AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'hésitez pas à inscrire vos persos sur facebook et à nous y rejoindre ! (inscription facultative) ♡


N'oubliez pas de voter et afin de nous faire connaître !


Pour célébrer la nouvelle année, le Maire a organisé un bal masqué. Rejoignez-nous ici pour en savoir plus


Le 6 janvier 2016, le forum a fêté ces 5 ANS ! Bon anniversaire POH


 
 We'll be facing a huge crisis.
i'll be fine once i'll get it, i'll be good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité
Jeu 9 Oct - 17:14

Ce mois de septembre n'a pour le moins, pas été de tout repos. Que ce soit dans sa vie privée ou professionnelle. Etant toujours particulièrement doué pour ce travail d'inhibition acharnée auquel il se soumettait, il lui fallait bien un défouloir : l'alcool et le plaisir de la chaire. Il ne rentrait presque jamais chez lui, si ce n'est pour se changer ou sortir de temps en temps avec sa femme. Il semblait de loin, mener une vie parfaite, avec une très belle épouse, qui les faisait tous fantasmer. Il possédait un peu tout et rien. Se sentant chaque jour de plus en plus vide, de plus en plus amer. Se contentant surtout d'exercer son métier, d'être là pour ses patients à tout moment, on appellerait presque tout ceci, du volontariat. Yael s'y donnait corps et âme, son travail représentait pour lui un meilleur échappatoire que sa vie personnelle, qui était dénuée de sens à ses yeux. Cette histoire avec sa famille, cette soumission qui ne lui ressemblait guère, tous ces petits détails l'importunait sans qu'il n'en ait réellement conscience.

Il avait décidé ce soir là, d'inviter Eve. Un peu comme chaque mois, dans un prestigieux restaurant japonais dont elle raffolait. Etant déjà prêt, il s'était adossé au mur, près de la porte, attendant patiemment son épouse. Lorsque celle-ci arriva, environ quelques minutes après, il lui adressait un léger sourire, avant qu'ils n'aillent tous les deux rejoindre leur voiture. Il l'emmenait ensuite à l'endroit convenu, prenant la peine de lui ouvrir la portière, comme à son habitude, avant de l'inviter à prendre son bras, pour entrer dans le restaurant. Une fois installés dans leur place habituel, il lui adressait un regard tendre, remarquant bien que quelque chose n'allait pas chez elle. Quelque chose ne va pas? Tu ne m'as pas adressé la parole durant tout le trajet.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eve Rockfeller
all i care about is success
AVATAR : bhollyb
✱ ÂGE : 25
✱ QUARTIER : hayes valley.
✱ COLOCATAIRES : ma fille.
all i care about is success
Ven 10 Oct - 23:11

Tu te regardes dans le miroir de ta magnifique salle de bain sous tous les angles. Sous-vêtements en dentelle et satin parce que ce soir ton mari à décidé de te sortir. Tu fixes ton ventre, tu te tournes de profil, puis encore de face et tu répètes l'opération jusqu'à ce que tu te donnes le tournis. Une forte nausée te prend par surprise et tu plonges immédiatement ton visage sous l'eau glacée du robinet. Tu respires fort, tu essayes de rester calme. Mais tu ne peux pas, pas vrai ? Pas dans une situation pareille, pas alors que tu t’apprêtes à devenir complètement folle. Tu te sèches le visage et corrige ton maquillage rapidement avant d'enfiler ta robe bordeaux moulante et tes talons les plus hauts. Tu profites de ton corps de rêve, qui sait si tu le retrouveras un jour. Tu descends les escaliers de votre maison et rejoins ton mari qui t'attends depuis un long moment déjà, adossé au mur dans l'entrée. Tu l'évites du regard, faisant semblant de parler avec quelqu'un par sms et de faire des recherches sur internet. Dans la voiture tu ne fais pas mieux, tu ne décroches pas un seul mot à l'attention de ton époux parce que tu ne peux tout simplement pas, tu as trop peur d'exploser à la seconde où tu ouvriras la bouche. Il ouvre ta portière, te prend par le bras comme le mari parfait qu'il est censé être alors que vous entrez dans ton restaurant préféré. Tu peux détester Yael de tout ton être pour tout ce qu'il fait dans ton dos mais tu ne peux nier qu'il prend bien soin de toi. Vous vous installez à votre place habituelle il te regarde comme s'il tenait vraiment à toi. Tu as envie de sauter par dessus la table pour l'étrangler. « Quelque chose ne va pas ? Tu ne m'as pas adressé la parole durant tout le trajet. » Tu le regardes un instant, essayant de savoir s'il se moque de toi, ne comprend-il pas ? Tu prends une grande inspiration pour ne pas lui cracher ta rancœur au visage. « Tout va bien mon amour, je ne fais que te renvoyer ton indifférence quotidienne. » Pas un sourire n'arrive jusqu'à tes lèvres, tu te sers un verre d'eau, ta gorge est nouée par l'appréhension. Tu ouvres le menu que l'on vient de vous poser sur la table même si tu le connais par cœur. « Tu as déjà choisi ce que tu veux prendre ? » Tu dis d'un ton las, prenant le menu comme nouvelle excuse pour ne pas le regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Sam 11 Oct - 2:33

Ce qui fascinait le plus Yael dans le domaine de la médecine, c'était cet effort constant et continu qu'il fallait fournir pour être à jour, il restait toujours un étudiant en quelque sorte tout en exerçant son métier. Il arrivait vaguement à trouver une place pour le sentimentalisme dans sa vie, il avait après tout des choses plus importantes à traiter, ses patients, le business avec quelques membres de sa famille, et sa femme, qui faisait partie à ses yeux, de ces obligations qu'il fallait accomplir.  Rien ne l'importait vraiment, le vide étant son seul allié. « Tout va bien mon amour, je ne fais que te renvoyer ton indifférence quotidienne. » Un sourcil s'arquant presque aussitôt que le mot "indifférence" fut prononcé. Elle savait pourtant bien à quoi s'attendre en l'épousant, le docteur était assez réputé pour être quelqu'un de froid et pas particulièrement doué pour laisser entrevoir ne serait qu'une once d'émotivité.

Elle évitait son regard, préférant feuilleter le menu lorsque celui-ci fut posé sur leur table, les yeux de Yael se rivèrent sur ceux de son épouse, il tentait de la cerner, seulement peut-être que ce saut d'humeur n'était que la conséquence d'un quelconque chamboulement hormonale. Notre vie a toujours été dictée de façon constante par nos hormones, tout avait une explication physiologique selon le raisonnement du jeune homme, du moins presque.  « Tu as déjà choisi ce que tu veux prendre ? » Il toussotait faiblement, accordant une brève attention au menu, avant de se focaliser à nouveau sur sa femme. Comme à notre habitude j'imagine? Notre habitude, c'est à dire, deux soupes miso à l'entrée et quelques assortiments, sans oublier le dessert préféré d'Eve à la fin. Il s'arrangeait toujours pour qu'elle soit traitée comme une reine, selon ses souhaits. Seulement, ces femmes ont le don de chercher la petite bête. Mon indifférence? Pourtant, ce n'est pas nouveau. Les égards que je te porte restent inchangés, et ce depuis le jour où l'on s'est rencontré. Il laissait planer un long silence, durant lequel il fit sa commande auprès du serveur. Mais..je vois bien que quelque chose en toi a changé. Que se passe-t-il exactement?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eve Rockfeller
all i care about is success
AVATAR : bhollyb
✱ ÂGE : 25
✱ QUARTIER : hayes valley.
✱ COLOCATAIRES : ma fille.
all i care about is success
Dim 12 Oct - 20:13

Est-ce que tu en as déjà voulu autant à quelqu'un dans toute ta vie ? En excluant ton ancien coach de la liste, bien entendu. Et pourquoi est-ce que tu lui en veux autant ? Peut-être que tu croyais qu'au bout d'un certain temps il se rendrait compte que tu es la femme parfaite pour lui et qu'il finirait par s'attacher d'une manière ou d'une autre à toi. Mais rien, les sentiments de ton mari semblaient s'être éteints depuis le jour de sa naissance. Tu baisses les yeux sur ton alliance et tu te demandes bien pourquoi tu as accepté cet arrangement. Te condamner à une vie entière avec cet iceberg, le divorce étant clairement à oublier, aura été la pire idée de toute ta vie. C'est ce que tu penses à ce moment là quand tu le vois te regarder de l'autre coté de la table, sourcils froncés, se demandant bien ce que tu peux lui reprocher. Il te traite comme une princesse, tu n'as jamais été aussi heureuse. Voilà le problème, tout pourrait être parfait s'il n'était pas lui et que tu n'étais pas toi. « Comme à notre habitude j'imagine ? » Tu hoches la tête en signe d'approbation en fermant ton menu, toujours sans croiser son regard. « Mon indifférence ? Pourtant, ce n'est pas nouveau. Les égards que je te porte restent inchangés, et ce depuis le jour où l'on s'est rencontré. » Il n'a pas tort, tu savais parfaitement à quoi t'attendre et c'est pourquoi tu ne relèves pas. « Mais.. je vois bien que quelque chose en toi à changé. Que se passe-t-il exactement ? » Il ne croyait pas si bien dire. Tu oses enfin relever les yeux vers lui, qu'est-ce que tu es censée dire ? Comment fait-on ce genre de choses ? Tu n'en as aucune idée. « Quand j'ai accepté de t'épouser je ne pensais pas que tu t'amuserais autant dans mon dos et que tu disparaîtrais aussi souvent. » Quand il n'est pas là, il te manque et ça te donne envie de vomir. Toi qui haïssait tant les hommes, comment Yaël a-t-il pu te faire ça à toi ? Tu reprends une gorgée d'eau pour te donner un peu de courage face à lui. « Et aller rendre visite à ton ancien petit jouet à l'hopital, c'était de très mauvais goût. » Oui, tu lui fais une crise de jalousie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Lun 13 Oct - 22:44

Eve aurait certainement pu être une reine de beauté, et Yael ne se rendait nullement compte du privilège dont il bénéficiait en l'ayant pour femme, il ne prêtait attention à rien à vrai dire, mis à part son travail avec tout ce que cela pouvait impliquer en terme d'effort et de temps pour ses patients, surtout patientes, qui ne viennent que pour le plaisir, parler de leurs ébats sexuels. Il faut dire que le fait d'exercer le métier de sexologue n'avait rien de déplaisant, surtout lorsqu'il se retrouvait en présence de clientes particulièrement attirantes d'un point de vue purement sexuel bien entendu. Nous sommes tous victimes de notre corps, notre cerveau plus particulièrement et ses désirs, ses pulsions, particulièrement le docteur Rockfeller. Lorsqu'il décidait de se laisser aller, il le faisait totalement, chose qui faisait son charme (oupas). « Quand j'ai accepté de t'épouser je ne pensais pas que tu t'amuserais autant dans mon dos et que tu disparaîtrais aussi souvent. » Interpellé par ses paroles, qui ne lui ressemblaient guère, Yael arquait un sourcil, tentant toujours de la cerner. Serait-il possible de mettre aussi ce genre de remarques sur le compte des hormones? Ou peut-être est ce que sa période menstruelle approchait à grand pas, les femmes devenant à ce moment là, de plus en plus sensibles. « Et aller rendre visite à ton ancien petit jouet à l'hopital, c'était de très mauvais goût. » Il était donc entrain d'assister à une crise de jalousie, du moins c'est ce qu'il aurait pensé s'il ne connaissait pas sa femme. Elle a toujours su que le docteur avait des habitudes libertines, et qu'elle était toute aussi libre que lui, du moment qu'elle pouvait lui donner un enfant, surtout au père Rockfeller, question de protocole et d'héritage, que des futilités aux yeux de Yael mais qui existaient bel et bien dans le contrat de mariages qu'ils ont dû signer en toute confidentialité. Si je ne te connaissais pas, je jurerais que tu es tout simplement entrain de me faire une crise de jalousie. Je me trompe j'espère? Il lui adressait un sourire narquois, à peine visible, avant de prendre une gorgée du verre de champagne qui vient de leur être servi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eve Rockfeller
all i care about is success
AVATAR : bhollyb
✱ ÂGE : 25
✱ QUARTIER : hayes valley.
✱ COLOCATAIRES : ma fille.
all i care about is success
Jeu 16 Oct - 21:45


Quand tu regardes ton mari, tu te dis que tu as beaucoup de chance d’être tombée sur lui. Mais ce n'est qu'un point de vu extérieur, comme celui que tout le monde autour de vous a. Tes parents croient que finalement tu es heureuse avec lui malgré le fait que votre union n'était à la base pas du tout faite d'amour. Tes amies pensent que Yaël est l'époux parfait, toujours à t'emmener dans de beaux endroits et à t'offrir un train de vie plutôt aisé. Sans compter le fait qu'elles trouvent toutes sont coté mystérieux et silencieux particulièrement séduisant. Le problème dans tout ça, c'est que tu as fini par te rendre compte que tu avais besoin de plus. Plus que les bijoux, la maison, les restaurants, les week-end dans des coins paradisiaques. Tu as toi-même été surprise de découvrir que tu voulais de l'attachement, quelque chose qui dépasse le physique et qui ferait que tu serais unique à ses yeux. Une personne spéciale parmi tous les gens qu'il qualifie d'insignifiants. Chose que tu n'auras jamais, tu le sais et c'est comme ça que ce soir tu te retrouves à lui faire une crise qui veut dire beaucoup plus. Tu bois une nouvelle gorgée de ton eau, il n'a meme pas remarqué que tu ne buvais pas d'alcool ce soir, depuis plusieurs semaines en fait. Il ne te regarde pas, ne fais pas attention à toi, tu aurais du le voir venir. Tu n'es qu'un objet à ses yeux, tu es juste là pour satisfaire ses attentes et lui servir le moment venu. « Si je ne te connaissais pas, je jurerais que tu es tout simplement entrain de me faire une crise de jalousie. Je me trompe j’espère ? » Son sourire moqueur te fait monter les larmes aux yeux et ta gorge se noue presque instantanément. Oui tu lui fais une crise, oui tu tiens à lui, oui tu voudrais être la seule à l'avoir. « Je suis enceinte Yaël. » Seuls mots que tu as réussi à articuler d'une voix tremblante. Tu te dis qu'il valait mieux lâcher la bombe à ce moment, tout simplement pour t'échapper d'une explication sur tes sentiments naissants pour lui. Tu préfères lui annoncer que tu lui donne ce qu'il a toujours voulu - ce que sa famille à toujours voulu en fait - plutôt que de te ridiculiser complètement. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Lun 27 Oct - 23:42

Après ses paroles, il fut surpris de remarquer un brin trop d'émotions différentes s'exprimer sur les traits habituellement impassibles de sa femme. Ses yeux brillaient, et il pouvait aisément sentir de la colère, de la rage même sur son regard, ces iris troublés s'exprimaient sans qu'elle n'ait vraiment à le faire. Yael craignait qu'elle ne soit tombée dans ce piège de sentiments, mais il préférait penser à des raisons plus rassurantes : Trouble hormonale, mauvaise journée de travail, ou autre. Il ne s'était jamais réellement doutait de cela : « Je suis enceinte Yaël. » Il finit par se redresser encore plus qu'à son habitude, les yeux légèrement écarquillés, c'était donc la vraie raison, de ses agissements bizarres. Il finit par toussoter, buvant une gorgée de son verre. Il reportait ensuite son attention vers Ève, lâchant un long soupire, l'air pensif. Il approchait ensuite sa main de la sienne, caressant d'un geste doux sa paume. De la douceur, il ne savait en faire preuve qu'en public, surtout avec son épouse. Il lui adressait un sourire rassurant. Nous devrions donc trinquer à cette heureuse nouvelle. Pourquoi être ainsi sur les nerfs? Il tendit le verre en sa direction, maintenant ce même sourire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eve Rockfeller
all i care about is success
AVATAR : bhollyb
✱ ÂGE : 25
✱ QUARTIER : hayes valley.
✱ COLOCATAIRES : ma fille.
all i care about is success
Mar 28 Oct - 21:08


Tu aimerais pouvoir dire que ta crise de possessivité à commencé quand tu as vu le résultat de ton test de grossesse, ce petit signe plus bleu t'avait fait jeter le petit bout de plastique contre le mur de ta salle de bain. Tu te trouvais trop jeune et surtout tu ne te sentais pas capable d'élever cet enfant si Yaël n'était pas un minimum aimant envers toi. La vérité c'est que tu avais commencé à te sentir mal quand Blake avait débarqué à Bali, gâchant ce qui était surement le seul moment où tu pouvais être aussi proche de ton époux. Et depuis tu te posais beaucoup trop de questions, ressentais beaucoup trop de choses. Tu ne voulais pas de tout ça, pas alors qu'il ne t'accordait aucune importance. Il parait surprit quand tu prononces ces quelques mots alors que ce n'est que la suite logique de votre arrangement. 
« Nous devrions donc trinquer à cette heureuse nouvelle. Pourquoi être ainsi sur les nerfs ? » Et il lève son verre pour que tu fasses de même, ce n'est malheureusement pas dans tes intentions. Ton regard s'assombrit et tu dégages vivement ta main de l'emprise de la sienne. « Ne me touches pas comme si tu m'aimais, ai au moins la décence de ne pas faire semblant avec la mère de ton futur enfant. » On vous apporte vos plats habituels mais tu n'as plus faim, tu voudrais partir en courant et pouvoir pleurer loin de lui. Tu ravales tes larmes, tête baissée vers tes doigts que tu tortilles nerveusement sous la table. « Je ne suis qu'une mère porteuse à tes yeux, pas vrai ? » Tu relèves la tête vers lui, le menton tremblant, tu ne veux pas pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Dim 2 Nov - 15:09

Expert en gynécologie, et en sexologie, il aurait été tout à fait normal, que Yael sache avant n'importe qui d'autre que sa femme était enceinte, les symptômes étant déjà plutôt évidents, même pour une personne ignorant tout de la biologie humaine, pourtant, le fait qu'il soit aussi surpris par cette nouvelle, ne peut que prouver le manque poignant d'intérêt qu'il a pour son épouse. L'accident de Blake, l'avait un peu trop inquiété, en plus de ses histoires avec son père. Il ne s'était jamais pré-occupé d'Eve, pensant toujours qu'elle s'amusait quelque part avec un homme X ou une femme. Au delà de son aspect physique irréprochable, il savait pertinemment qu'il s'était marié avec une femme libre, ce qui l'arrangeait grandement, car il l'était tout autant. Il ne pouvait malheureusement pas contrôler certaines fois, ses pulsions possessives, ne voulant pas que quelqu'un ait trop d'importance aux yeux d'Eve, cherchant toujours à la dominer encore plus. Cette emprise qu'il a toujours eu sur elle semblait s'affaiblir ce soir-là, la main de son épouse quittant brusquement la sienne, elle rétorqua d'un ton sec.  « Ne me touches pas comme si tu m'aimais, ai au moins la décence de ne pas faire semblant avec la mère de ton futur enfant. » Les plats se posèrent, Yael en bon gentleman, n'oublia pas pour autant de remercier le serveur avec un sourire, avant de reporter son attention vers sa femme. « Je ne suis qu'une mère porteuse à tes yeux, pas vrai ? » Un regard fuyant, de la colère voire même de la rage, et énormément de mélancolie, toutes ces émotions étaient prêtes à jaillir à tout moment du visage de son épouse, et il n'en était guère étonné. Il continuait de la scruter du regard, fronçant un sourcil. Que souhaites-tu être? Je pensais que cette place te suffisait, tu viens après tout de rendre toute la famille Rockfeller heureuse, ainsi que tes parents. Tu devrais en être fière Eve.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eve Rockfeller
all i care about is success
AVATAR : bhollyb
✱ ÂGE : 25
✱ QUARTIER : hayes valley.
✱ COLOCATAIRES : ma fille.
all i care about is success
Lun 3 Nov - 1:10

Dans un coin de ta tête que tu t'es caché à toi-même pendant des années tu rêvais d'un mariage d'amour. Tu t'étais persuadée que jamais tu ne trouverais quelqu'un qui comblerait la fissure laissée par des années d'abus. Tu aurais peut-être trouvé une fille assez bien pour l'aimer un peu, vouloir partager ta vie avec elle, mais tu ne pouvais pas avouer à tes parents juifs pratiquants ton penchant pour les femmes. La déception dans les yeux de ton père te briserait le cœur, tu ne pouvais te le permettre. Avoir une fille violée était déjà assez difficile pour lui. Yaël avait été ton espoir, la solution à tous tes problèmes. Il t'épousait sans vraiment poser de questions, te donnerait une famille à aimer. En plus de ça il avait le comportement que tu recherches chez un homme, une violence enfouie qui pour toi est indispensable. Mais lorsque tu avais signé votre contrat de mariage tu ne t'étais pas rendue compte que ce que tu recherchais au fond, c'était son amour à lui. Alors ce soir tu ne veux pas lâcher de larmes, tu ne veux pas lui cracher tout ça au visage, lui avouer que tes sentiments pour lui te donnent le tournis et que tu ne sais pas si tu pourras les supporter toute une vie sans qu'il y réponde. « Que souhaites-tu être ? Je pensais que cette place te suffisait, tu viens après tout de rendre toute la famille Rockfeller heureuse, ainsi que tes parents. Tu devrais en être fière Eve. » Ton prénom qui glisse entre ses lèvres, un nœud de plus au creux de ton ventre. Tu t'accroches un peu aux plis de ta robe, comme si ils allaient te sortir de là. « Je me fiche de rendre nos familles heureuses, ils ne comptent pas. » Tu empêches ta main de se poser sur ton ventre, tu voudrais te gifler. Seul lui et la vie qui grandit en toi comptent. « Tu n'arrives même pas à envisager que nous puissions être plus qu'un mensonge et il n'y a aucune fierté à avoir vendu son utérus pour une vie normale. » Tes mots deviennent plus dur au fur et à mesure que tu retiens tes émotions prêtes à jaillir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Jeu 13 Nov - 0:06

Pour plusieurs personnes, procréer est quelque chose de magique, ils voient ce processus comme une étape spirituelle importante dans la vie d'un être humain. Le docteur ne prêtait guère attention à ce genre de "sottises", rien ne l'importait vraiment dans cette vie, à part son travail, et encore, il ne l'exerçait que par pure obligation, tout n'est qu'une succession d'obligations selon lui. Il se contentera de les exécuter jusqu'à ce que son existence s'achève, seulement l'attitude bizarre de son épouse pourrait ébranler cette perception morose qu'il a toujours eu de son futur. « Je me fiche de rendre nos familles heureuses, ils ne comptent pas. » De l'animosité semblait présente dans son regard à ce moment là, et il ne pouvait que l'écouter sans vraiment réagir. Il fallait faire preuve de maturité à tout moment. « Tu n'arrives même pas à envisager que nous puissions être plus qu'un mensonge et il n'y a aucune fierté à avoir vendu son utérus pour une vie normale. » Elle marquait un point, même si ses paroles contrariait légèrement Yael. Il n'avait nullement prévu une telle réaction, son épouse a toujours choisi d'être passive face à tout ce qui se passait autour d'eux, de toute façon, il n'y a que cette alternative lorsqu'on choisit de se marier à une famille aussi conservatrice que celle des Rockfeller. « Tu as donc soudainement envie que nous formions une famille vraiment unie, aimante..Tu aimerais que je veuille de cet enfant, que je le chérisse, que tu sois complètement mienne, et que je sois tien. C'est ton envie soudaine du moment? » Souriant ironiquement, tout en palpant son verre de champagne, pensif, il reportait son attention vers elle, d'un ton un peu plus sec. « Tu devrais te calmer, et continuer d'agir comme l'aimable épouse passive que tu étais, et je te fais la promesse de t'aimer et d'aimer notre enfant en public, comme tu le souhaites. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eve Rockfeller
all i care about is success
AVATAR : bhollyb
✱ ÂGE : 25
✱ QUARTIER : hayes valley.
✱ COLOCATAIRES : ma fille.
all i care about is success
Sam 15 Nov - 17:42


Tu voudrais pouvoir exploser et libérer tout ce que tu gardes enfouis en toi depuis plusieurs mois. Tu aimerais renverser la table, lui hurler les pires atrocités, t’en aller toi et ton ventre engrossé. Mais plus que tout, tu voudrais l’atteindre. Oui vous êtes mariés mais tu as l’impression de ne jamais avoir été aussi éloignée de quelqu’un. Tout ce que tu peux dire, tout ce que tu peux faire, rien ne semble assez fort pour obtenir une réaction de sa part. Tu te demandes parfois s’il est humain ou si on t’as juste donné un robot en guise d’époux. Tu sais qu’il est capable d’avoir des sentiments puisqu’il a été – et est surement encore, ne soyons pas naïfs – amoureux de son Blake, si exceptionnel et différent. Tu n’es pas lui, tu ne sais pas ce qui te manque pour pouvoir compter aux yeux de Mr Rockfeller mais il y a clairement un problème quelque part. « Tu as donc soudainement envie que nous formions une famille vraiment unie, aimante..Tu aimerais que je veuille de cet enfant, que je le chérisse, que tu sois complètement mienne, et que je sois tien. C'est ton envie soudaine du moment? » Il te sourit, te dit ça comme si tu lui demandais un sac à main ou des bijoux. Ton envie du moment, de l’amour. Malheureusement pour toi tu sais parfaitement que ce n’est pas une envie passagère et que tu n’es pas prête d’être comblée. Mais soudainement sa voix change et tu reconnais bien l’homme que tu as épousé dans cette phrase bien plus que froide : « Tu devrais te calmer, et continuer d'agir comme l'aimable épouse passive que tu étais, et je te fais la promesse de t'aimer et d'aimer notre enfant en public, comme tu le souhaites. » Tes mains se crispent et froissent ta robe, une goutte tombe sur ta main. Tu pleures, il a réussi à te faire craquer. D’une main rapide mais tremblante tu essuies tes larmes noires de mascara mais rien n’y fait, elles continuent de rouler le long de tes joues même si tu te bats contre toi-même. « Excuse-moi. » Tu dis bêtement et à mi-voix, te levant pour aller te calmer aux toilettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Jeu 20 Nov - 0:28

L'émotion était à peine visible à travers le regard qu'adressait le Docteur à sa femme, à son sanglot, son chagrin. La voir dans un tel état ne le laissait pas totalement indifférent, il s'était quelque peu attaché à cette jeune femme, leur entente sexuelle étant parfaite, et son caractère complémentaire au sien. Dire que la voir craquer ainsi le laissait indifférent serait du pur mensonge, il n'est tout de même pas très doué lorsqu'il s'agit d'affection, de l'illogique, l'irrationnel, tout ce qui pourrait être sentimental. « Excuse-moi. » Des larmes donc et un départ précipité aux toilettes. Eve était bien une femme, humaine avec des sentiments, ce qui avait eu le don de troublier Yael à ce moment là. Il hésita un instant à partir la rejoindre pour la calmer, avant de décider de rester à sa place, et attendre son retour. Son portable en main pour tuer le temps, des appels en absence venant de la part de son géniteur, après quelques minutes de réflexion, il finit par l'appeler. " Bonsoir, je viens de voir ton appel. Que se passe-t-il? " ..... " Je suis avec elle oui. Nous sommes entrain de dîner " ..... " Elle est enceinte. Je suppose que c'est une bonne nouvelle " Il raccrochait ensuite en la voyait revenir. " Je te laisse. " Il lui adressait un sourire bref avant de déposer son téléphone sur la table. « Tu es simplement entrain de subir les conséquences du bouleversement de ton équilibre hormonale. Tout finira pas s'arranger je présume. » Un sourire un peu plus élargi apparaît sur son visage, son intention étant d'être rassurant vis-à-vis de sa femme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eve Rockfeller
all i care about is success
AVATAR : bhollyb
✱ ÂGE : 25
✱ QUARTIER : hayes valley.
✱ COLOCATAIRES : ma fille.
all i care about is success
Dim 23 Nov - 21:14

Tu traverses le restaurant sans te retourner, tête baissée et cheveux devant les yeux. Yaël et toi connaissez beaucoup de mon à San Francisco, il serait malheureux que quelqu’un t’aperçoive dans cet état. Tu arrives enfin aux toilettes et t’enfermes dans une cabine. Tu t’assoies sur la lunette fermée, coude sur les genoux et visage dans les mains. Tu te laisses, même si tu essayais de te retenir tes larmes ne voudraient pas s’arrêter pour autant. Comment peut-il être aussi froid avec toi ? Tu viens tout de même de lui annoncer qu’il allait être père, qu’il allait enfin accomplir le vœu de sa famille, que tu te soumets à lui jusqu’au point de lui faire un enfant. Tu essuies ton visage avec du papier toilette et sors pour te retrouver devant le miroir. Ton maquillage a coulé et tu as l’air d’une folle, c’est ce qu’il va finir par faire de toi. Il te rend dingue, dans tous les sens possibles du terme. Tu essayes d’arranger le massacre qu’est ton visage respirant profondément pour te calmer doucement. Tu connais toutes les techniques bloquant les crises d’angoisse depuis des années, ainsi que tout ce qui touche à cacher ses sentiments. Tu sors de la pièce pour retourner à votre table alors que Yaël raccroche son téléphone. « Tu es simplement entrain de subir les conséquences du bouleversement de ton équilibre hormonale. Tout finira pas s'arranger je présume. » Un sourire hypocrite monte jusqu’à tes lèvres malgré tes yeux toujours rouges. « Si tu le dis, c’est toi le médecin. » Tu bois un peu d’eau comme si rien ne s’était passé. Tu décides de manger un peu, juste pour t’occuper les mains et surtout pour ne pas avoir à parler. Tu soupires. « Ma soupe miso est froide. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Mer 26 Nov - 18:52

Elle revint, complètement transformée, les paupières certes un peu enflées, mais elle semblait avoir repris ses esprits. Yael n'a jamais été doué pour parler de sentiments en général, il arrivait tout de même à s'ouvrir un peu à Blake, parce qu'il pouvait se permettre d'explorer un peu ce côté inhibé de sa personnalité. « Si tu le dis, c’est toi le médecin. » Il a toujours eu recours à la science, à la rationalité, pour fuir tout ce qu'il craignait le plus et qu'il n'arriverait certainement jamais à maîtriser, c'est-à-dire, le subjectif et l'émotion. Il attardait son regard sur celui de son épouse, la voir ainsi ne le réjouissait pas vraiment, le temps ayant fait son effet, il a finit par s'habituer à elle, à l'avoir comme femme, à agir comme un époux en sa présence. Il a toujours eu ce sens des responsabilités, depuis les calvaires que son père lui a fait subir en Russie. « Ma soupe miso est froide. » Suite à sa réflexion, il demanda à un des serveurs de réchauffer la soupe pour Madame Rockfeller. Il lui adressa ensuite un sourire, posant sa main sur la sienne, et la serrant doucement. Il était sincère cette fois-ci. « C'est désolant de te voir dans un tel état. Est que tu préférerais que l'on aille ailleurs? » Il ne souhaitait pas que ce rendez-vous se transforme en mascarade, Eve ne semblant plus du tout être sous son contrôle, comme à son habitude. Il avait bien compris ce qu'elle voulait. Vivre un amour "normal" de couple, avoir un mari moins froid, mais la nature de Yael allait rester inchangée, qu'elle le veuille ou non. « Que se passe-t-il exactement dans ta tête Eve? Aimerais-tu qu'on en discute? Nous avons encore toute la soirée devant nous. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eve Rockfeller
all i care about is success
AVATAR : bhollyb
✱ ÂGE : 25
✱ QUARTIER : hayes valley.
✱ COLOCATAIRES : ma fille.
all i care about is success
Ven 28 Nov - 13:13

Ton cerveau et tes émotions restent en ébullition mais ton visage devient un masque impassible. Des fois tu as peur qu’il reste collé, que plus jamais tu ne puisses montrer tes émotions à quelqu’un. Tu as peur de devenir comme Yaël, incapable d’éprouver quoi que ce soit pour qui que ce soit ou du moins de l’exprimer. Dès que tu dis que ta soupe est froide il en fait apporter une autre. Voilà le genre d’attention qu’il te porte, il te donne tout ce dont tu as besoin à la seconde où tu le demandes. Un peu comme une enfant que l’on gâterait pour acheter son amour, sauf que lui achète ta soumission. Il te sourit, tes yeux balayent son visage que tu ne peux t’empêcher d’admirer, il prend ta main comme le mari aimant qu’il est censé être. Tu ravales tes nausée en prenant une grande – mais discrète – bouffée d’air. « C'est désolant de te voir dans un tel état. Est que tu préférerais que l'on aille ailleurs? » De la pitié, c’est bien ce qu’il ressent pour toi. Pauvre petit Eve qui devient folle, pauvre petite chose sans défense incapable de contrôler ses émotions. Tu es fatiguée, toute cette agitation t’as mis mal et tu voudrais pouvoir t’abandonner dans ton lit sous ta couette. Ou bien aller voir Inka peut-être, non, mauvaise idée. « Que se passe-t-il exactement dans ta tête Eve? Aimerais-tu qu'on en discute? Nous avons encore toute la soirée devant nous. » Tu fais « non » de la tête et enlève ta main de la sienne, plus doucement cette fois, ta colère contre lui s’est un peu dissipée. « Discuter ne nous avanceras à rien puisque ce n’est pas dans ton intérêt. » Tu te lèves, ton sac à la main. « Je t’attends dans la voiture. » Et tu t’en vas sans attendre son accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Mer 3 Déc - 0:56

Etre aussi froid n'a jamais été une alternative chez les Rockfeller, il faudrait plutôt dire que c'est leur nature. Ils ne peuvent se comporter autrement, d'ailleurs le docteur est le plus 'ouvert' de la famille, car il se permet de se faire des amis de toute classe sociale, sans faire aucune distinction. Il n'est pas non plus un conservateur comme eux, ni un raciste, d'ailleurs s'ils apprennent qu'il a un autre enfant avec une afro-américaine, il devra s'inquiéter pour la vie de son fils. Il a simplement une perception de la vie, qui peut-être différente des autres personnes. Une perception basée sur ses différentes expériences, ses échecs principalement. Ses nombreuses tentatives de fugue, son tour de l'Europe pour échapper à la pression familiale etc. Ils se contentent tous de te traiter de lâche, parce qu'ils ne peuvent pas concevoir le fait qu'il n'y ait aucune autre issue possible. Ils ne se doutent pas des vraies activités de la famille, de leurs rituels, du fait qu'il ait égorgé de ses propres mains un enfant. Ils ne se doutent de rien, alors ils jugent pour soulager leurs consciences, ou par simple bêtise. Eve semble avoir connaissance de son passé, elle subit cette pression avec Yael, et il lui en est reconnaissant. C'est aussi pour ça qu'il se montre bienveillant à son égard. « Discuter ne nous avanceras à rien puisque ce n’est pas dans ton intérêt. » Elle se lève, et il lève sa main au serveur pour demander l'addition. « Je t’attends dans la voiture. » Le docteur lui sourit avec un hochement de tête discret, avant de procéder au paiement. Il la rejoint ensuite dans la voiture avant de verrouiller les portières. « Que se passe-t-il exactement? » Il change d'expression et de ton, devenant nettement plus sévère. Eve arrive malgré elle à animer cette impulsivité présente chez son époux.
Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut Aller en bas
 

We'll be facing a huge crisis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Disaster Day Of Crisis
» Optic Gun TIME CRISIS
» La Crisis en renfort
» armes des crisis
» Conseils d'armement crisis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pursuit of Happiness ::  :: POH V.2 :: Rps-