AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'hésitez pas à inscrire vos persos sur facebook et à nous y rejoindre ! (inscription facultative) ♡


N'oubliez pas de voter et afin de nous faire connaître !


Pour célébrer la nouvelle année, le Maire a organisé un bal masqué. Rejoignez-nous ici pour en savoir plus


Le 6 janvier 2016, le forum a fêté ces 5 ANS ! Bon anniversaire POH


 
 « young and stupid » feat. amy
i'll be fine once i'll get it, i'll be good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité
Lun 26 Déc - 22:58


we're young and stupid.


Entre Noël et le jour de l’an c’était toujours calme. Les gens se remettent d’avoir fêté Noël, et d’avoir trop mangé également, et essaie d’être un peu calme en attendant la nouvelle année. J’avais finalement décidé de rester à San Francisco pour le temps des fêtes. J’aurais très bien pu retourner en Angleterre retrouver ma famille, mon père m’aurait payé mon billet d’avion, mais j’avais le goût de rester avec mon frère et mes amis. J’étais heureuse malgré le fait que mon frère était en prison d’avoir été là pour lui. Bref, passons là-dessus, ça me rendait vraiment triste quand j’y pensais car il ne méritait pas ce qu’il lui arrivait. Je n’avais plus vraiment le goût de rien faire. Toutefois, j’avais entendu parler d’une fête de lycéen sur la plage entre Noël et le jour de l’an, où les gens ne sont plus nécessairement en famille. Ça n’avait jamais vraiment été mon genre de fête. Des jeunes de mon âge qui boivent trop et qui font n’importe quoi, toutefois mon amie Amy m’a totalement obligé de venir. Enfin bref, il faut dire qu’elle n’avait pas eu trop à me convaincre, j’avais accepté plutôt rapidement. Un peu n’importe qui y allait, ce que justement je n’aimais pas, mais de toute façon qu’est-ce que j’allais faire de mieux à l’appartement ? Passé une très belle soirée avec Clyde ? Hum, non. Je profitai donc de cette occasion pour voir l’une de mes très bonnes amies ici, malgré le fait que ces temps-ci j’essayais un peu de l’éviter, un peu. Je crois que je n’ai pas choisi volontairement de commencer à l’éviter, c’est plus mon cerveau qui le fait automatiquement. Mais, je ne pouvais pas éternellement ne plus la voir, quand je passais une semaine sans elle c’était bien trop. Toute ça à cause d’un… petit baiser, disons ça comme ça ! Rien de bien grave, de bien important. C’est juste qu’on se soit un peu embrassé lors d’une soirée, toutes les deux bourrées. Elle m’a embrassé, ou bien c’est moi, enfin bref je ne sais plus mais ça l’a le même résultat donc peu importe. Je ne sais même pas si elle s’en souvient, après tout, l’alcool apporte parfois des trous de mémoire, toutefois moi je m’en souviens, un peu trop bien selon moi. D’ailleurs je crois que j’ai même apprécié, ce qui est plutôt étrange puisqu’Amy est une très bonne amie ici à San Francisco que je ne voudrais surtout pas perdre. Conclusion, j’allais faire comme si de rien n’était et être une amie normale. Je préférais ne pas me demander si je ressentais plus que de l’amitié envers elle, car à chaque fois que je la verrais je penserais à ça. La fête commençait vers 22 heures donc à 21 heures, après avoir mangé, je commençai à me préparer. L’appartement était totalement vide et je n’aimais pas vraiment ça. J’enfilai une petite jupe noire avec un top jaune, souliers plats et parti ensuite. J’allais tout de même à la plage donc je n’allais pas mettre des talons hauts. J’arrivai rapidement à la plage déjà bondé. Les gens avaient commencé à faire un feu et à boire. Je ne connaissais personne, ou presque. J’allais à l’école Britannique de San Francisco donc il n’y avait pas beaucoup de gens que je connaissais des lycées publics. Si ça n’avait pas été d’Amy je ne serais jamais venu, les gens de mon âge en général ici, ce ne sont pas ceux que fréquente le plus. D’ailleurs parlant d’Amy, elle est où ?! Je me dis qu’à travers tous ces jeunes, ça seraient quasiment impossible de la trouver la jeune femme. J’allais donc m’asseoir autour du feu en prenant un drink, ne me demandé pas c’est quoi j’en ai aucune idée, mais c’est bon et rose vif, très naturel ! Je sortis mon téléphone portable de ma poche et aller dans mes contacts pour trouver Amy.

Leila Juliette Hamilton a écrit:
J’te trouve pas, j’suis assise autour du feu et je t’attend !

J’espérais à présent qu’elle arrive rapidement car j’étais entourée d’inconnu qui ne m’inspirait vraiment rien. Des gens étaient dans l’eau, certes nous étions en Californie, mais l’eau n’était pas froide… ? Personnellement, je commençai à avoir un peu chaud autour du feu, mais je bus rapidement ma bouteille pour me rafraichir en attendant l’arrivée de mon amie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 1 Jan - 12:48


we're young and stupid.


Feu de camp. Je n'avais pas vraiment d'idées en tête en me rendant là-bas. C'est vrai. Je passais mes journées assise sur mon lit ou devant ma batterie à répéter puisque je n'avais pas l'intention de retourner en cours. Je trouve ça tellement rasoir que j'en ai presque des crises d'urticaires. Mathématiques - qui aura besoin de la signification du théorème de Pythagore dans la vie ? - en français, le truc des verbes et tout ça mais quelle horreur. Je passais une main dans mes cheveux, le joint entre les doigts pour fixer l'océan sur la baie. J'étais lasse de tout ça et j'avais envie de retourner chez ma mère pour les fêtes. Non pas que je l'appréciais cette saleté mais les paysages et le calme manquaient. Je me sentis planer un peu mais pas des masses. J'avais envie de faire la fête. Sentir l'alcool dans mes veines, faire des bêtises. Sauf que les bêtises cela ne me réussissait pas du tout. En effet, sous le coup d'une impulsion et avec beaucoup d'alcool, j'avais échangé un baiser avec mon amie, Leila. Je l'appréciais beaucoup et elle était jolie. J'assumais complètement ma bisexualité depuis que j'ai embrassé une fille dans les toilettes du pensionnat et que j'avais apprécié. Bon, je ne suis pas passée à l'acte non plus. Pas encore. Mais faute d'avoir un homme dans ma vie, faut bien exploiter toutes les possibilités.

Je passais une main dans mes cheveux, tirant de nouveau sur mon joint les yeux dans le vague avant de jeter le mégot par terre et de l'écraser. Je devais aller me préparer sinon je serai encore en retard. Rapidement, je retournais dans l'appartement que je partageais avec Bella et Riley pour voir que personne n'était présent. Vie de merde. Je levai les yeux au ciel pour retirer ma chemise et ma jupe pour passer un sweatshirt et un jeans. Flemme de mettre une robe et il faisait froid le soir. Je m'allumai une clope, fouillant dans mes affaires à la recherche de ma came avant d'en trouver qui appartenait à ma sœur. Oh. Je fixai le petit sachet pour prendre le chemin des toilettes et aller tout vider dedans. Je voulais seulement de la Marie-Jeanne, pas des sachets comme ça. Je soupirai devant tant de négligences. Mon chien vint me saluer pendant que je continuai de regarder le sachet vide et que je le mettais à la poubelle. Puis, je regardai l'heure avant de voir que j'étais effectivement en retard. Merde. Rapidement, j'attrapai mon portable et mon sac pour repartir en courant jusqu'à la plage. Oh fais chier, heureusement qu'il n'y avait pas d'embouteillages.

Une fois, sur place, je fus contente qu'il n'y ait pas tant de monde et regardai aux alentours pour essayer de trouver mon amie. « Leila, tu es où chaton ? » Elle avait disparu ou quoi ? Je me mordillai la lèvre avant de recevoir son message. Wokay. Je me dirigeai vers le feu, piquant une bière dans une glacière pour l'ouvrir, fumer à nouveau et parvenir à sa hauteur. Doucement, je posai ma main sur son épaule, un sourire timide sur les lèvres. Un peu de gêne, non. Je ne suis pas mal à l'aise. « Salut chaton. » Puis, je pris place à ses côtés avant de rejeter ma tignasse en arrière. « Alors, t'as trouvé de quoi à boire ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 2 Jan - 17:53


we're young and stupid.


À l’instant, je me demandais terriblement qu’est-ce que je faisais ici, pourquoi j’étais venue ? Ce n’était vraiment pas mon genre de soirée et en plus il faisait un peu froid en jupe, mais je n’allais pas me plaindre, il y avait des gens encore moins habillés que moi. Je les regardais boire, rire et parler et je les enviais un peu. Avoir cette innocence de faire n’importe quoi, n’importe quand. Ne pas penser au futur, mais qu’à l’instant présent. Ne pas s’occuper de ce que pourrait penser les autres et agir comme la petite voix dans notre tête nous dit. Malheureusement, je n’étais pas comme ça, ce n’était pas de cette manière que j’avais été élevé. J’étais réfléchie, débrouillarde et surtout je voyais toujours à long terme. Je me souciais beaucoup de ce que les gens autour de moi pensent. Finalement, assise autour du feu, les yeux fixant les flammes qui boguaient, je me disais que je pourrais être comme eux une soirée, et c’est ainsi qu’en une gorgée, je finis ma bouteille d’alcool et en prit tout de suite une autre. J’avais l’air bien trop pensive pour que qui que ce soit vienne me parler. J’avais décidé d’envoyer un message à mon amie, j’avais hâte malgré tout qu’elle arrive, même si dans un autre sens j’appréhendais ce moment. Je n’étais pas mal à l’aise en sa présence, très loin de là, j’étais juste un peu gênée. Je ne savais pas si je devais lui en parler, après tout, des amies c’est là pour t’aider, te confier, te conseiller, mais dans ce cas je n’étais pas totalement certaine que c’était la meilleure chose à faire. À l’habitude, je n’avais aucune difficulté à parler de se que je ressentais. En amour, je disais ce que je pensais vraiment, je n’étais pas compliquée. Toutefois, en ce moment je n’étais même pas certaine de ce que j’avais réellement ressenti donc c’était plutôt difficile d’en parler en plus. J’avais aimé le baiser bien sûr, mais est-ce que j’avais ressenti plus ? Je me dis que j’étais idiote, peut-être qu’Amy ne s’en souvenais même pas. Après tout, cette soirée on avait toutes les deux buent beaucoup d’alcool, c’était déjà étonnant que moi je m’en souvienne. Mon amie ne me répondait pas, j’espérais que c’était parce qu’elle arrivait, donc autant venir tout de suite. Toujours perdu profondément dans mes pensées, je senti soudainement une main sur mon épaule et je me détournai pour voir Amy bien sûr. « Salut chaton. » Je souri à l’écoute de ce petit surnom. « Hey ! Je commençais à croire que tu m’avais oublié. » Je ris pour lui montrer que je ne le pensais pas réellement, comment m’oublier après tout ? Bon, j’étais vraiment ridicule. Amy s’assit à côté de moi, une bière à la main. Moi j’étais déjà à ma deuxième bouteille, et elle venait à peine d’arriver, j’espérais toutefois que ça me ferait du bien, et en même temps, que ça ne me ferait pas faire des choses que je ne fais pas à l’habitude. « Alors, t'as trouvé de quoi à boire ? » Je n’avais rien apporté, mais apparemment quelqu’un fournissait l’alcool sur la plage. « Ouais, je crois que j’en ait bien besoin… » Je ne savais pas si Amy comprendrait, en fait j’en avais besoin pour oublier toute sorte de chose. Elle, notre baiser, trop penser sur ça, le départ de mon frère, le fait que je sois loin ici de toute famille…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 8 Jan - 1:40


we're young and stupid.


Feu de camp. Alcool. Nuit de folies en prévision. « Mais quand vas-tu te calmer ? Avait alors demandé mon père en levant les yeux au ciel. » Et moi dans un petit sourire m'était contentée de partir et d'aller voir ailleurs. Aller voir ailleurs c'est tout ce que je savais faire. Encore vierge, immaculée, c'était ma fierté. Je regardais autour de moi pour voir que les gens s'amassaient autour de cette merde. Bande d'animaux préhistoriques. On allume un briquet et tout le monde est content.  Je m'allume donc une clope avant d'essayer de trouver mon amie. Ce qui est bizarre avec Leila, c'est qu'on ne s'était pas revues depuis le baiser. Elle avait l'air troublée. Moi, je ne le suis pas. J'ai toujours préféré les mecs mais elle est quand même assez séduisante pour une fille. Ouais, bon, non pas que je suis en train de tomber amoureuse. Il en faudrait beaucoup pour que je tombe amoureuse mais disons qu'une nuit passée entre ses bras ne serait pas exclure. Je suis une sale garce et je l'assume. J'allume les mecs tous les uns derrière les autres, les filles aussi et je me casse sans rien faire finalement. Mais je songeai à passer à l'action. Ne me demandez pas pourquoi mais j'avais envie de faire comme tout le monde. Comme ma sœur, comme ma meilleure amie, comme le commun des mortels. Je voulais tomber amoureuse. Mais l'amour n'est pas un sentiment que l'on contrôle malheureusement. J'aimerai tellement. C'est si difficile. Je ne peux pas passer devant un mec et me dire « hop, je suis amoureuse. » J'avais besoin de défis, d'actions. J'inspire un bon coup avant de suivre les autres et de faire comme eux. Bouteilles d'alcool, joints, fiesta. Nous étions jeunes et ce n'est pas une fois dans la tombe que nous allions profiter. Je soupire doucement pour voir Leila, seule, prêt du feu. Un sourire nait automatiquement sur mes lèvres. Si belle, si innocente. Moins que moi au niveau de ses cuisses mais plus au niveau du caractère. Je prends doucement place à ses côtés avant de zieuter en sa direction et lui adresser la parole. Elle était vraiment mal à l'aise. Ne le sois pas Leila, putain. Ne fais pas tout foirer. « Je n'oublies jamais personne sache-le ! » Je bois une gorgée avant de regarder le feu qui danse. Je commençai à être défoncer moi. Attention c'est mal. Un con semble trouver ça cool de draguer tout ce qui bouge. Et bim, la baffe. Je rigole en voyant la scène avant de concentrer mon attention sur mon amie. Zen. Détends toi. « T'en as besoin pourquoi ? » Un nouveau rire sortit, nouvelle lampée et je plante mon regard dans le sien. « A propos du baiser ? Ne me dis pas que t'es troublée quand même ? » Amy ou la fille qui les pieds dans le plat. Yep, c'est moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 8 Jan - 4:08


we're young and stupid.


De jeunes personnes faisant la fête, buvant pour dix personnes, fumant comme une cheminée, mais c’était totalement ça moi ! Depuis mon arrivée à San Francisco, j’avais un peu de la difficulté à m’entendre avec les jeunes de mon âge, pas assez mature pour moi. Bien sûr que j’aimais ça faire la tête, mais pas tous les jours comme eux. À mon ancienne école à York en Angleterre, les gens étaient plus comme sage, sympa, mature, travaillant. On se faisait des soirées parfois, on s’amusait bien, mais ça ne finissait jamais comme ceux ici. En fait, j’avais bien changé en venant à San Francisco. Mon père vous dirait peut-être, s’il le savait, que j’ai changé en mal, mais moi je ne crois pas. Je suis plus ouverte, c’est tout. Toutefois, je suis toujours moi-même et ici je m’entends mieux avec les personnes plus vieilles. J’ai un peu un problème contre leur mode de vie. De plus, j’avais commencé par connaitre les amis de mon frère et mon colocataire, puis je m’étais fait des amis. Comme j’étais une étudiante, plutôt studieuse de plus, je pensais souvent du temps à la bibliothèque. Si je voulais être calme pour faire mes devoirs, je devais quitter l’appartement puisque mon colocataire s’amusait beaucoup à faire des partys, mais bon c’était à lui l’appartement donc il pouvait bien faire ce qu’il désirait. Donc à la bibliothèque j’avais fini par rencontrer des gens, comme Amy. Celle-ci n’est pas autant studieuse, plus fêtarde. Justement c’était bien parce qu’elle était là que j’étais venue sur la plage ce soir, sinon je n’y aurais même pas pensé. Je me disais que je ne pourrais pas l’éviter éternellement. En fait, je l’avais fait un peu sans le vouloir, comme si ma tête essayait de l’éviter involontairement, mon subconscient quoi. De toute façon, c’était plutôt facile puisque j’allais à l’École Britannique de San Francisco et bien sûr Amy n’y allait pas. Mon dieu qu’est-ce que j’étais idiote de vouloir éviter une amie. En fait, en ne la voyant pas, ça m’évitait tout simplement d’y penser. Je n’avais pas à pauser plus de questions que ça. Ces temps-ci j’avais quelques sexfriends, une amitié que je n’aurais jamais pensé avoir en Angleterre. Pas que j’étais vierge, c’est tout simplement qu’avant je gardais mon corps pour mes petits copains, ou petites copines. Enfin bref, ce soir il y aurait de l’alcool ce qui était une bonne chose selon moi puisque je n’aurais plus à trop penser. En même temps, ce n’était pas super puisque c’était sous l’effet de l’alcool qu’on s’était embrassé. Pourquoi est-ce que je pensais constamment à ça ? Je me détestais, Amy était mon amie, c’est tout. Finalement, elle était arrivée. Je n’avais pas osé parler avec qui que ce soit puisque je ne connaissais personne, enfin j’avais peut-être déjà vu quelques visages mais sans plus. Je venais de lui dire que j’avais cru qu’elle a fini par m’oublier. « Je n'oublies jamais personne sache-le ! » Je souri, j’espérais bien qu’elle ne m’oublierait pas un jour, enfin bref. Je continuai à boire ma bouteille, la moitié en une fois, ça commençait déjà à me faire du bien. Ah, l’effet de l’alcool… Un mec passa et draguait pas mal tout le monde, il se prit une gifle et j'entendis Amy rire de cette scène, j’aimerais tant être aussi ouverte qu’elle. « T'en as besoin pourquoi ? » Avant de répondre à mon amie, je terminai ma bouteille et en pris une autre, ça faisait du bien, mon dieu. « J’sais pas, j’me sens seule à SF avec mon frère en prison… » C’était vrai, je me sentais seule, bien qu’en 2 mois dans cette grande ville, je connaissais déjà plusieurs personnes. Soudainement, elle se détourna vers et planta son regard vers moi, je n’avais que le goût de baisser le regard, mais je résistai. « À propos du baiser ? Ne me dis pas que t'es troublée quand même ? » J’essayai de ne pas avoir l’air trop surprise, j’espérais que ça ne se voyait pas trop dans mes yeux que j’étais troublée. C’était la première fois depuis ce jour qu’on se revoyait, j’aurais espéré qu’elle l’avait oublié, dû à l’alcool, mais non. « Euh… non j’suis pas troublée ! Et… toi ? » Amy, troublée ? Jamais de la vie… Toutefois j’aurais bien aimé savoir réellement ce qu’elle pensait. Bon je n’étais pas bien mieux car je venais de lui dire que je n’étais pas troublée…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 9 Jan - 18:34


we're young and stupid.


Ce genre de soirées ne pouvait se dérouler que de deux façons. Soit, j'allais rentrer chez moi au bout d'un moment parce que j'en aurai marre, soit je restai en prenant sur moi tout ce qui pourrait se passer. Amy, tu n'es qu'une pauvre fille. Seule, désespérément seule. Je voulais un mec dans ma vie et j'avais clairement la dalle. Je soupirai, assise près de mon amie en repensant à la soirée que nous avions passé. Elle avait été géniale. Vraiment. Et je ne savais plus comment faire. Trop de monde, trop de personnes me courraient après et je ne savais plus où me donner de la tête. Je me sentais comme une de ces héroïnes au regard bovin et à la bouche entrouverte dans toutes ces histoires de vampires. Comme Isabella ou encore Cassie dans The Secret Circle. Désirée et convoitée pour une seule raison. Parce que j'étais encore vierge. Je ne pense pas que Leila soit comme ça. Nous étions amies, nous faisions cela pour nous amuser. Elle s'amusait plus que moi. J'avais beau aimé faire la fête, je ne m'amusais pas de la même façon qu'elle. Un verre à la main, je regardai les flammes danser dans mes yeux, pensive sans oser savoir quoi lui répondre. « Je me sens seule aussi, avouai-je finalement. » Ce n'était pas faux. Je me sentais horriblement seule depuis ma venue à San Francisco. Je pense que je me suis sentie seule toute ma vie. Depuis que ma sœur est partie. Depuis mes treize ans. Comment étais-je censée évoluer sans elle ? Elle était (même si ça me tuait de l'avouer) comme mon modèle et maintenant, elle me décevait de plus en plus. C'est comme quand on apprend que le père noël n'existe pas. Elle m'avait déçue, humiliée et jamais je ne lui pardonnerai. 

Je me tournai vers Leila, un sourire suspendu sur mes lèvres. C'était si facile de faire semblant aujourd'hui. Avant, je passai mon temps à pleurnicher, à me plaindre. Plus maintenant. Cela ne sert plus à rien. Les gens ne nous écoutent plus. Je clignai un peu des yeux en l'écoutant me parler. J'avais encore mis les pieds dans le plat et j'espérai ne pas l'avoir blessée. Je méditai à ma réponse en buvant une nouvelle gorgée avant de m’éclaircir la voix pour lui répondre. « Non, pas du tout. Tu sais qu'il en faut beaucoup pour me troubler. » Peut être devrais-je lui en parler ? J'avais juste peur de coucher avec un garçon mais je ne savais pas pourquoi. Peut être parce que j'attendais le bon. Ce qui serait débile. Je ne crois plus à tout ça. Je soupirai avant de passer une main dans mes cheveux. « J'en ai marre de voir toutes mes copines avec des mecs. J'ai pas envie de finir comme elle. Y'en a encore une qui est tombée enceinte la semaine dernière. Les mecs ou comment foirer sa vie... Pfff, et toi ? T'as rencontré quelqu'un ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 9 Jan - 19:43


we're young and stupid.


Je me disais parfois que je ferais mieux de ne m’attacher à personne ici à San Francisco. Après tout, j’habitais ici que temporairement. Je n’avais jamais vraiment prévu rester bien longtemps. La principale raison était pour surveiller un peu mon frère, j’avais un peu peur de ce qu’il faisait, mais finalement je n’avais servi carrément à rien puisqu’il était en prison. De plus, les fois que j’avais réussi à lui parler, il disait qu’il voulait changer, retrouver sa vraie famille, donc moi, en Angleterre. Tu n’aurais pas pu décider ça avant que je m’installe dans ta ville et que je me fasse des amis ici ? À présent, je restais principalement pour mes études. Je ne pouvais malheureusement retournée en milieu d’année comme ça dans mon ancien lycée, je devais donc terminer ici. Cet été je verrai ce que je vais faire. C’est pourquoi je ferais mieux de ne pas m’attacher à qui que ce soit ici, autant en amitié qu’en amour puisque ça ne mènera probablement à rien, sauf de la souffrance bien sûr. Mais à mon âge, on ressent constamment la pression des gens autour de nous en couple, de plus, ma mère passait son temps à me demander si j’avais rencontré quelqu’un, comme si j’étais obligée. J’avoue que ça serait plutôt bien, je me sentirais bien moins seule, bien que j’aie plusieurs amis assez présents, heureusement. Des amis, dont Amy. Il y en a des amitiés plus faciles que d’autre, pour moi, celle-ci compte parmi les compliqués, mais bon on ne peut pas tout avoir facilement dans la vie. Je venais de lui dire que je buvais puisque je me sentais seule. Bonne raison, apparemment elle l’a trouva bonne. « Je me sens seule aussi. » Je la regardai, Amy, seule ? Non. Elle était toujours entourée de millions de gens, prêts à tout pour elle, il me semble. Enfin bref. Je lui souri. « à Notre solitude alors ! » Je levai ma bouteille, et but encore. J’étais une bonne menteuse peut-être puisqu’elle n’eut pas l’air de douter de ma réponse lorsque je lui dis que ça ne m’avait pas troublée. Bien sûr que je trouvais ça normal, j’embrassais très souvent mes amies comme ça et après je faisais comme si de rien n’était, pourquoi je ne lui disais pas la vérité ? Sûrement parce que j’étais incapable de mettre des mots sur ce que je ressentais réellement. « Non, pas du tout. Tu sais qu'il en faut beaucoup pour me troubler. » Je la regardai. Bien plus ? Ce n’était pas très clair, j’aurais aimé qu’elle me dise le fond de sa pensée, mais je n’étais guerre très bien plaçai pour lui demander d’être sincère avec moi… « Bien plus ? Ça te prend quoi ? » Je lui souri, oui j’étais une petite curieuse, mais bon je n’avais pas peu m’en empêchai. Je me retournai vers le feu, perdant mon regard dans les flammes, tellement envoutantes. « J'en ai marre de voir toutes mes copines avec des mecs. J'ai pas envie de finir comme elle. Y'en a encore une qui est tombée enceinte la semaine dernière. Les mecs ou comment foirer sa vie... Pfff, et toi ? T'as rencontré quelqu'un ? » Je ris en me retournant vers mon amie. Elle n’aimait pas voir des couples et ne voulaient pas tomber enceinte, elle allait finir le reste de sa vie seule ? Bien sûr moi aussi à mon âge je trouvais ça con de gâcher sa vie en tombant enceinte, mais on ne fait pas exprès et surtout, on n’a pas nécessairement besoin d’être en couple pour tomber enceinte… « T’as marre de voir des couples ?? » Je ne comprenais pas sa façon de penser, elle se disait seule, mais n’avait pas envie de finir comme elle, soit plus claire Amy. Elle m’avait demandé si j’avais rencontré quelqu’un. Hum bonne question, j’hésitai un instant à passé par-dessus cette question, mais non, j’étais certaine qu’elle allait insister. « Peut-être, j’sais pas… » Ah tient, moi aussi je suis capable d’être bague, mais en fait c’était la vérité, j’en avais aucune idée si mon cœur battait pour quelqu’un…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 10 Jan - 23:48


we're young and stupid.


Faire la fête. Se saouler pour oublier notre vie, nos déboires. Tout cela révelait du pathétique alors pourquoi est-ce que je le faisais ? Pourquoi est-ce que je voulais repousser les limites ? Faire ce qui était le plus salace possible. Moi, Amy la gentille petite Ginstorm, la pièce rapportée démontrant que je n'étais pas de cette famille, que je n'en ferai jamais partie. Je regardai le ciel sans nuages qui laissait présager une tempête certaine. Je commençai à me sentir mal avec cet énorme secret qui pesait sur mes épaules. Comment le dire à ma sœur qui visiblement ignorait tout de ce qui se tramait dans son dos. Je ne suis pas une Ginstorm pure souche et déjà qu'elle me rejetait depuis un moment, que je vivais très mal ce rejet, je ne savais plus comment accueillir ses troublantes révélations. Peut être devrais-je tout simplement me laisser aller ? Pleurer un bon coup sur l'épaule de mon amie. Mais non, je n'avais pas le droit. Je ne devais pas. Je n'en avais pas le droit putain. Parler de mes problèmes n'a jamais été ma spécialité et c'est bien parce que je ressentais ce mal être que j'éprouvais le besoin de jouer avec tout le monde. Leila y compris. Mais je l'appréciais vraiment. Un peu trop sans doute. Je la désirai c'est certain. Mais de là à en tomber amoureuse, certainement pas. Munie de mon joint, de mon imposante poitrine et de mon regard de braise, je comptais bien faire sensation à cette fête. En dessous de mes habits, j'avais mis mon maillot de bain en dessous. Personne ne faisait attention à moi, personne ne me regardait mais peu m'importait. Je savais que j'étais canon et je n'avais besoin de personne pour dicter ma loi. Bien entendu, du haut de mes dix sept printemps, je ne pouvais pas faire grand chose si ce n'est dérober quelques bières, quelques baisers comme je l'avais fait de nombreuses fois avec mon amie. Je voulais peut être recommencer qui sait ? Un sourire sur mes lèvres, je bus une nouvelle gorgée avant de me poser à ses côtés, faisant un petit signe de la main au mec qui semblait intéressé pour reporter mon attention sur elle. Leila n'avait pas l'air ravie d'être ici et pas d'humeur aussi joyeuse que ça. Elle devait se décoincer sinon elle allait prendre racine. Je l'écoutais me parler de son frère, ce gros con qui avait jugé bon d'aller en taule, avant de lui parler de certains de mes malheurs trinquant à notre solitude. « On est des badass, chérie. Ne fais donc pas cette tête et viens draguer. » Je lui posais la question que nous redoutions tous un jour ou l'autre et j'avouerai que je n'escomptais pas de réponses. Jouer avec les gens, c'est très mal Amy. Est-ce que je me sentais mal pour autant ? Non, bien entendu. Cela doit être dans l'éducation puisque ma sœur était quand même une sacrée pétasse. « Si j'ai quelqu'un en vu. Oui. Il s'appelle Jake et c'est un gros poisson mais pour l'instant, je ne sais pas comment m'y prendre. T'as déjà eu des hommes, non ? Est-ce que tu peux me donner des conseils ? » Par des conseils, j'entendais me montrer un peu la voie. J'étais d'humeur salace ce soir. Je devrais peut être calmer un peu le jeu si je voulais garder mes vêtements et ne pas la dépouiller des siens...
Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut Aller en bas
 

« young and stupid » feat. amy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « young and stupid » feat. amy
» « you spin my head right round when you go down » feat. Jordane
» To be or not to be a stupid noob :-)
» Personal Color ~ The young girl and the little girl of Hakurei
» Damien Ethan Bardford ☮ Living young, wild and free

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pursuit of Happiness ::  :: POH V.1 ::  :: RPs autres.-