AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'hésitez pas à inscrire vos persos sur facebook et à nous y rejoindre ! (inscription facultative) ♡


N'oubliez pas de voter et afin de nous faire connaître !


Pour célébrer la nouvelle année, le Maire a organisé un bal masqué. Rejoignez-nous ici pour en savoir plus


Le 6 janvier 2016, le forum a fêté ces 5 ANS ! Bon anniversaire POH


 
 Dis moi pourquoi j'existerais si tu n'existais pas ?
i'll be fine once i'll get it, i'll be good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité
Sam 21 Jan - 21:44



Je me souviens encore de cette matinée comme si c'était hier. Ma rencontre avec Lucan Baxter. Un tellement beau garçon que putain je crois bien que je suis en train d'en tomber amoureuse ! Je relevais ma tête pour regarder le joli ciel bleu azur, parsemé de quelques nuages. Je souris à l'univers. Cette rencontre avait été une rencontre magnifique et magique que je ne regretterai sans doute jamais d'avoir fait ! Nous nous sommes rencontré pour.. un gobelet ! J'étais hors de moi, lui aussi et finalement, après nos disputes variées, nous nous sommes supers bien entendus et donner nos numéros de portable. C'est ainsi que je l'avais contacté aujourd'hui, journée libre pour moi. Il me manquait déjà ! Oh lala ! Je deviens vraiment une fille incontrôlable en émotions mais je me rassure au fait que je ne suis pas la seule à agir ainsi vis à vis des garçons...

Je marchais droit devant moi, plongée dans mes pensées. Nous avions rendez vous à 14 heures 30 et il était déjà 14 heures 20. J'avais un bon bout de chemin à faire jusqu'au grand parc de San Fransisco et le temps me manquait. Lucan allait m'attender mais le connaissant, il ne m'en voudrait pas et m'excuserait. Je me mis à courir apercevant l'arrêt de bus à quelques pas. J'attrapais le bus au dernier moment, ce qui serait un grand gain de temps pour moi et m'assie à l'arrière. J'arrivais un quart d'heure plus tard au lieu de rendez-vous.

Il était là, un grand sourire aux lèvres, me regardant courir vers lui. Je souris à mon tour. C'était comme dans un rêve. C'est alors que je voulais le serrer dans mes bras que je me retins pour paraître en fille bien élevée. Je lui fis la bise, un grand sourire et lui demanda de ses nouvelles.

« Tu m'as manqué et ça ne fait qu'une semaine que nous nous sommes vus ! Comment vas tu mon cher ami ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 22 Jan - 14:54



Elle m'avait appelé. J'avais rendez-vous au Golden Gate Park avec Dalila, elle m'avait appelé. Non pas que j'en revenais pas, mais à vrai dire c'est en général au garçon d'appeler la fille non ? Bon, peut-être pas dans le genre de relation qu'on a, à vrai dire la règle du rappel masculin ne vaut qu'une fois qu'on a couché avec la fille. Mon vrai trouble vient donc du fait que je pensais en effet appeler ma nouvelle amie d'ici peu, et qu'elle m'avait pris de court en m'appelant bien avant les quelques jours que j'avais décidé de nous laisser ! C'était un signe qui ne trompais pas, et j'étais fou de joie à l'idée de cette nouvelle rencontre.

Sans surprise, je fut le premier au lieu de rendez-vous, mais ça ne m'inquiéta pas plus que ça. Je voyais mal Dalila me poser un lapin, sauf si elle prenait peur. Mais dans tous les cas j'étais confiant, et puis de toute façon rares sont les filles à l'heure quelque part. Mais je peux parler moi, j'étais tout le temps en retard à mes propres rancards ces dernières années, ce n'est que depuis quelques mois, depuis que je reprends ma vie en mains, que je veille à me pointer à l'heure là où on m'attend.

Je la remarque aussitôt qu'elle entre dans mon champ de vision. Elle cours, et sa chevelure agitée capte et décuple les rayons du soleil si bien qu'on croirait sa tête auréolée d'un halo. Je sens un immense sourire naître sur mes lèvres, cette fille est vraiment unique ! Elle arrive à moi et avant même qu'elle ne m'avoue que je lui ai manqué, moi je redécouvre tout ce qui m'a manqué chez elle : ses grands yeux tellement expressifs et brillants lorsqu'ils se posent sur moi, son sourire renversant et sa bouche parfaitement dessinée, à en tomber par terre, les fossettes irrésistibles qui marquent ses joues lorsqu'elle souris, ... A vrai dire tout ! Tout m'a manqué chez cette fille ! Elle est tellement pétillante !

-Je suis très content de te revoir Dalila, et je vais bien merci ! Enfin, si on prend en considération que je suis resté bloqué des heures dans un ascenseur en compagnie de ma toute première petite amie pas revue depuis des siècles. C'était pendant la coupure de courant. Tu n'en a pas souffert toi ? Ça a vraiment paralysé toute la ville. Je crois que je suis encore un peu traumatisé, ris-je en l'invitant à marcher avec moi le long des chemins baignés de soleil qui sillonnent le parc.

-Toi tu m'as l'air d'aller très bien, je te trouve rayonnante. Rajoutais-je en tournant la tête vers elle pour l'observer encore selon mon envie. Je me force ensuite à me taire pour lui laisser le loisir d'en placer une, c'est comme ça quand je suis content, je parle trop !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 23 Jan - 18:22



Rien qu'en revoyant son visage, le sourire me venait automatiquement sur mon sourire. Lui, une merveilleuse rencontre. C'est vrai, pourquoi l'avais-je appelé ? En temps normal, c'est aux garçons d'appeller leur amie. Mais j'avais envie de faire dans l'original et il faut avouer qu'il me manquait au bout de deux jours tout particulièrement !

Son visage aussi est heureux. Un beau visage joyeux, amical et sincère et c'est sûrement cette franchise que je peux lire sur son regard qui me fait légèrement rougir et baisser les yeux à mes pieds.

« Ah oui, la coupure de courant. Oh lala, ça doit être horrible pour toi ! J'ai une grande phobie des ascenseurs depuis mon enfance pareil, j'étais restée bloquée quelques heures dedans seule genre vers mes dix ans... Je te laisse imaginer.. Non, je n'ai pas été dérangé. J'allais rendre visite à ma famille par chance cela tomber juste le jour de la coupure de courant ! »

Il se mit à rire et m'invita à marcher à ses côtés sur le chemin. Il ajoute, amusé que j'ai l'air radieuse, normal, je suis hyper contente de le voir ! Et c'est vrai que ce soleil me met de très très bonne humeur.

« Je t'aime beaucoup, c'est pour ça. Ce n'est pas qu'une impression ! Mais si je ne me trompes pas, toi, tu es aussi content que moi que l'on se retrouve ! »

Je glisse mes doigts entre les siens, arrête de marcher et plonge mon regard brun dans ses beaux yeux marrons. Je lui souris, c'est très agréable de se sentir en confiance avec un homme dont tu viens juste de faire connaissance !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 23 Jan - 19:57




Je hoche la tête, je suis tout à fait d'accord avec ses mots et peut-être encore plus avec ses petits doigts tout fin qui viennent se glisser entre les miens. Je lui souris et les serre doucement entre les miens comme si j'avais peur de les briser.

-C'est que le temps m'a parut long depuis l'autre jour au bar, tu m'as percé à jour ! Lui dis-je avec un clin d’œil.

La vérité est que ces derniers temps dans ma vie j'ai collectionné les jours noirs et les accrocs avec les personnes, y compris mes proches. Dalila est arrivé en plein dedans et malgré mon état d'esprit peu avenant, elle est parvenue à se frayer un chemin direct vers mon cœur. Cette fille est, je crois, mon rayon de soleil. Je baisse le regard sur elle et la regarde dans le fond des yeux, j'adore ses yeux. Mais je l'ai déjà dis je crois, ils sont immenses, doux et pétillants à la fois, très expressifs en tout cas.

Je penche légèrement la tête sur le côté tout en l'observant et joue avec ses doigts. Enfin, je craque et me décide à déposer un chaste baiser sur son front de princesse. J'enroule ensuite mon bras autour de ses épaules sans relâcher sa petite main qu'elle m'a après tout donné, et l'entraine marcher sur un carré de pelouse où des gens s'amusent et piquent un somme. Il y a ce gamin surexcité qui cours sans regarder où il va pour rattraper son frizbee, soudain il bondit en l'air et j'arrête Dalila juste à temps avant qu'il nous percute. Le môme vole et s'écrase sur le ventre d'une personne obèse qui s'était endormie là. L'homme sors de son sommeil avec les yeux exorbités et le souffle coupé, le gamin est lui tétanisé. J'éclate de rire et me cache dans les cheveux de Dalila en nous éloignant des deux comiques.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 9 Fév - 16:28





J'avais faillit sursauter mais je m'étais reprise à temps; après tout je n'avais jamais eu de vraies expériences durables en matière de garçons mais c'est vrai qu'en matière de séduction, il faut l'avouer j'étais pas mal ! Rien qu'à voir les paroles de Lucan, je l'avais déjà flatté et il était déjà raide dingue de moi alors que ce n'était seulement la deuxième fois que nous nous voyions. Mais bon, je n'allais pas me plaindre, n'allez pas imaginer de ces sottises !

D'un côté, comment ne pas résister à un si beau gosse ? C'est vrai ! Il a tout pour le plaire, le caractère séducteur et drôle à la fois sans être brute comme la plupart, niveau physique il est parfait ! Bref, le mec idéal ! Mais il faut voir plus loin que cela, pour ma part, j'avais confiance en moi, je savais que ce que j'étais en train de faire était une exellente chose, et j'étais certaine de ne pas me tromper ! Quite à dire, tant mieux !

C'est là que tout a changé. Il a penché sa tête vers la mienne, sur le coup j'ai vraiment cru qu'il allait m'embrasser ! Au lieu de cela, il m'a déposer un baiser sur le front, pour tout avouer, j'ai plutôt pas mal apprécier, mais timide comme je suis, je ne suis pas prête de lui rendre, rester méfiante avant tout est la clef du jeu. Lucan finit par passer son bras autour de mon cour, tout en tenant ma main et m'entraîne marcher un peu plus loin à l'ombre des arbres. Je lui souris, sincèrement et gentiment. Je regardais le ciel, et ses oiseaux majestueux en train de voler quand je sentis quelque chose m'obligeant à m'arrêter. Je fixa droit dans les yeux mon ami et comprit. Un gosse très énervé jouant avec un frizbee allait me percuter. Au final, le gamin s'étale de tout son long sur un gros endormi là. J'éclata de rire, sans gêne, tandis que Lucan se cachait dans mes cheveux. Relevant ma tête brutalement et sans le vouloir je frôle les lèves de mon ami.

« Mouahaha ! Quel pas doué ce gamin, tu vois, ils sont pas du tout comme lui, ceux que je garde ! Et excuse moi pour le coup de boul, je voulais pas ! »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 17 Fév - 22:08




J'avais bien cru voir une once de trouble dans le regard de Dalila lorsque je me suis penché sur elle pour embrasser chastement son front. Peut-être qu'elle s'attendait à plus, pourtant je me souviens encore très bien d'elle me disant "c'est trop tôt, beaucoup trop tôt" lors de notre première rencontre, et moi répondre de la même manière que c'était trop tôt pour moi également, on avait donc besoin de temps tous les deux. On en a toujours besoin je crois, mais je suis juste absolument fan de la complicité nouvelle qui se créée entre nous au fil de cette amitié amoureuse inédite pour moi.

Le trouble que j'avais du voir chez Dalila donc revient juste après qu'elle est effleuré mes lèvres, elle ne l'a pas fait exprès, elle a même faillit me mettre un coup de boule comme elle dit. C'est bien ça donc, amitié amoureuse, car de simples gestes, anodins, nous retiennent et nous troublent. C'est agréable cette petite sensation piquante et ce moment, lorsqu'on retient nos souffles et qu'on réalise que un centimètre plus en avant, plus à droite, ou plus à gauche, il aurait pu y avoir quelque chose. Je hoche la tête et souris en la chahutant un peu par les épaules. Nous reprenons notre marche.

-Une chance que les gamins dont tu t'occupent soit et plus calmes et plus intelligents que celui là ! Je me ferais vraiment du souci pour toi sinon ! Confiais-je, la plaignant déjà naturellement pour son métier au contacte de enfants que je ne supporte pas de voir en peinture pour ma part, surtout toute une classe !



Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut Aller en bas
 

Dis moi pourquoi j'existerais si tu n'existais pas ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dis moi pourquoi j'existerais si tu n'existais pas ?
» Le pack médiéval : pourquoi je ne l'ai pas ?
» Pourquoi avoir choisit les ogres ?
» Pourquoi aimez-vous Touhou ?
» Pourquoi modérer alors que tout va bien?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pursuit of Happiness ::  :: POH V.1 ::  :: RPs autres.-