’on se montre grossier » s’exclama-t-il alors qu’il la regardait bizarrement. Comment pouvait-elle s’en étonner alors qu’il s’agissait-là de quelque chose de profondément naturel et humain. « On me le dit souvent » lui dit-il en descendant également de sa voiture, confiant les clés à un voiturier pour se rapprocher d’Alix et lui prendre sa main afin d’y déposer un léger baisemain. « Je vous en fais le serment, je saurais mieux me contrôler à l’avenir »lui promit-il alors qu’elle l’informait qu’il avait déjà de la visite. Gabriel lâcha un juron bien senti en voyant son beau-père. Ce n’était pas tant qu’il ne l’appréciait pas, bien au contraire ; mais il savait surtout ce que cela signifiait. « S’il vous plait, rendez-moi service et restez avec moi pour me soutenir mentalement ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 7 Jan - 23:23

« Disons que j’ai pas l’habitude » admit Alix sans aller au bout de sa pensée, son boss n’en n’avait certainement rien à secouer et puis… ils n’étaient pas là pour cela. Au contraire, elle lui fit un sincère sourire lorsqu’il lui offrit un baisemain. « Vous savez être charmant aussi quand vous vous y mettez… » reprit-elle avant d’être rejointe par le beau-père de Gabriel, dans tous ses états, et dont la présence mit aussitôt Alix mal à l’aise même si son boss tenait toujours sa main. « Bonsoir mademoiselle ! Gabriel… tu savais que ton père te faisait surveiller ? Je veux même dire espionner ! Je ne sais pas quoi en penser mais il me l’a dit tout à l’heure et… oh mais je ne vous avais pas reconnue Mademoiselle Delioncourt ! Tout se passe bien depuis votre embauche auprès de la société Weasley ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 7 Jan - 23:23


« Cela aussi, on me le dit souvent » plaisanta-t-il au sujet de sa remarque concernant son charme. Gabriel n’avait jamais eu aucun mal à séduire les femmes, ce n’était pas de la prétentieux mais simplement un fait connu de tous –et surtout des tabloïds. Toutefois, il devait reconnaitre que la jolie Alix ne le laissait pas de glace et ce n’était pas pour arranger ses affaires. Allan arriva sur ces entre-faits, ne semblant pas se rendre compte que son beau-fils tenait la main d’une femme, lui qui avait juré pourtant de faire abstinence le temps de régler ses problèmes. « Pardon ? » lâcha-t-il froidement tout en délaissant la main de la jeune femme. Il vivait un véritable cauchemar, pas elle ! D’entre toutes, il ne pouvait pas s’agir d’Alix. « Quelque chose me dit que je viens de dénicher la taupe, n’est-ce pas mademoiselle Delioncourt ? » poursuivit-il sur le même ton trainant et froid, la toisant de son regard le plus glacial.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 7 Jan - 23:23

Et merde, voilà qu’elle était grillée ! Allan partit aussitôt sans demander son reste, laissant les deux jeunes gens dans la solitude la plus précaire… sachant qu’Alix fut aussitôt dans ses petits souliers de constater le regard froid, glacial même, que Gabriel lui lançait actuellement. Il devait probablement la détester, vouloir l’enterrer pour ne plus jamais entendre parler d’elle… la peste soit de ce maudit beau-père ! « Taupe c’est un bien grand mot… okay je n’ai sûrement aucune excuse, à part celle d’avoir été mise devant le fait accompli concernant le poste. Je ne savais pas que j’aurais besoin de prendre des notes sur vous ! Et encore, si vous savez le nombre de choses que je n’ai pas dites à votre paternel… je n’aime pas mentir, voilà ! Et je suis même soulagée que vous le sachiez enfin ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 7 Jan - 23:24


Gabriel ne savait pas à l’heure actuelle s’il devait lui tordre le cou ou tout simplement se dire qu’au final, il ne pouvait faire confiance à personne. « Je comprends pourquoi il vous a choisi vous et non une autre pour ce travail et je me suis fait avoir comme un débutant » soupira-t-il, pestant contre sa propre connerie. Il aurait dû ne pas écouter son entrejambe et plus se fier au CV. « Mon père est doué et même si vous ne savez pas mentir, vous vous en sortez très bien Miss Delioncourt. Au moins, vous ne m’aurez pas menti sur toute la ligne ! »poursuivit-il en sortant son portefeuille pour sortir quelques billets, les lui fourrant dans la main. « Voici pour le taxi ! Je n’ai plus le cœur à partager cette soirée et vous n’aurez qu’à dire à mon père que cela lui plaise ou non, je ne retournerai pas à New York ! » affirmât-il avant de tourner les talons, humilier d’être encore une fois, tombé dans un piège de son père.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 7 Jan - 23:24

Et voilà. Nouvel homme dans sa vie qu’elle regardait partir, loin, le cœur lourd, le visage sérieux. Les jours qui suivirent furent semblables à une éternité pour Alix. Problèmes d’argent, pas de boulot… en bref, elle ne faisait que s’enfoncer, comme si elle n’avait pas suffisamment touché le fond déjà. Malheureusement pour elle, creuser encore semblait être la dernière solution viable, et ce fut pour cette raison qu’elle se fit embaucher dans un club de striptease, qui payait cash après chaque show. Mais elle avait beau avoir du succès et relativement bien gagner sa vie, cela ne l’empêcha pas d’être expulsée comme une malpropre de son appartement miteux. Une emmerde n’arrive jamais seule, il faut croire… mais ce n’était pas suffisant, il fallait bien évidemment qu’elle croise le regard de son ancien boss ce soir précis, alors qu’elle descendait de scène en petite tenue, après un show particulièrement réussi. « Mais qu’est-ce que vous faites là ?! » manqua-t-elle de s’étrangler lorsqu’il fut à proximité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 7 Jan - 23:24


Cela faisait quelques jours que Gabriel tournait comme un lion en cage, depuis ce fameux gala où il avait cru devenir fou en comprenant qu’on s’était à nouveau jouer de lui. D’ailleurs, il n’avait pas hésité une seule seconde à engueuler son père, le menaçant de tout simplement le renier pour le restant de sa vie s’il continuait à vouloir faire de lui, l’homme qu’il n’était pas. Malheureusement, sous l’énervement, son cœur s’était emballé et il avait fait un petit malaise, sans grande gravité mais suffisant pour lui faire comprendre que San Francisco était et resterait sa terre d’asile. Quelle ne fut pas sa surprise en ne voyant pas venir Alix, les jours suivants. Avait-elle démissionné ? Non. Allan lui avait confirmé qu’elle ne faisait plus partie des employés de son père mais c’était tout. Au bout de quelques jours, n’y tenant plus, il avait engagé un détective privé, espérant qu’il ne soit rien arrivé à la jeune femme…. Et ses recherches l’avaient mené dans un club de striptease où il venait d’assister à un spectacle pour le moins sexy de la jeune femme. « Je suis venu vous chercher quelle question ! Je vous signale que vous ne vous êtes pas présentée à votre poste depuis plusieurs jours et voilà que mon privé me dit que vous bossez ici ! Je commence à me demander qui est la véritable Alix Delioncourt ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 7 Jan - 23:24

« Me chercher, votre privé ? Vous avez engagé un détective ? Pourquoi ? » Là, c’était le pompon. Alix ne savait même pas si elle était en train de rêver – ou, en l’occurrence, de cauchemarder, ou bien si Gabriel était véritablement en face d’elle, à lui apprendre ni plus ni moins que son poste était encore d’actualité. « Normal que je ne me sois pas pointée, vous m’avez fait comprendre que c’était pas la peine » admit-elle au bout de quelques minutes, bras croisés contre sa poitrine après l’avoir embarqué dans un coin tranquille. « Ecoutez, je suis personne. C’est ce que votre père dit de moi, pas vrai ? Je suis un caillou dans une chaussure, fauchée comme les blés, qui paye les factures d’hôpital de son père et qui cherche à garder la tête au-dessus de l’eau même si je me suis fait expulser il y a cinq jours. Voilà ce que je suis. Vous n’êtes pas sans option comme je le suis, je ne suis pas sûre que vous puissiez comprendre et c’est pas grave. C’est la vie, j’ai l’habitude… »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 7 Jan - 23:25


« M’avez-vous simplement entendu dire : vous êtes viré ?! Non ! Il était normal que je prenne le large après avoir été humilié de la sorte… Vous auriez réagi comment si vous appreniez que votre assistante a qui vous faites confiance, vous plante un poignard dans le dos pour votre père ? »rétorqua-t-il sans s’énerver, cela faisait déjà des jours qu’il n’y pensait plus vraiment. Non, ce qui l’importait était de sortir cette femme de ce club où elle n’avait vraiment rien à y faire. Il est vrai que si son privé lui avait signalé qu’elle avait trouvé une offre plus intéressante ailleurs, Gabriel n’aurait pas bougé mais là, c’était différent. « Prenez vos affaires, il est hors de question que vous continuez à travailler ici. Je vais vous offrir une augmentation et pour ce qui de votre logement, j’ai une chambre d’amis qui fera parfaitement l’affaires pour le moment… Ecoutez Alix, ce qui s’est passé avec mon père m’a déçu oui mais il n’y a pas mort d’hommes et si vous m’assurez que je peux avoir votre entière loyauté alors je ne vois aucun inconvénient à ce que vous repreniez votre poste…Surtout que Mme Hasting va me rendre chèvre ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 7 Jan - 23:25

« Non mais vous m’avez tellement fusillé du regard que j’ai pas osé vous imposer ma présence » admit-elle en baissant légèrement les yeux l’espace d’un instant. « Oh je vous aurais probablement cassé le nez… mais on est différents vous et moi, heureusement » reprit-elle d’une voix plus douce avant d’accumuler les réactions de surprise alors qu’elle prenait son manteau. Il valait mieux ne pas mécontenter Gabriel, sans savoir pourquoi, elle le pensait… « J’ai démissionné auprès de votre père, donc ça règle la chose… je l’aimais pas du tout votre paternel, et il a fait que je ne m’aime pas beaucoup non plus, même si j’ai inventé pas mal de connerie pour que vous ayez une vie privée » lui expliqua-t-elle alors qu’il se rendait à l’extérieur, pour mieux qu’Alix s’arrête en bon chemin. « Vous êtes un saint, vous êtes au courant ? Comment je vais pouvoir vous remercier pour tout ce que vous avez fait pour moi ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 8 Jan - 0:04


« Vous vous attendiez à quoi ? A ce que je vous tombe dans les bras ou que je vous mette une petite claque sur la fesse gauche ?! Estimez-vous heureuse que j’ai gardé le silence ce soir-là »bougonna-t-il avant d’hausser les épaules. Alix ne pouvait guère lui reprocher son attitude, Gabriel avait même été gentleman en lui offrant de quoi rentrer en taxi. Non, elle ne pouvait nier qu’il s’était montré plus que clément à son égard et fut satisfait qu’elle ne cherche pas la petite bête. « Je sais et si cela peut vous rassurer, je ne suis pas certain de le considérer vraiment comme un père mais je présume que toutes les familles ont un peu leurs histoires compliquées »soupira-t-il alors qu’il la poussait gentiment mais sûrement vers le parking de l’établissement où il s’était garé un peu plus tôt dans la soirée. « Je n’ai rien d’un saint mais vous n’avez pas à me remercier et si vous le désirez vraiment : revenez travailler et empêcher la vieille Hasting de casser les couilles car j’en peux plus de son chat ! » râla cette fois-ci Gabriel, au comble de l’exaspération vis-à-vis de cette femme. « Allez venez, vous avez besoin d’un bon repas et d’une bonne nuit de sommeil »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 8 Jan - 12:27

« Mais j’ai rien dit ! La position était aussi inconfortable pour vous que pour moi, croyez-moi » ne put-elle s’empêcher d’ajouter, fidèle à son tempérament franc qui prouvait justement combien elle n’aimait pas mentir. Ce n’était pas tant qu’Alix ne savait pas, c’est qu’elle ne voulait pas. Question d’éducation, sans nul doute. « Si ça peut vous consoler, ma mère ne m’a même pas regardée à la naissance, elle a laissé mon père se démerder. Le pire, c’est que votre père m’a eue comme ça : parce que ma génitrice fait partie de ses clientes ! » Ah, quelle naïveté. La blondinette se serait mis des baffes et ce fut pourquoi, l’espace de quelques secondes, son regard s’assombrit légèrement. Elle était fatiguée de croire aux chimères ou à la bonté du monde, alors que ce dernier ne faisait jamais que la décevoir. « Okay je reviens travailler pas de soucis ! Je crois que la vieille Hastings va vous donner envie de vous pendre si je ne fais pas quelque chose… mais si je ne dis pas non à un bon dîner bien chaud vu que ça fait deux jours que je n’ai rien avalé, je ne suis pas sûre de réussir à dormir… »
Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut Aller en bas
 

Gabrix ▵ les galas, c'est la loose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Estimation] MVS loose Neo Mr Do !
» Tubes de la Loose - Retour sur le premier album - Track 11
» Ma petite collection de jeux gameboy en loose
» [ESTIM] jeux game boy loose
» [EST] Vectrex loose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pursuit of Happiness ::  :: POH V.2 :: Rps-