AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'hésitez pas à inscrire vos persos sur facebook et à nous y rejoindre ! (inscription facultative) ♡


N'oubliez pas de voter et afin de nous faire connaître !


Pour célébrer la nouvelle année, le Maire a organisé un bal masqué. Rejoignez-nous ici pour en savoir plus


Le 6 janvier 2016, le forum a fêté ces 5 ANS ! Bon anniversaire POH


 
 « plus les mensonges sont gros, plus ils passent » feat. sora
i'll be fine once i'll get it, i'll be good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité
Mar 27 Déc - 20:43


plus les mensonges sont gros, plus ils passent.


Le temps des fêtes, les vacances, la famille, des choses que la majorité de la population normale de San Francisco aimait. Du temps pour se relaxer, faire des activités et bien sûr il y a Noël où tout le monde se donne des cadeaux. Vous croyez vraiment que j’aime ça ? Non. Même lorsque j’étais petit, je n’appréciais pas vraiment ce temps de l’année, même si tout enfant rêve des mois auparavant de leurs cadeaux sous le sapin. Déjà que je ne suis pas le plus pratiquant, je trouvais que c’était une perte inutile d’argent, pourquoi à ce moment de l’année il fallait plus dépenser qu’à l’habitude et non graduellement pendant toute l’année. De plus cette année, je devais fêter «en famille». Enfin, pas ma famille puisque cela faisait déjà 5 ans que je ne les avais plus vu, ils devaient déjà m’avoir oublié depuis très longtemps. Je devais aller dans la famille de Patrick, mon… copain. Si je voulais que mon plan fonctionne, il fallait que je joue à l’amoureux parfait, donc faire comme toute personne normale. Heureusement, il ne m’avait pas demandé d’aller dans ma famille puisque je lui avais dit au début de notre «relation» qu’ils étaient morts dans un accident et depuis j’étais allé dans plusieurs familles d’accueils. Comme ça, il ne chercherait pas à les retrouver. On avait passé le réveillon chez lui, avec sa grande famille tout à fait normale et sympathique. Ça me faisait presque mal au cœur de le manipuler pour avoir son argent, j’ai dit presque. Pour Noël, on avait mangé à la maison avec sa petite fille, Blair. Une jolie petite fille qu’il avait adopté avec son ex. Je n’avais pas prévu de devoir jouer un rôle de parent, de nounou, mais elle venait avec Patrick, et son argent, donc je devais malheureusement m’y faire. Aujourd’hui nous n’avions finalement rien de prévu. On se fit réveillé quand même tôt par la petite fille. Hier, Sora m’avait dit qu’elle viendrait chercher Blair le lendemain matin. Je trouvais plutôt compliqué cet horaire de garde partagé, ça serait bien moins compliqué pour moi si Sora en avait la garde complète mais Patrick tenait énormément à sa fille. J’avais très malencontreusement oublié de faire le message à Patrick, la garde de la petite fille se faisait souvent dernière minute. Le matin, je lui conseillai donc d’aller quelque part avec Blair, qu’elle serait sûrement très contente. Comme si j’étais bien placée pour savoir ce que cette petite fille désirait. Il partit donc je ne sais où, me laissant seul à la maison. Je n’avais sérieusement aucun problème à me retrouver en tête-à-tête avec moi-même, j’étais sûrement même mieux. Je savais totalement qu’à présent la seule chose qui comptait dans la vie de Sora c’était sa petite fille, don c’était le seul moyen de la toucher un peu maintenant, je suppose qu’elle avait fini par se faire à l’idée que Patrick ne l’aimait plus, donc il me fallait me trouver un autre moyen de la faire craquer, ce qui n’est tout de même pas facile puisqu’on dirait que cette femme, rien ne la dérange. Comme si elle avait presque trouvé normal que Patrick devienne soudainement aux hommes et la laisse. Personnellement, si j’avais été à sa place, et que j’avais eu un cœur, j’aurais voulu tuer cette personne, mais non celle-ci réagi en individu mature. Un peu plus et elle me considère comme son ami. La maison vide, je m’installai donc confortablement dans mon salon devant la télévision. Je me disais qu’une journée de moins avec sa fille ou de plus, ça ne faisait pas grand-chose, mais pour une mère oui, surtout lorsqu’on ne l’a pas à plein temps. Avec le temps, je n’avais plus beaucoup d’idée pour la faire craquer, donc je faisais plusieurs petites actions, jusqu’à la mettre au bout. Perdu dans mes pensées, je n’entendis pas la sonnette de la maison. Après quelques secondes, je m’en rendis finalement compte et me levai. Je savais pertinemment que c’était Sora qui venait à la maison pour chercher sa petite Blair. Je me dirigeai vers la porte, ouvrant celle-ci et eut l’air surpris en voyant en effet la belle Sora qui attendait dehors. Oui la belle Sora car elle n’était pas mannequin pour rien. « Sora ! Que me vaut l’honneur de ta visite ? » Je lui souris, tout en ouvrant plus la porte pour que celle-ci rentre à l’intérieur. Je n’allais tout de même pas lui dire que j’étais seul à la maison de revenir plus tard et la laisser partir comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 1 Jan - 23:45



26 Décembre, lendemain de Noël. Sora devait aller chercher sa petite puce ce matin-là. Elle avait passé le réveillon avec Kyler et Blair, comme une petite famille. Ca lui avait fait du bien. Elle avait voulu quelque chose d'extraordinaire pour le premier Noël de sa fille et elle l'avait eu, grâce à Kyler. Elle ne s'était malheureusement pas sentie assez solide pour inviter Patrick et William. Elle n'avait pas eu ce courage, mais il était convenu que son bout de chou passerait le 25 avec son père et qu'elle la récupèrerait le lendemain matin. Elle avait prévenu via facebook et elle comptait bien s'y tenir. Elle avait du mal à rester longtemps loin de sa fille, même si elle devait admettre qu'il était normal qu'elle voit son père. Si elle avait imaginé ça il y a un an.. Il y a un an elle était encore parfaitement heureuse avec Patrick, ils attendaient impatiemment la naissance de Blair, ils planifiaient leur mariage. Elle avait la vie dont elle avait toujours rêvé. Puis un jour, tout s'était écroulé comme un château de cartes, sans prévenir, sans qu'elle se méfie. La chute avait été plus que douloureuse pour elle, l'utopiste invétérée. Mais elle s'était forcée à aller de l'avant, coûte que coûte. Sa fille était ce qui la poussait en avant. Elle n'avait pas le droit de se laisser aller à dépérir alors que son bout de chou avait besoin d'elle. C'était proprement hors de question. Alors depuis, elle se battait pour ce petit ange, pour vivre avec elle chaque moment intensément, quoiqu'il arrive. Même seule, elle était prête à veiller sur ce petit être. Puis Kyler était arrivé dans leur vie, comme par miracle. Ca avait été un coup de foudre pour la petite et lui, et c'est naturellement qu'il s'était glissé dans la peau de père. Ils étaient devenus inséparables et les voir ensemble faisait sourire Sora. Si on lui avait qu'un homme surgit de nulle part deviendrait le père de substitution de sa fille, elle ne l'aurait pas cru. Et pourtant, Kyler était le père idéal. Elle n'aurait pas pu demander mieux, et elle ne le faisait d'ailleurs pas.

Garée devant la maison de Patrick, elle claqua la portière de sa voiture et remonta le col de son manteau pour atteindre la porte. Elle sonna et attendit. Il y avait de la lumière à l'intérieur, ils étaient là. Elle échangerait deux ou trois amabilités, prendrait sa fille et s'en irait. Il faisait froid, elle n'avait aucune raison de s'attarder plus que de raison. Patrick ne poserait pas de question, ni personne d'autre.
La porte s'ouvrit bientôt sur William. Elle plaqua un sourire sur son visage pour faire bonne figure. Elle n'avait découvert son existence que lorsque Patrick l'avait quitté pour lui. Elle n'avait pas réussi à le détester, elle était restée digne, elle ne l'avait jamais blâmée, elle n'avait jamais eu un mot plus haut que l'autre à son attention bien qu'elle sentait qu'il abusait souvent de sa gentillesse et de sa patience, elle ne disait rien, elle ne se plaignait pas.
Le regard pénétrant et moqueur de William se posa sur elle avait qu'il ne dise.

« Sora ! Que me vaut l’honneur de ta visite ? »

Elle arqua un sourcil, sceptique et répondit:

« Je viens chercher Blair. Tu te souviens, je t'ai prévenu hier... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 3 Jan - 17:18


plus les mensonges sont gros, plus ils passent.


La famille était malheureusement une valeur que je n’avais jamais vraiment eu, qui était pourtant si importante pour d’autres personnes. Pour moi, la famille ne représentait qu’un vaste mot sans signification réel. Ce n’était que ceux qui «avaient le même sang que moi. » C’est tout rien de plus. Pour des personnes dites normales de ce monde, c’est bien plus, ça peut être leur raison de vivre. Personnellement, je ne m’étais jamais demandé quelle était MA raison de vivre, l’argent ? Le bonheur que ça peut apporter de pouvoir faire tout ce que tu veux ? Peut-être, après tout, après avoir vécu dans la rue pendant un certain temps, on apprécie pouvoir se payer de choses inutiles, mais qui nous rendent pourtant si heureux. Vous trouvez que je suis matérialiste ? Peut-être un peu… Non beaucoup je l’avoue, mais il faut bien se trouver quelque chose à aimer dans la vie. Certaines personnes aiment plutôt «quelqu’un» mais moi j’aime «quelque chose». Si j’avais eu tout l’argent que possédait Patrick, je crois que je resterais seul toute ma vie et je me méfierais des gens comme moi, mais ce n’est pas tout le monde qui a la chance d’être intelligent comme moi… Parlant de famille, Sora arriva finalement. Ne vous inquiétez pas, je ne la considère pas comme une personne proche, autant que sa fille et Patrick pour dire vrai. Toutefois, j’étais plutôt sympa avec elle en présence de son ex, enfin mon copain. Je ne voulais pas qu’il commence à se douter de quoi que ce soit si j’étais méchant avec elle, même si les exs, ou copain actuel, d’une personne ne s’entendent plutôt rarement bien. Mais quand on était que nous deux, elle et moi, j’étais différent. Je ne sais même pas si elle s’en est rendu compte. On dirait que rien ne la touche à présent. Soit elle est vraiment une fille ouverte, sympa avec tout le monde que rien ne la dérange, ou soit elle se fait une barrière. Elle garde peut-être tout ce qu’elle pense et ressent en dedans d’elle. Si cette dernière hypothèse est la bonne, j’espère bien qu’un jour elle finira par éclater, pour dire vrai, j’ai bien hâte à ce soir, même si en ce moment je crois qu’il n’arrivera jamais. Je vais finir par manquer d’idée, même si je suis très créatif. Sora venait donc d’arriver et je pris tout mon temps pour aller lui ouvrir la porte. Je n’étais vraiment pas pressé, de toute façon Patrick n’était même pas là, malheureusement bien sûr ! Vous trouvez ça un peu enfantin de faire ça ? Je l’avoue, mais je n’ai aucun problème contre ça, ne vous inquiétez pas. C’est vrai que je ne retire totalement rien à lui faire du mal, ce n’est pas comme avec Patrick que je retire son argent, Sora n’a rien pour moi, mais je trouve ça plutôt marrant l’embêter. Vous ne trouvez pas ça sympa ? Tant pis pour vous alors, ça ne me dérange pas ! Donc finalement, j’arrivai à la porte et ouvrit celle-ci. Un sourire aux lèvres, je lui demandai qu’est-ce qu’elle venait faire à la maison. Comme si je ne me souvenais pas, j’avais malencontreusement des trous de mémoire plutôt sélectif sur les informations à oublier. « Je viens chercher Blair. Tu te souviens, je t'ai prévenu hier... » J’eus l’air surpris, comme si j’avais oublié. Est-ce que j’étais bon acteur ? Je ne le savais pas, mais ça ne me dérangeait vraiment pas si Sora commençait à se douter que j’avais une dent contre elle, après tout je ne faisais rien pour être subtile. Elle était la seule qui pouvait ruiner mon «plan» et pour le moment elle ne faisait rien pour reprendre Patrick, donc tout allait bien de mon côté. « OH ! J’ai complètement oublié de faire le message à Patrick, il est parti quelques minutes chercher de quoi à la pharmacie… » Quelques minutes ? Je dirais plus quelques heures puisque je lui avais conseillé de faire une sortie avec sa fille, ça lui ferait du bien. De plus, ça m’étonnerait beaucoup qu’ils soient partis à la pharmacie, enfin c’était la première idée qui m’était passé par la tête. « Mais si tu veux, tu peux venir l’attendre à l’intérieur, il ne devrait pas tarder ! » Je lui souri, pour avoir l’air sympathique. Elle n’allait tout de même pas attendre l’arrivée de sa fille et de Patrick dans sa voiture garer dans la cour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 5 Jan - 18:53



« OH ! J’ai complètement oublié de faire le message à Patrick, il est parti quelques minutes chercher de quoi à la pharmacie… »

Sora n'en crut pas ses oreilles. Elle le fixa un moment, croyant avoir mal entendu mais à son expression qu'elle voyait que non, elle avait très bien entendu. Sa fille n'était pas là et son père non plus. Pourquoi avait-il emmené la petite avec lui ? Elle était malade ou quelque chose comme ça ?

« Mais si tu veux, tu peux venir l’attendre à l’intérieur, il ne devrait pas tarder ! »

Elle se passa une main dans les cheveux, pesant le pour et le contre. Il n'aurait pas été poli de refuser, surtout qu'elle n'avait aucune raison valable. Il se montrait... aimable. Un peux faux certes mais bon, puisque ce n'était que l'affaire de quelques minutes. Elle pouvait bien faire cet effort-là non ? Elle hocha donc la tête et pénétra dans la maison alors que William s'effaçait de son chemin. Elle n'aimait pas trop se retrouver seule avec lui. En général, Patrick était présent, ce qui simplifiait les choses puisqu'ils s'entendaient toujours bien en règle générale. Mais elle avait plus de mal lorsqu'elle se retrouvait toute seule avec lui. Elle ne ressentait plus ce vif élan de jalousie ou cette douleur lancinante à la poitrine. La douleur s'était faite sourde, tout comme elle s'était faite une raison. Elle respectait le choix de Patrick, elle avait commencé à avancer dans une toute nouvelle vie, sans lui, sans cette famille dont ils avaient rêvé.
Elle s'assied dans le canapé sans se débarrasser de ses affaires. Ce n'était pas la première fois qu'elle pénétrait ici mais c'était la première fois où elle était obligée de regarder autour d'elle. Ca ne l'intéressait pas vraiment cependant. Le moins elle en savait sur leur vie le mieux elle se portait, tout simplement. Ses yeux glissèrent sur la maison qu'elle avait décoré personnellement il y a un moment de ça. Elle était identique à l'exception de certains détails. Des photos qui n'étaient plus là, des meubles ou autre qui étaient à présent chez elle, de nouvelles choses... Mais des souvenirs venaient la hanter pourtant et c'était pénible. Pour s'occuper et être poli, elle décida qu'il valait mieux parler avec William. Elle se passa à nouveau une main dans les cheveux en se tournant vers lui. Elle était sociable certes mais elle ne savait pas trop quoi lui dire. Il y avait quelque chose dans le caractère et le regard de William qui la dérangeait sans qu'elle puisse mettre le doigt dessus.

« Noël s'est bien passé ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 28 Jan - 2:28


plus les mensonges sont gros, plus ils passent.


Est-ce que la jeune femme m’avait cru ? Je n’en savais rien et je n’en avais carrément rien à faire d’ailleurs. De toute façon, qu’elle me croit ou non, je savais que moins elle passait de temps avec sa famille, moins elle se sentait bien et heureuse. C’était bien la seule manière aujourd’hui de la toucher vraiment, je suppose qu’à présent elle avait oublié Patrick, enfin c’est encore à voir puisque ça ne fait que quelques mois. Je trouvais malheureusement que ça se rentrait plutôt mal dans une conversation : Dit Sora tu es encore amoureuse du mec que je t’ai volé ? Officiellement, je ne crois pas qu’elle et Patrick croit que je l’ai «volé», ils ne savent pas que tout ça était déjà tout planifié, encore heureux ! Je lui avais proposé de venir attendre à l’intérieur, j’essayais tout de même, un peu, d’être sympathique avec elle. Je n’avais vraiment aucune quand est-ce que la petite Blair et son père adoptif allait arriver, peut importe je savais que Sora restera là tout le long, trop impatiente de voir si sa fille allait bien. Celle-ci rentrât donc finalement, et garda son manteau. Elle devait croire qu’ils allaient revenir dans quelques minutes. On alla s’installer dans le salon, sans aucun mot. Malaise ? Un peu oui, dans un sens je la comprends, personnellement si j’étais à sa place, je ne voudrais pas me trouver en sa présence, mais heureusement qu’on n’était dans le cas contraire. Toujours en silence, je la regardai observé la maison, son ancienne maison où se trouvait encore aujourd’hui plusieurs meubles et objets qu’elle avait choisi sûrement, ça m’étonnerait que Patrick avait tout choisi seul. Personnellement, je n’avais aucun problème contre le fait d’attendre comme ça, en silence. Qui sait ce qui se passe dans sa petite tête en ce moment ? Je paierais cher pour savoir à quoi la belle Sora pense, toutefois c’était impossible. Je n’allais tout de même pas lui demander après tout. Soudainement, celle-ci prit la parole. « Noël c'est bien passé ? » Je souris, elle voulait vraiment savoir comment c’était passé mon Noël ? Cela m’étonnerait, mais bon, si elle le demande, je vais tout de même lui répondre. « Très bien, on est allé dans la famille à Patrick, très sympa ! » Es-ce que j’avais l’air crédible ? Peut-être, peut-être pas, ça ne me dérangeait pas. La famille de Patrick pouvait être réellement sympathique, si on n’était pas moi. Noël avait été plutôt ennuyeux, une fête déjà que je n’appréciais pas. De plus, j’étais fatigué à la longue de toujours faire semblant. Paraitre vrai et sincère devant Patrick était plutôt simple, mais devant un vingtaine de personnes, ce n’était pas pareil. « Et toi ? T’as pas été trop seule ? » Je dis c’est mot avec un très grand sérieux, malgré le fait que je ne demandais qu’à sourire. J’espérais bien qu’elle avait passé ce temps des fêtes que tout le monde désirait passer en famille aille été vécu dans la solitude pour elle.
Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut Aller en bas
 

« plus les mensonges sont gros, plus ils passent » feat. sora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quel est pour vous le plus gros défaut de la xbox one ?
» Ils sont où les moches?! :(
» Les BD qu'elles sont bien
» Gros Bill, étimologie.
» Les nouveaux hommes-bêtes sont confirmés!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pursuit of Happiness ::  :: POH V.1 ::  :: RPs autres.-