AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'hésitez pas à inscrire vos persos sur facebook et à nous y rejoindre ! (inscription facultative) ♡


N'oubliez pas de voter et afin de nous faire connaître !


Pour célébrer la nouvelle année, le Maire a organisé un bal masqué. Rejoignez-nous ici pour en savoir plus


Le 6 janvier 2016, le forum a fêté ces 5 ANS ! Bon anniversaire POH


 
 «I feel on top of the world with you, I want to dance and party tonight. »
i'll be fine once i'll get it, i'll be good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité
Mer 15 Fév - 22:13



Affalé à son bar, Damien se faisait promptement chier, pour appeler un chat un chat. Il était venu, seul, dans l'intention de boire, de trouver quelqu'un et de rentrer accompagner. Il n'aimait pas faire ça quand il était avec une bande d'amis, d'où la raison de sa soudaine solitude. En général, c'était toujours de la même façon que les choses se déroulaient : le lendemain, on lui reprochait maintes et maintes fois de ne pas avoir payé le taxi, de s'être sauvé sans avoir prévenu personne et surtout, tout le monde avait des souvenirs qu'il n'avait pas. Souvent, il avait le droit à des : « hey, tu te souviens quand Adan est monté sur le bar et qu'il a... Ah mais non, t'étais parti ! ». Surtout que, dans la plupart des cas, les évènements qu'ils s'évertuaient à raconter pendant de longues heures étaient inutiles et avaient pour seul but d'essayer de le faire culpabiliser d'avoir raté LA soirée de sa vie. Sauf que Damien n'en avait rien à faire. Pendant un gros abruti était en train de danser sur un bar, faisait mine d'être saoul parce qu'il n'avait plus assez d'argent pour les cocktails hors de prix, lui ramenait une déesse dans son appartement. Chacun des préoccupations.

Pour en revenir à la situation présente, il était seul, assis et avait plongé son regard dans son Blue Lagoon. Il était clairement en mode gros dépressif. Pourquoi, alors qu'il n'en avait pas vraiment les raisons, vous demandez vous ? Il n'y avait pas raisons particulières : C'était tout, une overdose de tout ce qu'il se passait. Son père qui insistait encore et encore et qui faisait de son mieux pour que Damien retourne chez lui. La pression exercée par les professeurs de l’université ; s’il voulait garder sa bourse, il fallait qu’il améliore ses notes. Perdre sa bourse veut dire n’avoir aucun sous. N’avoir aucun sous veut dire revenir à son père. Quoi, il avait le droit d’un petit moment de dépression ... Alors ce soir, il voulait juste boire, s'amuser et baiser pour oublier que sa vie était un sketch raté du tout aussi raté Dany Boon (mes excuses pour les fans), du moins, c’est ce qu’il croyait.
Bref, il était perdu dans ses misérables pensées quand il avait senti quelqu'un s'incruster à la place libre à côté de lui. Légèrement énervé, il avait levé la tête et avait lancé un regard voulant à la fois montrer son agacement et son interrogation. Sauf que, finalement, l'intrus était plutôt une intruse, et ravissante de surcroit. Un sourire ravi vient rapidement remplacer son air exaspéré. Finalement, il n'avait même pas besoin de se bouger pour cueillir un ange. Il jeta son célèbre sourire je-me-la-joue-loveur-mais-compte-pas-sur-moi-pour-te-faire-des-enfants. Généralement, rien qu'en voyant la tête de Claes, il devait être facile de deviner qu'il ne cherchait pas le grand amour. Surtout dans un bar, la nuit, seul. Ç'aurait été plutôt ridicule, quoi qu'original dans la démarche. Dans tous les cas, Bradford les remettait rapidement en place. Il leur faisant comprendre qu'elles n'avaient aucune chance d'être un jour « en couple » avec lui sur Facebook mais que, si elles ne se montraient pas trop chiantes, pourraient finir dans son lit à défaut d'exposées sur la toile.

Dans tous les cas, la demoiselle de ce soir avait la même lueur malicieuse que dans le regard que Bradford. Il lui offrit donc deux ou trois verres, histoire de. Puis quand le DJ changea de musique, Damien se pencha en avant afin de lui murmurer à l'oreille un : « je n'aime vraiment pas cette chanson... Ça te dit d'aller ailleurs ? ». Phrase bateau qu'il servait souvent mais qui avait déjà fait plusieurs fois ses preuves. Et ce soir n'était pas coutume. La jeune femme acquiesça, se leva, tira un peu sur sa robe trop courte, attrapa son mini sac à main et lança un grand sourire victorieux à ses amies, le pouce en l'air, telle une jackie. Non, décidément, il n'y avait pas de quoi être fière. Damien couchait avec n'importe qui tant qu'elle était un minimum belle. Il n'était pas du genre à coucher seulement avec la femme de sa vie, pour la simple et bonne raison que, d'après lui, il n'aurait jamais de « femme de sa vie ». Trop niais, ringard ou stupide, dirait-il en guise d'explications. Il aurait voulu lever les yeux au ciel en voyant ce qu'elle venait de faire mais se retient au dernier moment, alors qu'elle se retournait avec le même sourire charmeur que lui avait jeté Damien quelques minutes plus tôt. Il avait devant lui une belle femme, prête à coucher avec lui. Mais, c’était vraiment ce dont il avait besoin ? & c’est là qu’il eut une sorte d’anticipation. Il allait coucher avec la jeune femme. Puis, il se retrouvera le lendemain avec elle, dans une ambiance méga pourrie, avec un terrible mal de crâne. Qu’est-ce que ça changera pour lui ? C’était le nécessaire pour le faire sortir de son état de dépression ? Non.

« Bon finalement, je pense partir seul. Profite de la bonne ambiance ici » dit-il d’un ton pas du tout désolé, laissant la femme dont il ne connaissait même pas le nom derrière lui. Après tout, ce n’est pas si mal ce type d’attitude, genre je-te-laisse-me-désirer-et-je-m’enfuie. Mais à présent, il ne se souciait plus de ceci. Autre chose préoccupait ses pensées. Il imaginait déjà à la magnifique soirée qu’il allait passer. Mais comment il n’y avait pas pensé depuis le début ? C’était le moyen parfait pour sortir d’un état de dépression. Vite fait, il tâtonna les poches de son jean, à la recherche de son cellulaire et réussit à extraire son portable de la poche avant-droite. Il fit défiler du bout des doigts, avec un air nostalgique, sa liste de contact et s'arrêta à la lettre C. Il appuya une nouvelle fois, fit glisser son annulaire pour arriver à l'option « nouveau message » et tourna son appareil pour pouvoir composer un sms. « Cette nuit » écrit-il. C’était là une façon bizarre de se donner rendez-vous, mais il savait qu’elle allait le comprendre. Damien remit son portable dans sa poche, puis se dirigea vers la sortie.

Il allait appeler un taxi, sauf qu’il se souvint d’avoir dépensé tout l'argent qu'il avait pris dans les boissons et du coup, n'avait plus de quoi payer le transport. Heureusement, qu’il n’avait pas ramené la blonde avec lui. L'appartement n'était pas si loin que ça de la boîte, mais il n'empêchait qu'il fallait au moins vingt-cinq minutes de marche. Et les faire avec des chaussures dont les talons auraient fait pâlir d'envie Paris Hilton ne devait pas être simple, le brun sourit à cette idée.
Quant à la personne à qui il avait envoyé ce texto, il s'agissait de Ciara Anita Halvarez. Une magnifique brune avec qui il adorait partir en ville ou passer des nuits devant l'écran de la télévision. Sa camarade de jeux si l'on peut dire, même si elle était un peu plus que ça. Il souriait déjà à l'idée de la retrouver. Il était sûr qu’elle allait comprendre son sms. C’était son tour de l’accueillir chez lui. Tous les deux le savaient. Restait plus que le temps, que le Damien venait de préciser par sms. Cette nuit, il s'amuserait, cette nuit, il ne se prendrait pas la tête et il pourrait oublier un peu combien l'ambiance de sa vie pouvait parfois être étouffante. Heureusement que Ciara était là. Même si ces derniers temps là, c’était un peu compliqué : S’il ne s’agissait pas de la jolie brune, Damien aurait été ravi de jouer le sexy attirant et de la mettre dans ses draps. Mais ça ne faisait que compliquer les choses. Primo, parce qu’il est déjà assez attaché à elle. Secundo, parce que ça gâchera leur relation actuelle. La relation dont il a vraiment besoin.
Damien arriva enfin devant l'immeuble, il tapa son code d'entrer et puis entra. Deux heures après, on sonna. Il ouvrit la porte.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ciara A. Halvarez
all i care about is success
AVATAR : Shay Mitchell
✱ ÂGE : 27
✱ QUARTIER : Sunset District
✱ COLOCATAIRES : mon petit ange
all i care about is success
Jeu 16 Fév - 13:05


Avez vous déjà ressentis quelque chose qui vous gêne, qui vous fait peur pour une personne sans jamais pourtant cessait de ressentir cette chose ? Je parle d'amour impossible, d'attirance pour une mauvaise personne. Pourtant, cette sensation, ce sentiment est bien là, quoi que vous fassiez. J'avais vraiment essayer de passer outre ce que je ressentais mais c'était vraiment une chose compliquer surtout au vue de mon besoin de lui,d e mon besoin d'être avec lui, de savoir comment il allait. « Il » c'est Damien. Je ne saurais même pas vraiment définir ce qu'il est pour moi. Un jour c'est mon meilleur ami, l'autre mon confident, celui d'après celui avec qui j'ai envie d'être par ce que je me sens seule. Il est tellement de chose mais rien de bien définit et cela me faisait peur, par ce que je savais que si il tentait quelque chose, je ne le repousserais pas, je ne le pouvais pas, tout simplement. Mais cela reviendrait a donner a notre relation une autre dimension et dieu que je n'avais pas envie de tout détruire a cause d'une erreur qui pouvait ne pas en être une. J'aimais être avec lui, passait du temps a faire je ne sais quoi, juste pour être tout les deux, a jouer a nos stupides jeux, mêlant tentation et jeux enfantins. C'était comme çà, on pouvait pas s'empêcher de jouer a des jeux, souvent dangereux. Je ne sais même pas pourquoi j'en venais a passer a lui là, tout de suite alors que j'étais paisiblement entrain de regarde Bodyguard en mangeant un bol de glace avec des bonbons en bonne gourmande que j'étais.C'était souvent comme ça, je pensais à lui soudainement et instinctivement je me demandais ce qu'il faisait, avec qui il était et tout un tas d'autre choses. Je soupirais et tentais de me recentrer sur le film, un de mes préférés en plus. Je sursautais en sentant Sookie, ma petite chienne sauté sur le canapés et venir contre moi bientôt rejoins par Tipsy, le York de Lisa. A croire qu'ils avaient compris que j'avais besoin d'affection. Je regardais le film quand j'entendis mon portable sonner. Je me penchais en avant et tendait le bras pour l'attrapais. J'avais reçu un sms, et comme fait exprès, c'était de Damien. Son message aurait pu me faire froncer les sourcils mais au contraire, il me fit sourire.« Cette nuit. » Deux petits mots simple, qu'il avait écrit rapidement, mais c'est deux mots signifiait bien plus encore qu'un moment qu'un horaire. Je souris, cliquer sur répondre : «  Je finis mon film, je me prépare et je suis à toi... » Il n'avait même pas besoin de me dire ou allait, je le savais instinctivement : chez lui. J'envoyais le texto et reprenais mon film, mon bol de glace a porter de main.

Une heure plus tard, le film était finit, les deux chiens dormaient l'un a coté de l'autre. J'éteignais la télé, enlevais la couverture de sur mes genoux, et me levais du canapé. J'attrapais mon portable que je rangeais dans ma poche, ainsi que mon bol pour aller le mettre dans le lave-vaisselle. Je me servais un verre de coca. Oui, un verre de coca en pleins nuit, enfin presque. Je reposais le verre sur la table et filais dans ma chambre choisir ma tenue avant d'aller a la salle de bain. Je posais mes affaires, une robe assez courte et de gros collant et régler l'eau de la douche. Une fois que l'eau fut a la bonne température je me déshabillais totalement et entrais sous la douche, laissant l'eau coulait sur mon corps qui commence a fatigué mais cette douche me permettrait de tenir, et de pas loupée une soirée avec Damien. Sous l'eau, je repensais a toutes les bons moment que lui et moi on avaient passé, juste à profiter d'être l'un avec l'autre. Après 10 minutes, je quittais ma douche et sa dose de bien être et m'enrouler dans mon peignoir pour me sécher. Je m'habillais ensuite rapidement pour éviter d'avoir froid même si dans l'appartement il faisait bon. Une fois habiller, je m'attaquais à mes cheveux, les lissaient et les attachait en queue de cheval. Je me plaçais ensuite devant le grand miroir et me maquillais. Je vérifiais l'heure sur mon portable et décidait que je devais m'activer un peu. Je me regardais dans le miroir, vérifiais ma coiffure, ma tenue, mon maquillage puis je retournais dans le salon, laissais un message a Lisa en lui disant ou j'étais et quittais l'appartement après avoir enfilais ma veste. J'allais a ma voiture, posais mon sac sur le siège passagers, et allumais le moteur et roulais jusque chez Damien. Dans la voiture, j'allumais la radio et chantais et me dandinais sur les chanson qui passait.

Une vingtaine de minutes plus tard, j'arrivais chez lui, toute excitée a l'idée de le revoir, de passer la soirée avec lui, une bonne soirée a n'en pas douter puisqu'il était là. Mais j'étais quand même curieuse de savoir pourquoi il m'avait appeler si tard. C'était t-il passait quelque chose ? J'espérais que non. Je me garais pas trop loin de son entrer coupais la musique, le moteur et sortais de la voiture en attrapais mon sac et ma veste. Je l'enfilais et me dirigeais vers chez Damien. Je sonnais et poussais la porte quand il m'eut ouvert. Je me faufilais et le rejoignais rapidement. Je toquais chez lui, un sourire sur mes lèvres et attendit qu'il ouvre la porte. J'entendis des pas et mon sourire s'élargit de plus belle, il ouvrit la porte et je lui sautais au cou.

Salut toi … Soufflais-je dans son cou, vraiment heureuse de le voir. Tu m'a trop manqué !! Tout va bien ? J'ai été surprise que tu me prévienne si tard beau gosse ! Lui dis-je en me détachant un peu de lui pour le regarder. Je te manquais avoue !

• • • • • • • • • • • • • • • • • •


DON'T BELIEVE ME JUST WATCH ! lapin hanwi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Dim 19 Fév - 20:19



La dissemblance. Définissez la dissemblance. Si vous recourez à un dictionnaire, la réponse sera "absence de ressemblance, différences importantes". Mais c'était surtout pour Damien la différence entre l'état dans lequel il était avant de la voir, et son état actuel. Elle était devant lui, sur le seuil de sa porte. Et c'était prodigieux, l'effet qu'elle produisait sur lui; le pouvoir de lui faire oublier tous ses problèmes, et de ne plus penser qu'au moment qu'ils vivaient ensemble. Son estomac se relâcha, son rythme cardiaque accéléra. A peine avait-il posé ses yeux sur elle, qu'il eut cette convoitise qu'il détestait tellement. Pendant une fraction de seconde, il avait eu envie de la plaquer contre cette porte, et de l’embrasser. Ressentir ses lèvres contre ses lèvres, sa peau contre sa peau. Passer sa main dans ses cheveux, la faire glisser sous son haut. Plaquer son corps contre le sien, la déshabiller. S’asphyxier avec son parfum, sentir son souffle contre lui. Laisser l'attirance qu'elle exerçait sur lui et l'attirance qu'il exerçait sur elle les emporter. Sauf que non. Putain, ça ne se passe pas comme ça. Ce n'est pas censé se passer ainsi. Il ne pouvait être égoïste. Bien qu'égoïste est un grand mot. Parce qu'après tout, c'est lui le biggest loser. C'est lui qui perdra cette magnifique relation dont il a vraiment besoin. Donc, plutôt, il ne pouvait être égoïste pour un moment, ne pensant qu'au plaisir d'un instant. Et puis, c’est lui qui était supposé de la repousser, non ? Certes, ça risquait de devenir accablant, et Damien ne savait pas jusqu’à quand il pourrait supporter tout cela. Mais bon, ce n’était pas le bon moment pour penser à tout cela. Alors, revenons où nous étions. Elle était là, devant lui. A peine avait-il ouvert la porte qu’elle sauta sur son cou. Génial, des contacts physiques, c’est la dernière chose dont ils avaient besoin dans cette étape de leur relation. Bradford écarquilla les yeux et ne put s'empêcher d'esquisser un sourire, tandis que son cœur se contractait, comme s'il était pris au piège dans un étau. Pourquoi lui faisait-elle autant d'effet ? Pourquoi elle précisément ? Pourquoi il ne se connaissait plus en sa présence ? Le Damien de maintenant est le même Damien d’il y a une minute ? Qu’est-il arrivé à son état de dépression ? Des tas de questions tournaient dans sa tête. Mais impossible de trouver les réponses.

« Salut toi … » souffla-t-elle dans son cou. Il ne répondit pas, toujours perdu dans ses pensées. Bon, il fallait qu’il cesse. Ça ne servait à rien tout ça. L’important est qu’elle est avec lui, qu’il va passer une incroyable nuit en sa compagnie, et qu’il oubliera tout le reste. C’est tout. Il tenta donc de rester le plus neutre possible, gardant le calme. Certes, il y avait mieux comme accueil, mais s. Se détachant lentement de lui, elle reprit. « Tu m'as trop manqué !! Tout va bien ? J'ai été surprise que tu me préviennes si tard beau gosse ! » Bonne question. Tout va bien ? Il eut le caprice de lui dire qu’en sa présence, tout ne peut qu’aller bien. Qu’en sa présence, il ne souciait de rien. Qu’en sa présence, il se déconnectait de son monde de merde. Néanmoins, il ne le fit pas. Et tenta de rester le plus neutre possible. « Oh t’inquiète tout va bien, c’est juste que ça fait des jours, et j’ai envie de passer un peu de temps avec toi. » Il mentit. En premier lieu parce que rien n’allait bien. Mais il ne faut pas lui en vouloir. Après tout, lui aussi ne savait plus si tout va bien ou non. En deuxième lieu, parce qu’il n’avait pas envie de passer un peu de temps avec elle. Malgré toute l’ambiguïté et la complicité, il voulait passer beaucoup de temps avec elle. Il voulait la voir chaque jour, il voulait sentir sa présence quand il a besoin d’elle. Il venait de réaliser qu’il ne pouvait se passer d’elle. Chose qu'il n’avouera pas et sans aucun doute jamais. «Je te manquais avoue ! » Comme si elle ne le savait pas. Pourquoi est-ce qu’une personne vous demandera de venir chez elle au milieu de la nuit, si elle ne désire pas votre assiduité ? Si elle n’a pas besoin urgemment de votre présence ? Donc, la réponse était oui, oui, et oui. D’un petit sourie tracé sur son visage, il s’approcha plus d’elle, afin de déposer un léger baiser sur sa joue. Ce qui était plutôt signe d’affirmation. «Mouai, j’avoue, un peu. » Ajouta-t-il. Il battait le record des mensonges. Un peu ? Beaucoup. Passionnément. A la folie. Tout ce que vous voulez. L’important, c’est qu’elle lui manquait. Pas la peine de lui faire savoir à quel point. Il ne voulait pas qu’elle s’attache davantage à lui. Sachant que si elle le fait, il le fera aussi. «Entrons.» Dit-il, après avoir réalisé qu'ils ont resté longtemps devant la porte. Il la laissa passer puis ferma la porte derrière eux. Il était ardent, excité à l'idée de pouvoir passer une nuit en sa compagnie. Il la prit de la main, puis l’entraîna vers son canapé, de façon à l'installer à côté de lui.

«Bon, qu'est-ce que tu veux faire?» C'est lui qui l'avait invité. Normalement, c'est lui qui devait lui suggérer quoi faire, lui proposer une idée. Mais ce qu'il adorait planifier avec elle leurs soirées! & Après tout, il se fichait complètement de ce qu'ils pouvaient faire. Regarder un film, cuisinier, jouer aux jeux vidéos, juste parler, danser, chanter. Tout ça ne l'importait pas'avait pas la moindre importance à ses yeux. Parce qu'en sa présence, tout est bien.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ciara A. Halvarez
all i care about is success
AVATAR : Shay Mitchell
✱ ÂGE : 27
✱ QUARTIER : Sunset District
✱ COLOCATAIRES : mon petit ange
all i care about is success
Jeu 23 Fév - 11:48

C'était vraiment impossible pour moi d'expliquer combien sa bouille m'avait manquée. C'était presque douloureux en faite. Ne pas le voir me rendait nerveuse, irritable aussi. J'avais, je crois, vraiment besoin de lui, de sa présence auprès de moi sans que je sache le pourquoi du comment. Enfin, si, je le savais sûrement au fond de moi, mais je refusais de me l'avouer véritablement. On avait une alchimie, on le savait tout les deux et ensemble, peu importe nos problèmes, on était toujours bien et heureux et on profitait à fond de nos moments ensemble. J'adorais être avec lui, je me sentais bien, vraiment bien quand il était là, près de moi ou quand j'étais dans ses bras, lui me serrant contre son torse doucement. Et puis comment ne pas être attiré par lui, il était si beau, si gentils, si attentionné, et il me connais vraiment bien, anticipais mes réactions quelque fois. Je crois que si je ne l'avais pas dans ma vie, je ne sais pas ce que je ferais. Dès que quelque chose me travailler, que j'avais une décision a prendre, je le consultais pour avoir au moins son avis sur la chose. J'étais là, dans ses bras, son odeur emplissant mes narines. Je me sentis instantanément beaucoup mieux et je le bénissais pour ça. « Oh t’inquiète tout va bien, c’est juste que ça fait des jours, et j’ai envie de passer un peu de temps avec toi. » Je le regardais en fronçant les sourcils. Venait-il juste de me mentir ? Je sentais bien qu'il n'allait pas bien, que quelque chose n'allait pas, je le savais même en l'écoutant au téléphone, alors là, de vive voix et étant en face de moi, il ne pouvait pas me trompée comme ça, et il le savait très bien en plus ! Mais qu'est ce qu'il avait à la fin ? Si il croyait que j'allais rester là a le regarder alors que je sens bien qu'il va pas super bien, finalement il ne me connaissait pas aussi bien. Je savais toujours quand les gens n'allait pas bien, je trouvais toujours quelque chose dans leur voix, leur façon d'être qui me disait qu'il se passait quelque chose, de bien ou de pas bien, je n'avais aucun moyen de savoir mais je me faisais toujours un petite idée.

Tu sais que t'est pas très convainquant .. Minaudais-je en faisant la moue alors que je le regardais. Je sens bien que tu me dit pas tout … C'est vrai que cela fait vraiment longtemps qu'ont s'est pas vu ! Faudra pas que cela se reproduise hein ? Lançais-je en déposant un bisou sur sa joue. J'aime pas quand on se voit pas pendant un moment, j'ai toujours l'impression que quelque chose me manque ou qu'il va arrivé un truc !

Je me détachais a regrets de lui, toujours en l'observant, n'en ayant aucunement l'envie mais bon, j'allais pas faire la sangsue tout la soirée, restais coller contre lui, même si j'en étais vraiment capable, je me sentais tellement bien avec lui, dans ses bras, même si je savais que je n'avais pas le droit de l'être autant. Mais ce soir, je m'en fichais, je voulais juste le voir, passer du temps avec lui et ne plus pensée a ce que pouvait me prendre la tête. Dès que je voyais son visage, son sourire, tout allait mieux, immédiatement, s'en était presque magique je vous jure ! Avec lui la plupart de mes réactions étaient immédiates, irréfléchies, je le faisais par ce que je le voulais , au moment ou je le veux, je ne me gênée de rien, ou de presque rien plutôt, avec lui. Je savais que je pouvais tout lui dire, que jamais il ne me jugerait et c'était la même chose pour lui, je serais là pour lui, toujours. Je le regardais et lui demandais si je lui avais manquée, certes, questions stupide puisqu'il m'avait lui même demander de le rejoindre, c'est donc que je lui demandais bel et bien. « Mouai, j’avoue, un peu. » Un peu ? C'était quoi cette embrouille ? Je ne comprenait vraiment plus rien du tout. Je le regardais, un peu perdue ne sachant plus que faire, que dire tant j'étais surprise de son ton et de ses paroles. Je me doutais bien que cela ne pouvait pas être vrai mais ce l'entendre dire comme çà, par lui en plus, cela faisait vraiment bizarre … Je le regardais, hésitant entre offusquée ou rire. Je levais les yeux au ciel. Et le regardais fixement, à quelques centimètres de lui, de son torse. «Entrons.» Je m'avançais pour rentrer dans l'appartement et me retournais pour voir Damien refermait la porte derrière nous. Je sentais mon cœur battre de plus en plus fort, je n'avais plus le choix, j'allais être avec lui pour le reste de la nuit et cela me plaisait vraiment. Je ne pouvais plus reculé, si jamais je puisse en avoir eu l'envie une seule seconde. Il me prit la main et un frisson incontrôlable parcourra mon dos. Si seulement mon corps ne me rappelais pas que je me sentais attiré par lui, mais non, il ne voulait m'aider a mettre ça de coté pour que je puisse profité de lui. Ma main dans la sienne, il m’entraîna vers son canapé et je m'y installée, tout a coté de lui, comme jouant avec le feu qui ne demander qu'a s'étendre, toujours plus. «Bon, qu'est-ce que tu veux faire?» Je tournais la tête vers lui, le regardant un moment sans bouger, sans parler, juste mes yeux dans les siens. Je ne savais pas ce qu'il avait mais il n'était pas mon Damien. J'avais l'impression d'avoir un quasis inconnu en face de moi et cela me mettait mal a l'aise. Je me rapprochais de lui.

On pourra regarder un film en se goinfrant si tu veux … Proposais-je en le regardant. Mais avant, qui êtes vous et qu'avez vous fait de Damien ? Dis-je en le regardant. Dam' … Tu sais que tu peux tout me dire, jamais je ne te jugerais. Qu'est ce qui te tracasse ? Est ce que j'ai fais quelque chose ? …


Je le regardais, le suppliant des yeux de me dire ce qu'il avait et j'espérais au fond de moi que cela n'avait rien a voir avec moi, et que je pourrais l'aidé a aller mieux, a passée une bonne soirée. C'était ma hantise, que notre amitié soit gâcher par quelque chose, peu importer cette chose. Je sais vraiment pas ce que je ferais si je devais le perdre, comme je sens que je perd Yuri. Je détestais cette ambiance qu'il y avait ce soir, ce n'était pas nous et j'espérais que cela ne le deviendrait pas. Si je le perdais, je ne sais pas ce que je ferais et ce n'était vraiment pas une option.

• • • • • • • • • • • • • • • • • •


DON'T BELIEVE ME JUST WATCH ! lapin hanwi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
 

«I feel on top of the world with you, I want to dance and party tonight. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Bit TV] RETRO GAME TEST Alex Kidd in Miracle World.
» [Bit TV] RETRO GAME TEST Super Mario World.
» World Eaters
» Yu-gi-oh! World Championship 2009
» SMALL WORLD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pursuit of Happiness ::  :: POH V.1 ::  :: RPs autres.-