AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'hésitez pas à inscrire vos persos sur facebook et à nous y rejoindre ! (inscription facultative) ♡


N'oubliez pas de voter et afin de nous faire connaître !


Pour célébrer la nouvelle année, le Maire a organisé un bal masqué. Rejoignez-nous ici pour en savoir plus


Le 6 janvier 2016, le forum a fêté ces 5 ANS ! Bon anniversaire POH


 
 IN WEAKNESS OR IN STRENGTH // EVE
i'll be fine once i'll get it, i'll be good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité
Dim 2 Nov - 13:58


Cela faisait peut-être une quinzaine de minutes que je marchais dans les rues de San Francisco en me dirigeant vers Hayes Valley. Elle m'avait envoyé un message ce matin pour me dire de la retrouver au Genesis en début de soirée. Je me sentais plutôt confuse. Embrouillée même. Depuis qu'elle s'était mariée, elle s'était faite très rare. J'avais même la sensation qu'elle cherchait à m'éviter et au fil des jours, je commençais à me faire une raison. Impossible de faire le poids face à Yaël et quand bien même, pas sûr que je sois assez stable pour ce dont elle a réellement besoin. Eve, c'est le genre de femme qui ne s'attache que rarement et je n'avais pas la certitude que je faisais partie de ses exceptions. Pourtant, j'avais accepté le rendez-vous sans plus de procès car même si cette situation m'exaspérait, elle avait une place bien particulière à mes yeux. Je refusais, simplement de me faire trop d'espoirs à son sujet. J'aurais simplement aimé qu'elle me le dise clairement, qu'elle marque une quelconque coupure au lieu de me laisser dans le vide le plus total. Les mains dans les poches de mon trench noir pour tenter de les réchauffer, j'avais décidé de faire toute la route à pieds. Ça me permettrait de respirer. De me détendre et surtout d'oublier l'angoisse qui chatouillait mon estomac. De toute façon, j'ai toujours préféré le paysage de San Francisco lorsque la nuit apparaissait et ça n'avait pas changé depuis mon arrivée dans la ville américaine. Au bout d'une vingtaine de minutes, j'arrivais enfin face au club de Jazz. Il n'était que peu rempli. Bien sûr, les gens n'allaient pas tarder à affluer dans le coin, comme d'habitude. Cela dit, je comptais bien profiter de ce court instant de calme avant que la belle blonde décide d'apparaître. J'entrais donc à l'intérieur du club, prenant place dans un des coins les plus tranquilles. Après avoir passé commande, je me suis mise à siroter mon Blue Lagoon, tout en profitant de la musique de fond qui murmurait à mes oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eve Rockfeller
all i care about is success
AVATAR : bhollyb
✱ ÂGE : 25
✱ QUARTIER : hayes valley.
✱ COLOCATAIRES : ma fille.
all i care about is success
Lun 3 Nov - 1:27

Tu avais donné rendez-vous à Inka ce soir là, il fallait que vous ayez une conversation sérieuse. Le genre de conversation que tu aurais préféré éviter, surtout avec elle. Tu ne sais pas trop comment tu es censée faire ça, lui annoncer que tu es maintenant enceinte de Yaël. Personne n'est au courant à part lui et vos deux familles, tu as beaucoup de difficulté à parler de ton futur enfant et tu te forces à arborer un sourire quand ils abordent le sujet avec toi. Tu ne sais pas pourquoi mais tu t'es fait belle, surement parce que tu as peur de devenir une énorme baleine au cours des mois qui viennent. Et un peu pour elle aussi parce que son avis compte beaucoup plus que celui de la majorité de ton entourage. Tu l'avais évitée depuis que tu avais découvert ta grossesse, elle n'est pas n'importe qui pour toi. Tu t'attaches à elle au cours du temps même si tu fais ton possible pour t'en empêcher. Elle te comprend, ne te juge pas et surtout tu sais qu'elle ne voudra jamais rien de sérieux avec toi. Tu as bien compris que tu n'étais pas différente des autres à ses yeux, elle t'aime bien surement, rien de plus. Tu gares ta décapotable au coin de la rue qui mène au Genesis et tu marches jusqu'à l'entrée du bar. Tu la vois à travers la porte vitrée, une grande inspiration plus tard tu te retrouves près d'elle. Tu poses une main sur son épaule pour attirer son attention avant de s'asseoir à coté d'elle. « Toujours un cocktail à la main, on ne change pas ses habitudes à ce que je vois. » Tu dis en souriant, est-ce que tu parais suspecte avec ton t-shirt trop large par dessus ton skinny jean ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Lun 3 Nov - 21:18


Assise sur la banquette en cuir avec mes jambes croisées, ma tête suivait doucement le rythme de la musique alors que la saveur de l'alcool noyait mes papilles gustatives. L'élégance de cet endroit était vraiment prenante et je m'y sentais bien. Ce calme ambiant était reposant. J'en aurais presque oublié la tendre angoisse qui m'avait étreinte quelques minutes plus tôt, tout juste avant d'entrer dans le club. Malheureusement, cette sensation de malaise légère est vite revenue lorsqu'une main se posa sur mon épaule. Son odeur familière parvenant presque instinctivement à mes narines, la présence d'Eve n'était plus à remettre en cause. Elle était bien là. L'athlète finit par s'asseoir à mes côtés et le son de sa voix retentit presque tout aussitôt. Elle me sourit et je ne peux qu'en faire de même. J'étais heureuse de la voir. Bien plus que ce que je m'autorisais habituellement. Tu me connais. Je n'ai plus de secret pour toi. C'était dit sur le ton de la complicité, de celle qu'on a toujours eu toutes les deux. Je la contemple un moment. Elle, entièrement et puis sa tenue. Elle est toujours aussi jolie que la dernière fois et la dernière fois, ça me semblait aussi loin que rapproché. La relation qu'on entretenait suggérait un attachement sans l'officialiser pour autant. C'est notre particularité. Après tout, c'est une femme mariée. Liberté autorisée ou non. En vérité, je n'osais pas réellement savoir pourquoi elle désirait me rencontrer, pourquoi elle avait bien préciser que c'était pour avoir une conversation sérieuse. À la limite, peut-être que je n'aurais pas dû venir mais la curiosité avait été bien trop présente. Et puis c'était Eve. La fuir n'a jamais été dans mes projets réellement. Il est inutile de se voiler la face. Je soupire brusquement avant de me reprendre et de m'extirper de ces pensées. Allez Inka, trouve quelque chose à dire. Je peux t'offrir quelque chose à boire ? Moyen comme un autre d'éviter les sujets qui fâchent. Pas sûr qu'elle soit du même avis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eve Rockfeller
all i care about is success
AVATAR : bhollyb
✱ ÂGE : 25
✱ QUARTIER : hayes valley.
✱ COLOCATAIRES : ma fille.
all i care about is success
Dim 9 Nov - 16:14

Tu as peur de sa réaction plus que de le lui annoncer, bien que tu n'aimes pas parler de ta grossesse tu as presque immédiatement pensé à lui dire quand tu l'as su. Elle compte pour toi malgré tout, malgré le fait que tu essayes de te le cacher à toi-même depuis un bon moment. T'attacher à elle n'a jamais été dans tes plans, t'attacher à quelqu'un tout court de ne fait pas partie de tes projets dans la vie. Surtout pas avec Yaël qui a l'air d’apprécier de moins en moins tes sorties nocturnes et tes relations avec d'autres personnes que lui. Tu t'attends d'ailleurs à ce qu'il t'enferme chez vous dès que votre bébé aura prit forme humaine dans ton ventre futurement rebondit. Tu sais à l'avance que tu ne pourras te résoudre à rayer Inka de ta vie, sa présence t'es trop chère pour l'instant. « Tu me connais. Je n'ai plus de secret pour toi. » Elle avait raison, après tout ce temps passé à ses cotés tu connaissais tous ses petits travers mais aussi ce qui la rendait si spéciale à tes yeux. Tu la regardes longuement, de haut en bas, ne ratant pas un seul détail. Elle t'a manqué, beaucoup même, et la voir arrive à te suffire. Et sa beauté amène toujours quelques étoiles dans tes yeux, tu ne te lasse jamais de la regarder. Nue ou habillée. Mais ça, tu comptes bien le garder pour toi, seul ton sourire démontre que tu es contente d’être là. Tu sais que ces retrouvailles ne resteront que très peu de temps joyeuses, surement jusqu'à ce qu'elle parte en claquant la porte. C'est tout ce que tu mériterais. « Je peux t'offrir quelque chose à boire ? » Tu sens que la situation la met mal à l'aise, comment ne pas l’être ? Vous n'avez jamais vraiment eu à vous dire quelque chose d'important, jamais rien de sérieux en tout cas. Tu aimerais boire un cocktail bien alcoolisé pour te donner un peu de courage et malheureusement tu ne peux plus. Tu ne voudrais quand même pas donner naissance à un bébé plein de problèmes de santé, Yaël t'en voudrait beaucoup trop. « Si ça peut te faire plaisir. » Tu réponds avec un petit sourire gêné aux lèvres. Il n'y a qu'elle qui puisse te rendre comme ça. Tu appelles le barman d'un geste de la main et lui demande une limonade qu'il t'apporte quelques minutes plus tard. « Tu te fais rare ces derniers temps. » Une manière comme une autre de lui dire que tu avais remarqué son absence même si tu sais très bien que c'est de ta faute si vous ne vous êtes pas vues depuis aussi longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Dim 9 Nov - 23:46


Il y a ce sentiment qui tourne dans mon estomac sans que je ne puisse l'arrêter et ce noeud, au fond de ma gorge, qui me donne l'impression de lentement me faire coincer. C'est con, complètement con d'imaginer que ça puisse m'arriver à moi, la fille cool. La fille sympa. La bonne pote, toujours prête à sortir et à aider ses proches. Celle qui ne se prend pas la tête avec ce genre de sentiments. Je m'étais appliquée à créer cette image et face à Eve, surtout dans un contexte aussi sérieux que la conversation, j'avais la sensation que cette image se cassait complètement la gueule. J'essayais de me reprendre et surtout de me détendre. Pour l'instant, il n'y avait pas de quoi s'affoler. Avec ma paille, j'aspirais une nouvelle gorgée de mon cocktail en priant pour que l'alcool face son job. Malgré le malaise, ça me faisait un bien fou de la revoir, de ressentir simplement son regard sur moi. Et ce sourire m'avait manqué, même si je n'étais clairement pas foutu de me l'avouer. Franchement, pourquoi est-ce qu'elle était aussi bien foutue ? J'appréhendais cette entrevue pour la simple raison que ça ne nous ressemblait pas. Entre nous, les choses ont toujours été simples. Son message m'avait mise dans la confusion. Ce n'était clairement pas habituel tout ça et ça ne pouvait pas présager quelque chose de bon. Le barman arrive rapidement après qu'elle l'ait appelé d'un simple geste. Elle commande une limonade et je précise au type que la note est pour moi. Mes pensées s'arrêtent quelques instants à son choix de boisson. À tel point que mes sourcils se froncent légèrement. Eve était plutôt branchée alcool dans mes souvenirs mais je ne m'y attarde pas plus que ça. Ça m'arrive aussi par moment. Le serveur revient pour lui donner son verre alors qu'elle souligne la distance entre nous. J'arque un sourcil, un peu surprise. C'était pas ce que tu voulais ? Je pose mon verre pour la regarder avec un peu plus d'insistance. Je t'ai peut-être mal comprise, excuse-moi. Je continue ironique, sans pour autant m'en vouloir réellement de ce qu'il se passait. Peut-être que c'était ma jalousie qui parlait là. Ouais, peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eve Rockfeller
all i care about is success
AVATAR : bhollyb
✱ ÂGE : 25
✱ QUARTIER : hayes valley.
✱ COLOCATAIRES : ma fille.
all i care about is success
Lun 10 Nov - 0:58


Des filles tu en as connu beaucoup. Des blondes, des brunes, plates comme des planches à pains, avec de belles formes. Mais Inka, ce n'est pas seulement le corps qui t'as séduit. Il faut avouer que les brunes aux yeux clairs sont ta faiblesse personnelle mais cela n'aurait pas suffit à ce que tu la rappelles. Quelque chose en cette jeune femme en particulier t'as touché, quelque chose qu'elle cachait au fond d'elle comme tu le fais depuis si longtemps. Sans savoir quoi ou qui tu l'as senti, un vide qui méritait d’être comblé par tous les moyens. Peut-être que tu réussissais à le faire, en partie, du moins c'est ce que tu voudrais secrètement. En tout cas, c'est l'effet qu'elle te faisait à toi : du bien. Une parcelle de bonheur que tu veux cacher aux yeux de toute le monde et de toi-même pour mieux la protéger. « C'était pas ce que tu voulais ? » Tu fronces légèrement les sourcils, tu avais mit cette distance entre vous deux mais elle n'avait pour autant pas couru après toi. « Je t'ai peut-être mal comprise, excuse-moi. » Tu n'aimes pas son ton, tu n'aimes pas la tournure que prend cette conversation. Tu bois un petit peu de ta boisson non-alcoolisé et lâche un soupire las, reposant tes yeux sur ta maîtresse. « Je ne t'ai pas donné rendez-vous pour que tu me fasses un procès Inka. » Tu dis un peu froide sur le coup, tes pensées sont déjà assez agitée par ce que tu comptes lui dire et tu n'as vraiment pas besoin qu'elle en rajoute une couche. « Tu veux bien oublier les sarcasmes et écouter ce que j'ai à te dire ? Si non, je peux partir tout de suite. » Tu fais mine de vouloir te lever en posant la main sur ton sac, attendant une réponse de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Lun 10 Nov - 15:14


Je crois qu'elle était la seule à réussir à me mettre dans cet état. Lorsqu'on s'occupe des autres, l'avantage c'est qu'ils ne posent pas de questions à votre sujet. C'était ma parade, ma grande muraille de Chine et sans que je ne sache vraiment comment, malgré tous nos non-dits, Eve voyait au-delà de cette muraille. Sans pour autant oser trop s'y aventurer. Je ressentais pratiquement la même chose par rapport à elle. Sa distance par rapport aux autres est ce qui m'avait interpellé le plus. Au-delà de sa beauté, il y avait une histoire. Des sentiments profondément enfouis. Des choses enterrées. Je l'avais deviné, tout simplement par ce que je fais partie de ces personnes aussi. Tout le monde avait un vécu et certains souvenirs étaient plus violents que d'autres. L'observant froncer des sourcils, je comprends vite qu'elle n'apprécie guère ma réaction. À vrai dire, ma franchise s'était activée toute seule. J'étais quelque peu excédée par ce mariage. Par toute cette histoire dans laquelle notre complicité n'avait pas sa place. Même si j'étais consciente de ma jalousie, mes ressentiments ne semblaient pas vouloir déménager. Son soupir en dit long sur son humeur. Je reste silencieuse, un peu irritée par cette ambiance, certes et ça ne fait que se confirmer suite à ses paroles. Je lève les yeux au ciel avant de soupirer à mon tour. Non, non. Reste. Je décidais d'agir de façon plus mature, d'écouter ce qu'elle avait de si important à me dire et ça aurait été stupide qu'elle s'en aille énervée. Je t'écoute. Je dis, de façon plus neutre et attentive cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eve Rockfeller
all i care about is success
AVATAR : bhollyb
✱ ÂGE : 25
✱ QUARTIER : hayes valley.
✱ COLOCATAIRES : ma fille.
all i care about is success
Mer 12 Nov - 14:30

Non, non. Reste. Elle lève les yeux au ciel, soupirant, tu l’exaspères. Tu t'en fiches, tout ce que tu voulais c'était qu'elle t'écoutes. Vous avez assez tourné autour du pot comme ça, tu ne comptes pas rester là à la regarder dans le blanc des yeux jusqu'à ce qu'un signe se manifeste pour que tu te lances. Même si tu aurais bien besoin d'un coup de pouce pour t'aider. Je t'écoute. Tu vois qu'elle s'est calmée et qu'elle est prête à l'entendre, mais toi tu ne l'es pas. Ton cœur s'emballe un peu et tes mains deviennent moites, tu essayes de respirer plus doucement mais rien n'y fait. Tu as beaucoup trop peur de sa réaction, des conséquences de tes mots. Tu ne peux pas y échapper malgré tout, elle compte trop pour toi et tu ne peux pas lui cacher plus longtemps. Tu ne veux pas qu'elle l’apprenne en te croisant un jour avec ton ventre rebondit ou par facebook ou qui sait encore quoi, true lie ? Tu bois une gorgée de ton verre, ta bouche est trop sèche pour articuler quoi que ce soit. En fait je.. Tu n'y arrives pas, c'est trop dur. L'annoncer à Yaël avait déjà été assez dur, là, c'est encore pire. Tu as peur de la perdre après cette conversation, tu sais que toute cette histoire de mariage la met déjà sur les nerfs mais un bébé... Je suis enceinte, depuis environ un mois. Tu l'as dit sans la regarder, un peu froidement, distraitement. Comme si tu lui disais quelque chose de sans importance. Tu tournes ton regard vers elle, priant intérieurement pour qu'elle ne te déteste pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Dim 16 Nov - 20:53


Je la connais assez bien pour savoir qu'elle est perturbée, loin d'être à son aise. Pourtant avec moi, elle l'avait toujours été. C'est bien pour cette raison que j'étais irritée, dérangée. Voire clairement agacée par cette situation. D'abord il y a cette distance entre nous et aujourd'hui, cette conversation qu'on ne parvenait pas à lancer. Comme si nos voix étaient devenues fébriles soudainement. J'aurais voulu que l'on garde nos habitudes, que rien ne vienne perturber la simplicité de ce qu'on vivait ensemble, sans que son mari soit forcément dans l'équation. Là, j'étais pratiquement certaine que Yaël y était pour quelque chose. C'était obligé. Peut-être qu'elle s'était finalement décidée à couper les ponts avec moi. Je n'étais qu'une fille parmi tant d'autres après tout et je n'étais pas assez naïve pour oser croire l'inverse donc je me préparais mentalement à l'écouter m'annoncer la nouvelle. Je la regarde se bloquer, ne pas finir sa phrase et c'est peut-être à ce moment-là que j'ai commencé à m'en faire pour elle. J'étais en train de m'imaginer des scénarios débiles, sans aucun sens véritable. Et c'est là, au bout de quelques trop longues secondes, qu'elle finit par lâcher la bombe. Comme ça, sans prévenir. Elle ne me regarde même pas et sa froideur se répend jusqu'à ma peau. Je reste complètement stoïque. Incapable de faire le moindre geste alors qu'elle finit par reposer son regard sur moi. J'aurais voulu rêver. Mes paupières se ferment un moment alors que je me retiens de hurler des choses que j'aurais sûrement regretté. Mon visage s'est tourné vers les personnes qui remplissaient les lieux. Je ne les regardais pas vraiment. J'essayais simplement de me calmer. Alors c'est comme ça ? Tu suis le schéma qu'on t'impose ? Je finis par dire, révoltée par autant d'hypocrisie possible. Comment pouvait-elle vivre ainsi ? Je ne sais pas quoi te dire, Eve. Et te dire que ça ne me blesse pas serait mentir. Je dis, sans aucune méchanceté. J'étais juste sidérée par la façon dont les choses se déroulaient.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eve Rockfeller
all i care about is success
AVATAR : bhollyb
✱ ÂGE : 25
✱ QUARTIER : hayes valley.
✱ COLOCATAIRES : ma fille.
all i care about is success
Dim 23 Nov - 20:48

Tu comprendrais qu’elle ne veuille plus de toi et te sorte de sa vie immédiatement, c’est surement ce que tu aurais fait à sa place. Tu es mariée et entretient en même temps une sorte de relation régulière et plutôt agréable avec elle depuis plusieurs mois. Tu savais qu’un jour tu devrais avoir un enfant avec Yaël, puisque c’était une clause de votre accord, mais tu ne pensais pas que ça arriverait aussi vite. Sinon, tu ne te serais pas lancée dans quelque chose avec Inka. Ton but n’étant pas de la blesser ou de la contrarier d’une quelconque manière. Après ton annonce elle demeure immobile durant quelques longues secondes, ailleurs sans doute. Tu as peur qu’elle te haïsse, qu’elle tourne les talons pour toujours. Ton amante revient à elle en regardant distraitement les autres personnes présentes dans le bar. « Alors c'est comme ça ? Tu suis le schéma qu'on t'impose ? » Tu l’observe impassiblement, oui tu es une femme soumise à son mari et toute sa famille. Tu ne peux plus rien y faire maintenant, il n’y a pas de retour en arrière avec les Rockfeller. Tu sens l’amertume dans sa voix et dans ses propos, Inka t’en veux c’est sur. « Je ne sais pas quoi te dire, Eve. Et te dire que ça ne me blesse pas serait mentir. » Tu avais baissé les yeux sans t’en rendre compte, tu fixais le sol avec insistance mais ses mots te font reposer le regard sur la beauté que tu voudrais appeler « tienne ». Tu glisses une mèche de cheveux blonds derrière ton oreille, retenant un sourire en feignant l’incompréhension. Tu voudrais sourire parce que tu pensais lui être complètement indifférente. Tu te reconcentres sur la conversation. « Tu savais à quoi t’attendre avec moi, je ne t’ai jamais caché l’existence de Yaël. » Tu détestes parler de lui en la présence d’Inka, ces deux histoires ne se mélangent pas, même dans tes pensées. « Tu savais aussi que ça arriverait un jour ou l’autre.. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Lun 24 Nov - 15:53


Je ne sais pas ce qui était le plus stupide dans cette histoire. Le mariage, la grossesse brutale de Eve ou ma stupidité à rester malgré tout, comme un objet appartenant à leur décor ? Ce n'était pas mon genre. Non, vraiment pas et si mon entourage apprenait à quel point mon endurance et ma patience étaient présentes dans cette relation, ils ne le croiraient pas. Parce que j'ai cette image de femme libre, instable dans ses relations et plutôt insaisissable. Quelqu'un sur qui on ne peut pas compter, sentimentalement parlant. Pourtant les faits sont là. Encore visibles à l'instant où mon amante m'annonce que dans l'équation s'ajoutera très bientôt un enfant. Son enfant à lui, plus particulièrement. Oui, Eve est ma seule stabilité approximative. Elle est celle qui me tient. Sans vraiment s'en douter. Et malgré la nouvelle, je suis incapable de me barrer. Dieu, que je haïs ce sentiment. Tu savais à quoi t’attendre avec moi, je ne t’ai jamais caché l’existence de Yaël. Mon regard se tourne à nouveau vers son visage et je ne peux pas m'empêcher de la contempler malgré ce mélange étrange de tristesse et de colère. Ça aurait été plus simple de la détester. Je n'aurais pas eu de soucis à l'effacer de mon esprit. À la faire déguerpir de façon définitive. Seulement, ça me paraissait impossible. Elle avait raison. J'étais au courant. De tout, du début à la fin. Alors je hoche la tête de haut en bas, sans pour autant y mettre de conviction. Tu savais aussi que ça arriverait un jour ou l’autre.. Je le savais bien sûr mais je n'avais pas envisagé la possibilité que ça m'affecte autant. Pour moi, elle valait bien plus qu'une simple amante. Elle était aussi mon amie. La personne qui était la plus à même de me faire revoir mes principes sur l'engagement. L'ironie voulait qu'elle soit mariée. Et bientôt mère. C'est peut-être ça qui me faisait le plus de peine, le fait qu'elle soit plus qu'une simple histoire de baise, qu'elle dépasse les autres. J'étais tellement terrifiée à cette idée que je m'étais blottie dans un profond déni et la réalité venait de me foutre une belle gifle. Et toi dans tout ça, Eve ? Qui s'occupe de tes désirs, de ton bien-être ? L'éloigner de mes ressentiments était sans doute préférable. Et cette question me tourmentait aussi. Qui va la rendre heureuse ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eve Rockfeller
all i care about is success
AVATAR : bhollyb
✱ ÂGE : 25
✱ QUARTIER : hayes valley.
✱ COLOCATAIRES : ma fille.
all i care about is success
Ven 28 Nov - 13:00

Tu pensais qu’avoir cet enfant simplifierait toute ta vie d’un seul coup, comme un miracle. La famille Rockfeller serait heureuse, tes parents aussi et ton mari aussi. Peut-être un peu toi, tu ne regrettes pas d’être enceinte et tu admets attendre ce bébé avec une once d’impatience. Mais rien ne changeait dans ton histoire, Yaël ne te portait pas plus d’attention malgré le cadeau que tu étais en train de lui faire et pas dessus tout Inka se retrouvait malheureusement au milieu de tout ça. Elle a toujours su que tu resterais avec ton époux parce que tu n’as plus le choix, que tu fonderais une famille avec lui et que tu devrais donc passer ta vie à ses côtés. Ne laissant plus de place pour la jolie amante qui te fait oublier à quel point ta vie ne te convient pas. Tu ne te séparerais pour rien au monde du peu de bonheur qu’elle t’apporte de temps à autres. « Et toi dans tout ça, Eve ? Qui s'occupe de tes désirs, de ton bien-être ? » Tes sourcils s’arquent, tu ne t’attendais pas à un tel retournement de situation. Des insultes, c’est plutôt ce que tu voyais sortir de sa bouche, mais c’est tout le contraire. Tes tripes sont remuées par cette question qu’elle te pose, que tu te poses à toi-même depuis l’époque où tu te demandais si tu allais vraiment épouser Yaël. Tu voudrais pouvoir lui répondre que c’est elle qui te rend heureuse, qu’elle est la seule à pouvoir t’arracher un sourire. Tu n’as pas assez de courage pour le faire, ou peut-être que tu préfères ne rien dire pour lui éviter de souffrir. Tu ne te permettrais jamais de lui donner de faux espoirs concernant votre relation. « Je ne compte pas. » C’était ça ta réponse et elle était vraie, tu étais le maillon de la chaine qui comptait le moins. Ton travail consistait à exister et à procréer, rien qu’aucune femme n’aurait pu faire à ta place. Tu la regardes dans les yeux, un peu peinée qu’elle s’inquiète pour toi alors que toi non. Tu essayes de ne pas penser de cette façon pour ne pas devenir folle. « Tu comprendras peut-être un jour. » Un petit sourire monte à tes lèvres et tu lui prends la main dans les deux tiennes, caressant le dos avec ton pouce. « J’espère que tu me pardonneras de t’entrainer avec moi dans cette histoire. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Lun 1 Déc - 1:58


Dans un monde parfait, Eve était libre comme l'air. Pas de mari, pas de grossesse. Juste elle et la possibilité pour moi de l'avoir à mes côtés. J'avais imaginé ce genre de scénarios de nombreuses fois... Mais je reprenais toujours conscience lorsqu'elle reportait un de nos rendez-vous pour son mari. Qu'elle s'affairait à lui plaire, à valoir quelque chose à ses yeux. À force, ça a creusé des trous en moi. Des cicatrices que je n'osais pas m'avouer. Des écorchures qui ne faisaient que me rappeler à quel point elle m'avait touché, à quel point elle s'est emparée de mes sentiments inconscients. Je restais sans voix. Froissée par la distance qui s'annonçait grandissante entre nous. Je me questionnais. Incessamment. Comment pourrait-elle vivre heureuse pleinement ? Des orages se dessinaient lentement en moi, pour me tirailler dans une situation où je suis bloquée depuis plusieurs mois à présent. Je comprends très vite à l'expression de son visage qu'elle ne saisit pas ou qu'elle ne veut pas saisir ce que j'étais en train de lui demander. Pourtant, ça me serrait la gorge. À tel point que la tristesse submergeait toute autre émotion. Je ne compte pas. Et elle venait tout juste d'enfoncer le clou. Comment pouvait-elle dire ce genre de choses ? L'ébullition de mes sentiments se transformaient rapidement en colère. Tu comprendras peut-être un jour. J'aurais aimé la croire mais j'étais pratiquement certaine du contraire. J'étais bien trop lucide, bien trop certaine de la tournure que les choses prendront. Et malgré toutes mes appréhensions, je restais à ses côtés, à sa disposition sans protester une seule seconde. Je me perdais facilement dans son regard. Eve avait cette emprise sur moi, ce charme naturel qui ne loupait jamais. Je crois que c'est simplement son être tout entier qui m'attirait. Nous n'avions pas obligatoirement besoin de parole. C'était effrayant, effrayant et dur à accepter. Elle s'accapare de ma main, l'installant dans le creux des siennes en me caressant de son pouce et les frissons s'étendent sur la longueur de ma colonne alors que je me maudis d'être aussi faible et naïve. J’espère que tu me pardonneras de t’entrainer avec moi dans cette histoire. Elle sourit et je ne fais que me fondre un peu plus dans sa beauté, tout en me disant qu'elle n'était pas réelle. Qu'elle ne pouvait pas l'être. Les choses devenaient pourtant trop compliquées. Est-ce que j'ai vraiment le choix ? Un soupir suit la fin de ma phrase. L'attachement avait cet effet corrosif. Eve est spéciale à mes yeux, elle le restera encore longtemps et de ça, j'en étais plus que certaine. Mon impulsivité m'a rapprochée de son visage pour ne me laisser qu'à quelques centimètres de ses lèvres. Lèvres que mon regard s'est mis à contempler longuement avant de déposer ma bouche contre la sienne, lui volant ainsi un baiser sincère. J'ai caressé sa joue de ma main libre, profitant de ses lèvres un bref instant avant de me reculer pour reprendre ma place initiale. Je pense que tu es consciente de l'emprise que tu as sur moi. Et je ne savais pas comment m'en défaire. Alors que je te pardonne ou non, quelle importance ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eve Rockfeller
all i care about is success
AVATAR : bhollyb
✱ ÂGE : 25
✱ QUARTIER : hayes valley.
✱ COLOCATAIRES : ma fille.
all i care about is success
Dim 14 Déc - 16:33

Tu te sens changer peu à peu. Avant ton mariage avec Yaël tu pensais à ton intérêt personnel la plupart du temps, les personnes en dehors de toi et ta famille n’avait aucune valeur à tes yeux. Puis il est arrivé, tu t’es mariée, tu t’es attachée à lui malgré toi. Tu te sens tomber amoureuse de lui au fil des jours passés avec lui et même si tu te fais violence pour retenir ces sentiments tu sais que le combat est déjà perdu. Comme celui que tu mènes pour ne pas te raccrocher à Inka. Elle est ta seule source de joie dernièrement, un rayon de soleil unique au milieu d’une tornade qui essaye de t’emporter au loin. Ta plus grande peur n’est pas cet enfant ou cette relation malsaine avec ton époux mais elle est bien d’entrainer ta jolie amante dans ta chute. Parce que tu sais que tu sombres de plus en plus et ce n’est que le début. Ta vie est déjà toute tracée, tu vivras jusqu’à ton dernier souffle aux cotés de Yaël et tu ne peux en aucun cas te détacher de lui. Le divorce n’étant pas une option possible. Tu ne veux pas qu’Inka croit qu’un jour tu le quitteras pour elle et que tu lui offriras tout le bonheur du monde. Tu es condamnée à une vie sans amour et c’est ton propre choix, tu t’es sacrifiée pour une vie normale, le bonheur de tes parents et celui des Rockfeller. « Est-ce que j’ai vraiment le choix ? » Elle soupire. Ton regard fuit le siens, bien sûr qu’elle avait le choix. Au moment où tu lui as annoncé que tu étais enceinte elle aurait pu tourner les talons pour ne plus jamais revenir. Elle aurait pu t’oublier en une fraction de secondes pour tes actes mais elle ne l’a pas fait. Inka est toujours là, près de toi, à te mettre des étoiles dans les yeux et des pincements au cœur. Le plus simple pour elle serait d’oublier ton existence et de continuer la sienne sans poser de questions, il faut croire que toi comme elle n’aimez pas la simplicité. Elle s’approche de toi, son visage proche du tiens et tu la contemples, comme si tu la découvrais, comme à chaque fois. Ses lèvres contre les tiennes ont un effet apaisant, sa main sur ta joue te rassure sur la tournure des évènements. « Je pense que tu es consciente de l’emprise que tu as sur moi. » Tes pupilles caressent à nouveau les siennes et l’incompréhension se traduit dans ton regard. Non, tu n’es en aucun cas consciente de ce qu’elle éprouve pour toi, parce qu’à tes yeux il est impossible que quelqu’un puisse éprouver quelque chose à ton égard. Après tout, on a toujours aimé ton corps et rien d’autre. « Alors que je te pardonne ou non, quelle importance ? » Tu soupires, baissant les yeux sur sa main dans les tiennes, décidant d’être complètement honnête. « Cela m’éviterait de me sentir coupable. » Tu as du mal à la regarder en sachant ce que tu vas dire. « Inka, je ne veux pas être un poids pour toi et je comprendrais parfaitement si tu décidais de ne plus me voir. » Et c’est en disant lui disant cette phrase que tu as compris que ta vie ne serait plus la même sans elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
 

IN WEAKNESS OR IN STRENGTH // EVE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [CR] Trial of Strength : par la barbarossa, Moscou en vue!!!
» Presentation Strength Guerrier
» Explication de Strength Guerrier (OHA)
» FREYJA ϟ love is weakness

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pursuit of Happiness ::  :: POH V.2 :: Rps-