AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'hésitez pas à inscrire vos persos sur facebook et à nous y rejoindre ! (inscription facultative) ♡


N'oubliez pas de voter et afin de nous faire connaître !


Pour célébrer la nouvelle année, le Maire a organisé un bal masqué. Rejoignez-nous ici pour en savoir plus


Le 6 janvier 2016, le forum a fêté ces 5 ANS ! Bon anniversaire POH


 
 Go back to memories. [hot]
i'll be fine once i'll get it, i'll be good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Invité
Invité
Mer 18 Jan - 0:04

    J’avais couché avec Alekseï. Enfin, j’avais recouché avec lui après deux ans d’absence. Et je m’en rappelais pas du tout, je n’en avais presque aucun souvenir là. Tout ce que je voyais, c’était Alekseï complètement nu, comme un ver. Je lui avais balancé ses vêtements à la figure, sans prendre la peine d’y aller doucement. Parce que oui, je voulais qu’il se réveille, oui je voulais voir sa réaction quand il allait comprendre ce qu’on avait fait. A moins qu’il le savait déjà. A moins qu’il ait été sobre lui. J’attendais qu’il se lève, croisant les bras et le fixant d’un regard froid. Je n’étais pas méchante, je n’arrivais pas à l’être vraiment. Mais là, c’était plutôt la panique qui se lisait dans mes yeux. Je m’en voulais d’avoir fait cette connerie. Vraiment. Enfin, il daigna se réveiller. Et vu sa tête, je crois qu’il avait bu autant que moi. Ouais, c’était la merde. Comme il disait. C’était vraiment la grosse merde. Je le regardais, la mine abattue. Je l’observais se relever, puis instinctivement je descendis mes yeux sur son torse. Des griffures gisaient le long de ce dernier. Je me mordais la joue intérieure. Merde, ça me revenait. Je me revoyais lui faire ça. Je secouais ma tête pour enlever ces images de ma tête et me concentrer sur ce qu’il me disait. Ah, il était désolé.

    « Tu es désolé? Ah bah ça, tu peux l’être! Franchement, mais… ARG! »

    Je lançais ce dernier son, comme un cri, un appel de détresse. Ouais, j’étais paniquée. Furieuse et paniquée. Je n’arrêtais pas de penser à Kyler et aux répercussions qu’il y allait y avoir. Je portais mes mains sur mes cheveux, comme si j’étais prête à les arracher. Ma tête me faisait un mal de chien, et je sentais mes yeux me piquer. Non, il ne fallait pas que je craque. Bon sang, j’étais enceinte en plus! C’était la merde. Je me retournais vers lui, l’observant un moment puis ajoutant :

    « Merci beaucoup Alekseï, merci vraiment. »

    Avant de me retourner et de sortir de ma chambre en claquant la porte derrière moi. Je sentis une larme couler sur ma joue, alors que j’allais dans la cuisine me chercher un doliprane. Je le prenais, puis je m’asseyais sur une chaise, portant mes mains sur mon visage, le laissant tomber.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 18 Jan - 0:32

Je ne saurais pas trop dire ce que je lisais dans les yeux de Tamara, là. Un mélange de colère et de panique totale sans doute, mais avec ma gueule de bois, mes déductions étaient légèrement bancales. En tout cas, elle me fusillait du regard et s'était enfermée dans une colère froide le temps que je réalise ce qu'on avait fait, elle et moi. J'avais recouché avec Tamara. Il y a un mois, si j'avais eu cette pensée, j'aurais eu la banane. Mais là, je m'en voulais terriblement, ça n'aurait jamais du arriver et j'en souffrais plus que je m'en réjouissais. Parce que je ne m'en réjouissais pas du tout, en fait. Non seulement c'était arrivé quand nous étions ivres, mais en plus ça allait avoir des répercussions sur son couple ; et puis elle était enceinte. Et puis je savais de quoi Kyler était capable pour adultère. Là, je me sentis vraiment mal, mon ventre se tordit et mes lèvres avaient un goût amer. Je ne bronchai pas quand Tamara s'énerva sur moi, me disant que je faisais bien d'être désolé et me remerciant pour ce qui était arrivé avant de claquer la porte, me laissant seul dans la chambre avec le bruit du claquement qui résonnait dans ma tête et me fit terriblement mal au crâne. Que pouvais-je faire ? Je l'avais invitée à boire un coup, si nous n'avions pas abusé sur l'alcool, ce ne serait jamais arrivé. Si je ne l'avais pas invitée, ça ne serait jamais arrivé. Donc, j'étais le coupable de l'histoire, CQFD.


Je me hissai péniblement hors du lit, envahi par de sombres pensées. Mais ma culpabilité était un bien petit fardeau en comparaison avec le mal-être presque palpable de Tamara tant il était fort. Je me rhabillai, songeant à la douche bien froide que je prendrais dès que je serais de retour chez moi qui calmerait ma migraine et me remettrait sans doute les idées en place. Une fois habillé, je me rendis dans la salle de bain et m'aspergeai le visage d'eau fraîche, c'était toujours ça de pris, avant de retourner dans le salon pour faire face à Tamara une nouvelle fois. Elle n'y était pas. Je ne pouvais décemment pas la laisser dans cet état, même si je n'avais pas la moindre idée de ce que je pouvais faire pour l'aider. Au moins j'étais de nouveau vêtu, c'était un bon point pour repartir du bon pied. Je regagnai la cuisine et l'y trouvai, ne bronchant pas, bien que la voir dans cet état me fasse atrocement mal au coeur. Je n'avais qu'une envie, la serrer dans mes bras, lui faire oublier ce qu'il s'était passé, mais le moindre contact entre nous ne ferait sûrement qu’aggraver les choses. Je m'assis donc face à elle me passant une main dans les cheveux en soupirant.


« Ecoute Tam... On avait bu, on savait pas ce qu'on faisait. Tu sais aussi bien que moi que si on était restés sobres, ça serait jamais arrivé... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 21 Jan - 14:28

    Il me fallait décompresser, mes muscles étaient tendus et je n’arrêtais pas de penser aux conséquences de notre acte. Pourquoi je ne l’avais pas repoussé? J’avais tellement été saoule à ce point? Et à quoi avais-je pensé en buvant? Et le bébé que je portais? Déjà que j’avais terriblement mal à la tête à cause de cette foutue boisson, le nombre de questions et de reproches qui tournaient dans ma tête ne faisaient qu’aggraver mon cas. Mes yeux me piquaient. Je n’aurais su définir si cela faisait parti de la douleur que je ressentais, ou au contraire du mal être qui m’accablait en ce moment. Pourquoi j’avais fait ça… Je m’en voulais tellement. Mais tellement… J’aurais voulu retourner en arrière, et ne pas avoir à subir ça. Je n’arrêtais pas de penser à Kyler et à ce qu’il dirait… Ca y’est, une larme coulait sur ma joue. Qu’est-ce que je me sentais conne putain. Tout le monde avait eu raison sur mon cas, j’étais une vraie gamine, une grosse inconsciente. Je ne méritais rien.

    Alors que j’avais la tête toujours baissée, je sentis Alekseï s’installer devant moi. Automatiquement, je relevais mes yeux vers lui, essuyant au passage une larme qui glissait toujours sur ma joue. Je le regardais sans broncher, tandis qu’il déballait son truc. Mais je ne pouvais pas rester en silence. Il était aussi en tord. Il savait que j’étais enceinte et que j’avais quelqu’un, merde! C’est lui qui avait commencé à m’embrasser! C’était la seule partie qui me revenait à l’esprit, mis à part les griffures.

    « Oui mais c’est arrivé Aleks! C’est fait! On ne peut plus rien y faire, c’est fini. »

    Je sortais cette phrase en un souffle. Je tremblais presque de la colère et de la panique que je ressentais. Je n’arrivais pas à me contrôler. Je fis un effort pour respirer calmement en regardant ailleurs, reprendre mon souffle. Mes doigts passèrent une nouvelle fois dans le coin de mon œil où des larmes voulaient s’en échapper. Je tournais à nouveau le regard sur le jeune homme, ma vision devenant de plus en plus floue puis je finis par ajouter :

    « Va t’en Aleks. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 21 Jan - 14:58

A quoi est-ce que je m'étais attendu ? A vrai dire, je ne savais pas trop. Je pouvais comprendre qu'elle soit énervée, elle avait toutes les raisons de l'être, mais ça n'en était pas forcément agréable et je me sentais frustré de la voir ainsi me crier dessus. Pourtant je ne disais rien, je savais que j'étais en tort et que tout ce que je pourrais dire ne ferait qu'aggraver mon cas. Alors qu'elle détournait les yeux, je fixai la table en me mordillant la langue. Coucher avec son ex ou comment détruire complètement une potentielle relation amicale suite à des retrouvailles pour le moins ratées. On avait vraiment tout foiré, Tamara et moi, repartir du bon pied semblait vraiment impossible entre elle et moi, comme si plus rien n'était compatible et que peu importe ce que l'on faisait ou disait, la situation tournait à la catastrophe.


Je relevai les yeux vers elle alors qu'elle me disait de m'en aller. Je savais que c'était vraiment ce qu'elle souhaitait. Je l'observai un court moment, mon coeur se serrant en la voyant pleurer mais je finis par me lever en silence, lui tourner le dos et sortir de la cuisine sans un mot. Je balayai la pièce du regard pour vérifier que je n'avais rien oublié, tapotant mes poches pour vérifier que j'avais bien mon portable et mes clés. J'avais tout. Je pris ma veste et l'enfilai en sortant, refermant la porte derrière moi. Et puis, je me sentis exploser, et sans trop réfléchir, je donnai un violent coup de pied dans la rambarde avant de descendre les poings fermés et la mâchoire contractée. Je sortis de l'immeuble en poussant violemment la porte d'entrée et me réfugiai dans ma voiture, prêt à rentrer chez moi. Putain. Monde de merde.
Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut Aller en bas
 

Go back to memories. [hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» GayZor support'sitoire // Come back
» 2010 Michael J.Fox Back to the Future spécial 25 ans !
» Chicago Bulls ... are back to business
» *Back to the ruins par tifil
» cherche code Bubble Memories svp?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pursuit of Happiness ::  :: POH V.1 ::  :: RPs autres.-