AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'hésitez pas à inscrire vos persos sur facebook et à nous y rejoindre ! (inscription facultative) ♡


N'oubliez pas de voter et afin de nous faire connaître !


Pour célébrer la nouvelle année, le Maire a organisé un bal masqué. Rejoignez-nous ici pour en savoir plus


Le 6 janvier 2016, le forum a fêté ces 5 ANS ! Bon anniversaire POH


 
 Jordane ★ New Divide
i'll be fine once i'll get it, i'll be good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité
Jeu 9 Fév - 20:13

Charlie Jordane Robberty
I remembered each flash as time began to blur like a startling sign

ft. Evan Rachel Wood





Je m'appelle Charlie mais tout le monde m'appelle Jordane. et j'ai 24 ans ans. Je suis Hétérosexuelle., En couple avec Dieu. et né(e) à Philadelphie en Etats-Unis, le 31 décembre 1986.


★ Maternelle ★ Protectrice ★ Loyale ★ Compréhensive ★ Amoureuse mais ne le dit jamais ★ Sensuelle ★ Fidèle ★ Compréhensive ★ Libre d'esprit

★ Froide ★ Asociale ★ Jalouse ★ Possessive ★ Violente ★ Manipulatrice ★ Sans scrupule




pseudo : Padawan
âge : 21 ans
sexe : Féminin
nationalité : Française
activité : Jamais là. (:
commentaire : C'est la dernière fois que j'refais sa fiche. J'commence à en avoir marre.
avatar : Evan Rachel Wood
groupe : Family (eh oui, on change de groupe pour Jojo l'affreuse)
scénario ou PI : Elle est mon entière propriété dude. Tu la touches, j'te mords.
code du règlement : Destroy ton kill joy


Pour nous aider :
Code:
<span style="font-size:12px"><span style="color:crimson">★ </span><span style="font-family:georgia">EVAN RACHEL WOOD | </span> <span style="font-size:9px;font-family:arial">C. Jordane Robberty</span></span>



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 9 Fév - 20:13


My Story

On se préoccupe trop souvent des apparences mais elles peuvent être trompeuses. Si vous lisez ceci, c'est sûrement que j'aurai enfin eu l'audace de publier mes mémoires (qui deviendra sans doute un best-seller selon moi) ou alors peut-être serais-je morte ? Je n'en ai aucune idée. Je m'appelle Charlie. Charlie Jordane Robberty et je viens de fêter mon vingt-quatrième anniversaire. Le mois dernier. Une grande fête avec tous mes amis. Non... C'est faux. Je n'ai pas fêter mon anniversaire avec mes amis. Je l'ai fêté seule comme tous les ans. Seule avec mon fils. Je ne voulais voir personne en ce jour funeste. Vous aimeriez savoir pourquoi je déteste tant cette date ? Pourquoi je ne veux plus en entendre parler depuis des années maintenant ? C'est bien simple. Laissez moi prendre une plume et vous conter mon histoire. Asseyez-vous je vous dis. Je vais en avoir pour un moment donc autant papoter, prendre un verre, un cendrier et surtout vérifier si mon fils ne trouve pas l'eau de javel trop intéressant.

1986 → 2001

Je suis née dans une famille disloquée. Du côté de mon père, eh bien, tout le monde est mort et du côté de ma mère, ils sont tous tellement soudés qu'elle a préféré m'abandonner avec cet homme sans cœur plutôt que de me prendre avec elle. Je ne saurais ses motivations que plus tard du pourquoi du comment mais quoi qu'il en soit, mon père était un homme dur, froid et sans aucune pitié. Avec ma mère, il n'avait pas eu d'autres enfants. La digne héritière des Robberty, si c'est bien ma veine. Mais voyez-vous si on avait été dans un livre à la Harry Potter disons que mon père était un peu comme... Voldemort. Je suis la fille de Voldemort.

Michael Robberty était un brillant cambrioleur qui tenait ça de son père, qui lui-même tenait ça de son père et je n'ai pas besoin de vous faire un dessin, n'est-ce pas ? Donc, il était tout à fait normal que moi hérite de la même chose. Sauf que je ne voulais pas tenir une arme, je ne voulais pas braquer des bijouteries. Quand j'avais cinq ans, je voulais jouer avec des poupées pas avec des couteaux papillons. Sauf qu'à force de faire du bourrage de crâne, on devient taré. Regardez la fille dans Kick Ass, je suis certaine qu'ils se sont tous inspirés de moi parce que j'étais pareille mais je vous rassure hein, je ne le suis plus. Quoi qu'il en soit, du haut de mes six ans, je savais manier une lame parfaitement et j'accompagnais mon papa chéri et adoré sur les cambriolages. Aveuglés, j’idolâtrais ce mec au plus haut point. J'étais une baby-cambrioleuse. Trop cool non ?

Tout ceci à durer pendant quinze ans. A l'âge de quatorze ans, j'ai fait mon propre cambriolage, toute seule comme une grande et je m'en suis plutôt bien sortie pour une bleue. Bon, mon père ne m'a tapé gentiment sur la tête, ni félicité. Je me suis faite enguirlander. Mais voilà, tout a basculé le jour de mon quinzième anniversaire. En effet, je rentrais doucement à la maison après une journée de lycée (oui, oui, je ne suis pas illettrée, j'ai eu mon bac comme tout le monde et je suis même allée à la fac.) donc où en étais-je ? Ah oui, je rentrais chez moi après l'école quand j'ai entendu des voix. Des éclats de voix même. Sans réfléchir, je me suis cachée. C'était la procédure et j'ai attendu, attendu quand tout d'un coup. PAN. Un coup de feu. Je suis restée sans voix, les larmes me sont montées aux yeux et j'ai attendu que la maison soit silencieuse. Mon père était là, allongé au milieu du salon, avec un autre gars... Raides morts. Je n'avais jamais vu de cadavres de ma vie. Mais je savais comment faire. Il m'avait toujours préparé à cette éventualité. J'ai composé le numéro d'un de ses amis qui est venu et m'a aidé à me débarrasser du corps. Puis, je suis retournée dans la maison où j'ai attrapé les affaires de mon père quand quelque chose tomba à terre. Un carnet. Le fameux death note les mecs. Non, je plaisante. Bref, je l'ai ouvert. Ô Pandore pourquoi as-tu ouvert cette boite ? Avant de voir des adresses, des noms, des croix, des numéros sans rien piger. Je n'étais pas encore formée pour ça. Ce n'est que plus tard que je compris à quoi tout ça servait. Mais une seule chose m'a frappée. Deux mots.
San Francisco.

2001 → 2006

San Francisco était un nouveau départ pour moi. J'en ai profité pour changer d'identité. J'étais trop fichée à Philadelphie sous mon vrai nom donc j'ai pris un pseudonyme. Jordane Charlie Iver. Mon cousin s'appelait bien Iver et je suis allée créchée chez lui quelques temps. J'aime beaucoup Clyde, il est cependant un peu jeune, vous ne trouvez pas ? Bref, on s'entendait bien. Son frère était quelqu'un de gentil aussi mais un peu stupide le garçon. Enfin, ce ne sont que des gosses et c'est ce que je me dis. J'allais au lycée (encore et toujours) j'ai eu mon diplôme en ne sortant pas major de la promo. J'étais plus connue pour autres choses. « L'asociale aux cheveux noirs. » Bande de connards. Quoi qu'il en soit, je n'avais pas envie de me faire des amis. Ce n'est qu'alors que j'étais en stage au zoo (je devais voler quelque chose là-bas, je tiens à le signaler) que je suis tombée sur la personne qui allait me sauver la vie. Je venais d'avoir seize ans et il était plus jeune que moi. Robbyn. Un peu paumée, un peu bizarre. Je ne sais pas quel transfert il a fait ce sale gosse mais il s'est en quelque sorte entiché de moi. Mais je ne voulais pas moi. Non pas que j'en avais rien à faire de lui, ne vous méprenez pas. Il compte encore beaucoup pour moi. Mais voilà. Bref, je l'aime bien le petit Robbyn et un jour sous le coup de l'alcool, on a couché ensembles. J'ai perdu ma virginité avec lui et je ne sais pas si c'est pour ça qu'il compte toujours autant pour moi mais c'est le cas. Il compte toujours énormément pour moi.

Les années ont suivi et je l'ai évité autant que possible. J'avais du mal. J'ai rompu tout contact avec lui. Mais il faut dire qu'avec mon activité extra-scolaire ce n'était pas toujours facile. J'ai enfin compris ce qu'était les chiffres, les numéros, les noms et les adresses. Mon père était un cambrioleur professionnel. Alors si vous ne voyez pas ce que c'est, je vous explique. C'est un cambrioleur qui vole pour l'argent et non pour faire chier. En somme, je trouve que cette profession devrait être légalisée. Donc, on trouve le numéro, on l'appelle en lui disant quoi voler, il vous file un numéro de compte en Suisse et hop, le virement est fait dès réception de l'objet. Avec Papa, nous n'avions qu'une seule règle. On ne tue pas. Jamais, never. Et je n'ai jamais eu à le faire. Jamais, jamais. Alors, je suis partie aux quatre coins du globe après mon bac pour faire des cambriolages, apprendre à parler des nouvelles langues etc. Jusqu'au jour où je l'ai rencontré.
Damon.

2006 → 2007

Un an. Ce n'est pas si long. Il était blond, musicien, extrêmement beau et aussi froid et manipulateur que moi. On s'était bien trouvés tous les deux. Je ne lui ai jamais dit ce que je faisais dans la vie. Je n'en avais pas envie. Je ne trouvais pas ça bien de partager les secrets et je pense que c'est ce qui nous a rongé de l'intérieur. Tous mes secrets. Je partais pendant des jours sans rien lui dire et je revenais comme une fleur pensant me faire pardonner. Mais tout est entièrement ma faute. Je l'aimais, c'est vrai. Il m'a appris à aimer et je suis ravie qu'il se soit trouvé quelqu'un de bien mieux que moi même si au début, j'ai plus pété une pile qu'autre chose. Mais voilà quand il s'est avancé pour me dire « C'est fini » J'ai pu sentir mon cœur se briser en mille morceaux comme si il me l'avait volé, piétiné avec ses converses et je l'ai regardé droit dans les yeux avant de partir. Et je lui ai tourné le dos. Comme si je ne l'avais pas déjà assez fait.

Le soir-même, ma vie prit un virage décisif



Revenir en haut Aller en bas
 

Jordane ★ New Divide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pursuit of Happiness ::  :: POH V.1 ::  :: 
PERSONNAGES
 :: Fiches de présentation.
-