AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'hésitez pas à inscrire vos persos sur facebook et à nous y rejoindre ! (inscription facultative) ♡


N'oubliez pas de voter et afin de nous faire connaître !


Pour célébrer la nouvelle année, le Maire a organisé un bal masqué. Rejoignez-nous ici pour en savoir plus


Le 6 janvier 2016, le forum a fêté ces 5 ANS ! Bon anniversaire POH


 
 Journal de Christabel.
i'll be fine once i'll get it, i'll be good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité
Dim 1 Jan - 21:30



Wreck This Journal
I am paying dearly for past mistakes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 1 Jan - 21:50

01.01.12



C'est un nouveau départ.

Je crois que j'ai toujours pas passé le cap. Je suis toujours incapable de me confier. Alors en attendant que ça sorte, ce truc avec pleins de pages blanches, là, restera un dépotoir. Oh, quel dommage! J'ai plein de souvenirs qui me reviennent, en ce début d'année. Et. J'ai envie d'écrire n'importe quoi.

Cette nuit, j'ai rêvé que quelqu'un m'avait écrit une lettre. J'ai pas vu l'expéditeur, je me suis réveillé trop tôt. Mais le récit était frappant. Et j'suis vraiment au taquet à l'idée d'avoir retenu le contenu général de la lettre. Ce n'est pas ce qu'il y avait écrit, mot pour mot, mais ça ressemblait à ça :

Tu vois. Je pense que... Tout ça, c’est un peu comme le type qui ne buvait pas de lait. Je suis pas barge! C’est là que commence l’histoire : C’était un bébé comme tout les autres, au départ. Un bébé qui buvait du lait. Les nourrissons ne distinguent pas grand-chose quand ils viennent de naitre. Ils reconnaissent les voix. L’odeur. Ce genre de truc. Une fois que ce type a grandis, une fois qu’il a pu voir clairement comment était le lait, il a arrêté d’en boire. Il observait. Il regardait, pendant des heures, cette couleur blanchâtre, mais pas tout a fait blanche. Les autres buvaient cette substance et lui, il n’avait plus jamais bu une goutte, depuis qu’il avait été fasciné par cette couleur particulière. Pas tout a fait blanche. Personne ne comprenait ce comportement étrange, c’était bizarre. Mais pour lui, pas du tout. C’était banal, c’était tout a fait normal, de regarder la couleur blanche, pas tout a fait blanche du lait. Ca l’attirait. Il était vraiment, obsédé par cette couleur, probablement parce qu’il était le seul a véritablement la voir. Les gens, les autres, ne regardaient pas le lait de la même manière que lui. Ils se contentaient de la regarder d’un œil distrait et de boire d’un trait ce liquide rafraichissant. Pour lui, tous autant qu’ils étaient, ils passaient a coté de cette couleur blanche, pas tout a fait blanche.

Parce qu’au fond, beaucoup de choses peuvent devenir passionnantes. Si on sait les voir, vraiment. C’est-ce qu’il pensait.

C’est-ce que je pense. T’es un peu comme mon verre de lait. Je te vois, vraiment.


J'ai envie de m'endormir et de rêver la suite. Je tournais l'enveloppe pour voir de qui il s'agissait et bim. Mes yeux s'ouvrent. C'est quand même con un corps humain. Bref, j'ai faim.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 6 Jan - 1:06

06.01.12

J'arrive pas à dormir.

J'ai réussis à faire des grues. L'origami, c'est génial. Je les ai accroché à mon lustre, ça fait comme un mobile et avec la télévision d'allumée, ça fait des ombres sur les murs et c'est joli. C'était le truc cool de la journée. Il a fait froid, je suis restée enfermée chez moi et j'ai essayé de faire un devoir que j'ai a faire pour les cours. Il est un peu parti en freestyle, je crois. Alors je vais le recommencer plus tard.
En fait. Je ne voudrais pas que ma prof me prenne pour une fille névrosée.

« Describe your own portrait. »

J’ai écrit quelque chose en anglais, qui donnait quelque chose comme « Je suis possessive et jalouse quand on me pique mes amis. Je suis quelqu’un de sincère, en qui on peut avoir confiance. Mais aussi une personne franche, froide et fière. » Les trois F, aha. « Un peu cruelle sur les bords avec une certaine fragilité et un sens de la discrétion prononcée quand il s’agit de parler de mes sentiments à l’égard des autres ou même tout simplement de moi-même. » J’ai aussi mentionné le fait qu’on peut changer de personnalité et se découvrir de nouvelles facettes, tout dépendait de la personne à qui l’on avait a faire. En outre, nous avons tous toute les qualités et tout les défauts du monde, le truc, c’est que certaines ressortent plus que d’autre.

Décrire mon propre portrait. J’ai essayé d’équilibrer, donner autant de qualités que de défauts, seulement cette description ne me convenait pas. Ce n’était qu’une faible partie. Non, pire. Ce que j’ai décrit n’était que l’image que j’ai envie de donner au monde entier. L’image de la fille aimante avec ses amis, qui a peur de se retrouver toute seule et qui montre les dents quand elle est sur le point de perdre quelqu’un. C’est certainement vrai. Mais je suis tellement plus encore. Tellement pire, encore.

Je ne me connais plus, je ne me ressens plus. Je ne sais pas me définir correctement. Bien sûr, ma prof ne demandait pas une description complète, mais je lui ai donné simplement ce que je veux bien faire voir et pas ce que je suis réellement.

C'est pathétique, je trouve. Pourquoi est-ce que j'ai pris cette habitude de me cacher pour me défendre? C'est pas parce qu'un type m'a blessé dans le passé, parce qu'il savait ce que j'étais, d'où je venais, que les autres le feront forcément...

OK, là, je dis n'importe quoi, je ne pense pas un mot de ce que je dis. Je suis effrayé, les gens sont tous pareils, alors je fuis forcément. Je ne veux pas voir les choses différemment. C'est une mauvaise idée d'écrire. Je suis en colère au lieux d'être soulagée. Il n'y a que la vérité qui fâche, à ce qu'on dit. Oh, ta gueule. TA GUEULE. C'est vraiment, vraiment débile. Et en me relisant, c'est juste complètement incompréhensible. Complètement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 5 Fév - 17:00

05.02.12


Un mois.


Rien ne s'est passé en un mois. Rien de super attractif, mis à part le fait que j'ai retrouvé des photos de moi blonde et j'ai presque pleuré tant c'était une erreur de faire ça. Je passe ma vie à écouter la chanson "Where is my mind?" des Pixies et les gens dans le métro me regardent étrangement depuis quelques temps. J'ai perdu un kilo et j'ai acheter de nouveaux sous vêtements. J'ai un devoir en art à rendre pour la semaine prochaine et j'ai aucune inspiration. FML. Rien d'intéressant, rien de frustrant. Rien à dire. Ma vie est dépravante. C'est abomifreux.
Cheerio.
Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut Aller en bas
 

Journal de Christabel.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Azov ou le journal d'un patriote.
» Dofus au journal télévisé :)
» [Journal] Votes du conseil comtal
» Journal d'un paumé (zazou X)
» Recherche une personne pour gérer un Journal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pursuit of Happiness ::  :: POH V.1 ::  :: 
PERSONNAGES
 :: Diaries
-