AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'hésitez pas à inscrire vos persos sur facebook et à nous y rejoindre ! (inscription facultative) ♡


N'oubliez pas de voter et afin de nous faire connaître !


Pour célébrer la nouvelle année, le Maire a organisé un bal masqué. Rejoignez-nous ici pour en savoir plus


Le 6 janvier 2016, le forum a fêté ces 5 ANS ! Bon anniversaire POH


 
 I'll stand by you || ft. Jasmine ♥
i'll be fine once i'll get it, i'll be good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité
Dim 4 Déc - 21:33




Roméo && Ciara

Each retless heart beats so imperfectly.


    Roméo se réveilla, n'ayant que très peu dormi de la nuit. Cela faisait quelque temps qu'il n'avait pas eut un rendez-vous avec une fille, surtout un rendez-vous aussi organisé. Il ne put s'empêcher de penser qu'il attendait cela avec une grande impatience. Il avait envie que ses heures de cours passent le plus rapidement possible pour ensuite rejoindre Ciara. Comme tous les matins, il entama son rituel habituel qui consistaient en quelques étapes simples. La première consistait à se lever du lit et à s'étirer comme un chat qui avait dormi pendant des millénaires. Une fois cela fait, il quittait ses draps chauds pour ouvrir les rideaux et la fenêtre, laissant l'air frais rentrer dans la pièce. Il prenait un grand bol de vent dans la figure et souriait face au soleil qui commençait lentement sa course dans le ciel infini. Ensuite, il ouvrait la porte pour se diriger vers la cuisine, pour donner à manger aux nombreux animaux qui peuplaient l'appartement. Puisque sa colocataire n'était pas là en ce moment, l'italien ne prit pas la peine d'aller la réveiller. Il ouvrit tous les autres rideaux et prépara son café. Le temps de cela, il prenait une chemise qu'il se mettait sur les épaules pour descendre chercher le courrier. Il disait bonjour au voisin puis remontait avec les factures, le journal et parfois quelques lettres, surtout envoyés par ses parents. Il y en avait d'ailleurs une aujourd'hui. Il eut un sourire avant de pousser un soupir. Ses parents lui envoyaient rarement des sms, peu habitués à la technologie, préférant les dialogues épistolaires qui prenaient tantôt quelques lignes, tantôt des pages et des pages. Il plaça la lettre sur le dessus du paquet et remonta pour arrêter le café. Il se servit une tasse, et alluma la radio pour laisser la musique envahir la maison presque vide. Le garçon ne s'accoutumait pas bien à la solitude, trop habituée à la présence de ses amis ou de sa colocataire. Aussi laissait-il souvent la télévision ou la radio allumée, pour faire comme une présence. Il se saisit de la lettre de ses parents et l'ouvrit;

    " Cher Roméo,
    D'après ta dernière lettre, qui remonte désormais à quelques semaines, tu semblais aller plutôt bien. Je suppose que tu te plais à San Francisco. Il paraît que c'est une belle ville ! Nous viendrons peut-être te rendre visite. Mais la Californie n'est-elle pas trop chaude pour quelqu'un comme toi qui aime tant le froid ? De notre côté, tout va bien. Ton père est déchaîné en ce moment, je ne sais pas si c'est parce que c'est bientôt Noël ou quoi mais en tout cas, il fait des miracles. Oh je ne crois pas que tu es au courant mais nous avons construit une véranda, viens la voir quand tu auras le temps. Et puis, pour combler le vide laissé par ton départ nous avons acheté un chien, un labrador. Nous l'aurions bien appelé Roméo mais je suis sûre que tu l'aurais mal pris ! Du coup nous avons opté pour Aslan, comme le lion dans Narnia. C'est ton père qui a eut l'idée. J'ai trouvé ça bizarre au début mais finalement je m'y suis habitué. Au fait, comment va Esis ? J'espère que tu le nourris bien, je le plains. Tu ne nous as presque rien envoyé. Au fait, passeras-tu à la maison pendant les vacances de Noël ? Nous aimerions beaucoup te revoir. Même si c'est vrai que cela doit être compliqué de concilier tes cours et ton métier de modèle, j'espère également que tu as de quoi tenir, financièrement parlant. Même si nous t'envoyons assez régulièrement de l'argent, je ne peux m'empêcher de m'inquiéter, tu me connais. Je crois que c'est tout ce que j'ai à te raconter. Ha non, tu es au courant que ton cousin va débarquer à San Francisco ? C'est ta tante qui m'a dit ça l'autre jour, quand je l'ai appelé pour avoir de ses nouvelles. Bref, tout ça pour te dire que nous pensons fort à toi mon Roméo et que tu nous manque beaucoup, malgré le fait que nous nous soyons habitués. Tu as le bonjour de ton père, de ta tante et de toute la famille. Réponds-nous dès que tu le peux, nous t'aimons.
    Ta mère, Abigail.
    "

    L'italien sourit et posa la lettre en évidence pour ne pas oublier d'y répondre, sans quoi sa mère s'inquiéterait. Cela le motiva pour sa journée et il prit sa tasse de café, dansant sur la musique qui passait à la radio. Mais dans sa tête, il y avait un air qui ne voulait pas s'en aller et il ne pouvait s'empêcher d'en rire, se rendant compte à quel point il était ridicule de penser à cela. Ce n'était autre qu'une chanson d'Aladdin. Cette histoire de Disney allait rester un petit moment, il en était sûr. La tasse à la main, il posa vers de la fenêtre, regardant les gens passer au dehors, énième chose qu'il faisait le matin. Une fois qu'il eut avaler le reste de la boisson noirâtre, il se dirigea à pas légers jusqu'à la salle de bain, laissant le caleçon et la chemise tomber sur le sol. Il laissa l'eau couler sur son visage puis sur son corps. Cela finissait de le détendre et surtout de le réveiller. Il se sentait revigoré sous l'effet de la douche. Après quelques minutes à se prélasser, il jugeait qu'il devait arrêter là sans quoi il finirait en retard. En soupirant il quittait la cabine de douche, faisant à peine quelques pas jusqu'au robinet. Il s'observait toujours quelques minutes, comme s'il cherchait quelque chose dans son visage, comme s'il était en pleine réflexion. En réalité, il se demandait pourquoi, selon ses amis, tant de fille lui "courait après". Certes il n'était pas des plus laids, mais ne se trouvait pas non plus d'une beauté extrême. C'était d'ailleurs pour cela qu'il se sentait gêné de faire des photoshoots, il ne pensait pas avoir ce qu'il fallait pour cela, pour ce métier. Malgré tout, cela lui rapportait de l'argent, aussi ne s'en plaignait-il pas. Il soupira et se passa un peu d'eau sur le visage, sans prendre véritablement la peine de se raser, ou alors le strict minimum. Voyant l'heure tourner, il se hâta et prit une chemise blanche dans sa chambre, un jean et une écharpe pour éviter d'attraper froid.

    Roméo attrapa ses clefs, son portable, dit au revoir aux animaux par habitude, ferma la porte et courut pour attraper son bus. Oui, c'était un matin comme les autres. Il avait failli son bus, toujours et encore en retard. Il se glissa rapidement dans l'ouverture, souriant aux passagers et arriva à trouver une place. Le trajet ne durait que quelques minutes alors il mit ses écouteurs et écouta la musique, pour le calmer n'aurait-ce été qu'un peu. Une fois arrivé à la Fac, il rejoignit ses amis. La journée passa à la fois lentement et rapidement. Il n'avait qu'une hâte; être au soir et voir la jeune fille avec qui il avait un rendez-vous. Visiblement, c'était une belle jeune femme et elle semblait également très gentille. Il ne doutait pas vraiment du fait qu'ils s'entendraient bien. A 14h, quand la sonnerie se déclencha, son cœur fit un bond. Il laissa ses amis là et se dit qu'il avait encore deux bonnes heures. Rentrer à l'appartement aurait été stupide et, de toute manière, il aurait tourné en rond. Non, il préféra faire le tour du quartier. Il se rendit compte que, malgré le fait qu'il venait ici presque tous les jours de la semaine, il ne connaissait que très peu l'endroit où il était. Il décida donc de partir, se disant qu'il rebrousserait chemin vers 15h30, le temps de retrouver son chemin, connaissant son sens de l'orientation désastreux. Au bout de quelques temps, il arriva au fameux quartier chinois qu'il découvrit avec joie. Il en fit le tour, dévorant les magasins des yeux, ne pouvant s'empêcher de s'acheter quelque chose à manger par la même occasion, n'ayant pas mangé depuis le matin. Il resta dans le coin quelques temps et retourna aux alentours de la Fac vers l'heure qu'il s'était fixée, passant devant un Starbuck qu'il repéra comme point éventuel de discussion. Passant devant un fleuriste, il pénétra dans le magasin pour acheter des fleurs à Ciara. Il réfléchit et fit son choix, espérant que cela lui fasse plaisir.

    - Bonjour, je voudrais ... Un bouquet de roses rouges s'il vous plaît.

    Le vendeur lui tendit avec un sourire et, en échange, Roméo lui tendit sa monnaie. Il repartit en chemin, voyant qu'il était désormais 15h45. Il arriva devant la fac et attendit Ciara avec un sourire, pressé que la jeune fille arrive. Il respira un coup et avala un chewing-gum pour se détendre. L'italien cacha le bouquet de roses derrière son dos pour faire la surprise à son amie.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ciara A. Halvarez
all i care about is success
AVATAR : Shay Mitchell
✱ ÂGE : 27
✱ QUARTIER : Sunset District
✱ COLOCATAIRES : mon petit ange
all i care about is success
Lun 5 Déc - 11:06



Oh my fucking god ! Voilà tout ce que j’avais en tête depuis dimanche après-midi. Je devais rêvée, je ne voyais pas çà autrement ! Allais-je enfin avoir de la chance dans ma vie personnelle ? Je l’espérais vraiment car j’aurais du mal a subir un autre échec, je voulais vraiment, je ne sais pas, pourvoir me dire qu’il y a quelqu’un qui tient a moi, qui m’aime et que j’aime aussi. Bon, je restais toujours la même, prête a m’amusée, a faire des folies mais je ne sais pas, quand je vois les gens autour de moi se mettre en couple, êtres heureux, avoir des projet avec leur moitié, moi j’ai quoi en contre partie de çà ? Rien, je reste seule. Et puis depuis quelque temps, j’étais assagit niveau sexe … Depuis que j’avais couchée avec Tamara en faite, qui elle aussi a des vue sur quelqu’un et qui a l’air vraiment in love. Tamara … D’ailleurs c’est elle la cause de tout mes mots. Hier, j’étais connectée sur mon compte facebook lorsqu’elle est venue me parler. On a discutées et j’ai appris qu’elle voyait quelqu’un, que je connais bien d’ailleurs, Kyler, un genre de grand frère protecteur pour moi. Elle me disait qu’elle l’aimait bien, que lui aussi et qu’ils devaient se voir le lendemain. J’étais heureuse pour elle, vraiment, bien qu’un peu jalouse aussi. Puis, on en est venue a parler de mes goûts en matière d’homme, puis Tamara me propose d’aller parler a un garçon qu’elle connaissait et que j’avais en amis sur facebook alors que je ne le connaissais même pas, mais comme vous savez, « les amis de mes amis sont mes amis ». Tamara me dit qu’elle lui parlerait dès qu’elle le verrait connecté et a partir de là, le stress monta en monte a la vitesse de l’éclair, et noue mon ventre. Pourquoi je mettais dans cet état, si cela se trouve Tamara échouerait et je n’aurais plus qu’a vivre en fille célibataire, vivant pour les histoire d’amour de ses amis. DEPRIMANT ! Et puis vraiment, sans me vanté j’étais plutôt un fille sympa, pas trop moche, et pourtant je n’avais personne dans ma vie. Ah si, j’avais Yuri et Robbyn, ils étaient comme ma famille, et je serais a jamais pour eux et pour leur petite puce, Mélodie, qui les rendait complètement gaga mais ils étaient tellement mignons ! Je pourrais donner ma vie pour eux. Plus tard dans la journée, Tam vient me dire qu’elle était entrain de lui parler de moi, et la, la pression monta d’un cran, mais finalement, tout semblait aller dans le bon sens. Ouf ! Puis elle me dit d’aller lui parler, qu’elle avait réussit. Note à moi même : construire un temple a Kacee Tamara Tchaïkovski. J’avais pris mon courage a deux main et j’étais allée parler au jeune homme : Roméo. Funny n’est ce pas ? Après quelque message échangée, et sur facebook, on nous avions convenue d’un rendez-vous le lendemain et par sms. Bref, vous comprenez bien que j’ai pas beaucoup dormir de la nuit, surtout avec l’arrivée de ma nouvelle colocataire.

Nous voilà donc Lundi 5 Décembre. Cela faisait une petite heure que j’étais lever et dans ma tête, j’avais qu’une seule envie : être a 16h, pour rejoindre Roméo et voir comment tout çà aller ce passer. Encore une journée ou je n’écouterais pas beaucoup en cours moi ! Mais il n’y avais rien a faire, je n’arrivais pas a me concentré sur autre chose que le jeune homme, et sur notre rendez-vous. Après avoir discutée un peu avec Vicente, j’allais prend une douche pour bien me réveillé, je m’habillais – une robe écru arrivant au genoux, un gilet blanc et des talons - ensuite en conséquence, me maquillais, me coiffais. Après 25 minutes – oui, je suis longue, mais j’ai un rendez-vous ! – j’étais enfin prête et surtout, j’étais satisfaite de l’image que le miroir me renvoyé, et pour un rendez-vous, mieux valait être en accord avec sois-même. Je soupirais, et arrangée une dernière fois mes cheveux avant d’aller faire mon sac pour les cours puis je quittais la maison en prenant sois de laissée un double des clefs a Lisa. Sur le trajet, toute mes pensée était dirigée vers ce rendez-vous, et je faisais dans mon esprit toute sorte de scénario qui pouvait se passer et je ne sais pas pourquoi, la plupart d’entre eux finissait bien. Coïncidence ? Bien sur, la journée passa lentement, comme pour me torturer. Mais c’est a chaque fois la même chose, lorsque l’ont espère ne pas voir le temps passée, c’est là que les minutes nous semble des heures. Un vrai calvaire n’est ce pas ? Les cours qui habituellement me semblait intéressant, me semblèrent futiles et je rêvais de pourvoir sortir de cette fichu salle en courant et de rejoindre Roméo pour enfin, savoir a quoi je devais m’attendre. 14h, je regardais nerveusement ma montre, il avait finit les cours, il devait être entrain de ranger ses affaire avant de quitter sa salle et d’aller se préparer, sûrement. Focus Cia, focus ! Je soupirais, encore deux heures de torture interminables. Je tentais tant bien que mal de me concentrée sur ce que disait mes professeurs, sans grand succès. Puis vient l’heure de la délivrance, je rangeais mes affaire rapidement, filait au toilettes faire une dernière vérifications de ma tenue, de mon maquillage. Everything is ok. Let’s go. Sur le trajet mon coeur battait de plus en plus fort, de plus en plus vite. Je respirais du mieux que je pouvais et marchais d’un pas plus ou moins assurés. Tout allait bien se passée, il fallait juste que je reste moi même, calme, drôle, pétillante. Plus je me rapprochais et plus je devais me retenir de ne pas courir, mais avec des talons haut, ce n’était pas une bonne idée, pas du tout. Lorsque j’arrivais sur place, je cherchais Roméo des yeux, et tomba aussitôt sur lui, sa peau mate, ses cheveux noir mi-long. Il était beau, vraiment très, très beau. Je souris et m’avançais lentement vers lui, le cœur au bord des lèvres.

- Salut … Je le regardais en souriant. J’espère que tu ne m’a pas trop attendus au moins ! Tes cours se sont bien passés ?

Je rangeais une mèches de mes cheveux derrière mon oreille avant de remettre mon sac en place sur mon épaule. Puis, discrètement je me mis a détaillé Roméo. Il portait une chemise blanche lui allant à merveille, le mettant en valeur, et un jean fait pour lui. Je souris, je ne savais pas si il l’avait fait exprès mais comme çà, il était a couper le souffle, et je pèse mes mots. Je levais les yeux vers lui, le joue légèrement cuisante. Puis je remarquais qu’il avait ses mains derrière son dos. Et curieuse comme je suis, cela me titilla grandement. Je souris. Etait-ce pour moi ? C’était quoi ? Ah, moi et ma curiosité !

- Qu’est ce que tu cache ? Demandais-je en souriant, les yeux rieurs, désireuse de savoir ce qu’il cachait.


Spoiler:
 

• • • • • • • • • • • • • • • • • •


DON'T BELIEVE ME JUST WATCH ! lapin hanwi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Ven 13 Jan - 23:36


    Roméo se sentait anxieux. Son cœur battait à folle allure et il avait prit du temps pour se préparer aussi bien physiquement que moralement. Pourtant, il n'était pas timide loin de là, il n'avait jamais été du genre à rougir facilement, à bégayer ou à hésiter devant des gens tels que de belles jeunes filles. Cependant, il y avait bien longtemps que ses espoirs en l'amour avaient été rejetés bien qu'une part de soi y croyait encore, quelque peu malgré lui. Il avait fait beaucoup de rencontres mais au final, rien n'avait jamais duré. Le temps de quelques mois, de quelques semaines puis tout finissait par être rompu. Mais avec Ciara, cela semblait différent. Bien qu'il n'était pas sûr d'être totalement amoureux d'elle, elle l'attirait beaucoup, c'était évident. Ils avaient beaucoup parlé, beaucoup sympathisé et cela lui avait fait du bien. Ils avaient aussi beaucoup de points communs et d'amis semblables ce qui avait facilité la tâche aux deux jeunes gens. L'italien regardait les fleurs qu'il avait acheté avec un sourire qui trahissait la joie d'avoir rendez-vous avec une fille. Ou plus particulièrement avec cette fille-là. Il avait hâte de la voir mais était également et toujours stressé. D'ailleurs ce sentiment empirait. Plus les minutes s'égrenaient, plus son pouls s'accélérait. Il se vengea sur son chewing-gum qu'il mâchait avec rage. Il attendait. Cela ne faisait pas longtemps mais il avait l'impression que l'attente était insupportable. Puis, soudain, il entendit quelqu'un arriver. Rapidement, il cacha le bouquet derrière son dos, cherchant à préserver la surprise qu'il avait concocter, espérant faire plaisir à Ciara. Elle arriva, le sourire aux lèvres et il ne put empêcher un large sourire s'inscrire sur son visage également.

    - Salut … J’espère que tu ne m’a pas trop attendus au moins ! Tes cours se sont bien passés ?

    Il la détailla rapidement et ne fût pas surpris, et encore moins déçu. Il avait déjà vu quelques photos d'elle et le moins qu'il puisse dire était qu'elle était vraiment très belle. Il se demandait d'ailleurs comme une fille comme Cia' pouvait encore être célibataire. Jolie, attentionnée, drôle, avec un sourire charmeur et gentille. Elle semblait parfaitement correspondre au type de la fille que tout le monde cherchait. Peut-être était-ce elle qui ne cherchait pas une relation ? Non, si c'était le cas, elle n'aurait pas pris la peine d'accepter le rendez-vous et l'aurait envoyé voir ailleurs. Il se morigéna et essaya de ne pas y penser; la seule chose qu'il voulait pour le moment était de passer une bonne après-midi avec Ciara et sûrement pas de rester dans ses pensées. Il décida de répondre à sa question et posa son regard dans le sien et eut un léger rire nerveux qui résonna. Il se sentait gêné sans réellement savoir pourquoi mais il prit la parole;

    - Non ne t'en fais pas, c'est moi qui était en avance de toute manière... Mes cours ? Ah oui très bien merci.

    Roméo lui fit un nouveau sourire. Il remarqua alors que Ciara semblait l'observer bien que ça soit très discret. Il ne put s'empêcher de demander comment elle le trouvait ou s'il était assez bien pour lui. L'italien n'avait jamais été très fier de lui dans le miroir, bien qu'il se savait plutôt mignon. Récemment, il avait commencé à travailler un peu dans le mannequinat sans non plus décrocher des contrats invraisemblables. Cela lui allait lui permettant ainsi de gagner sa vie convenablement, plus convenablement qu'en étant un simple modèle en tout cas. Il remarqua que la jeune fille en face de lui rougit et il ne put s'empêcher de se mordiller la lèvre en se disant qu'il allait devenir dingue de ce sourire si jamais elle continuait. Son sourire semblait le plus radieux du monde et quand il s'esquissait, tout son visage s'illuminait comme si plus rien n'avait d'importance autour de lui. Depuis tout à l'heure, il ne pouvait s'empêcher de la regarder avec un sourire qui trahissait son attirance évidente pour elle. Tout à coup, elle sembla remarquer que le jeune homme tenait quelque chose dans son dos et trahit sa curiosité en lui demandant ce qu'il cachait. Il baissa la tête en riant, légèrement gêné. Il eut tout d'un coup l'idée saugrenue de jeter le bouquet quelque part dans une poubelle ou derrière lui ou dans un buisson; n'importe où pour qu'il puisse s'échapper de cette situation. Mais il savait, au fond de lui, que c'était trop tard et qu'il devait lui donner ce qu'il avait prévu. Il la regarda dans les yeux en soupirant puis lui sortit le bouquet avec un sourire attendrissant, l'air de lui demander de ne pas se moquer de lui.

    - Pour toi. J'ai pensé que ... Ca serait sympa ou que ça te ferait plaisir. Erm des roses c'est pas très original désolé.

    Il lui tendit en espérant que cela lui ferait tout de même plaisir. Il n'était pas vraiment doué pour offrir des choses aux gens et hésitait toujours pendant des heures voire des jours avant de ne se décider. C'était sûrement l'une des raisons pourquoi il détestait tant Noël; il restait devant les rayons de longues minutes avant de choisir quelque chose, le reposer, le reprendre, le reposer, repartir, l'acheter, le regretter avant d'enfin l'offrir. Mais cette fois il se dit que ce n'était que des roses et que si elle ne lui plaisait pas, elle pourrait toujours les jeter une fois chez elle ou s'en débarrasser comme elle le souhaiterait. Il tenait toujours son bouquet dans les mains, le regardant comme s'il regrettait son achat mais il était bien trop tard pour reculer. Il se dit également qu'il était sûrement ridicule avec son bouquet et ne put s'empêcher de poser son regard sur Ciara pour vérifier s'il avait bien fait, lui tendant comme s'il avait prit la résolution de lui offrir quoi qu'il lui en coutât.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ciara A. Halvarez
all i care about is success
AVATAR : Shay Mitchell
✱ ÂGE : 27
✱ QUARTIER : Sunset District
✱ COLOCATAIRES : mon petit ange
all i care about is success
Dim 22 Jan - 0:30



J'étais vraiment stressée et le moins que l'ont puisse dire c'était que cela ne me correspondait pas, pas quand il s'agissait des hommes. J'étais plutôt du genre a être sur de moi, sur mes atouts mais là, je ne savais pas pourquoi, je perdais tout mes moyens, je stressée comme une folle, me demande quoi faire, quoi dire, ayant peur de passé pour ce que je ne suis pas. Oui, Roméo me rendait plus que nerveuse, et je ne voulais vraiment pas faire de gaffe, pas devant lui, j'aurais vraiment trop honte. Je n'arrivais pas a penser a autre chose qu'a notre rendez-vous ! C'était dingue, même mes cours, qui pourtant me passionne ni changeait rien du tout, je restais bloqué sur l'heure du rendez-vous. J'avais vraiment hâte de le voir, de partager un bon moment avec lui. Comme fait exprès les cours passèrent vraiment très lentement, j'avais même l'impression que le temps n'avançait même plus. Je perdais de plus en plus patience et cela n'était pas bon du tout. Enfin, mes court passèrent et il fut temps pour moi d'aller rejoindre Roméo, après être passé au toilette histoire de vérifié que je ressemblais a quelque chose. Durant le trajet, qui n'était pas vraiment long, je ne faisais que me faire plusieurs scénario sur la suite des évènements. J'étais vraiment dans un état incroyable, et mon dieu que j'espérais que cette fois c'était la bonne. Jusqu'à là ma vie sentimental m'avait vraiment pas été couronné de succès, mais plutôt d'échecs, les uns après les autres. A croire que je n'étais pas faites pour être en couple, et avoir une relation normal avec un mec mais pourtant je ne perdais jamais espoir et laissés les choses venir, tout simplement. Mais il ne m'empêcher pas d'avoir envie d'être casé comme ont dit. Quand je vois Yuri et Robb, tellement heureux ensemble, je ne peux m'empêchais d'être envieuse, mais néanmoins heureuse comme personne pour eux. Je continuais de marcher, bientôt, j'arrivais au lieu de rendez-vous et mon coeur battait encore plus fort si cela était possible. Je regardais devant moi et apercevais Roméo, beau à coupé le souffle. Je franchissais les derniers pas qui me séparer de lui et le rejoignais, un beau sourire sur mes lèvres, le moment que j'avais tant attendu était enfin là ! Je le regardais et lui demandais si il ne m'avait pas trop attendu et si il avait passé une bonne journée. J'étais vraiment stressé mais je savais qu'au fur et a mesure, tout irais mieux, et je serais plus a l'aise, et lui aussi. « Non ne t'en fais pas, c'est moi qui était en avance de toute manière... Mes cours ? Ah oui très bien merci. » Je soupirais de soulagement. Manquée plus qu'il est du m'attendre en plus ! Je lui souris et je vis que lui aussi souriant et comment dire que ce sourire là aurait fait fondre n'importe qui. Je ne pouvais vraiment pas détaché mes yeux de lui, il était vraiment beau. Mon sourire semblait répondre au siens et je me sentais de mieux en mieux, et je craquais de plus en plus pour lui. Vous savez le genre d'attirance qui ne se contrôle pas, mais qui fichtrement forte. Je n'avais jamais vue Roméo avant aujourd'hui, pas en vrai en tout cas, mais moi dieu je sentais mon coeur battre comme jamais dans ma poitrine. On s'observait, se regardait, s'apprivoisait et cela ne me dérangé pas en faite, même si bien sur le voir me regarder m'a fait rougir, mais c'était une réaction incontrôlable de mon corps. Je le regardais, captivé par son sourire puis soudainement je fus captivée par le fait qu'il cachait surement quelque chose dans son dos. En bonne curieuse que j'étais, je cherchais a savoir ce que c'était. Roméo baissa la tête en riant, surement de moi, gêné. Je le regardais, un sourire sur mes lèvres. Il resta quelque instant comme çà puis il releva les yeux, trouva mon regarde, et il soupira. Oh Ciara tu aurais mieux fait de te taire ! Il sortit ses mains de son dos et apparut devant un magnifique bouquet de roses. Je le regardais, choquée, presque ému en le regardant, avec son sourire « Pour toi. J'ai pensé que ... Ca serait sympa ou que ça te ferait plaisir. Erm des roses c'est pas très original désolé. » Je le regardais, vraiment impressionnée, très ému. Il ne le savait pas mais son choix de fleurs était parfait ! Il me tendit le bouquet et je l'attrapais, et le portait a mes narines. Elles avaient une odeur divines. Je souris en relevant les yeux vers Roméo. Je souris, serrais le bouquet dans mes mains, et me rapprochais de lui, avant de déposée un baiser sur sa joue, presque au coin de ses lèvres.

Merci … Ses fleurs sont très belles, et ne t'en fais pas, je sais bien que les roses c'est peu être impersonnel mais pour moi, c'est surtout mes fleurs préférées, et un belle preuve d'affection ! Elles sont vraiment magnifiques ! Mais moi je n'ai pour toi ! Faisais-je remarqué avec une tête boudeuse, cela m'embêter vraiment.

Je le regardais, tout sourire. J'étais vraiment très heureuse, comblée, je sentais que cette après midi avec lui serait parfaite, je n'en doutais même pas. Je lui souris, j'avais vraiment l'impression que tout allait pour le mieux, qu'entre lui et moi, tout se passait bien, et j'en étais plus que ravis. Je ne quittais plus mon sourire. Restant près de Roméo, mon bouquet de roses rouges dans ma main, je ne savais plus trop quoi faire, trop touché qu'il m'ait acheter des fleurs. Je me mordais la lèvre.

Alors ? Tu a envie de faire quoi ? Lui demandais-je, souriante. Je propose qu'on aille s'assoir a une table au café la-bas. Annonçais-je en désignant le dit café. On pourra discuter, apprendre a ce connaître l'un l'autre, qu'est ce que tu en pense ?

• • • • • • • • • • • • • • • • • •


DON'T BELIEVE ME JUST WATCH ! lapin hanwi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
 

I'll stand by you || ft. Jasmine ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quelques photos de mon stand au salon...
» Pour les filles ;) : Jasmine et Lara Croft
» FFI* - TEAM en stand-bye
» [Proto Deck] House Tully Will Stand Forever
» [Here I Stand] partie pbem 2 places restantes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pursuit of Happiness ::  :: POH V.1 ::  :: 
NORTH
-