AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'hésitez pas à inscrire vos persos sur facebook et à nous y rejoindre ! (inscription facultative) ♡


N'oubliez pas de voter et afin de nous faire connaître !


Pour célébrer la nouvelle année, le Maire a organisé un bal masqué. Rejoignez-nous ici pour en savoir plus


Le 6 janvier 2016, le forum a fêté ces 5 ANS ! Bon anniversaire POH


 
 Hey Dad ... it's me. [K&Y]
i'll be fine once i'll get it, i'll be good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité
Sam 7 Jan - 5:12




9 janvier enfin ! Pas que je n’étais pas heureux de notre petit séjour en famille dans le Montana, mais la ça commençait à faire long et j’avais vachement hâte de rentrer pour pouvoir aller passer mes deux dernières semaines de ‘’ célibat ‘’ avec Keep. Eh oui, dire que j’avais réussi à convaincre Robbyn de devancer le mariage de trois semaines, tout ça parce que j’avais hâte de pourvoir dire à tout le monde qu’il était mien. Égoïste peut-être, mais j’étais du genre possessif dans mon genre et j’aimais bien faire en sorte que tout soit clair pour tout le monde. Robb était MON mec, chose que toute la ville de San Francisco devait déjà savoir, mais bon. On n’est jamais trop sûr en affaire comme on dit.

Le moment venu, nous nous rendîmes à l’aéroport pour prendre notre vol comme prévu, et c’est à ce moment qu’on nous appris que la ville de San Francisco était plongé dans le noir total depuis deux jours maintenant. Génial. Nous qui avions hâte de retrouver la civilisation … on l’avait dans l’os. Du coup nous nous retrouvions coincés ici, sans endroit ou passé la nuit au cas où ne trouvions pas une solution … mais bon impatient que j’étais, j’entrainai ma petite famille jusqu’à la sortie de l’aéroport et fit signe au premier taxi qui passait par là. Je savais que ça allait nous coûter une fortune tout ça, mais j’étais déterminer à rentrer chez moi pour aller rejoindre Keenan qui avait pris la peine de faire une aller/ retour, juste pour pouvoir m’accueillir. Déjà que je me sentais mal d’arriver chez lui comme ça, je n’étais pas pour le faire faux bon en plus…

Le trajet fût long et pénible … ce qui me permit de réfléchir un peu. Je repensais à cette fameuse rencontre avec l’homme que j’appelais papa maintenant. Keep. Un homme tellement merveilleux. Je regrettais de ne pas avoir fait sa connaissance avant, mais tout compte fait, c’était peut-être mieux comme ça. Entre nous il y avait cette complicité … cette chose que je n’avais jamais réussi à avoir avec mon propre père et je dois avouer que ça me perturbais un peu. J’ignorais tout de la façon dont je devais me comporter avec lui. Quoi dire ou ne pas dire, quoi faire ou pas … J’ai toujours été un mec proche de ses émotions et qui ne se retenais pas pour témoigner son affection envers une personne, mais si je le faisais avec lui, est-ce qu’il allait mal le prendre ? Et Sonic lui ? Mon dieu tout ça était bien trop compliquer.

Nous finîmes par arriver à notre appartement quelques bonnes heures plus tard, suite à quoi j’accompagnai Robbyn et Mélo en haut avant de leur faire mes au revoir le cœur gros … Robbyn allait me manquer putain j’ignore si j’allais être capable de tenir le coup loin de lui, mais c’était pour notre ‘’bien ‘’ tout ça. Je repartis donc, valise à la main avec le même taxi qui nous avait emmenés jusqu’ici, en direction de chez mon hôte. J’avais la chienne, je tremblais, mon cœur battait la chamaille. Bordel c’était plus qu’effrayant comme situation. Moi qui était gêné de nature… je n’avais qu’une envie; c’était de rebrousser chemin sur le champ, mais il était trop tard … nous étions arrivés. Le chauffeur sorti le premier de la bagnole alors que moi je restais là, accrocher à mon banc comme un pauvre con ! Il fallait vraiment que je me calme. Je pris donc quelques minutes pour respirer, puis fini par sortir de là avant d’agripper ma valise et foncer tête première vers l’adresse indiquée sur mon bout de papier. Une fois devant la porte, je frappai doucement et attendit sagement qu’on vienne m’ouvrir.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 7 Jan - 18:25



Mon cerveau semble refuser de capter l'information de se lever. Bon en même temps je n'ai pas l'obligation de le faire... J'ouvre les yeux difficilement en les refermant et baillant. Un demi tour sous la couette et je rencontre son bras et son visage, je me stoppe dans mon geste pour ne pas l'écraser, il me tuerait pour ça. oui Dude je suis là ... Ah ba il est déjà réveillé au moins ce n'est pas moi qui l'est tiré des bras de Morphée, sa voix est trop éveillée pour qu'il vienne d'ouvrir les yeux à l'instant. Un "désolé" à moitié réveillé sort de mes lèvres, désolé pour le "coup" parce que du reste j'avais pas oublié qu'il était là... juste que d'habitude il dort plus éloigné quand c'est le matin... Passons... Je m'étire en me retournant entièrement face à lui , avant de lui sourire légèrement refermant les yeux. Aujourd'hui aucune réunion importante, aucun rendez-vous... et Lunhabee a annulé notre rencontre à N-Y... donc rien à faire de la journée... Juste trainé, encore quelques heures, bien que dehors le luminosité me montre que la journée est bien avancée. Et Yuri arrive en fin de journée ! Merde quelle heure est-il ? Je me penche vers la table derrière Sonic tandis que je sens ses mains sur ma peau, non pas maintenant. le réveil indique écran noir évidement, comme depuis la coupure quoi. Et mon téléphone portable est coupé pour économiser au plus la batterie si un jour j'ai besoin d'une urgence. Alors je me lève attrapant un bas en même temps et l'enfilant sous une protestation de l'homme des cavernes qui est toujours sous les couvertures. Je traverse le couloir arrivant au salon pour regarder l'horloge mural qui fonctionne heureusement qu'à pile.

Sonic tu dois te casser ! Je reviens dans la chambre en pasant uen main dans mes cheveux attrapant mes affaires une à une. Tard. Trop tard pour que je puisse dire qu'on est encore dans la journée. Et voila, la problème avec Sonic c'est que parfois à ne pas dormir de la nuit... on finit par planter nos journées. Sa pauvre voisine doit galérer avec les deux gosses... Passons, Yuri arrive dans peu de temps et je ne tiens pas à ce que Sonic soit là. Ouai je sais très bien que si Sonic fera des efforts, son côté froid va ... refroidir Yuri. [...] Alors que Sonic peste et râle en me disant qu'il a l'impression d'être un plan d'un soir, et que Yuri fait **** et que *** bref, je finis par refermer la porte avec un sourire aux lèvres, reposé de mon sommeil au moins. Je m'étire et m'aperçois que la maison est fraiche et lavée encore plus que d'habitude, ça sent l'arrivée de Yuri jusqu'au comportement de la domestique.
Après quelques minutes la sonnerie d'entrée retentit et je me dirige vers la porte en finissant d'enfiler mon pull, frais et lavé. J'ouvre la porte sur Yuri. Contrairement aux Thompson t'es plus que ponctuel ! Je lance avec un sourire, ravit réellement ravit de le voir ici, qu'il vienne passer son séjour ici...


quant on s'appelle keep... on oublit de regarder sa boîte mp pour voir que le sujet qu'on attend depuis la journée... est là depuis la nuit même --' réponse nulle désolé...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 7 Jan - 21:39




J’ignore pourquoi j’étais stressé comme ça. Pourtant je savais que je n’avais pas à m’en faire avec Keenan, il m’avait rassuré dès la première seconde. Il m’avait fait comprendre que je n’avais rien à lui prouvé en ce qui concerne ma relation avec Robbyn, qu’au contraire il était ravi que son ‘’ fiston ‘’ ait trouvé un mec comme moi. Voilà qui était rassurant, mais c’était plus fort que moi … comme il était en couple avec ce casse-noisette de Thompson senior je me sentais obliger de faire mes preuve malgré tout. Mes mains étaient moites, j’avais chaud et pour le coup je me trouvais vraiment stupide d’être venu ici après l’avoir vu qu’une seule et unique fois dans ma vie. Je voulais retrouver mon mec, ma fille … l’embrasser dormir avec lui, retrouver ma zone de confort dans un sens. Sur Facebook c’était facile de communiquer, mais en face c’était autre chose. Je pensais que j’allais être capable de passer par-dessus cette barrière, faire abstraction à sa relation avec Sonic pour me concentrer que sur notre truc à nous … mais j’en étais incapable apparemment. Du moins pour l’instant. Peut-être que ces deux semaines à passer avec lui allait changer ma façon de voir les choses, je l’espérais parce que j’en avais vraiment marre de bloquer à cause de Sonic. Je n’ai absolument rien contre cet homme, au contraire je l’admire, mais c’est fou ce qu’il me fait peur et moi qui veut simplement être parfait pour tout le monde. Ça me blessait par moment et ça devenait dévalorisant plus qu’autre chose cette histoire. Limite j’en faisais presqu’une obsession. Enfin bref …

Je fini par glisser une main dans mes cheveux avant de m’assurer que ma chemise soit bien boutonnée et que mon apparence général soit ok. Je ne voulais pas avoir l’air d’un p’tit salopard de fond de ruelle devant lui et ce même si j’étais fringué par les marques les plus reconnue en ce bas monde. Après tout … il avait une domestique ! Il fallait bien que j’aie un minimum de classe. Très superficiel comme remarque, mais bon ein. Je voulais penser à tout ! Cheik up terminé, je pris une bonne inspiration et au moment où j’allais évacuer le trop plein d’air, il ouvrit la porte. Ayé j’étais bon pour la morgue la ! C’est comme si la fin du monde venait de frapper à ma porte. Pour le coup je retins mon souffle et fini par pousser un petit rire nerveux face à sa remarque vis-à-vis la famille Thompson. Tout de suite des images de Sonic me traversèrent l’esprit. Je l’imaginais arrivé en retard à un rendez-vous avec Keep et que celui-ci mécontent l’engueule devant tout le monde. C’était tout simplement jouissif ! Dieu que j’étais con ! Lorsque je réalisai ma folie et mon manque de politesse, je m’empressai de me racler la gorge en baissant la tête.

« Merci m’sieur ! »

Oh god !! C’était sorti tout seul ! Il fallait toujours que je sorte une connerie dans ce genre de situation … je ne pouvais pas me contenter de dire un truc normal pour une fois, non bien sûr que non.

« Pardon … c’est pas forcément ce que je voulais dire … enfin si, mais non … bref, Bonjour ! »

Un petit sourire s’afficha au coin de mes lèvres. J’étais vraiment heureux de le revoir ! Cet homme m’avait tellement apporté et ce simplement en prenant le temps de parler un peu avec moi. Je me sentais redevable vis-à-vis de lui, mais comment le remercier ? Sans plus attendre, je lui sautai au cou et le serrai très fort dans mes bras. Déplacé comme geste j’en conviens, mais ça avait été comment dire … très libérateur sur le coup. C’est comme si je venais de trouver la pièce manquante du casse-tête, un père, un confident tout ce qui me manquait pour être pleinement heureux. Et pour être honnête, je ne me sentais pas coupable d’avoir agis ainsi … Il va de soi que j’étais un peu gêner en reprenant mes distances mais … j’étais bien. Comme si une énorme pression venait de s’envoler … Je l’observais donc sans rien dire, dans l’attente d’une quelconque gifle ou juron de sa part, puis baissai finalement les yeux.

« Pardon. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 8 Jan - 20:33


Après avoir ouvert la porte, je vois donc apparaitre dans mon champs de vision Yuri, qui semble posté tel un maitre hôtel devant mon pas de porte. Surprit de sa droiture et de son air bien sérieux, je n'en dis rien, m'étonnant plus sur son sens de l'horaire, qui détonne avec grandeur avec celle de Sonic et Robbyn. Il ne répond rien durant quelques temps, et je fronce un sourcil surprit de son silence.
En fait faut avouer que jusqu'à hier je savais pas trop comment agir avec lui. Rencontré il y a quelques jours , à Noël pour être plus précis, je ne le connais pas totalement.. Enfin même si mon froid avec Sonic à Noël a fait que durant un certain temps je n'ai été qu'avec Yuri à discuter, pour ne pas me retrouver avec Thompson le père. Et puis ensuite il y a eut nos discussion sur facebook, lui étant bloqué dans son chalet... le courant est de suite passé, aussi rapidement qu'au réveillon. Pour moi il est juste adorable, Le mec qu'il faut à Robbyn et aussi pour l'aider avec Mélodie. Passons, j'ai longtemps hésité à comment agir avec lui à l'appartement... En ayant longuement parlé avec Sonic, je me suis rendu compte hier après-midi que celui-ci n'aimant guère Yuri, n'en avait strictement rien à faire et répondait à demi mot plus pour me faire plaisir... J'ai aussi arrêté quand j'ai capté qu'il en avait strictement rien à faire et qu'il aurait préféré qu'on soit au lit... Bref.

Merci m’sieur ! Hein ?! Outch dure comme réponse ça. Déjà parce que venant de lui je prend un sacré coup de vieux, et surtout que je ne m'attendais pas à cela... Il semble s'en rendre compte vu son regard et son air. Pardon … c’est pas forcément ce que je voulais dire … enfin si, mais non … bref, Bonjour ! Bon sérieusement là je me retiens de ne pas éclater de rire quand je remarque alors son stresse évident. Sérieusement ? Stresser face à moi ? Qu'il le soit face à Sonic c'est compréhensible, tout le monde l'est... mais face à moi ?!! Je n'ai pas le temps de réfléchir plus que je suis "cogné" par Yuri qui me saute littéralement au cou. Waow, là ça change entièrement de la première phrase. Surprit mais pas du tout énervé de cela, je le vois s'éloigner toujours voir encore plus confus. Sérieusement ? Yuri me plait, par son impulsivité, par ce je ne sais quoi... Il est parfait pour Robbyn.. D'ailleurs si il ne l'avait pas été j'aurais sans doute agis comme Sonic... Pardon. Je ris légèrement. C'est bon t'excuses pas... ça fait plaisir de te revoir ! Allons chercher tes sacs ! Je pose ma main sur son épaule avec ... paternalisme ? J'ai tendance à trop vite m'attacher pas ma faute. Je descend une marche pour le contourner sans lâcher son épaule, avant de me diriger vers le taxi qui attend toujours en bas. Ça a été le voyage du retour avec Robbyn et la petite ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 9 Jan - 3:15




Le pauvre, il devait sans doute croire que je me foutais de sa gueule avec mes bonnes manières et ma droiture, mais c’était loin d’être le cas. J’avais été élevé comme ça. Étant plus jeune, j’étais dans l’obligeance de vouvoyez mon paternel et lui porter respect, Si j’enfreignais cette règle, je me voyais puni à coup de ce qui pouvait bien lui tomber sous la main. Voilà pourquoi j’étais comme j’étais en présence de personnes plus âgés que moi et ce même si ce n’était que de quelques année. Je considérais Keep comme mon père et à partir de là, je lui devais mon respect et ma bonne conduite. Dans un sens je trouvais ça bien, mais dans un autre je craignais d’avoir à revivre ce que j’avais vécu par le passé même si je savais que Keenan était loin d’avoir le sale caractère d’un chef de famille Russe.

En entendant ses paroles, la pression tomba. Je ne l’avais pas froissé avec mon geste comment dire, déplacé, non au contraire il semblait plutôt ravi. Voilà qui me rassurait. L’avoir froissé, je m’en serais voulu pendant un long moment, puisque j’appréciais vraiment cet homme et plus les secondes passaient, plus je me disais que j’avais bien fait de lui demander refuge pour ces deux semaine. Lorsque sa main se posa sur mon épaule, je senti une vague de fierté m’envahir. Ce que je ressentais était indescriptible et sans doute que ma joie pouvait ce voir sur mon visage. Ce geste voulait dire énormément pour moi et ça me faisait chaud au cœur qu’il le pose. Pour moi sa signifiais qu’il m’acceptait, qu’il m’aimait et que je n’avais rien à craindre de lui – même si je le savais déjà.- Pour être honnête, j’avais les yeux brillant de reconnaissance et un sourire qui en disait long. En quelques minutes seulement, j’étais passé de gamin nerveux, à gamin comblé.

Je mis quelque secondes à réaliser ce qu’il venait de dire et pour cause, je l’avais suivi sans même savoir ce que j’étais en train de faire. Mais où est-ce qu’on allait comme ça ? J’avais déjà apporté ma valise pourtant … Lorsque nous fûmes de nouveau devant le taxi, je levai les yeux vers lui et lui sourit.

« Ça va m’sieur, j’ai tout ce qu’il me faut … avoir réalisé avant que l’on revenait ici pour prendre mon sac que j’avais pris la peine de monter jusqu’à votre appartement … enfin je m’excuse de ne pas vous l’avoir dit plus tôt … je suis tellement distrait … j’avais simplement demandé au chauffeur de rester au cas où vous auriez été absent ou encore dans le cas où je me serais dégonflé… ce qui n’est visiblement pas le cas huh ? »

Un petit sourire se dessina au coin de mes lèvres. Il fallait toujours que je me justifie de tout. C’était automatique chez moi. Après je l’avais fait venir jusque-là pour rien … Mon père biologique m’aurait sans doute tué de lui avait fait perdre son temps pour une faute d’inattention de ma part. Damn.

« J’ai laissé mon sac devant la porte en vrai et pour répondre à votre question, ouais … le voyage c’est plutôt bien passé. Long, mais nous sommes rentrer en un seul morceau. On était blasé de devoir faire tout le trajet en taxi, mais ce sont des choses qui arrivent.»

D’un simple signe de tête je fis signe au conducteur de partir. Je ne comptais plus partir à présent, mais que faire maintenant ? J’avais dans l’envie d’aller faire une petite balade avec lui, mais en même temps mon sac traînait toujours devant la porte et pour être honnête visiter son appartement me gênait un peu et je voulais à tout prix retarder ce moment. J’inspirai donc un bon coup puis vint m’assoir sur une des marches.

« Et vous ? Ça va ? Votre voyage à New York c’est bien dérouler ? Et j’ai vu que Sonic et vous aviez officialisé la chose … inutile de vous dire la joie qu’a eu Robbyn en voyant ça ! »

J’étouffai un rire puis portai mon regard au sol, avant de commencer à jouer nerveusement avec mes mains.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 9 Jan - 18:34



Je descend donc les marches avec Yuri pour nous diriger vers le taxi, tandis qu'il garde un instant le silence. Puis arrivant devant je le vois ouvrir la bouche comme si il sortait de ses pensées. Ça va m’sieur, j’ai tout ce qu’il me faut … avoir réalisé avant que l’on revenait ici pour prendre mon sac que j’avais pris la peine de monter jusqu’à votre appartement … enfin je m’excuse de ne pas vous l’avoir dit plus tôt … je suis tellement distrait … j’avais simplement demandé au chauffeur de rester au cas où vous auriez été absent ou encore dans le cas où je me serais dégonflé… ce qui n’est visiblement pas le cas huh Je ne ne réagit pas de suite au fait qu'il me parle. Persuadé qu'il parle au chauffeur de taxi... cependant après quelques instants je m'aperçois que non... Mince il me parle à moi. Wait ! WTF ? Il me vouvoie ? Il m'appelle Monsieur ?! Tuez moi ! Achevez moi ! Enterrez moi je suis vieux. Non c'est une chose lorsque l'on prononce Monsieur Renton et le vous, quand je suis au travail, ou en interview ou autre apparition publique... Mais... mais pas là... déjà parce que c'est rare les personnes qui me vouvoient, qu'on vouvoie Sonic parce qu'il fout la trouille ouai, qu'on vouvoie mon père parce qu'il approche de la soixantaine pas de soucis... Mais qu'on me vouvoie moi, que Yuri, le fiancé de Robbyn me vouvoie ... Je bug !!!! J’ai laissé mon sac devant la porte en vrai et pour répondre à votre question, ouais … le voyage c’est plutôt bien passé. Long, mais nous sommes rentrer en un seul morceau. On était blasé de devoir faire tout le trajet en taxi, mais ce sont des choses qui arrivent.

Il continue sur sa lancé mais moi je suis au trente-sixième dessous intérieurement du fait qu'il vient de m’appeler monsieur, de m'ajouter disant.. dix ans de plus la tête. Le chauffeur de taxi finit par s'en aller après un au revoir polit, et je le regarde partir avant de regarder les marches. Ah ouai en effet son sac est là, non mais je suis aveugle de pas l'avoir vu ?! Yuri retourne vers la maison avant de s'assoir, il a l'air hésitant... gêné... ne pas savoir que faire. Et vous ? Ça va ? Votre voyage à New York c’est bien dérouler ? Et j’ai vu que Sonic et vous aviez officialisé la chose … inutile de vous dire la joie qu’a eu Robbyn en voyant ça ! Et encore une couche d'ajouté. Bon allez Keep le prend pas mal... Ce gosse est juste totalement largué et doit pas oser ... il doit se dire que nos discussions sur facebook ne justifie pas qu'il se permette un comportement familier avec moi. Vu comment il semble hésiter sur son moindre geste j'en viens sur cette conclusion. Non Keep relaxe t'es pas encore aussi vieux que Sonic - il m'entendrait il me tuerait mais passons. Je le rejoins sur les marches et me pose à ses côtés. Il parle et j'écoute la suite. Sonic et moi... officialisé la chose ?! Hein ?... après quelques secondes je comprend où il veut en venir, pareil pour mon séjour à New-York. Tout d'abord... pitié Yuri, je t'en supplie, je peux même te le demander à genoux, mais ne me vouvoie pas... je dois avoir quoi... dix ans de plus que toi , tout au plus... Tu es de la famille enfin dans quelques jours... alors stoppe... tu es chez toi à part entière... Je lui dit avec un sourire rassurant et gentil. Oui la coupure est une horreur pour la ville... pour mon boulot encore plus! J'ai donc pas pu aller à New-York... enfin de toute manière je n'étais pas le bienvenu... petite conséquence de cette officialisation débile avec Sonic... mais bon... avec le temps ça ne peut qu'être bénéfique. Je reprend les mots de Sonic songeur, parce que pour le moment j'en crois pas un mot. Quel connerie d'avoir fait ça ! Mais passons, j'ai pas envie de m’apitoyer sur ça. Yuri est là, c'est bien mieux. Bon alors que veux-tu faire ? Je te fais le tour de la maison ? Tu as une envie particulière ? Je lui demande à brûle point, avec un sourire enjoué.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 11 Jan - 2:27




La pression tombait peu à peu de mon côté, bien que ce ne soit pas l’impression que je donnais à mon hôte. Le vouvoiement était quelque chose de très naturel chez moi et je n’avais aucun mal à l’employé. Keenan m’avait déjà fait la remarque d’ailleurs sur facebook au même titre que son ‘’ obsession ‘’ de la vieillesse. Comme il le disait si bien lui-même, il n’avait qu’une dizaine d’année de plus que moi alors pourquoi s’en faire ? Ce n’était pas par rapport à son âge que je faisais cela, mais bien par mesure de politesse.

Alors qu’il me disait ces quelques mots en rapport avec cela, je ne pus m’empêcher de me perdre dans mes pensées et de revenir un peu en arrière … ce jour où j’avais osé dire-vous à Sonic. Putain, je m’en rappellerai toute ma vie. Sur le coup, sa réaction m’avait foutu la trouille, mais avec un peu de recul, ça me faisait bien rire. D’ailleurs on pouvait sans doute voir un petit sourire se dessiner sur mon visage … et si je jouais un peu avec lui ?

« Si vous voulez que j’arrête le vouvoiement, il vous faudra me menacer à grand coup de pied au cul.. Comme la fait votre cher et tendre … ça presque fonctionner avec lui … il m’arrive encore de m’échapper quelques fois par contre.» À ces mots j’éclatai de rire … impossible de faire autrement. « J’avoue que ça ne doit pas être évident pour le travail, comment vous faites dans ce temps-là, j’veux dire … vous écrivez vos articles à la main et vous fonctionner par envoie postale ? Ça fait tellement préhistorique. » Je baissai la tête un court instant histoire de reprendre mon sérieux et poursuivi. « Je … je suis désoler pour ce qui s’est passé et ce ne sont pas de mes affaires … mais pour changer de sujet, ça me ferait plaisir de visiter, oui. » Je lui souris gentiment, puis fini par me relever pour aller rejoindre mon sac un peu plus haut.

J’avais le trac, allez c’était revenu, mais cette fois je ne pouvais plus reculer. Après fallait bien qu’on entre un jour ou l’autre non ? J’attendis tout de même qu’il me rejoigne et entrai à sa suite. Je vous jures, j’étais sur le cul … cet appartement était trop classe et ce mec avait un réel gout pour la décoration intérieur, je ne savais même plus où donner de la tête. Mes yeux se baladait de gauche à droite découvrant un peu plus chaque fois … j’étais tout simplement impressionné.

Alors que l’on arrivait au salon, je vis venir une dame dans notre direction. Ce devait sans doute être la domestique de Keep … mon dieu ! Pour la peine, j’étais vachement gêner. Est-ce que j’avais le droit de lui parler ou … ? Ah et puis tant pis. Je tendis une main en direction de la dame et la salua gentiment. À vrai dire elle semblait être ravi de me voir … après vous direz qu’elle était payée pour ça, mais quand même … Elle m’observa un instant et je dois dire que j’avais du mal à comprendre ce qu’elle me voulait quand je compris finalement qu’elle voulait me débarrasser de mes affaires pour les portés à ma chambre !! Hors de question qu’elle touche à quoi que ce soit !! J’avais deux bras et deux jambes, ce n’était pas pour rien.

« Ça va m’dame … je peux très bien le faire tout seul, je vous assure ! » Je regardai Keenan dans l’espoir qu’il lui dise qu’elle pouvait partir, puis repris. « De toute façon j’imagine que c’est là que nous allions n’est-ce pas huh ? » Je souris faussement à la dame dans l’attente qu’il se passe quelque chose.

Heureusement pour moi, Keep avait capté le message et m’avait gentiment guidé jusqu’à ma chambre. Je lui fis signe de rester le temps que je dépose mon nécessaire et tout et au moment où je vins pour quitter la pièce, mon regard se posa sur une photo. Ce devait sans doute être lui quand il était plus jeune … je m’emparai donc du cadre pour regarder le portrait de plus près.

« Est-ce que c’est toi la dessus ? » - Je lui devais bien ça après ce qu’il venait de faire pour moi avec la domestique- Je pris place sur le lit suite à quoi j’invitai Keenan à venir me rejoindre. « Tu veux bien me parler de toi un peu ? Je te considère comme un père, mais en réalité je ne sais absolument rien sur ta personne… D’où tu viens, ta famille, tes études, pourquoi tu as choisis ce boulot, comment tu as rencontré Sonic, toi et Robbyn … je veux tout savoir ! »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 16 Jan - 20:42



Assis sur les marches, je lui demande donc d'arrêter de me vouvoyer. Impression ignoble d'être vieux, sensation bizarre de distance, et je passe... Si vous voulez que j’arrête le vouvoiement, il vous faudra me menacer à grand coup de pied au cul.. Comme la fait votre cher et tendre … ça presque fonctionner avec lui … il m’arrive encore de m’échapper quelques fois par contre. Sonic l'a menacé ?! Quoi que cela ne m'étonne guère, non pas que Sonic soit un fou dangereux - quoi que si il l'était avant - mais c'est surtout son comportement avec Yuri qui ne m'étonne guère. Espérons qu'il fasse des efforts à l'avenir. Je ne suis pas du genre à menacer, alors tu vas devoir t'y résoudre que par ta seul bonne volonté. Je répond avec un sourire amical. En effet moi et les menaces, hormis peut-être avec Sonic - et ce n'est pas le même genre de menace - même au boulot ou autre part je ne les utilise jamais. Je trouve que cela n'amène à rien du tout... J’avoue que ça ne doit pas être évident pour le travail, comment vous faites dans ce temps-là, j’veux dire … vous écrivez vos articles à la main et vous fonctionner par envoie postale ? Ça fait tellement préhistorique. ... Je … je suis désoler pour ce qui s’est passé et ce ne sont pas de mes affaires … mais pour changer de sujet, ça me ferait plaisir de visiter, oui. Il parle tellement ça me fait bien rire, dans un sens il ressemble vraiment à Robbyn par moment. Je sourie. Je suis disons... en congé pour le moment, nous avons assez d'articles pour tenir deux numéro de Vogue.. donc ça laisse le temps au courant de revenir... Et puis le magasines ne peut plus être imprimé donc nous patientons juste en "créant" les magasines pour plus tard ... Allons-y Je finit par m'exclamer en me remettant debout pour rentrer à l'intérieur.

On entre donc dans la maison, et je referme la porte derrière nous. Avant d'avancer dans le hall d'entrée puis de nous diriger vers le salon. Un regard vers Yuri m'apprend par son regard surprit que la déco semble plus qu'être... je ne sais quoi. Je me mordille la lèvre, sans rien ajouter, le laissant découvrir simplement. Ouai bon ok j'ai peut-être un peu trop d'espace pour quelqu'un qui vit seul... Et encore y'a l'appartement de Clé qui est relié à la maison et qu'elle n'occupe plus, donc qui rajoute de l'espace... Passons. Arrivant dans le salon je vois Agnès débarquer pour saluer Yuri, je lui sourie. Cette fille étant tout simplement ma bonne fée, je crois que je serais mort étouffé dans la poussière plus d'une fois sans elle. Elle a même décidé de me suivre jusqu'à SF au lieu de rester à New-York.... Elle s'arrête devant Yuri pour lui souhaiter la bienvenue et lui prendre ses affaires. Ça va m’dame … je peux très bien le faire tout seul, je vous assure !... De toute façon j’imagine que c’est là que nous allions n’est-ce pas huh ? Je sourie amusé de la réaction du jeune homme, me passant une main sur la joue je hoche la tête vers Agnès lui disant que c'est bon. Et elle sourit gentillement en m'informant qu'elle a bientôt terminé. Je la remercie et on continue le chemin vers la chambre qu'occupera Yuri durant son séjour. On arrive donc à la chambre, je le laisse poser son sac j'observe les alentour, c'est Agnès qui l'a préparé, j'ai rien fait... Hormis virer les restes d'affaires de Cléo lorsqu'elle restait dormir ici. Il y en avait aussi à Lilas, je les ait rangé pour aller les lui rendre, une occasion de se revoir encore... Est-ce que c’est toi la dessus ?

Je me tourne vers lui pour le voir assis sur le lit, un cadre à la main, fronçant les sourcils je le rejoins et m'assois à ses côtés pour observer la photo. Lui prenant doucement des mains je l'observe. Je me souvenais pas l'avoir celle-ci... Serait-ce à Cléo ?! Je reste silencieux, observant mon reflet d'il y a de nombreuses années. Londres. Non San Francisco vu le décors... Moi il y a des années de cela.. Tu veux bien me parler de toi un peu ? Je te considère comme un père, mais en réalité je ne sais absolument rien sur ta personne… D’où tu viens, ta famille, tes études, pourquoi tu as choisis ce boulot, comment tu as rencontré Sonic, toi et Robbyn … je veux tout savoir ! Je rigole de son engouement à vouloir savoir tout cela. Ça remonte à loin... très loin... trop loin. Du calme ... ok je vais t'en parler... Je répond en riant l'observant avec un amusement particulier, comme si je le connaissais depuis... des années. Je suis né à Londres et je suis resté en Angleterre.. quasiment toute ma jeunesse. Mes parents étaient, et le sont encore, de ce qu'on pourrait dire la bourgeoisie anglaise, heure du thé bien précise, tenue du dimanche et polo quand il fait beau... bonne manière et tout ce qui va avec. Fermeture d'esprit, respect de tout protocole, bonnes études, bon avenir... Enfin j'ai été heureux faut pas croire, mais parents sont des gens adorables, réellement... Je me souviens pas trop de mon enfance, c'était plutôt .. calme... je restais dans mon coin, j'avais pas trop d'amis... Je me remémore tout cela avec une étrange sensation... Puis j'ai rencontré Sonic... au collège... il était bien plus âgé... un peu comme aujourd'hui... renfermé, mystérieux... froid. Le genre de type qu'on ne veut pas fréquenter... le genre de mec qui m'a de suite attiré... et puis ... la plus part de ma vie à souvent tourné autour de lui... Je sourie légèrement à l'évocation de l'ancien petit Sonic... La fois où il m'avait sauvé de ces mecs qui voulaient me frapper, les fois où il me disait de virer... Pourtant je réalise aussi qu'en effet ma vie n'a pour la plus part du temps été tourné qu'autour de Sonic. Pathétique ? Beaucoup pourrait le dire... Je suis tombé amoureux de lui vers... j'en sais rien... très jeune. Je le collais partout, aujourd'hui je trouve que c'est vraiment gênant même... Il n'aimait guère ça, pourtant nous sommes sortit ensemble... je te passe les détails évidement... puis il a disparut du jour au lendemain, je lui ai écrit mais y'a jamais vraiment eut de retour... alors je suis passé à autre chose. J'ai commencé des études de journalisme, j'ai rencontré Cléo... je me suis fiancé à une fille... et nous avons rompu nos fiançailles avant que je ne parte à San Francisco pour du travail... et là... je suis retombé nez à nez avec Sonic. L'homme que j'avais jamais oublié sans vraiment y penser... A ce moment là... je ne t'aurais pas souhaité le connaitre... il était disons... drogué, dépressif, violents... mais y'avait Robbyn... et puis... ça a duré un an, j'ai passé un an à construire une espèce de famille... Tout faire pour que ça fonctionne... Perdu dans mes pensées, je fixe cette photo, loin du monde réel... trop de souvenir. Puis il y a eut... l'incident... t'as du en entendre parler... enfin je sais pas, même Sonic au plus bas n'a jamais été du genre à en reparler.... bref, j'ai passé un an dans le coma... puis un an dans un centre à New-York... deux ans de ma vie dont il n'y a ni souvenirs, ni quoi que ce soit à raconter... et durant neuf ans j'ai essayé de tout reconstruire... tout retrouvé, me refaire une vie, avoir ce que je voulais... une famille, des gosses, un super job... la suite tu dois la connaître non ? Je finis par revenir à la réalité, ouai la suite Robbyn a du lui dire.. où peut-être pas, si Robbyn ne lui a quasiment pas parlé de moi, il doit peut-être pas le savoir. que sais-je ?! Je sourie légèrement, un peu troublé par ces souvenirs et le fait de les évoquer... pour une fois à voix haute... à quelqu'un d'autre...



Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut Aller en bas
 

Hey Dad ... it's me. [K&Y]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pursuit of Happiness ::  :: POH V.1 ::  :: 
SOUTH
-