AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'hésitez pas à inscrire vos persos sur facebook et à nous y rejoindre ! (inscription facultative) ♡


N'oubliez pas de voter et afin de nous faire connaître !


Pour célébrer la nouvelle année, le Maire a organisé un bal masqué. Rejoignez-nous ici pour en savoir plus


Le 6 janvier 2016, le forum a fêté ces 5 ANS ! Bon anniversaire POH


 
 art et générosité. gaia
i'll be fine once i'll get it, i'll be good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité
Ven 7 Nov - 14:04


T'es pas organisatrice d'évènement, nullement qualifiée même tu ne saurais guère aider. Mais par moment tu trouves de quoi faire, de quoi t'occuper, de quoi les aider. C'est bien beau d'être souriante et radieuse pour accueillir à une exposition, de faire quelques dessins pour embellir les flyers. Mais t'aimes pas les voir s'activer et te rendre inutile. T'es pas médecin, tu peux pas vraiment aider, une seule personne non, mais tu peux te rendre utile. Comme aujourd'hui où tu remplaces un peu l'organisateur de l'exposition ayant pour tâche d'aller sélectionner toi même les tableaux à amener. Tâche où t'es pas forcément qualifiée, mais de toute manière c'est une exposition de bienfaisance et non d'art stricte, alors tu sais que du moment que les tableaux sont susceptible d'aller avec l'exposition, le reste c'est pas bien grave.
Il fait chaud, pour une journée de Novembre ici, il fait chaud, t'es en simple tee-shirt et tu as même ressortit tes simples ballerines d'été. Et t'es à la recherche de l'adresse indiquée sur ton téléphone ne voulant pas tellement faire attendre l'artiste brune. Dans une main ton téléphone, dans l'autre main ton gobelet de café, tu marches sur le trottoir repérant le numéro derrière tes lunettes aux verres fumés pour te protéger du soleil. Et tu finis par trouver, t'es ravis de cela, rangeant ton téléphone en le laissant tomber au fond de ton sac tu grimpes les quelques marche avant de sonner à l'interphone assez impatiente de voir ce fameux atelier. Gaia est une artiste rencontrée au hasard, au détour d'une dernière exposition organisée par Max. Si ses tableaux sont sublime à ton sens, t'es pas assez critique d'art pour t'en faire un avis plus complexe. Mais la jeune brune en parle avec une attention et des manières qui te plaisent et c'est autant ça que les tableaux qui t'ont fait apprécier son talent. Peintre, un métier fascinant, tu sais pas tellement si elle fait autre chose. Tu as pu observer ses dessins aussi sur le net et ils n'ont fait que te confirmer son talent. T'es pas forcément dans le même style qu'elle, et pour toi tatoueur c'est pas u tout le même domaine ni même le même art, mais ses techniques te plaisent. Et puis la femme en elle même aussi, il faut l'avouer. Grande, brune aux yeux bleu et à l'air un peu... perchée. Tu mentirais si tu disais n'aimer que la manière de peindre de cette Gaia, mais bon, la question n'est pas là, et tes critères physique ou autre n'ont rien à faire avec le choix d'artiste de l'exposition. Tu as proposé les talents de Gaia parce que tu pense qu'elle a sa place dans ce genre de chose, et qu'elle y a déjà participé. Et l'idée à plu de suite. Et c'est pour ça que tu te présente donc maintenant en bas de son atelier, en fin d'après-midi alors que tu as réussis à refiler des retouches de tatouages à Medhi qui se débrouille pas mal en tracé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 8 Nov - 22:48

Ta vie, tes tourments, tes pensées se sont nettement apaisées depuis peu.  Peut-être que c'est parce que tu as décidé de mettre des limites à rythme de vie effréné dans lequel tu t'étais lancé quand tu es venue à LA. Tu aimes ta nouvelle vie, même si tu passes le plus claire de ton temps avec Luna, et que tu ne sors plus à part pour aller à des expositions ou pour bosser sur ton projet. Une coopération entre toi et une autre artiste, vous vous êtes toutes les deux lancées dans le "hyper realistic painting" et c'est une nouvelle aventure pour toi, c'est excitant dans un sens. Vous débutez ce processus par l'exploration de votre inconscience, une petite dose d'acide au début, vous attendez un peu quand ça commence à faire effet avant d'attaquer avec de la mdma, ces palpitations, ces sensations dramatiquement intensifiées aiguisent tes sens, t'inspirent, et tu n'y trouves rien de mal, au contraire. Ce n'est qu'un stimulant à tes yeux, rien de plus. Grâce à ces méthodes, tu arrives à peindre plusieurs tableaux qui semblent intéresser de plus en plus de personnes, surtout une en particulier qui a su attiser ta curiosité, par son physique et ce qu'elle dégage. Tu es toujours incontestablement attirée par les femmes, toutes, tant qu'elle dégage quelque chose qui soit digne d'intérêt, quelque chose qui puisse ne serait-ce qu'effleurer ton âme.

Tu as prévu un rendez vous avec elle, dans le fameux atelier que ta muse Svet t'a offert. Lorsque tu as déménagé à LA, tu as décidé d'y laisser tous les tableaux de ton ancien atelier à SF, faute de ne pas pouvoir tout emmener. Tu la fais entrer lorsqu'elle arrive, un large sourire aux lèvres, tu ne peux pas t'empêcher de poser ta main sur sa taille lorsque tu lui fais la bise, et tu te rends compte que c'est peut-être inapproprié, avant de la retirer assez brusquement. L'entraînant avec toi jusqu'à cette fameuse pièce où se trouve tes tableaux. Bon hm, je.. je suis désolée pour ce bordel, mais attends je vais te montrer. Tu te diriges vers un tableau en particulier, que tu avais peins en souvenir de ta maman, enfin une maman imaginaire que tu aurais aimé avoir, cette femme parfaite qui aurait rendu ta vie parfaite. Je n'ai jamais exposé ce tableau.. parce que c'est assez personnel, enfin ils le sont tous, mais celui là représente un côté de moi dont je n'ai jamais vraiment été fière. Enfin, je pense que je suis prête à l'exposer maintenant.. S'il t'intéresse bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 9 Nov - 19:15


Tu patientes sagement, tu sais pas trop à quoi t'attendre. Mais tu sais que le si peu de connaissance que tu as de la brune, tu n'as pas de quoi t'inquiéter de son accueil. Elle semble accueillante et très ouverte aux autres. C'est comme ça que tu l'as ressentit la première fois. Et donc quand la porte s'ouvre tu souries et retirant immédiatement tes lunettes de ton nez pour faire un pas dans son atelier te penchant pour la saluer. Tu sais pas si tu apprécies plus l'odeur de son parfum, le contact de sa joue ou sa main sur ta hanche mais ça ne fait que confirmer se que tu songeais. Tu n'as vraiment pas à stresser de l'échec de cet entretien. Déjà, elle a dit oui avant que tu viennes, et puis tu n'es pas critiques d'art tu viens juste discuter avec elle des tableaux qu'elle veut mettre en exposition et en vente. Tu la sens pourtant se rétracter et retirer brusquement sa main en s'éloignant d'un pas sans que son visage perde son sourire resplendissant. Tu lui renvoies son sourire, ravis d'être ici la suivant ensuite en laissant ton regard parcourir les lieux. Tu aimes l'odeur qui y règne, c'est indéniable.

Bon hm, je.. je suis désolée pour ce bordel, mais attends je vais te montrer. Tu ries un peu à son excuses n'étant nullement choquée par cela. Tu aimes bien découvrir les espaces de travail des gens, ça en dit beaucoup sur eux. Ne t'en fais pas, j'imagine mal un atelier de travail ranger et aussi propre qu'une clinique. Tu répliques avec un rire en allant avec elle. Je n'ai jamais exposé ce tableau.. parce que c'est assez personnel, enfin ils le sont tous, mais celui là représente un côté de moi dont je n'ai jamais vraiment été fière. Enfin, je pense que je suis prête à l'exposer maintenant.. S'il t'intéresse bien sûr. Tu délaisses ton intérêt pour les environs, observant le tableau alors que tu poses ton sac sur une chaise qui est peu loin. T'approchant alors de la toile, oubliant un bref instant la jeune femme tu l'observe sans rien dire. Personnellement... plus on me dit que c'est personnel plus ça me touche. Tu réponds en observant les coups de peintures de la brune sur la toile à la beauté floue. Cependant, je n'ai malheureusement pas l’œil d'une professionnel pour ce genre de chose, se qui me plait dans tes œuvres n'est pas forcément une idée très aigüe. Tu répliques avec un sourire d'excuse en relevant les yeux du tableau pour les poser sur la jeune artiste. La ressemblance du tableau avec toi est assez.... difficile à ne pas remarquer... Tu répliques ensuite simplement. Tu es sincère, tu n'y connais rien. Tu aimes ses toiles, tu aimes sa manière d'être et de parler. Mais tu n'y connais rien en technique de peinture.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 17 Nov - 23:05

Elle ne s'en rends sûrement pas compte, mais tu l'observes, tu la contemples, tu analyses malgré toi chacun de ses mouvements, la beauté des femmes t'a toujours fasciné, et celle de Nerrys ne fait pas exception à la règle. Ne t'en fais pas, j'imagine mal un atelier de travail ranger et aussi propre qu'une clinique. Tu lui souris, et tu continues de l'écouter. Personnellement... plus on me dit que c'est personnel plus ça me touche. Ses paroles te rassurent, tu as toujours travaillé en fonction de ton inspiration, tous tes tableaux racontent une histoire qui t'a marqué par le passé, c'est une façon bien à toi de faire ressortir tous ces sentiments amplifiés par la drogue qui te rongent de l'intérieur, l'art est un soulagement à tes yeux. Tu n'aurais sûrement pas pu survivre mentalement sans cette passion, cet échappatoire. Cependant, je n'ai malheureusement pas l’œil d'une professionnel pour ce genre de chose, se qui me plait dans tes œuvres n'est pas forcément une idée très aigüe. Tu hoches légèrement ta tête, te disant que le fait qu'elle ne soit pas une pro du domaine importe peu, car ce que tu cherches réellement, c'est de toucher le plus de gens possibles, arriver à créer cette communication muette entre tes tableaux et des personnes qui ne sont pas spécialement des connaisseurs en art plastique, c'est l'exploit auquel tu souhaiterais arriver.  La ressemblance du tableau avec toi est assez.... difficile à ne pas remarquer... Tu arques un sourcil, reportant ton attention vers le tableau, vers cette femme, cette maman que tu aurais souhaité avoir, vers son regard aimant et rassurant, tu t'y perds un instant te remémorant l'époque où tu l'avais peins. Tu finis par sourire avant de rétorquer. Je vais un peu sortir du sujet mais tu m'as inspiré récemment.. pour peindre une rousse. C'est peut être inapproprié, mais tu ferais une excellente muse, ta beauté est.. assez spéciale. Tu dis ça naturellement, sans te sentir gênée, tu es franche, et tu trouves qu'il n'y a rien de mal à dire ce que tu penses d'elle. Elle aurait finis par le savoir tôt ou tard. Tu.. veux voir le tableau en question?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 23 Nov - 1:18


Oui tu pourrais presque le dire, comme un sentiment pas forcément bien habille, cette jeune femme de ta fascine. Doucement, mais surement. Son regard et ses travaux semblent du même accords pour te mettre à l'effort. Ou c'est un truc encore plus étrange à définir, tu ne le sais. Tu essayes vaguement de chercher quand tu quittes sa présence, puis tu te lasses de ne pas trouver, tu préfères ce mystère qui entoure l'intérêt que tu lui portes. Et en sa présence tu oublies de chercher, tu apprécies juste le son de sa voix et l'univers autour de toi. Et ici tu te sens un peu éloigné de SF, comme si elle arrivait à remettre dans ces lieux une impression de flotter. Hors du temps. Tu sais pas, tu es ni artiste, ni poète. Tu es tatoueuse. Et là ton principal problème c'est que tu sais pas si tu dois suivre tes émotions pour accepter ses peintures ou d'autres critères. On t'a pas briefé. Tu n'es qu'ambassadrice, en gros c'est un peu le "sois belle et tais toi" des associations. Je vais un peu sortir du sujet mais tu m'as inspiré récemment.. pour peindre une rousse. C'est peut être inapproprié, mais tu ferais une excellente muse, ta beauté est.. assez spéciale. Tu détournes le regard du tableau sur le coup un peu stupéfaite et loin de tout comprendre. Oui parce que bon on te l'a jamais sortit ce genre de phrase. Même pour des techniques de drague stupide, et pourtant une fille tatoueuse... tu y as eut le droit à tout les trucs débiles. Autant chez les hommes que chez les femmes. L'observant un peu... surprise tu souries cependant. Je dois avoué que je n'ai jamais eut le droit à ce genre de compliment... même détourné dans des phrases de drague peu fine. Tu dis juste avec humour, n'insinuant en rien qu'elle essaye de te draguer. Quoi que tu serais pas contre. Mais tu n'aimes pas la drague, tu préfères être... séduite. Nuance. Oui y'a encore des débilités de niaiserie, tu ne prônes ni l'amour parfait, le seul le vrai, ni le mariage heureux, mais au moins un peu de délicatesse. Tu t'égares et la voix de Gaïa te fait revenir à la réalité. Tu.. veux voir le tableau en question? La proposition ne nécessite guère de réflexion, ta curiosité piquée à vif de sourie avec curiosité et une envie presque un peu enfantine en te mordillant un peu la lèvre, essayant de rester un minimum... professionnelle tu fais appel à cela et ton sérieux avant de répondre. Avec impatience même. Je suis curieuse de voir se que je peux bien t'inspirer à peindre.. Tu répliques ayant en tête autant une représentation de la déesse aux cheveux de vipères, qu'une sorcière -cheveux roux oui oui-, ou encore un berger allemand. Oui tu vas loin. La fixant avec un peu trop d'envie -pour le tableau- tu finis par la suivre du regard avant d'avancer un peu attendant qu'elle te le montre... l'observant prendre un tableau pour le ramener alors que sur le coup tu chasses assez rapidement tes idées d'inspirations précédentes en contemplant son travail. Travail qui te perturbe énormément de part ses paroles sur le fait que ça soit toi qui l'ait inspiré. Longtemps silencieuse tu te mors la lèvre en ayant du mal à en détacher le regard. C'est juste... déstabilisant de savoir cela... C'est... wow.. je te prie de m'excuser mais... c'est assez troublant. Tu dis avec un rire pourtant une main à ta joues, étant sur le coup un peu gênée. Je t'ai vraiment inspiré pour... ce genre de rousse?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 24 Nov - 21:00

Tu ne sais que très peu de choses sur Nerrys, tu ne veux pas trop creuser, tu aimerais que cette découverte se fasse naturellement, qu'elle se dévoile elle-même peu à peu à travers vos échanges. Sa façon de parler, son sourire, sa gestuelle, tu la trouves gracieuse, et tu ne trouves aucun mal au fait de savoir apprécier la beauté, tu l'as toujours fais de toute façon. Après ta révélation, tu remarques qu'elle est un peu étonnée, un peu beaucoup, et tu te dis que peut-être que tu as été un peu trop spontanée. " Je dois avoué que je n'ai jamais eut le droit à ce genre de compliment... même détourné dans des phrases de drague peu fine. " Tu te contentes de lui sourire, avant de l'emmener voir le tableau en question que tu disposes en face d'elle, curieuse de connaître sa réaction. Il semblerait que le langage corporelle soit beaucoup plus révélateur que le verbal, et tout ce que tu pouvais sentir, c'était sa gêne face à une telle oeuvre. Tu te masses un peu la nuque, tu n'avais pas pensé au fait que la femme du tableau soit nue pourrait créer ce malaise. Enfin tu n'y penses pas vraiment à ce moment là, tu l'écoutes simplement. C'est... wow.. je te prie de m'excuser mais... c'est assez troublant. Tu souris, te sentant quelque peu flattée, tu aimes provoquer ce genre de réactions chez les personnes qui te marquent. Je t'ai vraiment inspiré pour... ce genre de rousse? Tu hoches la tête, avant de te positionner près d'elle, pour voir le tableau sous le même angle. Tu le regardes un petit moment avant de répondre. Mon but n'est vraiment pas de te draguer mais.. tu m'as marqué d'une certaine manière, la première fois que je t'ai aperçu. Quelque chose que tu dégages, ta façon d'être... je ne sais pas exactement, mais ça m'a touché. Enfin... je suis désolée, je comprends que ça puisse être gênant. Tu reportes ton attention vers elle, lui adressant un sourire rassurant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 26 Nov - 22:26


Tu n'es pas tellement venue pour ça. T'es pas non plus venue juste pour un simple regard juste pour les tableaux. Si vraiment t'avais pas voulu venir tu aurais trouver quelqu'un pour te remplacer. Normalement t'es juste le cliché du "sois belle pour l'association" mais tu veux aider. Alors voilà tu te retrouves ici sans y être forcé, avec ta propre volonté. Cette fille de toute manière t'aurais pas pu dire non à la possibilité de la rencontré à nouveau. Alors voilà, tu te retrouves dans son atelier, passant de son tableau à... au tient ? Enfin à celui que tu lui a inspiré. Oui tu es un peu... gêné ? Pas forcément par ce que tu vois, c'est beau, tu ne peux le nier. Et c'est pas forcément la nudité qui te gêne... Non en faite c'est l'idée qu'elle ait pensé à toi pour cela. C'est troublant. Plaisant. Tu la sens venir près de toi et tu restes un temps concentrée sur le tableau face à vous. Elle est douée. Pour la peinture autant que pour t'intéresser. Mon but n'est vraiment pas de te draguer mais.. tu m'as marqué d'une certaine manière, la première fois que je t'ai aperçu. Quelque chose que tu dégages, ta façon d'être... je ne sais pas exactement, mais ça m'a touché. Enfin... je suis désolée, je comprends que ça puisse être gênant. Tu l'écoutes un moment, un léger sourire naissant sur tes lèvres alors que tu tournes juste la tête vers elle sans bouger pour autant. Tu l'observes un temps. Si le but n'est pas "vraiment" de me draguer... j'ai encore une chance alors... Tu répliques un mince sourire aux lèvres. Tu dis ça juste avec humour, pour rebondir sur sa phrase, sur ses mots. Et parce que oui ça te fait sourire son "pas vraiment" au moins... elle a pas "c'est pas pour te draguer". Non tu es venue ici pour la peinture c'est vrai mais bon... t'as bien le droit de faire connaissance avec elle. Croisant son regard tu le soutiens un moment avec un sourire avant de retourner tes yeux sur la toile. Je la trouve vraiment sublime ! Tu es vraiment très douée.. Tu finis par reprendre en observant l'atelier. Tu travailles de temps en temps ici ou toujours à L.A ? Tu aimes bien son atelier, tu sais pas pourquoi. Sans doute aussi parce qu'elle est dedans.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 27 Nov - 14:41

Il est vrai que tu pourrais passer pour une vile séductrice aux yeux de tous, à voir la façon avec laquelle tu abordes les femmes, tu les regardes avec envie, tu apprécies leur aspect, leurs courbes t'inspirent pour laisser planer ton imagination. Ton goût aiguisé pour la beauté féminine te joue toujours des tours, te fait souffrir, car tu dois exercer une certaine frustration sur toi-même, tu n'as jamais pu toutes les avoir, certaines sont hétéros, certaines ne s'assument pas, d'autres ont d'affreux complexes.. Il y'a tellement de raisons pour elles pour ne pas se laisser aller, et tu trouves cela d'une tristesse. " Si le but n'est pas "vraiment" de me draguer... j'ai encore une chance alors... " Tu souris à ses propos même si tu as quand même mis un peu de temps à les comprendre, sa beauté retarde le bon fonctionnement de tes neurones. " Je la trouve vraiment sublime ! Tu es vraiment très douée.. " Tu continues de la regarder elle, au lieu du tableau, qui n'est selon toi qu'une piètre copie de cette créature que tu as en face de toi. "Tu travailles de temps en temps ici ou toujours à L.A ? " Elle semble s'intéresser un peu à toi, et ça ne peut que te faire plaisir. Tu réfléchis à sa question, San Francisco, n'a jamais été facile, tu as très peu de clients comparé à Los Angeles, qui est une ville qui semble plus ouverte aux nouveaux artistes de ton genre, ou peut-être que c'est grâce à tes connaissances là-bas. J'ai commencé à LA il y'a deux ou trois mois environ, j'ai un gros projet en cours avec une autre artiste. Sinon, comme tu vois, mon atelier est ici. Je reviendrai d'ailleurs très prochainement, après mon exposition. Et... toi, à part inspirer des gens comme moi et cette association, est ce que tu as d'autres occupations?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 27 Nov - 15:30


A dire vraie, face à ce tableau, tu trouves cette fille beaucoup plus sensuelle que toi tu ne l'es. Enfin c'est ton avis personnel, mais la peinture face à toi dégage une sensualité que tu ne connais pas tellement liée à toi. Pourtant tu es quelqu'un de très féminine et tu ne te penses pas dénuée de sensualité. Mais quand même... Cependant le dessin face à toi et la manière dont cette artiste le présente... tu ne peux qu'être flattée et gênée, comme tu le lui a dit. Tu ne l'expliques pas vraiment, c'est comme ça. Et vu ses paroles elle doit y être habituée à ce genre de réaction se qui te rassure vaguement c'est certain. Et tu finis par t'intéresser un peu plus à elle. Quoi certes vous voulez ses tableaux pour l'exposition mais toi les œuvres sont pas tellement plus importante que l'artiste. J'ai commencé à LA il y'a deux ou trois mois environ, j'ai un gros projet en cours avec une autre artiste. Sinon, comme tu vois, mon atelier est ici. Je reviendrai d'ailleurs très prochainement, après mon exposition. Et... toi, à part inspirer des gens comme moi et cette association, est ce que tu as d'autres occupations? Elle reviendra à SF après son exposition... Tu retiens surtout cette information hochant la tête. Vivre en ville ? Tu questionnes sans vouloir être indiscrète, tu es curieuse c'est tout. Tu ne le caches pas, les gens qui ne t'intéressent pas tu les écoutes sans chercher plus loin. Tu ne trouves pas ça mal de s'intéresser à quelqu'un et poser des questions... D'ailleurs elle en fait autant et tu sourie à sa phrase. Tu n'inspires pas "des gens" mais elle, ce qui fait d'ailleurs sa particularité. Oui je dois aussi travailler si je veux vivre... Je travaille dans un salon de tatouage en ville, ça fait un moment que je cherchais à me poser et plus travailler en individuelle donc voilà.. Tu expliques simplement ton regard passant de Gaia à son atelier. Oui tu aimes bien son endroit, alors tu observes t'attardant sur les deux tableaux qu'elle t'a dévoilé. Tu viendras à l'exposition ou nous devrons nous contenter malheureusement que de la présence de tes tableaux ? Tu aimes ses œuvres, mais tu préférais qu'elle vienne, et tu ne le caches pas le moins du monde en reposant ton regard dans le sien.
Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut Aller en bas
 

art et générosité. gaia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gaia Attack 4
» hello Gaia-team
» MASTER OF MONSTERS - DISCIPLES OF GAIA
» Asuthon: le rendez-vous de la générosité
» §§ voici GAIA §§

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pursuit of Happiness ::  :: POH V.2 :: Rps-